POLDER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Polder » est un mot d'origine néerlandaise (polder : terre endiguée) qui apparaît, pour la première fois, dans une charte de Middelbourg (en Zélande) en 1219 ; il a été adopté dans un très grand nombre de langues. Le terme désigne une superficie de terrain qui, naturellement recouverte d'eau, est entourée de digues, formant ainsi une dépression fermée artificielle, et qui a son régime hydraulique propre : l'eau de pluie ou celle qui s'est infiltrée à travers les défenses est évacuée par pompage ou, quand les circonstances le permettent, par gravité. Au sens strict, cette appellation est réservée à un territoire conquis sur la mer et situé au-dessous du niveau de celle-ci ou, du moins, au-dessous de celui de la haute mer. Mais on étend généralement le terme à des terrains très humides, endigués, situés le long de fleuves et même, parfois, loin de la mer.

Ces deux caractères – le premier lié à l'étymologie même du terme (« terre endiguée ») et le second relatif à des zones situées sous le niveau de la mer – excluent de la définition des constructions du génie civil, qui lui sont abusivement rattachées : on ne considèrera pas comme des polders, par exemple, l'aéroport de Nice, les extensions marines de ville comme Tōkyō sur la mer du Japon, ou encore les îles artificielles au large du Qatar. Les polders forment donc des régions dont les caractères spécifiques sont très nettement marqués.

La construction

Les trois types de polders

On distingue trois types : le polder d'endiguement ou d'atterrissements littoraux (en néerlandais, bedijking), le polder d'assèchement (droogmakerij), où les digues peuvent être naturelles ou non, et enfin le Zuiderzee qui est, à la fois, littoral et d'assèchement.

– Le polder d'endiguement résulte de l'endiguement d'un schorre, c'est-à-dire d'une bande littorale qui n'est plus recouverte que par les vives eaux (hautes marées), à la différence de la slikke, recouverte par la marée. L'écoulement de l'eau se fait par gravité, à travers des écluses, à marée basse. Un [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université des sciences et technologies de Lille

Classification

Autres références

«  POLDER  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les différents milieux à l'ouest de l'Elbe »  : […] Cette région a été épargnée par la dernière glaciation. Néanmoins, on trouve plusieurs types de paysages hérités des époques glaciaires. La Geest correspond aux étendues de sables fluvio-glaciaires. La plus typique est la Lüneburger Heide, entre l'Aller et l'Elbe. C'est autour du Wilsederberg (169 m) que le paysage naturel est le mieux conservé (parc naturel). Les Moore ( tourbières) corresponde […] Lire la suite

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 515 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Répartition de la population et armature urbaine »  : […] La répartition de la population reflète les modalités du développement économique tout autant que l'impact hérité des milieux naturels. La haute Belgique a les densités les plus faibles, même si elles augmentent autour d'Arlon, dans l'extrême sud-est. De même, le nord-est est moins densément peuplé que la Flandre intérieure, malgré une forte fécondité jusque dans les années 1960. Cette situation […] Lire la suite

BONIFICATION DES SOLS

  • Écrit par 
  • Roger BÉTEILLE
  •  • 590 mots

Bonifier une terre, c'est la rendre productive. Cependant, le terme italien bonifica et la politique qui s'y attache ne concernent pas seulement la production agricole. L'œuvre de bonification intéresse des domaines naturels improductifs ou déshérités : marécages, montagnes ruinées par l'érosion, deltas menacés par les défluviations. Le but est de tirer le meilleur de ces territoires restés jusqu […] Lire la suite

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET
  • , Universalis
  •  • 11 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le sud-ouest : une région rurale stimulée par la proximité chinoise »  : […] Fief traditionnel de la contestation politique pendant les dictatures militaires (1961-1987), la région du Honam (provinces du Chŏlla [Jeolla]) reste principalement agricole et responsable de près de 35 p. 100 de la production de riz. Longtemps restée à l'écart du développement, elle jouit d'espaces naturels relativement préservés (parc national du mont Chiri, parc national maritime du Hallyŏ) q […] Lire la suite

HONG KONG

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • Pierre SIGWALT
  •  • 9 996 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Le milieu naturel »  : […] La Région administrative spéciale de Hong Kong (1 096 km 2 ) est constituée par l'île de Hong Kong (80 km 2 ) et la péninsule de Kowloon (47 km 2 ), d'une part, et par les Nouveaux Territoires (969 km 2 ), d'autre part, qui comprennent une grande région péninsulaire située au nord de Kowloon, et plus de deux cent trente îles baignées par la mer de Chine méridionale. La sensation du manque d'espace […] Lire la suite

IJSSELMEER

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 921 mots

Lac d'eau douce des Pays-Bas, l'IJsselmeer occupe la partie septentrionale de l'ancien Zuiderzee, vaste golfe de la mer du Nord (3 500 km 2 ), qui a été endigué et poldérisé au cours du xx e  siècle. L'origine du Zuiderzee (ou « mer du Sud ») est très récente. Ce n'est qu'au xiv e siècle, sans doute en 1395, que les eaux marines, après avoir rompu le cordon littoral des îles frisonnes, ont fait i […] Lire la suite

MARAIS & VASIÈRES

  • Écrit par 
  • Fernand VERGER
  •  • 3 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les marais maritimes »  : […] Les marais maritimes constituent de véritables plaines de niveau de base en bordure de la mer, sur les rives des estuaires et entre les bras des deltas. La mer a déposé les sédiments jusque dans le fond des golfes, mais bien souvent il y a eu un déficit sédimentaire dans les anfractuosités du littoral ; les parties les plus élevées des marais maritimes sont ainsi les plus éloignées de la bordure d […] Lire la suite

MONT-SAINT-MICHEL BAIE DU

  • Écrit par 
  • Jean Claude LEFEUVRE
  •  • 3 257 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'évolution sédimentaire et les interventions humaines »  : […] Il y a moins de 30 000 ans, la zone couverte aujourd'hui par la Manche était émergée ; l'îlot qu'est devenu le Mont-Saint-Michel était alors situé loin à l'intérieur des terres. Par suite d'une modification climatique, marquant la fin de la dernière glaciation, la mer a envahi ce domaine, venant s'appuyer, il y a 7 500 ans, sur les massifs granitiques de l'arrière-pays localisés loin des contours […] Lire la suite

MOULIN À VENT

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 271 mots
  •  • 1 média

Connu au vii e  siècle sur les plateaux iraniens, le moulin à vent est alors une tour assez haute percée de meurtrières qui remplacent le bief : par ces ouvertures, le vent s'engouffre avec plus de violence, entraînant une roue à palettes, disposée horizontalement au sommet de la construction. L'axe vertical de cette roue est solidaire, au bas du moulin, d'une meule tournante placée au-dessus de l […] Lire la suite

NORD MER DU

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 4 422 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Géologie, histoire quaternaire et géomorphologie »  : […] La mer du Nord occupe une dépression structurale, qui s'étend vers le sud jusqu'au Massif schisteux rhénan et au seuil, voilé de sédiments, qui le raccorde aux chaînes Pennines, et vers le nord jusqu'à la chaîne calédonienne arasée qui joint la Norvège à l'Écosse. Dans cette dépression, des sédiments épicontinentaux se sont déposés depuis la fin du Primaire, sur une épaisseur qui dépasse peut-êtr […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

André GAMBLIN, « POLDER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/polder/