Jean-Marie MARQUIS

historien et critique d'art

COXIE ou COXCIE MICHIEL (1499-1592)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 421 mots

Le « Raphaël flamand » ne bénéficie pas de l'indulgence de la critique actuelle qui juge son œuvre terne et son italianisme appliqué. Michel Coxie est né à Malines ; Vasari le rencontre à Rome en 1532 et considère qu'il a « la manière italienne ». S'il reste difficile de prouver qu'il fut effectivement l'élève de Raphaël, on peut noter qu'il s'inspire autant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coxie-coxcie/#i_0

FLORIS CORNELIS (1514-1575) & FRANS (1516-1571)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 486 mots

Artistes flamands. Cornelis Floris fut un propagateur de l'italianisme dans le domaine de l'architecture et de la sculpture. On lui doit surtout l'hôtel de ville d'Anvers (1561) ; comme son frère Frans, Cornelis conserve, sous un vernis italien, une tradition flamande accusée.Frans Ier de Vrient, dit François Floris, petit-fils et fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/floris-cornelis-et-frans/#i_0

FRIESZ OTHON (1879-1949)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 300 mots

Né au Havre, Othon Friesz fut, en compagnie de Raoul Dufy dont il restera l'ami, élève du peintre local Charles Lhuillier, auprès de qui il prit le goût du dessin. À Paris, il préfère la fréquentation du Louvre aux leçons du peintre académique Léon Bonnat, et adhère rapidement à l'esthétique fauve, qui se manife […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/othon-friesz/#i_0

HOBBEMA MEINDERT (1638-1709)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 332 mots

Seul paysagiste hollandais du xviie siècle à pouvoir soutenir la comparaison avec Ruisdael, Meindert Hobbema doit sa redécouverte aux amateurs anglais du xixe siècle.Son existence est très peu documentée. Né à Amsterdam, Meindert Lubbertsz adopta le surnom d'Hobbema et fut l'élève de Ruisdael vers 1660. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meindert-hobbema/#i_0

HONTHORST GERRIT VAN, dit GÉRARD DE LA NUIT (1590-1656)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 304 mots

Nommé en Italie Gherardo della Notte (Gérard de la Nuit), Gerrit van Honthorst est l'un des rares peintres hollandais du xviie siècle à avoir connu une grande carrière internationale. C'est principalement à son caravagisme militant aux Pays-Bas qu'il doit son actuelle réputation.Né à Utrecht, ce fils de peintre cartonnier est d'abord l'élève d'Abraham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerrit-van-honthorst/#i_0

LA FRESNAYE ROGER DE (1885-1925)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 400 mots

Né au Mans, Roger Noël François André de La Fresnaye, descendant d'une vieille famille normande, mort à quarante ans, a joué un rôle non négligeable dans l'histoire du cubisme français. Élève de l'académie Julian, où il se lie avec Dunoyer de Segonzac, puis de l'académie Ranson, il devient l'élève du nabi Maurice Deni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-de-la-fresnaye/#i_0

LA PATELLIÈRE AMÉDÉE DUBOIS DE (1890-1932)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 249 mots

Né à Vallet, dans la région nantaise, Amédée Dubois de La Patellière passe son enfance à la campagne, qui sera l'une des sources d'inspiration de son œuvre. Après avoir préparé l'École navale, il entre en 1910 à l'Académie Julian à Paris, et, au retour de la guerre en 1919, passe quelque temps en Tunisie d'où il rapportera de lumineuses esquisses. Installé à Paris, il y résidera assez régulièremen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-patelliere-amedee-dubois-de/#i_0

LHOTE ANDRÉ (1885-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 266 mots

Peintre d'origine bordelaise, André Lhote a joué un rôle important dans l'histoire du cubisme français, surtout par son enseignement. Après avoir appris la sculpture sur bois, il décide, à l'âge de vingt et un ans, de se consacrer exclusivement à la peinture, fortement impressionné par l'art de Gauguin. Sa palette est alors celle d'un peintre fauve. En 1910, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-lhote/#i_0

MARCOUSSIS LOUIS CASIMIR LADISLAS MARKOUS dit (1878-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 415 mots

Né dans une riche famille bourgeoise cultivée de Varsovie, Louis Markous préfère le dessin aux études de droit : il part en 1901 étudier la peinture à l'Académie des beaux-arts de Cracovie, où la vie artistique est très ouverte à la culture française. Puis il vient s'installer à Paris en 1903, où il fréquente quelques mois l'académie Julian.D'abord attiré par l'impressionnisme et intéressé par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcoussis/#i_0

MONOGRAMMISTE DE BRUNSWICK (XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 316 mots

Un tableau du musée de Brunswick, Le Repas des conviés, monogrammé, a permis d'attribuer quelques tableaux religieux anversois du xvie siècle à un maître anonyme : le Monogrammiste de Brunswick. On identifie principalement cette personnalité controversée depuis 1884 à deux peintres : Jan van Hemessen et Jan van Amstel, dont il semb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monogrammiste-de-brunswick/#i_0

POURBUS LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 419 mots

Dynastie de peintres flamands. Pieter Pourbus (1524-1584) est originaire de Gouda ; il reçoit probablement sa formation à Bruges, où il est nommé à la corporation des peintres en 1543, et dont il sera juré et doyen, ce qui atteste sa notoriété. Il fut aussi géomètre et cartographe.Ses portraits sont diversement appréciés. Ceux de Jan van Eyewerve et de son épouse Jacquemyne Buuck (musée communal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-pourbus/#i_0

SEGHERS HERCULES (1590 env.-env. 1638)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 454 mots

Dans l'art hollandais du xviie siècle, la place d'Hercules Seghers, paysagiste visionnaire, est désormais aux côtés de Vermeer ou de Rembrandt. Son œuvre, une quinzaine de tableaux identifiés et de rares et singulières gravures, est empreint de mystère, tout comme sa vie aventureuse. On présume qu'Hercules Seg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hercules-seghers/#i_0

STEEN JAN (1626-1679)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 373 mots

Peintre de genre par excellence, Jan Steen est le fils d'un brasseur hollandais. Né à Leyde, et successivement élève de Nicolas Knupfer à Utrecht, d'Adriaen van Ostade à Haarlem et de Jan van Goyen à La Haye, il assimilera toutes ces influences. En 1648, il est l'un des fondateurs de la guilde de Leyde et il reviendra mourir dans cette ville après une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-steen/#i_0

SUSTRIS LAMBERT (1515 env.-apr. 1568)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 265 mots

Appelé Lambert d'Amsterdam par Vasari, qui eut son fils Friedrich (1540 env.-1599) comme élève. La vie de Lambert Sustris demeure encore mal documentée. Autrefois confondu avec Lambert Lombard et Lambert Suavius, son œuvre se départage difficilement de celle de son fils, proche de Tintoret.Venu tôt en Italie, probablement à Rome puis à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lambert-sustris/#i_0

VAN CLEVE JOSSE (1464 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 294 mots

Peintre redécouvert par les romantiques allemands à travers le triptyque de La Mort de la Vierge (Alte Pinakothek, Munich), qui le fit désigner sous le nom de « Maître de la Mort de Marie » et classer dans l'école rhénane, l'artiste anversois Josse van der Becke, dit Josse van Cleve, déroute par la diversité des influences qu'il semble avoir assimilées. On le fait naître à Clèv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josse-van-cleve/#i_0

VOS CORNELIS DE (1584-1651)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 504 mots

Né à Hulst, Cornelis de Vos fut placé, ainsi que ses frères Hans et Paul, en apprentissage chez un peintre anversois. Il complète sa formation par un voyage en Hollande et, en 1608, devient franc-maître de la guilde de Saint-Luc à Anvers, dont il est le doyen en 1618. Outre ses lucratives activités de portraitiste à succès, essentiellement entre 1620 et 1640, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cornelis-de-vos/#i_0