Guy POURSIN

maître ès lettres

ANACLINAUX & CATACLINAUX ÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 139 mots

Dans une structure monoclinale, c'est-à-dire dans toute région du globe où des dépôts sédimentaires ont constitué des couches superposées ou strates, inclinées plus ou moins fortement dans le même sens, on qualifie d'anaclinal un élément du relief dont la pente est en sens inverse du pendage des couches (c'est-à-dire de leur inclinaison) et de cataclinal un élément dont la pent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-anaclinaux-et-cataclinaux/#i_0

ASTROBLÈME

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 254 mots

Terme créé par Dietz, en 1960, pour désigner les cratères météoritiques fossiles, cratères partiellement érodés, voire réduits à l'état de vestiges repris dans des structures complexes.Érodé, partiellement ou totalement recouvert de sédiments, éventuellement repris par la tectonique, l'astroblème est morphologiquement décalé par la présence d'un lac circulaire ou de toute structure circulaire obse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrobleme/#i_0

CASCADING

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 94 mots

Lorsque l'eau de surface d'une mer ou d'un océan se refroidit suffisamment, comme c'est le cas en hiver au contact de l'atmosphère, elle se trouve alourdie et entame un mouvement de descente. Ce phénomène s'appelle le cascading ; il est très important car l'eau qui descend par accroissement de sa densité est très oxygénée ; elle renouvelle ainsi l'oxygène en profondeur. Ce cascading se produit, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cascading/#i_0

CASSINI LES

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 517 mots

Famille française représentée pendant quatre générations par des astronomes et des géodésiens.Jean-Dominique Cassini est né à Perinaldo, dans le comté de Nice, en 1625 et mort à Paris en 1712. Enseignant en Italie, il vient en France à la demande de Colbert, s'y installe et se fait naturaliser. En 1669, il est reçu à l'Académie des sciences et Louis XIV, peu après (1672), le nomme directeur de l'O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cassini/#i_0

CHARCOT JEAN-BAPTISTE (1867-1936)

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 387 mots

Né à Neuilly-sur-Seine, Jean-Baptiste Charcot est le fils du célèbre médecin universellement connu pour ses Leçons à la Salpêtrière. Pour faire plaisir à son père, il entreprend des études médicales et devient, lui aussi, médecin. Ce n'est pourtant pas dans cette voie que se dessinera son avenir ; bien que n'ayant aucun ancêtre marin, il ne songe, en effet, dès sa prime jeuness […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-charcot/#i_0

CHOTT

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 47 mots

En Afrique du Nord, bordure de la sebkha recouverte de végétation halophile. On a très longtemps confondu la bordure (chott) et la dépression à proprement parler (sebkha) ; cette confusion de termes est actuellement en voie de disparition. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chott/#i_0

ERRATIQUES BLOCS

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 194 mots

Gros blocs de nature différente de celle de la roche sur laquelle ils reposent. Ils ont donc subi un transport depuis l'endroit où ils ont été arrachés jusqu'à l'endroit où ils sont actuellement situés ; il s'agit presque exclusivement de blocs apportés jadis par les glaciers. Ils peuvent avoir été portés à une altitude beaucoup plus élevée que celle de leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blocs-erratiques/#i_0

FELSENMEER

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 62 mots

Dans la partie septentrionale du Canada, le felsenmeer représente un aspect particulier de rochers découpés par l'érosion. Ces rochers forment des sortes de dalles plus ou moins régulières et de dimensions généralement modestes ; tapissées de lichens et de mousses, les dalles abritent entre elles les végétaux de la toundra. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felsenmeer/#i_0

FJELD ou FJELL

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 94 mots

Mot norvégien signifiant « montagne », utilisé dans le vocabulaire géomorphologique pour désigner de hautes surfaces massives, ou de hauts plateaux, dont le modelé est constitué par une alternance de faibles pointements rocheux arrondis (les roches moutonnées) et d'innombrables bassins lacustres de peu d'étendue. Ce mot a une seconde acception en glaciologie ; il désigne alors l'inlandsis ou les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fjeld-fjell/#i_0

LAPPARENT ALBERT COCHON DE (1839-1908)

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 392 mots

Le géologue français Albert Auguste Cochon de Lapparent naît le 30 décembre 1839 à Bourges (Cher). Polytechnicien en 1858, il entre à l'École des mines en 1860, sans pour autant s'intéresser à la géologie ; ce n'est que peu à peu qu'il la découvre grâce à la lecture de nombreux articles ou traités, surtout allemands, et aux excursions de géologie organisées par Élie de Beaumont (1798-1874). Défini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lapparent-albert-cochon-de/#i_0

MARTONNE EMMANUEL DE (1873-1955)

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 438 mots

Élève de l'École normale supérieure, puis agrégé d'histoire et de géographie (1895), E. de Martonne fonde, à l'université de Rennes, le premier laboratoire de géographie et, à la suite de relevés dans les Carpates méridionales, écrit sur cette région une double thèse qui lui vaudra le titre de docteur ès lettres (1902), puis de docteur ès sciences (1907). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-de-martonne/#i_0

MERCATOR GERHARD KREMER dit (1512-1594)

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 298 mots

Le rapide progrès des sciences et des techniques est souvent dû à des individus comme Mercator, personnage de la Renaissance. Par sa formation, il s'oriente naturellement vers la cartographie et, par goût, vers les mathématiques. Il a su allier les deux en créant un système de projection destiné à la représentation de la surface terrestre sur une carte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercator/#i_0

PICCARD AUGUSTE (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 313 mots

Physicien suisse, qui enseigna d'abord à l'École polytechnique fédérale, puis à l'université de Bruxelles. Piccard est cependant beaucoup plus connu pour ses explorations, qui ont frappé le public sans représenter pour lui autre chose qu'un moyen de conduire certaines expériences à leur terme.Il effectue en effet, le premier, plusieurs ascensions dans u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-piccard/#i_0

RÉGOLITE

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 27 mots

Manteau de débris provenant de la fragmentation, par des actions physiques ou chimiques, de la roche sous-jacente ou roche mère. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regolite/#i_0

RELIEF ONDES DE

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 108 mots

Le relief détermine, dans tout vent qui le franchit, des ondulations verticales qui provoquent un système d'ondes stationnaires dont la longueur d'ondes est en rapport direct avec la vitesse du vent ; ces ondes de relief présentent, au ventre, une alternance d'ascendances et de subsidences.Les ondes de relief ont une position fixe par rapport au sommet du relief qui les détermi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondes-de-relief/#i_0

RELIEF CONFORME & RELIEF INVERSE

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 80 mots

Les notions de relief conforme et de relief inverse impliquent un rapport entre la disposition actuelle du relief et la structure qui a commandé son organisation. Ainsi, le relief est dit conforme lorsque la dénivellation topographique qui l'exprime est de même sens que la déformation tectonique des couches sous-jacentes ; il est dit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relief-conforme-et-relief-inverse/#i_0

RELIEF RÉSIDUEL

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 153 mots

Simple pointement rocheux, ou véritable massif montagneux de plusieurs centaines de mètres de commandement dominant une surface d'érosion et marquant souvent l'extension d'une ancienne topographie dont il n'est qu'un vestige.Ce relief résiduel a été protégé de la destruction soit par sa présence sur une ligne de partage des eaux restée très longtemps stable, soit en raison de la résistance extrême […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relief-residuel/#i_0

RUINIFORME PAYSAGE

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 97 mots

Paysage qui présente, en morphologie karstique, un aspect caractéristique de ruines. Il s'agit de formes dues à l'érosion de certains faciès hétérogènes, comme les dolomies ou les grès calcaires, évoquant des villages ruinés, avec des tours et des pans de murs, etc. À la surface des plateaux, ces ensembles constituent un véritable labyrinthe dont l'intérêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paysage-ruiniforme/#i_0

WESTERLIES ou VENTS D'OUEST

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 174 mots

L'expression anglaise westerlies désigne des vents d'ouest et, pour l'essentiel, le flux des zones tempérées.Aux latitudes moyennes, ce sont en effet les vents de secteur ouest qui dominent. Dans l'hémisphère boréal, qui est de loin le plus perturbé en raison de la présence de masses continentales et océaniques compliquant la circulation da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/westerlies-vents-d-ouest/#i_0