Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TYLOR EDWARD BURNETT (1832-1917)

Articles

  • TYLOR EDWARD BURNETT (1832-1917)

    • Écrit par Claude RIVIÈRE
    • 1 743 mots

    Par la diversité des problèmes abordés, par l'audace des hypothèses qui dépassent les cadres de l' évolutionnisme et annoncent déjà le diffusionnisme, autant que par l'élaboration de méthodes scientifiques pour l'exploration systématique des civilisations, l' œuvre de Tylor domine,...

  • ANIMISME

    • Écrit par Mircea ELIADE, Nicole SINDZINGRE
    • 4 102 mots
    ...celui de «  primitif », qui l'accompagnait. Dans La Religion des primitifs (1965), E. E. Evans-Pritchard met en lumière les apories de la théorie de Tylor : rien n'a jamais pu prouver que les « âmes » dont le « primitif » peuplerait la nature aient pour cause des phénomènes psychiques à lui imputés...
  • ANTHROPOLOGIE

    • Écrit par Élisabeth COPET-ROUGIER, Christian GHASARIAN
    • 16 158 mots
    • 1 média
    ...l'Antiquité et dans les sociétés primitives, posant ainsi les fondements d'une future anthropologie juridique. La méthode comparative se développa et Edward B. Tylor (1832-1917) proposa un traitement statistique des données ethnographiques afin de rechercher les corrélations entre les institutions. Souscrivant...
  • CIVILISATION

    • Écrit par Jean CAZENEUVE
    • 7 138 mots
    • 1 média
    L'incertitude dans la confrontation de ces deux termes apparaît bien chezTylor, l'un des auteurs auxquels on se réfère toujours à ce sujet. En effet, celui-ci, dès les premières lignes de son étude classique sur la civilisation primitive, pose les deux termes comme rigoureusement synonymes, et il en...
  • COUVADE

    • Écrit par Raoul VANEIGEM
    • 962 mots

    Rochefort, un observateur français des indigènes caraïbes des Antilles, baptisa « couvade », au xviie siècle, un ensemble de rites accomplis par le mari pendant la grossesse, l'accouchement de l'épouse et la période post-natale. « Au même temps que la femme est délivrée, note Rochefort,...

  • ÉVOLUTIONNISME CULTUREL & SOCIAL

    • Écrit par Jean CAZENEUVE
    • 2 786 mots
    • 2 médias
    ...représenté par un grand nombre d'autres études anthropologiques, notamment celles de Frazer, qui faisait de la religion l'aboutissement de la magie, celles de Tylor, qui, avec cependant quelque prudence, distinguait trois phases d'évolution (sauvagerie, barbarie, civilisation), celles de sir John Lubbock, qui...
  • ETHNOLOGIE - Histoire

    • Écrit par Patrick MENGET
    • 5 642 mots
    • 2 médias
    ...comparative des systèmes de parenté, notion déjà présente chez Lafitau, et qui devient une partie essentielle de l'ethnologie. L'Anglais E. B. Tylor, bien que ses idées sur l'évolution diffèrent quelque peu de celles de Morgan, périodise aussi l'histoire de l'humanité, mais avec une plus grande...
  • FOLKLORE

    • Écrit par Nicole BELMONT
    • 12 229 mots
    • 1 média
    ...outre, l'école anthropologique anglaise va précisément donner au folklore désormais dénommé l'assise pseudo-théorique des survivances. En 1870, Edward Tylor, réfléchissant sur la légitimité de cette dernière notion, montre son affinité avec celle de superstition : « L'étymologie de ce mot ...
  • MONOTHÉISME

    • Écrit par Claude GEFFRÉ
    • 3 556 mots
    ...de l'ethnologie moderne, n'est plus placée sous le signe de l' évolutionnisme. Parmi les représentants de cette théorie, il faut citer surtout E. B. Tylor qui voyait dans l' animisme la forme la plus primitive de la religion. Après cette phase, l'humanité aurait connu celle du polythéisme pour aboutir...
  • MURDOCK GEORGE PETER (1897-1985)

    • Écrit par Jean CUISENIER
    • 1 999 mots
    • 2 médias

    Murdock a consacré sa carrière scientifique à l' ethnologie comparée. La méthodologie qu'il met en œuvre a certes des précédents au xixe siècle. Des savants comme William Graham Sumner et surtout son maître Albert G. Keller avaient pour pratique de couvrir une vaste littérature ethnographique,...

  • MYTHE - Approche ethnosociologique

    • Écrit par Pierre SMITH
    • 3 714 mots
    ...monde, mais aussi comme la manifestation d'une pensée confuse, primitive, irrationnelle, « embryonnaire » pour citer J. G. Frazer. Pour celui-ci comme pour E. B. Tylor, le père de la théorie animiste, les mythes sont le fruit de croyances, résultant elles-mêmes d'une analyse confuse de la réalité. Pour expliquer...
  • MYTHE - Épistémologie des mythes

    • Écrit par Marcel DETIENNE
    • 8 613 mots
    • 1 média
    ...le mythologue a la vocation des limites. C'est un homme des frontières, dont la mission sur le terrain n'a jamais été exposée plus strictement que par Tylor dans La Civilisation primitive. L'ethnographie a le devoir grave d'exposer au grand jour ce que la grossière civilisation de l'Antiquité a fait passer...
  • SACRIFICE

    • Écrit par Roger BASTIDE
    • 3 538 mots
    • 1 média
    E. B. Tylor voit dans le sacrifice un don intéressé aux esprits : do ut des. Lorsque la croyance aux dieux succéda à celle des esprits, le don intéressé fit place à l'hommage sans espoir de retour. Plus tard enfin, au lieu de choses matérielles, on fit offrande à Dieu de ses sentiments : le sacrifice...