ÉVOLUTIONNISME CULTUREL & SOCIAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Johann Jakob Bachofen

Johann Jakob Bachofen
Crédits : AKG

photographie

Herbert Spencer

Herbert Spencer
Crédits : AKG

photographie


L'évolutionnisme peut être défini moins comme une doctrine particulière que comme la tendance générale à supposer et à rechercher une loi d'évolution dans la série des changements observables ou prévisibles. C'est, bien sûr, dans le domaine biologique que l'évolutionnisme a pris sa forme la plus déterminée avec les théories de Lamarck et de Darwin sur l'évolution des espèces vivantes. L'hypothèse d'une évolution régulière dans les organisations des sociétés et dans leurs productions culturelles était cependant implicitement contenue dans bien des spéculations antérieures sur le progrès des civilisations. Mais le darwinisme allait lui donner plus de consistance, lui fournir des modèles méthodologiques et l'insérer dans une conception plus vaste.

L'évolutionnisme culturel et social était sans doute, en un sens, plus aisé à concevoir que l'évolutionnisme biologique, car il ne se heurtait pas à la fixité, au moins apparente, des espèces vivantes, puisque au contraire on trouve aisément, par l'observation courante, des exemples évidents de changement dans la vie des sociétés. Cependant, la complexité des phénomènes sociologiques, leur caractère multiforme et instable rendait plus hasardeuse la notion d'une loi régissant leur devenir. Aussi bien les critiques à l'encontre de cet évolutionnisme se sont-elles attachées à dénoncer vigoureusement l'incompatibilité d'une évolution unilinéaire avec la diversité des changements sociaux, ce qui a entraîné des assouplissements dans l'hypothèse première.

L'évolutionnisme unilinéaire

Origines et premières ébauches

Les principes fondamentaux de l'évolutionnisme culturel et social se situent au confluent de plusieurs courants d'idées émanant eux-mêmes de diverses observations. C'est, d'abord, la comparaison entre divers types de civilisations qui a pu suggérer l'idée que les uns représentaient des formes arriérées et les autres des formes avancées de la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ÉVOLUTIONNISME CULTUREL & SOCIAL  » est également traité dans :

ÂGE ET PÉRIODE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 958 mots

Dans le chapitre « Le sens du temps »  : […] Au-delà des événements immédiats, et au-delà des périodes simplement stylistiques (période orientalisante, époque gothique ou baroque, etc.), l'archéologie et l'histoire reconstruisent de grandes unités temporelles, qui sont autant de moments dans l'histoire de l'humanité. La pensée évolutionniste, marquée par les noms de Condorcet, mais aussi de l'ethnologue américain Lewis H. Morgan ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-et-periode/#i_1310

ANIMISME

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 087 mots

Dans le chapitre « Les données nouvelles »  : […] L'explication générale de Tylor a été critiquée surtout pour deux conclusions de grande conséquence théorique : 1. l'identification de l'animisme à l' origine de la religion ; 2. l'affirmation selon laquelle, partout dans le monde , la religion a évolué dans le sens qu'on vient d'indiquer. Nombre d'auteurs ont rejeté la première affirmation. Andrew Lang, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animisme/#i_1310

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La construction de l'ethnologie »  : […] Les introductions classiques assignent à la naissance de l'ethnologie des dates différentes ; certaines la font remonter à Hérodote, d'autres à Rousseau ou à Morgan. La référence à Hérodote s'explique par l'intérêt qu'il porta à la description des autres peuples, considérés toutefois comme des barbares ; la référence à Rousseau ne repose pas tant sur son mythe du bon sauvage que sur sa façon de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_1310

ARCHAÏQUE MENTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 026 mots

Dans le chapitre « La mentalité primitive selon Lévy-Bruhl »  : […] C'est contre la conception, commune à l'animisme et au rationalisme sociologique durkheimien, d'une homogénéité fondamentale de toutes les mentalités que Lévy-Bruhl a soutenu la spécificité de la mentalité qu'il nommait primitive et que nous appellerions plus volontiers aujourd'hui archaïque. Tandis que, pour l'animiste, les primitifs ont le même appareil intellectuel que nous, mais s'en servent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mentalite-archaique/#i_1310

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - Les modèles interprétatifs

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 420 mots

Dans le chapitre « Les théories du fonctionnement social »  : […] Derrière ces différentes catégories de facteurs, parfois antagonistes, archéologues et historiens utilisent, explicitement ou non, des modèles encore plus globaux. Longtemps a dominé dans les sciences humaines et sociales une vision évolutionniste et linéaire de l'histoire, qui paraissait même frappée du coin du bon sens : de même que l'enfant devient adulte, les sociétés humaines seraient passée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-traitement-et-interpretation-les-modeles-interpretatifs/#i_1310

BACHOFEN JOHANN JAKOB (1815-1887)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 710 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La thèse du matriarcat originel »  : […] Une lettre (G.W., X, n o  96), adressée le 23 octobre 1857 par Bachofen à A. Gervasio, montre que c'est à l'étude de la famille comme institution sociale que l'ont finalement conduit ses recherches sur l'Antiquité classique : « Quoi de plus surprenant, écrit-il à l'archéologue italien, que de voir la femme des premiers temps de l'histoire humaine occuper le rang et la po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-jakob-bachofen/#i_1310

BASTIAN ADOLF (1826-1905)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots

Anthropologue et médecin allemand né le 26 juin 1826 à Brême, Adolf Bastian est un précurseur du diffusionnisme. Il est à la source d'une théorie de l'unité psychique de l'humanité, qui explique que certaines « idées élémentaires » soient communes à tous les peuples. Selon lui, les traits culturels, les traditions populaires, les mythes et les croyances des différents peuples répondent, chez ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-bastian/#i_1310

BIOLOGISME

  • Écrit par 
  • Sébastien LEMERLE, 
  • Carole REYNAUD-PALIGOT
  •  • 2 767 mots

Dans le chapitre « Quelques repères historiques »  : […] Les xviii e et xix e  siècles se caractérisent par un essor de la pensée scientifique, certaines sciences telles que la médecine et les sciences naturelles connaissent un grand dynamisme. À une époque où les explications rationnelles sont préférées aux préceptes religieux, ces sciences incarnent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologisme/#i_1310

BOAS FRANZ (1858-1942)

  • Écrit par 
  • Philippe LUCAS
  •  • 1 183 mots

Dans le chapitre « La critique de l'évolutionnisme »  : […] « La complexité des événements historiques est telle qu'il faut considérer la vie sociale d'un peuple ou d'une tribu comme la conséquence des conditions uniques dans lesquelles elle s'est manifestée. » Né en 1858 en Westphalie, mort aux États-Unis (il a trouvé à Clark University puis à Columbia ce que lui avait refusé l'Allemagne de Bismarck), Boas poursuit ainsi la critique engagée depuis 1895, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-boas/#i_1310

CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 115 mots

Dans le chapitre « Culture et civilisation »  : […] L'incertitude dans la confrontation de ces deux termes apparaît bien chez Tylor, l'un des auteurs auxquels on se réfère toujours à ce sujet. En effet, celui-ci, dès les premières lignes de son étude classique sur la civilisation primitive, pose les deux termes comme rigoureusement synonymes, et il en donne la définition suivante : « Le mot culture, ou civilisation, pris dans son sens ethnographiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation/#i_1310

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'historicisation des catégories kantiennes »  : […] Dans son projet de fonder l'autonomie de la sociologie par rapport à la psychologie et la philosophie, Émile Durkheim apporte une contribution majeure à la sociologie de la connaissance en s'attaquant aux catégories les plus fondamentales de l'entendement et de la sensibilité (temps, espace, nombre, cause, substance, etc.) et de la pensée logique. Jusque-là domaine réservé aux philosophes qui l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_1310

CULTURE - Nature et culture

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 880 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La leçon de l'anthropologie sociale et de la bio-anthropologie »  : […] La séparation entre l'étude de la nature et l'étude de la culture et, plus précisément, l'abandon du recours à des explications biologiques des variations culturelles semblent s'être produits vers la fin du xix e  siècle et au début du xx e , comme une conséquence de la prise en considération de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-nature-et-culture/#i_1310

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Sociologie

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 6 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La typologie par différences »  : […] Afin de mieux maîtriser l'interprétation sociologique, de nombreux auteurs (en général nord-américains) ont réduit la diversité des sociétés accédant au développement à un seul type, défini en tant que « modèle » de la société traditionnelle. Ce modèle est construit par différence, par opposition au modèle de la société moderne, rapportée à l'ensemble des sociétés industrielles à techniques avanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-economique-et-social-sociologie/#i_1310

DIFFUSIONNISME

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 2 818 mots
  •  • 2 médias

Il existe certes un sens sociologique du terme « diffusion » qui se rapporte à la seule propagation des idées, soit directement, de bouche à oreille (rumeur), soit indirectement, par le livre et les moyens de propagande dits audio-visuels. Il s'agit là d'un sens restreint, que l'on ne retiendra pas ici. Dans un autre sens, celui que lui donne l' anthropologie culturelle, il se rapporte à la propag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diffusionnisme/#i_1310

ETHNOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 1 744 mots

Dans le chapitre « Assimiler l'autre à soi »  : […] Outre les répudiations pures et simples des autres cultures, l'ethnocentrisme fonctionne aussi, comme pratique négative, par assimilation de l'autre à soi. En effet, si sous le terme d'ethnocentrisme on regroupe divers modes caractéristiques de la négation d'une culture par une autre, et si l'on considère que, par son acte de négation, l'homme peut nier soit l'objet, soit la relation même à l'obje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocentrisme/#i_1310

ETHNOLOGIE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Daryll FORDE, 
  • Patrick MENGET
  •  • 2 777 mots

E ncouragés par le succès des théories évolutionnistes en biologie, la plupart des premiers ethnologues ont tenté de retracer l'évolution sociale et culturelle de l'humanité. Ils étaient gênés par le caractère fragmentaire et restreint du matériel dont ils disposaient, mais, surtout, ils interprétaient souvent de manière erronée les principes évolutionnistes qui avaien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-vue-d-ensemble/#i_1310

ETHNOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Patrick MENGET
  •  • 5 636 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Deux initiateurs : Morgan et Tylor »  : […] Le premier ethnologue « de terrain » est l'Américain L. H. Morgan, qui séjourne en 1850 chez les Iroquois et visite plus tard d'autres tribus. Morgan s'efforce de recueillir des terminologies de parenté : ayant découvert la notion de terminologie classificatoire, il s'attache à classer ces terminologies en relation avec des faits institutionnels (mariage, types de famille, autres traits sociolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-histoire/#i_1310

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Les liens de parenté »  : […] L'ethnologie a permis de comprendre avec précision la nature de la parenté ; c'est l'une de ses contributions les plus importantes. La parenté est la reconnaissance sociale de liens biologiques réels ou supposés, qui se créent par les naissances et les mariages. La continuité de toute société dépend de la procréation et de l'éducation des nouveaux membres. La légitimité des enfants engendrés est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnologie-generale/#i_1310

EXPLICATIONS PROXIMALES ET ULTIMES DES COMPORTEMENTS

  • Écrit par 
  • Patrick BONIN
  •  • 1 017 mots

Traditionnellement, les recherches en psychologie cognitive portent sur le « comment » des comportements : comment apprenons-nous ? comment parlons-nous ? La psychologie évolutionniste propose non seulement des explications – dites proximales – à ces questions mais, aussi et surtout, elle cherche à comprendre le « pourquoi » des comportements – des explications dites ultimes. Ces deux types d'exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explications-proximales-et-ultimes-des-comportements/#i_1310

FRAZER JAMES GEORGE (1854-1941)

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 3 467 mots

Dans le chapitre « Le reste de l'œuvre »  : […] Alors qu'il avait déjà publié Le Rameau d'or sous sa première forme, Frazer s'intéresse encore suffisamment aux études classiques pour traduire en anglais la description de la Grèce de Pausanias, avec une introduction, une étude critique du texte grec, des commentaires. Il pousse le scrupule jusqu'à faire plusieurs séjours en Grèce entre 1890 et 1895, semblable à quelque « v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-george-frazer/#i_1310

HAYEK FRIEDRICH AUGUST VON (1899-1992)

  • Écrit par 
  • Philippe NEMO
  •  • 1 294 mots

Prix Nobel d'économie en 1974, Friedrich von Hayek est beaucoup plus qu'un économiste : c'est un des grands maîtres de la philosophie sociale et politique du xx e  siècle. Né à Vienne le 8 mai 1899, mort à Fribourg-en-Brisgau le 23 mars 1992, il a fait des études de droit et de sciences politiques à l'université de Vienne. Il est d'abord engagé c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-august-von-hayek/#i_1310

KLEMM GUSTAV FRIEDRICH (1802-1867)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 194 mots

Directeur de la librairie royale de Dresde, Klemm rassembla une documentation considérable sur les coutumes observées à travers les siècles dans les sociétés les plus diverses sous le titre : Histoire générale de la culture humaine ( Allgemeine Kulturgeschichte der Menschheit , 1843-1852). Le mérite de ce pionnier de l'ethnologie, fort apprécié par Tylo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-friedrich-klemm/#i_1310

LEAGUE OF THE HO-DE-NO-SAU-NEE, OR IROQUOIS, Lewis Henry Morgan - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre BOUSQUET
  •  • 846 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle iroquois »  : […] L'intérêt que porta Morgan aux Iroquois, qu'il prit pour modèle dogmatique, est la base de l'ensemble de son œuvre. Il montra l'importance des nomenclatures de parenté propres à chaque société, mettant en évidence l'existence de systèmes classificatoires et descriptifs. Il découvrit des principes structuraux dont il chercha la cause. Cette démarche à vocation scientifique a perduré, notamment à tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/league-of-the-ho-de-no-sau-nee-or-iroquois/#i_1310

MONOTHÉISME

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 3 567 mots

Dans le chapitre « Le monothéisme et l'histoire des religions »  : […] La controverse qui, à propos des origines des religions, opposait la thèse du monothéisme et celle du polythéisme a perdu beaucoup de son intérêt, dans la mesure où l'histoire des religions, du fait des progrès de l'ethnologie moderne, n'est plus placée sous le signe de l' évolutionnisme. Parmi les représentants de cette théorie, il faut citer surtout E. B. Tylor qui voyait dans l' animisme la for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monotheisme/#i_1310

MORGAN LEWIS HENRY (1818-1881)

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 3 677 mots

Dans le chapitre « Les limites de l'évolutionnisme »  : […] Par bien des aspects cependant, l'œuvre de Morgan appelait la critique. Le vaste tableau de l'histoire de l'humanité brossé dans Ancient Society reposait sur une information scientifique aujourd'hui dépassée. L'archéologie de la Grèce et de Rome archaïques n'existait pas à l'époque où écrivait Morgan et la découverte des civilisations minoenne, mycénienne et étrusque interdi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lewis-henry-morgan/#i_1310

MYTHE - Approche ethnosociologique

  • Écrit par 
  • Pierre SMITH
  •  • 3 708 mots

Dans le chapitre « L'évolutionnisme »  : […] Les fondateurs de l'anthropologie qui recevaient de toutes les parties du monde les informations recueillies par les voyageurs, les missionnaires, les administrateurs, etc., s'interrogèrent tout de suite sur le statut intellectuel des mythes. Ils se sont vite rendu compte que ceux-ci, en dépit de l'extraordinaire diversité des motifs qui s'explique par le fait que toutes les ressources de l'imagi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-approche-ethnosociologique/#i_1310

ORGANICISME

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 2 866 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les fondateurs de l'organicisme »  : […] Au début du xix e  siècle, l'organicisme a d'abord été conçu comme une réponse aux doctrines universalistes et individualistes de la Révolution française : instrument du conservatisme social, il a été utilisé aussi bien par Edmond Burke que par Joseph de Maistre ou Louis de Bonald. Grâce à lui, tous trois ont pu mettre l'accent sur l'unité organi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organicisme/#i_1310

PARENTÉ SYSTÈMES DE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 8 724 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fondements de la parenté »  : […] On peut affirmer que les systèmes de parenté n'ont pas le même rôle dans toutes les sociétés : pour certaines, la parenté semble le principe fondamental qui commande l'ensemble des relations sociales ; pour d'autres, au contraire, comme pour la société occidentale, la parenté voit son rôle réduit à fort peu de chose. Si, pour C. Lévi-Strauss, « le système de parenté est un langage, ce n'est pas u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-parente/#i_1310

POLYGAMIE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 9 887 mots

Dans le chapitre « Une hypothèse évolutionniste »  : […] Le mariage par groupes a occupé, grâce aux travaux de Lewis H.  Morgan, une place importante dans l'anthropologie. Celui-ci, en effet, a supposé, dans son schéma de l'évolution du mariage, que l'homme, à peine sorti de l'animalité, a vécu d'abord dans un état de promiscuité sexuelle complète. À partir de ce premier stade, on aurait la famille consanguine, qui constitue déjà u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polygamie/#i_1310

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La méthode culturelle »  : […] Les présupposés évolutionnistes . Bien que depuis plus d'un siècle, de nombreux auteurs aient réfuté la doctrine évolutionniste voulant faire partout passer l'humanité de l'étage des « chasseurs » à celui des « pasteurs » et bien qu'une théorie aussi obsolète soit abandonnée par la plupart des anthropologues, il est curieux de constater qu'elle est touj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_1310

PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 8 634 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Critiques et récusation »  : […] Lorsque en 1906 paraissent, dans Le Mouvement socialiste , les études de Georges Sorel sur Les Illusions du progrès , les doutes se sont déjà multipliés concernant l'identification de l'accroissement des connaissances positives au progrès moral, du développement des sciences au progrès social. Une contre-idéologie se met en place, fondée sur l'idée que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progres/#i_1310

PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE

  • Écrit par 
  • Serge GUIMOND
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « La psychologie culturelle comparative »  : […] Lorsqu’il est question de différences observées par les chercheurs en comparant des individus issus de deux ou plusieurs communautés culturelles distinctes, on parle de psychologie culturelle comparative. À ce niveau, les similitudes ou les différences culturelles sont dans l'esprit de l'observateur, et les différentes cultures étudiées n'ont pas été mises en contact. On doit au psychologue néerla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-interculturelle/#i_1310

RACE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Universalis
  •  • 4 633 mots

Dans le chapitre « Un faux évolutionnisme »  : […] La première attitude est « une tentative pour supprimer la diversité des cultures, tout en feignant de la reconnaître pleinement. Car, si l'on traite les différents états où se trouvent les sociétés humaines, tant anciennes que lointaines, comme des stades ou des étapes d''un développement unique qui, partant du même point, doit les faire converger ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/race/#i_1310

RELIGION - L'histoire des religions

  • Écrit par 
  • Dario SABBATUCCI
  •  • 5 132 mots

Dans le chapitre « Les principaux courants »  : […] Il y a des chercheurs qui adoptent de manière purement conventionnelle la dénomination officielle d'histoire des religions, en souhaitant, pour se distinguer des orientations systématiquement historiques, que le terme de science soit substitué à celui d'histoire. Cette désignation officielle, en réalité, résulte d'un choix plus ou moins conscient qui s'imposa au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-l-histoire-des-religions/#i_1310

ROI DIVIN, anthropologie

  • Écrit par 
  • Claude TARDITS
  •  • 5 001 mots

Nombreux sont les auteurs qui, aujourd'hui, n'emploient plus l'expression « roi divin » qu'en la mettant entre guillemets : précaution qui indique qu'ils ont quelques doutes sur la valeur de son usage. Frazer est, semble-t-il, le premier à avoir parlé de « roi divin ». Dans l'édition de 1890 de son magistral ouvrage The Golden Bough ( Le Rameau d'or ), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roi-divin-anthropologie/#i_1310

SACRÉ, religion

  • Écrit par 
  • Dominique CASAJUS, 
  • André DUMAS, 
  • Universalis
  •  • 10 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La double définition de Durkheim »  : […] L'usage du terme « sacré » a pris une importance particulière dans l'ambiance évolutionniste du xix e  siècle et du début du xx e , à un moment où les chercheurs se préoccupaient de trouver une notion mère d'où faire dériver tous les faits religieux ou magico-religieux. La notion de divinité ne po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacre-religion/#i_1310

SOCIOLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'histoire au cœur du raisonnement sociologique »  : […] Un retour rapide sur les premiers moments de la sociologie montre que l'ensemble des auteurs qui se réclament de cette nouvelle discipline intègrent non seulement une préoccupation historique dans leur analyse, mais font aussi du raisonnement historique la base de leur travail de fondation. Rien de plus historique, en effet, que la perspective évolutionniste des premiers sociologues du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-historique/#i_1310

SPENCER HERBERT (1820-1903)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 3 676 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'extension à la sociologie du « postulat universel » »  : […] La connaissance unifiée devait précisément résulter du système rationnel élevé sur le principe de la persistance de la force reconnu agissant dans l'« organique » comme dans le « sur-organique », domaine pour l'étude duquel Spencer a emprunté au premier quelques notions essentielles. Revus par Huxley pour la zoologie et par Hooker pour la botanique, les Principes de biologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-spencer/#i_1310

TABOU

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 5 095 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Tabou et religion »  : […] Il est facile de voir que toutes les religions sont marquées par l'observance d'un système d'interdits. Mais si William Robertson Smith, en 1889, dans son livre sur la religion des Sémites ( Lectures on the Religion of the Semites ), reconnaît qu'il est difficile de distinguer, à l'origine des tabous, des règles sacrées, délimitant nettement le pur de l'impur, il croit pouvoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabou/#i_1310

TRIBU

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 9 660 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Crise d'un concept ou crise des fondements empiriques de l'anthropologie ? »  : […] Ainsi, au terme de l'effort le plus soutenu qu'on ait déployé depuis longtemps en anthropologie pour redéfinir et utiliser efficacement le concept de « tribu », on aboutit à un résultat très largement négatif. La classe des sociétés tribales se retrouve fendue en deux, et, de chaque côté d'une ligne de partage dont la nature et l'origine restent obscures, se regroupent d'une part les sociétés segm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribu/#i_1310

TYLOR EDWARD BURNETT (1832-1917)

  • Écrit par 
  • Claude RIVIÈRE
  •  • 1 739 mots

Par la diversité des problèmes abordés, par l'audace des hypothèses qui dépassent les cadres de l' évolutionnisme et annoncent déjà le diffusionnisme, autant que par l'élaboration de méthodes scientifiques pour l'exploration systématique des civilisations, l' œuvre de Tylor domine, avec celle de Morgan, la pensée anthropologique du xix e  siècle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-burnett-tylor/#i_1310

WHITE LESLIE ALVIN (1900-1975)

  • Écrit par 
  • Raymond ECHES
  •  • 542 mots

Le plus remarquable représentant de l'école néo-évolutionniste américaine. L'anthropologue Leslie A. White suivit d'abord un itinéraire intellectuel complexe qui lui donna une formation largement encyclopédique ; c'est ensuite à l'anthropologie et à la science de la culture qu'il consacra l'essentiel de son activité. Il renoua aussi avec les grands ancêtres de l'évolutionnisme anglo-saxon, tenus à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leslie-alvin-white/#i_1310

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CAZENEUVE, « ÉVOLUTIONNISME CULTUREL & SOCIAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolutionnisme-culturel-et-social/