BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ARMÉNIE

Afficher la liste complète (13 médias)

Située au nord-est de l'Anatolie, l'Arménie s'étend approximativement de la mer Noire aux lacs de Van, Sevan et Ourmia. Le mont Ararat (5 165 m), sommet mythique où se serait échouée l'arche de Noé, en est son pivot géographique et symbolique. Son histoire commencerait aux alentours du viie siècle avant J.-C. Les origines du peuple arménien sont encore très mal connues. Rapidement, il fonde un puissant royaume qui deviendra en 301 après J.-C. le premier « État » officiellement chrétien. La situation géographique de l'Arménie, au carrefour de tous les grands empires (mède, perse, macédonien, romain, byzantin, seldjoukide, ottoman et russe), lui vaut le triste privilège d'être un des principaux champs de bataille de la région. Les périodes d'occupation et de sujétion ne sont entrecoupées que de brèves périodes d'indépendance. Cependant, tous ces envahisseurs ne pourront jamais éradiquer l'identité nationale arménienne. L'Arménie ne cessera de renaître de ses cendres. Malgré les terribles massacres de 1915, le premier génocide du xxe siècle, malgré une soviétisation totale d'une partie de leur territoire en 1920, les Arméniens, solidement attachés à leur religion, leur culture et leur langue, ont continué à sauvegarder leur personnalité soit en diaspora, soit en république socialiste soviétique d'Arménie. Depuis 1975, on assiste même à un réveil du nationalisme arménien. Ce réveil se traduit par la proclamation de l'indépendance du pays en 1990 peu avant la disparition de l'U.R.S.S., dans un contexte particulièrement difficile : paupérisation généralisée, guerre avec l'Azerbaïdjan, blocus économique turc, dislocation de la Géorgie, guerre en Tchétchénie.

1.   Géographie

Partie caucasienne de la Grande Arménie, sans ouverture maritime, l'Arménie, petit territoire de 29 800 kilomètres carrés, affronte de graves difficultés dues en grande partie à son histoire douloureuse et à son i [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  35 pages…

 

Pour citer cet article

CHICLET, ARDILLIER-CARRAS, ALEM, FENERDJIAN, LEUWERS-HALADJIAN, DER NERSESSIAN, TOROSSIAN, « ARMÉNIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ARMÉNIE » est également traité dans :

ARMÉNIENNE CATHOLIQUE ÉGLISE

Écrit par :  Jacques PONS

L'Église d'Arménie, détachée de Rome à la suite du concile de Chalcédoine (451), est toujours restée séparée de l'Église catholique aussi bien que de l'Église orthodoxe. En marge d'elle se forma une communauté « uniate » : l'Église arménienne catholique… Lire la suite
ARTABAN LES

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Plusieurs rois parthes arsacides portèrent le nom d'Artaban. La lutte que la tribu iranienne des Parthes engagea, sous l'impulsion d'Arsakès, contre les Séleucides, vers ~ 250, avait pour objectif dernier, au-delà de la reconquête de l'indépendance nationale, la reconstitution d'un empire iranien… Lire la suite
ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

Écrit par :  Manuelle FRANCKBernard HOURCADEGeorges MUTINPhilippe PELLETIERJean-Luc RACINE

Dans le chapitre "Urbanisation et développement"  : …  comme point de convergence de migrants clandestins venus de toute la région (Kurdes, Irakiens, Afghans, Iraniens). L'Arménie peuplée de seulement 3 millions de personnes reste en relation étroite avec une diaspora de plus de 2 millions de personnes. Les difficultés culturelles et sociales consécutives à la révolution islamique d'Iran (statut des… Lire la suite
AZERBAÏDJAN

Écrit par :  E.U.Raphaëlle MATHEYRonald Grigor SUNY

Dans le chapitre "Le conflit du Haut-Karabakh"  : …  la perestroïka de Mikhaïl Gorbatchev, réclame son rattachement à l'Arménie. Des manifestations massives et passionnées sont organisées. En réaction à ce mouvement qui prend de l'ampleur, la population arménienne d'Azerbaïdjan devient la cible de représailles populaires et de véritables pogroms sont perpétrés, notamment dans les villes de Bakou… Lire la suite
BAHRĀM ou VAHRĀM LES

Écrit par :  Michèle ÉPINETTE

Rois sassanides de Perse (iiie-Ve s.). Leur nom, Bahrām ou Vahrām, est dérivé du pehlevi varahran et de l'avestique verethraghna. Bahrām Ier (273-276) était le second fils de Šāhpūr I… Lire la suite
CARTES À JOUER

Écrit par :  René ALLEAU

Dans le chapitre "De l'Arménie à l'Italie"  : …  Dans la note de Niccola della Tuccia, en 1379, l'historien G. Van Rijnberk a déjà relevé une curieuse coïncidence : celle du nom du « Sarrazin » qui aurait apporté le jeu des naibi à Viterbe, un certain Hayl, avec Haik ou Hayk, nom qui désigne un Arménien. Mais c'est là bien plus qu'un indice superficiel, si l'on observe que l'… Lire la suite
CASPIENNE, géopolitique

Écrit par :  Garik GALSTYAN

Dans le chapitre " La Turquie, l'acteur principal du deuxième cercle"  : …  dans la vaste région caspienne. Dans cette optique, elle tente, en 2008, de détendre ses relations avec l'Arménie, notamment par la « diplomatie du football ». Ce rapprochement a finalement achoppé sur la question du génocide arménien et sur le contentieux du Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Dans la résolution de ce conflit… Lire la suite
CAUCASE

Écrit par :  André BLANCGeorges CHARACHIDZÉLouis DUBERTRET E.U.Silvia SERRANO

Dans le chapitre "Typologie des sociétés traditionnelles"  : …  Les royaumes de Transcaucasie – l'Arménie surtout et, davantage encore, la Géorgie – représentent un autre type, évoquant par bien des traits, à travers de grandes différences, les féodalités de l'Europe médiévale. Comme dans l'Europe franque post-romaine, la rencontre des structures sociales traditionnelles, fondées sur les rapports de parenté, et… Lire la suite
DIASPORA

Écrit par :  Spyros ASDRACHASVicken CHETERIANKamel DORAÏ E.U.Thibaut JAULINClaudine LOMBARD-SALMONRaoul VANEIGEMEmmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU

Dans le chapitre "La diaspora arménienne"  : …  La chute de la dynastie des Bagratides, les invasions répétées des tribus turques et de violents séismes comme celui qui en 1319 détruisit Ani, la capitale arménienne, poussèrent une multitude d'Arméniens à quitter leur berceau historique. L'immigration fut tellement forte dans certaines régions qu'un nouveau royaume, la Petite Lire la suite
EREVAN ou ERIVAN

Écrit par :  Françoise ARDILLIER-CARRAS

Bâtie dans une cuvette, à 900 mètres d'altitude, Erevan, la capitale de l'Arménie, est traversée par la rivière Hrazdan, émissaire du lac Sevan, et entourée de cinq collines densément urbanisées. À l'origine, Erebouni, forteresse ourartéenne (viieLire la suite
GÉORGIE

Écrit par :  Christophe CHICLET E.U.Régis GAYRAUDDavid Marshall LANGKalistrat SALIA

Dans le chapitre "L'incorporation à l'U.R.S.S."  : …  par Kaikhosro Cholokashvili, éclate en août 1924. La répression fait des milliers de morts. En 1931, Staline rattache l'Abkhazie à la Géorgie. Enfin, nouveau changement de frontières : la république de Transcaucasie est dissoute le 5 décembre 1936 ; Géorgie, Arménie et Azerbaïdjan deviennent des républiques à part entière au sein de l'U.R.S.S… Lire la suite
GRÉGOIRE L'ILLUMINATEUR saint (260 env.-env. 328)

Écrit par :  Jacques DUBOIS

Né en Arménie, Grégoire fut élevé chrétiennement à Césarée de Cappadoce, se maria et eut deux enfants. Quand Tiridate remonta sur le trône de ses pères, Grégoire l'accompagna en Arménie. Le roi, qui était païen, voulut restaurer les fêtes de la déesse Anahit. Chrétien, Grégoire refusa d'y participer. Il fut jeté dans une… Lire la suite
IRAN - Histoire et politique

Écrit par :  Christian BROMBERGER E.U.Robert MANTRAN

Dans le chapitre " La monarchie iranienne"  : …  en 1828, par le traité de Torkamantchaï, les Iraniens durent aussi céder les districts arméniens d'Erevan et de Nakhitchevan. Par la suite, les Russes soutinrent à plusieurs reprises les Iraniens contre les Anglais, notamment à propos des affaires d'Afghanistan qui trouvèrent leur conclusion avec le traité anglo-iranien de… Lire la suite
KARÉKINE Ier NECHAN SARKISSIAN, catholicos (1932-1999)

Écrit par :  Christophe CHICLET

Premier catholicos de l'ère post-soviétique et de l'Arménie indépendante, Karékine Ier, patriarche de l'Église apostolique arménienne, n'aura régné que cinq ans… Lire la suite
KARÉKINE II, catholicos (1951-    )

Écrit par :  Christophe CHICLET

Cent trente-deuxième catholicos de tous les Arméniens, Karékine II, successeur de Karékine Ier, a été élu le 27 octobre 1999, à Etchmiadzine, siège du catholicossat arménien. C'est à Voskéhad, un village de la région, que Karékine Nercissian est né en 1951. En 1965, il entre au grand séminaire d'Etchmiadzine. Il y termine ses… Lire la suite
LUCULLUS, lat. LUCIUS LICINIUS LUCULLUS (-106 env.-env. -57)

Écrit par :  E.U.

Lorsque Mithridate noue une alliance avec son gendre, Tigrane, roi d'Arménie, Lucullus attaque cette région, vainc Tigrane et s'empare de sa capitale, Tigranocerte, en 69 av. J.-C. Ses troupes se mutinent cependant à trois reprises en 68-67, obligeant Lucullus à écourter les opérations. Mithridate regagne ainsi une grande… Lire la suite
MELKONIAN MONTE (1957-1993)

Écrit par :  Christophe CHICLET

Monte Melkonian abandonne son marxisme-léninisme simpliste pour un nationalisme arménien intransigeant. Il débarque à Erevan en août 1990. Un an plus tard, il est envoyé au Karabakh pour se battre contre les Azéris. En mars 1992, il devient le « commandant Avo », chef du front de Martouni, ville située dans le sud du Karabakh, et repousse… Lire la suite
MESROP saint (360 env.-440)

Écrit par :  E.U.

Moine, théologien et linguiste inventeur de l'alphabet arménien, Mesrop Machtots (ou Mesrob Machtotz) est né vers 360 à Hatsik (ou Hatsekats), près de Taron, en Arménie (auj. Mus en Turquie), et mort le 17 février 440 à Vagharshapat (auj. Etchmiadzine). Après des études dans les lettres et langues… Lire la suite
MITHRIDATE VI EUPATOR (-132--63) roi du Pont

Écrit par :  Paul GOUKOWSKY

Dans le chapitre "La troisième guerre mithridatique (74-63 av. J.-C.)"  : …  mais fut tenu en échec par la cavalerie adverse. Il dut passer l'hiver 72-71 avant J.-C. sur les hauteurs dominant la ville. Au printemps, l'annonce d'un revers jeta la panique dans l'armée royale : désespéré, Mithridate se retira auprès de son gendre Tigrane, roi d'Arménie, tandis que les Romains s'emparaient des villes de la côte pontique… Lire la suite
PARTHES

Écrit par :  Philippe GIGNOUXGuy JUCQUOIS

Dans le chapitre "La formation de l'Empire parthe"  : …  de la Babylonie qu'il dut toutefois rétrocéder à Mithradate II (124 env.-90 ou 87). C'est ensuite l'entrée de l'Arménie sur la scène internationale, pays qui deviendra l'enjeu constant des luttes postérieures entre Rome et les Parthes. En effet, Tigrane (94 env.-54 env.), fils du roi d'Arménie, que Mithradate détenait prisonnier, se trouve, à la… Lire la suite
POMPÉE CONQUIERT L'ORIENT

Écrit par :  Xavier LAPRAY

Les opérations militaires conduites en Méditerranée dans les années 60 avant notre ère permettent de constituer l'Orient romain et portent Pompée au faîte de sa puissance. Depuis — 67, Pompée détient un commandement extraordinaire sur toute la Méditerranée, alors infestée de pirates. La sécurité des mers rétablie, il… Lire la suite
POMPÉE ET L'ORIENT - (repères chronologiques)

Écrit par :  Xavier LAPRAY

— 66 Loi Manilia : Pompée se fait attribuer le commandement de Lucullus pour la guerre en Asie ; en quelques mois, Mithridate est vaincu et s'enfuit en Colchide, tandis que Tigrane, roi d'Arménie, se soumet… Lire la suite
ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

Écrit par :  Yann LE BOHECPaul PETIT

Dans le chapitre "Trajan"  : …  avait donné à Rome la frontière de l'Euphrate et permis l'annexion de plusieurs États tampons (Cappadoce, Pont, Commagène) ; l'Arménie, longtemps disputée entre les deux puissances, parthe et romaine, reçut un roi arsacide, mais investi par Rome : Tiridate vint à Rome en 67 recevoir de Néron les insignes royaux. En 106, Trajan fit annexer l'Lire la suite
SHĀHPŪR II ou SAPOR II, roi sassanide de Perse (309/10-379)

Écrit par :  Philippe OUANNÈS

Neuvième souverain sassanide, fils posthume de Hurmizd II, Shāhpūr II naquit roi, d'où la longueur de son règne. Héritier d'un royaume aux structures peu cohérentes et menacé de tous côtés, il doit, pour en maintenir l'intégrité, se livrer à des luttes constantes. Son règne est marqué par l'adoption du zoroastrisme… Lire la suite
TIGRANE II LE GRAND (-121 env.-env. -54)

Écrit par :  E.U.

Roi d'Arménie (95-54), né vers 121 av. J.-C., mort vers 54 av. J.-C… Lire la suite
TRAJAN (53-117)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Dans le chapitre "Un stratège"  : …  faut imaginer cette guerre comme une grande affaire, quelque chose comme la campagne de Russie menée par Napoléon. L'Arménie, comme ce fut souvent le cas dans les rapports entre Rome et l'Orient, fournit le prétexte : le Parthe Chosroès installa son protégé Parthamasiris sur le trône de ce royaume. À la fin de l'année 113, Trajan en personne se… Lire la suite
TURQUIE

Écrit par :  Michel BOZDÉMIRAli KAZANCIGILRobert MANTRANJean-François PÉROUSE

Dans le chapitre "Les relations de la Turquie avec son voisinage"  : …  le gaz produits par l'Azerbaïdjan transitant par la Turquie. Il n'en va pas de même avec l'Arménie, principalement parce qu'Ankara refuse de reconnaître le génocide de 1915. Enfin, Ankara soutient Bakou, notamment par la fermeture de sa frontière arménienne, dans le conflit du Haut-Karabakh, territoire azerbaïdjanais, dont la population est… Lire la suite

Afficher la liste complète (27 références)

  

Voir aussi

ABSIDE    ÎLE D'AGHTAMAR    ANI    ART ANIMALIER    ANTIQUITÉ TARDIVE & HAUT MOYEN ÂGE architecture    ANTIQUITÉ TARDIVE & HAUT MOYEN ÂGE peinture    ANTIQUITÉ TARDIVE & HAUT MOYEN ÂGE sculpture    MONT ARARAT    ARAXE    MOVSÈS ARAZI    ARCHITECTURE RELIGIEUSE    RÉPUBLIQUE D'ARMÉNIE    RÉPUBLIQUE SOCIALISTE SOVIÉTIQUE D'ARMÉNIE    ARMÉNIEN langue    ART ARMÉNIEN    ÉGLISE ARMÉNIENNE    LITTÉRATURE ARMÉNIENNE    ARMÉNIENS    ARSACIDES    Armée secrète arménienne pour la libération de l'Arménie (A.S.A.L.A.)    ATTENTAT    AXEL BAGOUNTZ    LES BAGRATIDES    BAS-RELIEF    CONGRÈS DE BERLIN    BOIS sculpture    CHARAKANS    HOVHANNES CHIRAZ    ALEXANDRE CHIRVANZADÉ    ART CHRÉTIEN PRIMITIF    ARCHITECTURE CIVILE    CLERGÉ    CLIMAT CONTINENTAL    DACHNAK    VAHAKN DAVTIAN    DÉCORATION ARCHITECTURALE    DERENIK DEMIRDJIAN    ZABEL ESSAYAN    ÉVANGÉLIAIRE    ÉVANGÉLISATION    EZNIK DE KOLB    FAUSTE DE BYZANCE    ARCHITECTURE FUNÉRAIRE    ART FUNÉRAIRE    SCULPTURE FUNÉRAIRE    GRABAR langue    GRÉGOIRE DE NAREK    HAUT-KARABAGH ou HAUT-KARABAKH    HOVHANNES HOVHANNESSIAN    AVEDIS ISSAHAKIAN    JEUNES-TURCS    ROBERT KOTCHARIAN    LAZARE DE PARBI    GOURGUEN MAHARI    MISSAK MEDZARENTZ    MEKHITAR    MESSE    MIGRANTS    HISTOIRE DES MIGRATIONS    MINORITÉS    MOÏSE DE KHORÈNE    PEINTURE MONUMENTALE    ÉGLISE DE MREN    NAHABED KOUTCHAK    MICHAEL NALBANDIAN    NERSÈS LE GRACIEUX    ÉGLISES NON CHALCÉDONIENNES    HAGOP OCHAGAN    OGIVE    PERSE histoire : Antiquité    VARTKÈS PÉTROSSIAN    PIERRE architecture    PORTE architecture    PORTRAIT sculpture    ÉGLISE DE PTGHNI    RAFFI    REPRÉSENTATION DANS L'ART    RUSSIE histoire de 1801 à 1917    FÉDÉRATION DE RUSSIE    TRAITÉ DE SAN STEFANO    SERGE SARKISSIAN    SECTEUR INDUSTRIEL    LAC SEVAN    TRAITÉ DE SÈVRES    SIAMANTO    GABRIEL SOUNDOUKIAN    STÈLE    JOSEF STRZYGOWSKI    CATHÉDRALE DE T'ALIN    ÉLISÉE TCHARENTZ    VAHAN TÉKÉYAN    LEVON TER-PETROSSIAN    TIGRANOCERTE    T'OROS ROSLIN    VAHAN TOTOVENTZ    HOVHANNES TOUMANIAN    BÉDROS TOURIAN    TRANSCAUCASIE    U.R.S.S. histoire    U.R.S.S. vie politique et économique    VAGHARCHAPAT Arménie    DANIEL VAROUJAN    ÉGLISE DE ZVART'NOTS

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.