DON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Donner est une opération des plus familières qui ne semble pas appeler de définition sociologique particulièrement précise : un bien change d'attributaire par la décision de son propriétaire qui manifeste à un tiers une disposition bienveillante puisqu'il n'exige rien en retour. Définition satisfaisante en première approximation, mais partielle, puisqu'elle en reste aux apparences, sinon aux convenances. Il n'est pas besoin, en effet, de chercher bien loin dans nos propres façons de faire pour convenir qu'il y a quelque obligation non seulement à donner mais aussi à recevoir et, surtout, à rendre la pareille.

Le don est devenu un concept scientifique, une institution dûment repérée par l'ethnologie avec la parution, en 1924, de l'« Essai sur le don » : dans ce texte, devenu un classique, Mauss montrait, à partir d'une colossale documentation empruntée aux époques et aux cultures les plus diverses, que cette institution présentait un caractère doublement ambivalent. D'abord, que le don libéral et gracieux est régulièrement suivi d'un contre-don tout aussi unilatéral et arbitraire mais tacitement perçu comme la réponse adéquate à la première prestation. Sur ce point, la pratique et même la contrainte sociale implicite apparaissent formelles. Il faut rendre, et bien rendre, selon un code précisément établi : ni trop ni trop peu, ni trop vite ni trop tard. Aussi le don est-il indiscutablement l'amorce d'une relation réciproque, un échange différé.

Mais le concept de don contient un autre paradoxe, plus difficile à admettre : l'action de donner, qui semble matérialiser une relation de sympathie, revêt en fait une dimension agressive. Car le cadeau crée une dette. En obligeant son partenaire, le donateur acquiert sur lui de l'ascendant, sinon du pouvoir. Il le contraint à l'obligation, éventuellement coûteuse, de rendre et d'être pris, peut-être malgré lui, dans une escalade embarrassante, dans une partie risquée où sont en jeu nom, réputation, rang, fonctio [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DON  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La construction de l'ethnologie »  : […] Les introductions classiques assignent à la naissance de l'ethnologie des dates différentes ; certaines la font remonter à Hérodote, d'autres à Rousseau ou à Morgan. La référence à Hérodote s'explique par l'intérêt qu'il porta à la description des autres peuples, considérés toutefois comme des barbares ; la référence à Rousseau ne repose pas tant sur son mythe du bon sauvage que sur sa façon de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_5374

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Les formes d'échange »  : […] Le principe essentiel des échanges est la réciprocité sous la forme de dons et de contre-dons (Mauss, Essai sur le don , forme archaïque de l'échange , 1924). La compétition entre individus et groupes consiste fréquemment à mettre l'adversaire dans l'impossibilité de « rendre la pareille », à le transformer en « obligé » ou même à lui faire « perdre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-economique/#i_5374

BIEN, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 626 mots
  •  • 1 média

La science économique a longtemps revendiqué avec succès le monopole légitime de l’analyse des biens. Dans sa version dominante, elle rend compte de la production et de l’appropriation d’un bien privé, qu’il s’agisse d’une tomate ou d’un soin dentaire, en suivant les règles d’une institution, le marché, auquel elle prête la faculté d’allouer les ressources de façon optimale grâce à la concurrence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bien-sociologie/#i_5374

CONTRAT

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 7 193 mots

Dans le chapitre « Le don »  : […] On qualifie de « gratuite » (ou « à titre gratuit ») l'opération par laquelle une seule partie consent un sacrifice, c'est-à-dire procure à l'autre un avantage, sans rien recevoir en retour. Plus spécialement, lorsque le sacrifice (ou l'avantage, selon le point de vue auquel on se place) s'analyse en un transfert de valeur d'un patrimoine à un autre, l'acte est une donation. Dans certains système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrat/#i_5374

DERRIDA JACQUES (1930-2004)

  • Écrit par 
  • Catherine MALABOU
  •  • 3 353 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « L'éthique du don » »  : […] Il n'est pas possible de distinguer, dans l'œuvre de Derrida, ce que l'on appelle communément des « tournants » ni même une « évolution », chaque livre étant toujours un événement qui frappe par sa singularité. Il n'en demeure pas moins que les textes écrits à partir des années 1990 insistent de manière remarquable sur la question du don. Cette interrogation s'inscrit dans le droit-fil du travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-derrida/#i_5374

DONATION

  • Écrit par 
  • Jacqueline BARBIN
  •  • 329 mots

Libéralité entre vifs, à caractère irrévocable et portant sur des biens actuels, la donation est une translation de biens qu'un donateur opère sans contrepartie ; comme d'autres droits (italien, espagnol, suisse, etc.), le Code civil français admet sans préciser le don manuel, sous réserve de remise effective de la chose — la promesse de don manuel n'étant pas valable. Le législateur réglemente ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donation/#i_5374

DURKHEIM (ÉCOLE DE)

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 2 534 mots

Dans le chapitre « La filiation durkheimienne »  : […] La pensée du véritable maître que fut Durkheim a rayonné bien au-delà de sa mort relativement prématurée, à 59 ans, en 1917. Jusqu'en 1940, ce qu'on a pu appeler l'« école durkheimienne » a régné sur la sociologie française. Encore en 1965, Jean Duvignaud pouvait écrire qu'il « n'existe pour ainsi dire pas de sociologue français qui ne se rattache de près ou de loin à Durkheim, même pour le critiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durkheim-ecole-de/#i_5374

FINANCEMENT PARTICIPATIF ou CROWDFUNDING

  • Écrit par 
  • Jean-Charles DUFEU
  •  • 3 605 mots

Dans le chapitre « Don »  : […] Le don consiste à donner à un projet, souvent associatif, sans contrepartie. Juridiquement, le don se doit d’être désintéressé et intemporel. Cependant, l’association ou entité bénéficiaire peut faire un geste symbolique en retour, appelé le contre-don. Il s’agit d’une contrepartie n’ayant pas de valeur marchande directe (invitation à une avant-première, accès VIP ou simple mention dans une liste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/financement-participatif-crowdfunding/#i_5374

HOMÈRE

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER, 
  • Gabriel GERMAIN, 
  • Michel WORONOFF
  •  • 12 022 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les échanges »  : […] Les poèmes homériques décrivent plusieurs types d'échanges ritualisés au sein de l'aristocratie : les banquets, les dons d'hospitalité et les dons à l'occasion d'un mariage en particulier. Les aristocrates des poèmes homériques passent beaucoup de temps à festoyer, et la participation régulière à des banquets est un signe de leur statut. Il existe plusieurs types de banquets aristocratiques, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/#i_5374

INCESTE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 3 061 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La théorie explicative »  : […] Une distinction est ici à faire, que propose Lévi-Strauss, dans le traitement des sociétés selon que le système de parenté y est de structure élémentaire ou complexe . Un système de parenté est de structure élémentaire quand les catégories et les règles qu'il mobilise sont déterminées sans considérations autres que celles de la position dans le réseau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inceste/#i_5374

KULA

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 594 mots

Vaste opération de rapports intertribaux, incluant un système d'échange très développé, qui a fait l'objet de l'étude de Malinowski consignée dans son ouvrage célèbre, Les Argonautes du Pacifique occidental ( Argonauts of the Western Pacific , 1922). Le commerce kula implique un type de relations sociales réciproques qui sont régl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kula/#i_5374

MAUSS MARCEL (1872-1950)

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 1 624 mots

Dans le chapitre « Le « phénomène social total » »  : […] L'étude des sociétés humaines, selon Mauss, comprend la morphologie qui porte sur les groupes structurés, la physiologie sociale qui s'applique aux représentations et aux mouvements sociaux, et la sociologie générale qui traite des phénomènes généraux se retrouvant dans les divers aspects de la vie nationale et internationale. La nation correspond à un certain degré d'intégration et de cohésion ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-mauss/#i_5374

POTLATCH

  • Écrit par 
  • Claude MEILLASSOUX
  •  • 2 927 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie du prêt à intérêt »  : […] La plus ancienne interprétation, remontant à 1897, est celle de Franz Boas qui fournit les premières observations ethnographiques du phénomène et d'abondants matériaux réunis surtout par l'intermédiaire de G. Hunt, un Indien Kwakiutl formé par Boas aux techniques ethnographiques de l'époque (Boas et Hunt, 1921). Boas, ayant constaté qu'afin de faire face aux obligations du potlatch l'organisateu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/potlatch/#i_5374

PRÉCAIRE

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 358 mots

Il faut distinguer la précaire ( precaria ), qui est l'acte de requête par lequel un vassal demandait à son seigneur de lui faire un don suffisant pour assurer sa subsistance, ou par lequel un homme libre demandait un bienfait en offrant en échange sa fidélité et ses services, du précaire ( precarium ) qui est précisément le bien fructifère concédé par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precaire/#i_5374

RELIGION - Sociologie religieuse

  • Écrit par 
  • Olivier BOBINEAU
  •  • 6 053 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Nouvelles définitions »  : […] Pour sortir du dilemme de ces deux types de définition, des auteurs suggèrent d'autres conceptions de la religion. En France, deux sociologues, Jean-Paul Willaime et Danièle Hervieu-Léger, renouvellent les conceptions sociologiques de la religion en tenant compte des mutations culturelles affectant la société moderne. Le premier considère, dans un premier temps, la religion comme une communicatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-sociologie-religieuse/#i_5374

SACRIFICE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 520 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les théories sur l'origine et l'évolution du sacrifice »  : […] E. B.  Tylor voit dans le sacrifice un don intéressé aux esprits : do ut des. Lorsque la croyance aux dieux succéda à celle des esprits, le don intéressé fit place à l'hommage sans espoir de retour. Plus tard enfin, au lieu de choses matérielles, on fit offrande à Dieu de ses sentiments : le sacrifice devint renoncement. Certes, dans le sacrifice, on donne et en même temps o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrifice/#i_5374

SCIENCES - Sociologie

  • Écrit par 
  • Yves GINGRAS
  •  • 5 538 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stratification et reconnaissance »  : […] Au cours des années 1960, les sociologues délaisseront de plus en plus la question des liens entre science et société pour se concentrer davantage sur le fonctionnement interne à la communauté scientifique. Ce déplacement est un effet direct de la problématique fonctionnaliste des normes, laquelle mène à centrer l'attention sur des variables permettant de mettre en évidence leur caractère plus ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-sociologie/#i_5374

SOCIOLOGIE - La démarche sociologique

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 5 426 mots

Dans le chapitre « L'objectivation sociologique »  : […] S'il faut renoncer à l'imagerie d'une machinerie occulte du social, qu'est-ce que la sociologie peut bien nous apprendre que nous ne sachions déjà ? En quoi peut-il s'agir d'une science qui nous instruit sur un ordre de choses qui nous avait échappé ? En quoi cette science diffère de la spéculation, de la littérature, du journalisme ? Ce qui est « caché » peut se dire en plusieurs sens. Le premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-la-demarche-sociologique/#i_5374

TROBRIAND ÎLES

  • Écrit par 
  • Joël DUSUZEAU
  •  • 815 mots
  •  • 2 médias

Archipel océanien situé à l'extrémité orientale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée dont il fait partie et comprenant une douzaine d'îles coralliennes plates, entourant un vaste lagon. Les îles Trobriand (440 km 2 ) avaient, en 2000, une population estimée à 20 000 habitants dont la majeure partie habite la grande île de Boyowa. L'archipel est compris dans l'aire culturelle Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-trobriand/#i_5374

VIX TOMBE DE

  • Écrit par 
  • Claude ROLLEY
  •  • 2 544 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Échanges, trafics, commerce ? »  : […] Il restait à s'interroger sur les modalités de la circulation des objets méditerranéens, en particulier dans des cas aussi exceptionnels que celui du cratère de Vix. L'anthropologie a paru fournir des modèles adéquats. On a fait appel à la notion du don et du contre-don, élaborée par Marcel Mauss. L'échange de cadeaux, comme on le voit très bien dans l' Odyssée , est au centr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tombe-de-vix/#i_5374

Voir aussi

Pour citer l’article

François POUILLON, « DON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/don/