Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

THURINGE

Allemagne : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Allemagne : carte administrative

La Thuringe (Thüringen en allemand) est l’un des seize Länder d’Allemagne. Elle est située dans le centre du pays, au nord de la Bavière et occupe 16 000 kilomètres carrés, pour une population d’environ 2,15 millions d’habitants (2017). La dénomination officielle, « Freistaat Thüringen » (État libre de Thuringe), est symbolique ; elle souligne une tradition étatique et une spécificité politique visant à se différencier des autres Länder. La capitale de la Thuringe est Erfurt.

Parfois appelée « le cœur vert de l’Allemagne », la Thuringe est marquée par la présence de nombreuses forêts, notamment dans l’ouest du Land, avec le parc national de Hainich, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et, au sud-ouest, la forêt de Thuringe, les monts de Thuringe, et la Rhön, correspondant à des espaces de collines et de moyennes montagnes. La forêt de Thuringe est traversée par le Rennsteig, célèbre chemin de randonnée sur la ligne de crête. Il constitue une limite culturelle et linguistique entre l’Allemagne centrale, au nord, et la Franconie, au sud. Plus à l’ouest, la Rhön est une réserve de biosphère, à cheval sur la Thuringe, la Hesse et la Bavière. Au nord de la forêt de Thuringe, le Land se caractérise par un paysage de plateaux et de plaines, à l’exception de quelques reliefs au nord-ouest (Harz). Les principaux cours d’eau sont la Werra, au sud et à l’ouest, et la Saale, à l’est.

Le terme Thuringe désigne une grande diversité de territoires et d’entités politiques, aux délimitations différentes selon les époques : un royaume aux ve et vie siècles, puis des duchés ; sous le Saint Empire, la Thuringe devient une marche, un landgraviat, puis un comté. Celui-ci est éclaté au xiiie siècle entre le landgraviat de Hesse et le duché de Saxe et, au xve siècle, en de multiples États. Jusqu’au début du xxe siècle, le terme ne désigne plus une unité territoriale, mais un ensemble de territoires. Les États de Thuringe correspondent ainsi à huit États souverains de l’Empire allemand (1871-1918), englobant une partie de la Bavière actuelle, et excluant le nord de la Thuringe actuelle, rattachée alors à la Prusse. En 1920, ces États fusionnent pour former l’État libre de Thuringe, à l’exception de la Saxe-Cobourg qui rejoint la Bavière.

C’est en Thuringe qu’est installé le camp de concentration de Buchenwald en 1937, près de Weimar. Après la Seconde Guerre mondiale, elle est attribuée aux Soviétiques et absorbe une partie de la Saxe prussienne au nord, pour constituer le territoire dans ses délimitations actuelles. Comme les autres Länder de la République démocratique allemande (RDA), celui de Thuringe est dissous en 1952 et son espace découpé en trois Bezirke (territoires administratifs) autour d’Erfurt, Gera et Suhl. Avec la réunification allemande, le Land de Thuringe est restauré, tout en prenant la dénomination symbolique d’État libre.

Les principales villes sont concentrées le long d’un axe ouest-est, au centre du Land, avec Eisenach, Gotha, Erfurt, Weimar, Iéna et Gera. Si la population n’a cessé de diminuer depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, on note une stabilisation depuis les années 2010, notamment en raison du retour à l’Est de personnes ayant quitté le territoire après la réunification et d’une immigration, toutefois limitée, puisque la Thuringe compte parmi les Länder ayant les plus faibles taux de résidents étrangers en Allemagne. Les dynamiques restent néanmoins contrastées : si les principales villes, comme Erfurt et Iéna, attirent de la population, la majorité des petites villes et des espaces ruraux en perdent et sont marqués par le vieillissement. Les zones frontalières aux autres Länder connaissent une plus grande vitalité (moindre taux de chômage, nouvelles arrivées de population, etc.), grâce à la proximité des bassins d’emploi de Cobourg et [...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Christophe QUÉVA. THURINGE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 26/02/2019

Média

Allemagne : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Allemagne : carte administrative

Autres références

  • ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

    • Écrit par
    • 8 281 mots
    • 6 médias
    La forêt de Thuringe (Thüringerwald) constitue une échine allongée où les porphyres ont été mis en saillie par l'érosion. Elle se prolonge à l'est par le massif schisteux de Thuringe, nettement moins élevé. La forêt de Thuringe a été une importante région minière dès le Moyen Âge....
  • ERFURT

    • Écrit par
    • 792 mots
    • 1 média

    Erfurt est la capitale de l’État libre de Thuringe, en Allemagne. Elle comptait 212 000 habitants en 2017, ce qui en fait la ville la plus peuplée du Land, devant Iéna et Gera. Située au cœur de ce territoire, elle a tissé des liens importants avec les villes voisines de Gotha, Weimar et,...

  • PAYSANS GUERRE DES

    • Écrit par
    • 1 731 mots
    En Hesse, Thuringe et Saxe, la révolte éclate à l'appel de Thomas Münzer ; celui-ci fait de Mulhausen (en Thuringe) le centre de la révolte qui rayonne sur la Saxe occidentale, l'Eichsfeld, le Harz et la Franconie. Il a rompu avec Luther, avec les princes de Saxe. À Frankenhausen (15 mai 1525), son armée...
  • SAALE

    • Écrit par
    • 364 mots

    Nom porté par plusieurs rivières d'Europe centrale. Il y a ainsi une Fränkische Saale en Basse-Franconie (Bavière). Mais la plus importante est celle qui, prenant sa source aux confins de la Saxe et de la Bavière, puis s’écoulant en Thuringe, peut être appelée Sächsische ou Thüringische...