FOLKLORE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le folklore comme discipline est né à l'aube du xixe siècle. Alors que, dans la plupart des pays d'Europe, la réflexion folklorique a été préparée par un mouvement d'idées lié au préromantisme et opposé à l'esprit des Lumières, elle a surgi brusquement en France avec la fondation en 1804 d'une société savante, l'Académie celtique, qui se donna pour projet de recueillir les usages, les traditions, les dialectes populaires, les patois, les « monuments ». Grâce aux textes qu'elle publia, on peut comprendre les raisons de l'émergence de la réflexion folklorique en Europe à cette époque. La réflexion ethnologique est née, quant à elle, dès le xvie siècle, du choc affectif et intellectuel provoqué par la découverte du Nouveau Monde ; l'ethnologie put dès lors se développer en raison de la distance spatiale qui s'interposait entre l'observateur et le champ de ses observations. Les traditions populaires, qui, jusqu'à la fin du xviiie siècle, étaient considérées comme des superstitions par les théologiens et comme des aberrations de l'esprit humain par les humanistes, devinrent un objet digne d'intérêt à condition qu'elles fussent éloignées non pas dans l'espace, mais dans le temps. Hissées au rang de vestiges d'une antiquité nationale, elles sont alors regardées à la fois comme dignes du plus grand respect et comme dépourvues d'un sens interne, puisque celui-ci s'est évanoui avec la disparition du système social et religieux dont elles faisaient partie. « Des superstitions aux survivances », cet a priori a pesé lourd dans l'histoire du folklore comme discipline, une discipline qui s'est élaborée sur des bases en partie scientifiques, en partie idéologiques. En revanche, le contenu même du folklore, dans sa réalité actuelle, est de nature mythique, non qu'il constitue une mythologie organisée en système, mais plutôt un matériau mythique avec lequel on peut créer des formes diverses à fonctions multiples : croyances, pratiques, rituels, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages






Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  FOLKLORE  » est également traité dans :

BETTELHEIM BRUNO (1903-1990)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 067 mots

Psychanalyste américain d'origine autrichienne, Bruno Bettelheim fit des études de psychologie et de psychiatrie à l'université de Vienne, sa ville natale. Il acquit ensuite une solide formation psychanalytique. D'origine juive, il est déporté, en 1938, à Dachau puis à Buchenwald, expérience qui allait inspirer son étude ultérieure intitulée Individual and Mass Behavior in Extreme Situations (19 […] Lire la suite

BLUES

  • Écrit par 
  • Francis HOFSTEIN
  •  • 3 664 mots
  •  • 4 médias

Le blues prend forme vocale et instrumentale originale au sein de la population noire du sud des États-Unis d'Amérique dans la seconde moitié du xix e  siècle. Né de l'esclavage, où les Noirs étaient traités plus comme un capital d'exploitation fermier ou ouvrier que comme des êtres humains, nourri par le racisme, la ségrégation et la misère, il en porte la douleur et en exprime le climat d'affli […] Lire la suite

CARNAVAL

  • Écrit par 
  • Annie SIDRO
  •  • 6 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Symbolique du carnaval »  : […] Découvrant, à la fin du xviii e  siècle, le carnaval de Rome et ses scènes délirantes jouées par des hommes travestis en femmes, Goethe notait que « le carnaval est une fête qui, à vrai dire, n'est pas donnée au peuple mais que le peuple se donne à lui-même. » Dans l'espace rural ou urbain, une mise en scène fantastique se crée, avec des rites scrupuleusement respectés au fil du temps, des personn […] Lire la suite

CHANSON

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET, 
  • Guy ERISMANN, 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 7 139 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'impérialisme des « médias » »  : […] La tentative la plus récente de rendre compte du phénomène « chanson » part du développement des modes de reproduction, et des conséquences de plus en plus déterminantes que ceux-ci opèrent sur la nature du produit. Ce qui lui correspond sur le plan théorique pourrait être la doctrine de M. McLuhan : The Medium is the Message ( Message et massage , Pauvert, 1968). D'autre part, A. Adelman affirme […] Lire la suite

CHEBALINE VISSARION (1902-1963)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 288 mots

Avec Khatchatourian, Kabalevski et Chostakovitch, Vissarion Chebaline appartient à la première génération de compositeurs formés entièrement sous le régime soviétique. Moins connu que ses contemporains, il a cependant joué un rôle de premier plan dans l'histoire musicale de l'U.R.S.S. et s'est affirmé comme un des grands pédagogues russes de la première moitié du xx e  siècle. Vissarion Iakovlevit […] Lire la suite

COMPTINE

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 412 mots

Formulette enfantine, récitée ou chantée avant le jeu pour désigner celui ou celle à qui sera dévolu un rôle particulier, généralement une corvée, ou du moins un rôle peu envié (« s'y coller », être « le chat »). L'un des joueurs compte ses camarades, qui ont formé un cercle, en montrant successivement du doigt la poitrine de chacun d'eux, tandis qu'il énonce, syllabe par syllabe, une formulette r […] Lire la suite

CONTE

  • Écrit par 
  • Bernadette BRICOUT
  •  • 5 800 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Collecte et classement des contes »  : […] Par définition, le conte populaire, transmis de génération en génération, se situe dans ce que Fernand Braudel a appelé la « longue durée ». Seules peuvent être datées avec précision les versions manuscrites ou imprimées et les transcriptions de textes oraux que nous ont laissées les ethnographes du xix e  siècle. Comme le souligne Marie-Louise Ténèze, la collecte systématique des contes est posté […] Lire la suite

CONTES DE L'ENFANCE ET DU FOYER, Jakob et Wilhelm Grimm - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian HELMREICH
  •  • 1 096 mots
  •  • 1 média

La publication en 1812 du premier volume des Contes des frères Jakob (1785-1863) et Wilhelm Grimm (1786-1859) s'inscrit dans un mouvement de redécouverte de la culture « populaire », particulièrement sensible en Allemagne depuis l'édition par Johann Gottfried Herder de son recueil de chants populaires (1778-1779). Les frères Grimm ont surtout été marqués par la collection de chants réunis et retr […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 5 066 mots

Dans le chapitre « Interprétations naturalistes et folkloristes »  : […] La définition d'Ampère, pourtant claire et scientifiquement bien fondée, reste sans lendemain. L'incertitude, concernant la définition de l'ethnographie, est due à Paul Broca, chirurgien et anthropologue français, et à d'autres biologistes de la seconde moitié du xix e siècle tels que l'Anglais James Cowles Prichard et l'Italien Enrico Morselli. Ils veulent réserver le terme « ethnologie » aux ét […] Lire la suite

FLAMENCO

  • Écrit par 
  • José BLAS VEGA
  •  • 3 214 mots
  •  • 3 médias

Le chant flamenco ( cante flamenco ) est un art créé par le peuple andalou, sur la base d'un folklore populaire issu des diverses cultures qui s'épanouirent au long des siècles. À partir du xviii e  siècle, époque capitale pour l'histoire de la culture et du folklore en maints pays européens, les Bas-Andalous, de souche gitane, donnèrent à cet art sa structure et ses caractères définitifs. Toute […] Lire la suite

FOLKLORIQUE HONGROISE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 1 044 mots
  •  • 2 médias

En 1889, au moment de la fondation de la Société hongroise d'ethnologie (Magyar Néprajzi Társaság), qui commence en 1890 la publication de la revue Ethnographia, l'école folklorique hongroise est installée à Budapest. L'importance et la richesse du folklore hongrois en ethnologie avaient déjà été soulignées par le linguiste Miklós Révai dès 1782, dans un article du Courrier hongrois ( Magyar Hir […] Lire la suite

FORMULETTES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 1 702 mots

Une formulette n'est pas seulement une petite formule, une « expression plus ou moins consacrée qu'il convient de prononcer en certaines circonstances » (Littré). Dans cette acception plus précise, c'est un terme technique qui désigne à présent une réalité qui relève du folklore et de la littérature pour la jeunesse. La tradition orale populaire constituait une véritable littérature pour enfants […] Lire la suite

FRAZER JAMES GEORGE (1854-1941)

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 3 467 mots

Dans le chapitre « Le reste de l'œuvre »  : […] Alors qu'il avait déjà publié Le Rameau d'or sous sa première forme, Frazer s'intéresse encore suffisamment aux études classiques pour traduire en anglais la description de la Grèce de Pausanias, avec une introduction, une étude critique du texte grec, des commentaires. Il pousse le scrupule jusqu'à faire plusieurs séjours en Grèce entre 1890 et 1895, semblable à quelque « voyageur solitaire expl […] Lire la suite

FRÊNE

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 660 mots

Quatre siècles avant notre ère, Hippocrate et Théophraste conseillaient déjà les feuilles de frêne ( Fraxinus excelsia L. ; oléacées) dans le rhumatisme et la goutte comme diurétiques. Au ii e siècle, le médecin et poète latin Serenus Samonicus prescrivait ses fruits dans l'hydropisie. Dioscoride et Pline, en relatant son emploi interne et externe contre les morsures de serpents, lui feront une […] Lire la suite

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mythologie »  : […] Les comparaisons que l'on a pu faire entre le plus complet et le plus expressif des monuments religieux de la période indépendante, le chaudron de Gundestrup, et les plus anciens documents gallo-romains (le pilier des Nautes de Paris, la triade de Saintes, le pilier de Mavilly) ont permis de restituer un cycle mythologique gaulois. Le récit légendaire ainsi reconstitué met en scène une grande dée […] Lire la suite

GRIMM JAKOB (1785-1863) et WILHELM (1786-1859)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 735 mots
  •  • 5 médias

Il est sans doute peu d'œuvres qui aient connu à l'égal des Contes des frères Grimm une telle fortune auprès des lecteurs de tout âge et de toutes les couches sociales. Ce succès durable est à la fois mérité et injuste : il rend certes hommage au génie littéraire des deux frères, mais il étouffe leurs personnalités réciproques en les confondant dans une même gloire ; il les sacre grands écrivains […] Lire la suite

MOÏSSEIEV IGOR ALEXANDROVITCH (1906-2007)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 210 mots

Igor Alexandrovitch Moïsseiev, fondateur du ballet du même nom, fut le créateur d'une forme entièrement nouvelle : le ballet national folklorique. Sa compagnie, qui tourna dans tous les pays pendant plus de cinquante ans, fut l'une des plus populaires du xx e  siècle, grâce à son énergie, son entrain et l'originalité chorégraphique de son inventeur. Igor Alexandrovitch Moïsseiev naît à Kiev, le 2 […] Lire la suite

MYTHOLOGIES - Dieux des peuples "barbares"

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Pierre-Yves LAMBERT
  • , Universalis
  •  • 8 018 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une cosmologie mal connue »  : […] César est aussi une source capitale sur le rôle des druides. Ils n'étaient pas seulement prêtres : ils étaient aussi chargés de la justice et de l'enseignement. Ils formaient une hiérarchie développée et organisée : un chef unique, une réunion annuelle dans la forêt des Carnutes, une formation très longue. Leur importance sociale est aussi attestée dans l'Irlande ancienne (récits épiques, vies de […] Lire la suite

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 720 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « De la Réforme au romantisme »  : […] La Réforme n'aura d'abord que peu d'effets sur la Norvège : venue du Danemark, elle ne faisait que renforcer le joug étranger. Le xvi e  siècle s'intéresse certes à l'humanisme, dans la mesure en particulier où il affectionne les inventaires de connaissances scientifiques, historiques ou géographiques, mais il se préoccupe beaucoup plus de nationalisme. Om Norges rige (1567, Du royaume de Norvèg […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicole BELMONT, « FOLKLORE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/