THURINGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Thuringe (Thüringen en allemand) est l’un des seize Länder d’Allemagne. Elle est située dans le centre du pays, au nord de la Bavière et occupe 16 000 kilomètres carrés, pour une population d’environ 2,15 millions d’habitants (2017). La dénomination officielle, « Freistaat Thüringen » (État libre de Thuringe), est symbolique ; elle souligne une tradition étatique et une spécificité politique visant à se différencier des autres Länder. La capitale de la Thuringe est Erfurt.

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Parfois appelée « le cœur vert de l’Allemagne », la Thuringe est marquée par la présence de nombreuses forêts, notamment dans l’ouest du Land, avec le parc national de Hainich, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et, au sud-ouest, la forêt de Thuringe, les monts de Thuringe, et la Rhön, correspondant à des espaces de collines et de moyennes montagnes. La forêt de Thuringe est traversée par le Rennsteig, célèbre chemin de randonnée sur la ligne de crête. Il constitue une limite culturelle et linguistique entre l’Allemagne centrale, au nord, et la Franconie, au sud. Plus à l’ouest, la Rhön est une réserve de biosphère, à cheval sur la Thuringe, la Hesse et la Bavière. Au nord de la forêt de Thuringe, le Land se caractérise par un paysage de plateaux et de plaines, à l’exception de quelques reliefs au nord-ouest (Harz). Les principaux cours d’eau sont la Werra, au sud et à l’ouest, et la Saale, à l’est.

Le terme Thuringe désigne une grande diversité de territoires et d’entités politiques, aux délimitations différentes selon les époques : un royaume aux ve et vie siècles, puis des duchés ; sous le Saint Empire, la Thuringe devient une marche, un landgraviat, puis un comté. Celui-ci est éclaté au xiiie siècle entre le landgraviat de Hesse et le duché de Saxe et, au xve siècle, en de multiples États. Jusqu’au début du xxe siècle, le terme ne désigne plus une unité territoriale, mais un ensemble de territoires. Les États de Thuringe correspon [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  THURINGE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les hautes terres de Thuringe et de Saxe »  : […] La forêt de Thuringe (Thüringerwald) constitue une échine allongée où les porphyres ont été mis en saillie par l'érosion. Elle se prolonge à l'est par le massif schisteux de Thuringe, nettement moins élevé. La forêt de Thuringe a été une importante région minière dès le Moyen Âge. L' Erzgebirge porte bien son nom (monts Métallifères). Ce massif ancien cristallin a été nivelé et basculé vers le no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-aspects-naturels-et-heritages/#i_19227

ERFURT

  • Écrit par 
  • Christophe QUÉVA
  •  • 795 mots
  •  • 1 média

Erfurt est la capitale de l’État libre de Thuringe , en Allemagne . Elle comptait 212 000 habitants en 2017, ce qui en fait la ville la plus peuplée du Land, devant Iéna et Gera. Située au cœur de ce territoire, elle a tissé des liens importants avec les villes voisines de Gotha, Weimar et, plus loin, Iéna, ce qui contribue à renforcer sa centralité. La première mention d’Erfurt remonte au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erfurt/#i_19227

PAYSANS GUERRE DES

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 1 727 mots

Dans le chapitre « Une explosion de révoltes »  : […] La guerre présente une foule d'épisodes simultanés mais sans liens positifs ou apparents, dont l'analyse est rendue difficile par suite de l'indigence des sources non engagées, de la partialité des historiens, de l'attraction opérée par certains chefs, apôtres et martyrs, de la diversité régionale enfin. Multipliés après 1480, les signes précurseurs sont symbolisés par un nom, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-paysans/#i_19227

SAALE

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 339 mots

Nom porté par plusieurs rivières d'Europe centrale. Il y a ainsi une Fränkische Saale en Franconie. Mais la plus importante est celle de Thuringe, la Thüringische ou Sächsische Saale ; cet affluent de l'Elbe a aussi donné son nom à l'avant-dernière grande glaciation ayant affecté l'inlandsis scandinave au Quaternaire, la première étant celle de l'Elster (équivalente au Mindel) et la troisième et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saale/#i_19227

THURINGIENS, ALAMANS ET BAVAROIS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 350 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art thuringien »  : […] L'art thuringien, comme celui des Alamans et des Bavarois, est surtout représenté par des objets de métal (accessoires vestimentaires, objets de parure, décors d'armes, etc.) et se caractérise par de multiples influences. Au cours de sa phase précoce ( v e  s.), il est marqué par des apports antiques (décors géométriques imitant la taille biseauté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thuringiens-alamans-et-bavarois/#i_19227

WEIMAR

  • Écrit par 
  • Roger DUFRAISSE
  •  • 357 mots
  •  • 1 média

Citée pour la première fois dans les sources écrites sous le nom de Wehmar, en 975, Weimar eut le statut de ville en 1253. De 1572 à 1918, capitale du duché, puis du grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach, elle présentait tous les caractères d'une tranquille résidence princière dont la population ne dépassa jamais 40 000 habitants. Elle fut, aux xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weimar/#i_19227

Pour citer l’article

Christophe QUÉVA, « THURINGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thuringe/