THURINGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Province historique, la Thuringe est un Land de 16 202 kilomètres carrés avec une population de 2 156 760 habitants en 2014. Elle est constituée par le bassin sédimentaire et par la forêt du même nom. Le bassin de Thuringe est limité par le Harz au nord, la forêt de Thuringe (Thüringer Wald) au sud. Il est composé de couches peu ondulées de grès bigarré et de calcaires coquilliers. Au centre se trouvent les couches les plus récentes datant du Keuper.

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Des failles de direction hercynienne affectent les couches. Ces dernières sont affectées par des plissements peu prononcés (plissement saxonien). L'accident tectonique le plus important est celui de Gotha, un fossé qui s'étend d’Eichenberg-Gotha-Arnstadt à Saalfeld. Un autre fossé, plus petit, court parallèlement au précédent de Weimar à Magdala. Le bassin est partiellement recouvert de lœss et constitue une riche région agricole. La forêt de Thuringe est une crête allongée, mince, culminant à 982 mètres. Elle est constituée essentiellement de roches permiennes. L'aspect actuel lui a été donné par des mouvements tectoniques s'étendant jusqu'à la fin du Tertiaire. Les sommets sont des Härtlinge formés de porphyre (Grosser Beerberg et Inselsberg).

La région a été très tôt habitée par un peuple germanique apparenté aux Hermondures. Mais les Thuringiens ne sont bien connus que depuis le ve siècle. Ils s'attaquent à la Norique, prennent Passau, s'étendent entre la Mulde et l'Elbe à l'est, l'Aller au nord, la Werra et la forêt de Thuringe à l'ouest et au sud. Mais, en 531, les deux fils de Clovis, Thierry Ier, roi d'Austrasie, et Clotaire Ier, roi de Neustrie, battent leur souverain Hermanfried, et le royaume franc d'Austrasie annexe la Thuringe. Devant les attaques des Saxons et des Slaves, Dagobert Ier confie la défense du pays à un duc. Au début du viiie siècle, saint [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Metz, doyen honoraire de la faculté des lettres

Classification


Autres références

«  THURINGE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les hautes terres de Thuringe et de Saxe »  : […] La forêt de Thuringe (Thüringerwald) constitue une échine allongée où les porphyres ont été mis en saillie par l'érosion. Elle se prolonge à l'est par le massif schisteux de Thuringe, nettement moins élevé. La forêt de Thuringe a été une importante région minière dès le Moyen Âge. L' Erzgebirge porte bien son nom (monts Métallifères). Ce massif an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-aspects-naturels-et-heritages/#i_19227

ERFURT

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 776 mots
  •  • 1 média

Erfurt est la capitale du Land de Thuringe, qui était, jusqu’en 1990, un des cinq Länder de la République démocratique allemande. Les versants de la vallée de la Gera étaient peuplés dès le ~ IV e millénaire. La ville (Erphesfurt) se développe à l’endroit d’un gué (Furt) sur la Gera, doublé d'un carrefour de voies terrestres. Les rois francs y con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erfurt/#i_19227

PAYSANS GUERRE DES

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 1 727 mots

Dans le chapitre « Une explosion de révoltes »  : […] La guerre présente une foule d'épisodes simultanés mais sans liens positifs ou apparents, dont l'analyse est rendue difficile par suite de l'indigence des sources non engagées, de la partialité des historiens, de l'attraction opérée par certains chefs, apôtres et martyrs, de la diversité régionale enfin. Multipliés après 1480, les signes précurseur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-paysans/#i_19227

SAALE

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 339 mots

Nom porté par plusieurs rivières d'Europe centrale. Il y a ainsi une Fränkische Saale en Franconie. Mais la plus importante est celle de Thuringe, la Thüringische ou Sächsische Saale ; cet affluent de l'Elbe a aussi donné son nom à l'avant-dernière grande glaciation ayant affecté l'inlandsis scandinave au Quaternaire, la première étant celle de l'E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saale/#i_19227

THURINGIENS, ALAMANS ET BAVAROIS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 350 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art thuringien »  : […] L'art thuringien, comme celui des Alamans et des Bavarois, est surtout représenté par des objets de métal (accessoires vestimentaires, objets de parure, décors d'armes, etc.) et se caractérise par de multiples influences. Au cours de sa phase précoce ( v e  s.), il est marqué par des apports antiques (décors géométriques imitant la taille biseautée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thuringiens-alamans-et-bavarois/#i_19227

WEIMAR

  • Écrit par 
  • Roger DUFRAISSE
  •  • 357 mots
  •  • 1 média

Citée pour la première fois dans les sources écrites sous le nom de Wehmar, en 975, Weimar eut le statut de ville en 1253. De 1572 à 1918, capitale du duché, puis du grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach, elle présentait tous les caractères d'une tranquille résidence princière dont la population ne dépassa jamais 40 000 habitants. Elle fut, aux xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weimar/#i_19227

Pour citer l’article

François REITEL, « THURINGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thuringe/