Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MODÈLE, art

Articles

  • LE MODÈLE NOIR DE GÉRICAULT À MATISSE (exposition)

    • Écrit par Julie RAMOS
    • 1 315 mots
    • 1 média

    Présentée au musée d’Orsay du 26 mars au 21 juillet 2019, l’exposition Le Modèle noir, de Géricault à Matisse affiche un objectif politique d’importance : rassembler un corpus d’œuvres (peintures, dessins, estampes, sculptures, photographies, films) qui révèle la présence des personnes...

  • ACADÉMIE DE FRANCE À ROME

    • Écrit par Robert FOHR
    • 3 052 mots
    • 2 médias

    Suscitée par Colbert et par Charles Le Brun, « premier peintre » de Louis XIV, la fondation de l'Académie de France à Rome (1666) découlait d'idées simples et fortes mais qui n'ont plus cours aujourd'hui. Pour les hommes du xviie siècle, les vestiges de l'Antiquité, les...

  • ANATOMIE ARTISTIQUE

    • Écrit par Jacques GUILLERME
    • 8 926 mots
    • 7 médias
    ...Ghirlandaio, Fra Bartolomeo et Dürer. Ces maîtres surent cependant corriger la raideur d'attitude du mannequin articulé au moyen d'études dessinées sur le modèle vivant. L'artifice saute aux yeux dans les autres cas ; l'impression de vie fait très souvent défaut, les regards, tout particulièrement, ne semblent...
  • L'ART DU NU AU XIXe SIÈCLE. LE PHOTOGRAPHE ET SON MODÈLE (exposition)

    • Écrit par Barthélémy JOBERT
    • 1 402 mots

    Le succès obtenu par L'Art du nu au XIXe siècle. Le photographe et son modèle, exposition présentée à la Bibliothèque nationale de France du 14 octobre 1997 au 18 janvier 1998 a consacré cet établissement comme un des lieux majeurs de la recherche sur la photographie ancienne. Les collections...

  • BACON FRANCIS (1909-1992)

    • Écrit par Laura MALVANO
    • 1 576 mots
    • 1 média
    ...leurs fonctions et sans relation logique évidente entre eux, n'a pas de référence littéraire et ne se rattache à aucune systématisation intellectuelle. Ce que Bacon définit comme le « pouvoir de suggestion » de l'œuvre naît du rapport entre le modèle (auquel est attribuée une valeur objective) et « l'accident...
  • BARYE ANTOINE LOUIS (1796-1875)

    • Écrit par Jacques de CASO
    • 749 mots
    • 1 média

    L'art de Barye est avant tout associé à la sculpture animalière dont il fit pendant près d'un demi-siècle un genre artistique supérieur.

    Sa carrière fut dans son ensemble aisée, même si elle dut se développer en marge des milieux artistiques officiels. Barye se forma à l'école...

  • CRITIQUE D'ART, Antiquité gréco-romaine

    • Écrit par Agnès ROUVERET
    • 4 815 mots
    ...l'impression visuelle. Le schéma de Xénocrate représente ce que E. Gombrich a appelé une conception instrumentale de l'art, qui présuppose un progrès et un modèle à atteindre. Cette conception a deux conséquences : le modèle peut varier, le schéma est donc transposable et reproductible dans d'autres cadres...
  • ENSEIGNEMENT DE L'ART

    • Écrit par Annie VERGER
    • 16 115 mots
    ...(un des tableaux du cabinet du roi doit être commenté par un professeur) et par le précepte. L'imitation de la nature est médiatisée par une série de modèles hérités – il faut noter le rôle des collections de dessins qui commencent à se constituer et l'importance de la gravure comme instrument...
  • GAINSBOROUGH THOMAS (1727-1788)

    • Écrit par Jacques CARRÉ
    • 2 937 mots
    • 6 médias
    Cette attention portée à l'ensemble de la toile comme espace pictural homogène est une nouveauté en Angleterre. Elle se traduit chez Gainsborough par des exigences particulières lors des séances de pose. Celles-ci commencent dans la pénombre, afin que le peintre, sans être distrait par les détails,...
  • IMAGE

    • Écrit par Agnès MINAZZOLI
    • 3 215 mots
    • 2 médias
    ...les termes d'une relation problématique : l'imitation, en effet, suscite des interrogations d'autant plus complexes qu'elles concernent le statut du modèle peut-être bien davantage encore que celui de l'image. On dit l'image sans substance – ombre, reflet ou simulacre – ; on lui oppose le repère certain...
  • KLEIN YVES (1928-1962)

    • Écrit par Denys RIOUT
    • 2 792 mots
    ...atelier pour assister à une nouvelle utilisation du corps. Il ne s'agissait plus de ramper sur le support, mais d'y déposer une trace identifiable. Un modèle dont le buste, le ventre, les cuisses étaient badigeonnés de peinture bleue appuya son corps à plusieurs reprises sur des papiers disposés sur le...
  • LIVRES DE MODÈLES

    • Écrit par Martine VASSELIN
    • 970 mots

    Les livres de modèles sont des recueils de dessins d'un même artiste, reliés à l'origine, et conservés dans son atelier pour son propre usage (savoir-faire capitalisé, répertoire de motifs à sa disposition, exemples de figures à présenter à un commanditaire) et pour la formation de ses apprentis...

  • MODÈLE

    • Écrit par Raymond BOUDON, Hubert DAMISCH, Jean GOGUEL, Sylvanie GUINAND, Bernard JAULIN, Noël MOULOUD, Jean-François RICHARD, Bernard VICTORRI
    • 24 464 mots
    • 2 médias
    Dans le champ théorique qui correspond à l'ensemble des pratiques que l'idéologie rassemble sous la rubrique de l'« art » (au singulier), le mot « modèle » s'entend en plusieurs sens, soit qu'il renvoie à une structure historiquement définie ou à un type d'...
  • MUSÉE

    • Écrit par Robert FOHR
    • 15 770 mots
    • 9 médias
    ...que peut conférer la possession d'un riche patrimoine artistique. Ouverts au public, ils s'adressaient en priorité aux artistes eux-mêmes, auxquels ils fournissaient des modèles stimulants, éléments de référence d'un enseignement pour longtemps encore fondé sur l'admiration des maîtres et la pratique de...
  • PALLADIO ANDREA (1508-1580)

    • Écrit par Daniel RABREAU
    • 4 315 mots
    • 9 médias
    ...Alberti, continuateur de Fra Giocondo et de Serlio, Palladio entend affermir la démarche rationnelle dans l'art de construire. L'absolu que représente le modèle romain, certes justifié par l'analyse des ordres et des types formels déjà connus avant lui, s'élargit dans la pratique même des combinaisons spatiales...
  • SCULPTURE - Matériaux et techniques

    • Écrit par Jean-René GABORIT
    • 7 447 mots
    • 3 médias
    Le principe de base consiste à prendre à partir de cette œuvre, appelée modèle original, un moule ou creux (négatif) et à tirer de ce moule (par coulage ou estampage) une épreuve (positif).