SOURDE CONSONNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On appelle « consonne sourde », ou non voisée, une consonne dont l'articulation ne comporte pas la mise en vibration des cordes vocales sous la pression de l'air expulsé des poumons. Le trait de sourdité permet d'opposer un certain nombre de consonnes à leurs homologues sonores. Ainsi, en français /p/, /t/, /k/, /f/, /s/, / / sont des phonèmes qui s'opposent respectivement à /b/, /d/, /g/, /v/, /z/, /ž/, comme sourds à sonores. Certaines consonnes ne sont, en français, jamais sourdes, ou du moins l'éventuelle apparition du trait sourd n'y est pas pertinente : c'est le cas de /l/, /m/, /n/. Par exemple, dans « lame » le /m/ est sonore, il peut être sourd dans « prisme » prononcé [pRism], mais cette différence n'est que phonétique, le /m/ sonore et le /m/ sourd n'étant pas ici commutables. On dit qu'il s'agit de variantes contextuelles et que le trait de sourdité n'est pas pertinent dans ce cas. Les voyelles sont en principe toujours sonores, par définition ; mais elles peuvent être assourdies dans certains contextes. Dans la voix chuchotée vraie, toutes les unités phonétiques réalisées sont sourdes.

—  Louis-Jean CALVET

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SOURDE CONSONNE  » est également traité dans :

PHONÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Denis AUTESSERRE
  •  • 3 557 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Genèse des sons »  : […] La classification du matériel sonore et la terminologie phonétique la plus courante (celle de l'alphabet phonétique international) sont fondées en grande partie sur des données anatomiques et physiologiques : les organes de la parole et les conditions dans lesquelles ils produisent les sons du langage . Ces conditions de production, observées d'ab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonetique/#i_17734

PHONOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean Léonce DONEUX, 
  • Véronique REY, 
  • Robert VION
  •  • 7 452 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'identification des phonèmes »  : […] Si les Américains se contentent le plus souvent de définir les phonèmes comme des classes d'allophones, les Européens poursuivent, quant à eux, l'analyse pour les identifier à des ensembles de traits distinctifs. Le phonème se voit ainsi attribuer un trait distinctif définitoire chaque fois que ce trait lui permet, à lui seul, de rester distinct d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonologie/#i_17734

SONORE CONSONNE

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 170 mots

On appelle « consonne sonore », ou voisée, les consonnes dont l'articulation comporte la mise en vibration des cordes vocales sous la pression de l'air expulsé des poumons. Les voyelles sont par définition toujours voisées. Le trait de sonorité peut être pertinent pour certaines consonnes dans certaines langues, notamment en français. Ainsi, c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consonne-sonore/#i_17734

VOISEMENT

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 140 mots

On appelle voisement, ou voix, l'utilisation dans l'articulation d'un son des ondes sonores créées par la vibration des cordes vocales au passage de l'air expulsé par les poumons. Les cordes vocales sont le premier organe rencontré par l'air. Elles sont constituées par deux replis musculaires situés au niveau de la pomme d'Adam. Ces cordes vocales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voisement/#i_17734

Pour citer l’article

Louis-Jean CALVET, « SOURDE CONSONNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/consonne-sourde/