Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DHARMA

Articles

  • DHARMA

    • Écrit par Jean FILLIOZAT
    • 1 223 mots

    Le mot sanskrit dharma désigne la « disposition » normale de toutes choses (de la racine Dhṟ, soutenir), ou l' Ordre, la Norme. La forme la plus ancienne du mot, la forme védique, est dharmán, la forme classique dharma, en moyen-indien (pâli, prâkrit) dhamma.

    La notion du dharma s'oppose...

  • ARTHAŚĀSTRA

    • Écrit par Charles MALAMOUD
    • 2 760 mots

    Dans son acception large, le mot sanscrit artha couvre le champ sémantique du français « objet ». En un sens restreint, l'artha est l'action intéressée ou l'intérêt pour la richesse matérielle et la puissance. À ce titre, l'artha figure dans la liste hiérarchisée des «...

  • ARTHAŚĀSTRA (attribué à Kautilya) - Fiche de lecture

    • Écrit par François CHENET
    • 1 506 mots
    La principale fonction assignée au roi en tant que bras séculier du Dharma est l'exercice de l'autorité coercitive, autrement dit l'art de dispenser adéquatement les châtiments (ni trop ni trop peu), faute de quoi la société serait menacée de faire retour à l'entremangerie universelle...
  • AŚOKA ou AÇOKA (IIIe s. av. J.-C.)

    • Écrit par Marie-Simone RENOU
    • 2 805 mots
    ...le procédé des inscriptions qu'avait utilisé Darius pour la proclamation de sa propre gloire. Mais Aśoka ne veut atteindre que le triomphe de la Loi ( dharma). Sa doctrine s'exprime dans les Édits sous la forme « des grands principes de la loi naturelle : Éviter le péché, pratiquer la vertu et exercer...
  • AVATAMSAKA-SŪTRA

    • Écrit par Kristofer SCHIPPER
    • 511 mots

    Texte mahāyāna qui a connu une grande vogue en Chine. D'après la légende, l'Avatamsaka Sūtra (le Sūtra de l'Ornementation fleurie de Buddha, en chinois : Huayanjing) aurait été prononcé par le Buddha aussitôt après son Éveil, mais si profondes étaient ces paroles qu'aucun...

  • BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

    • Écrit par Jean FILLIOZAT, Pierre-Sylvain FILLIOZAT
    • 10 641 mots
    • 1 média
    La loi bouddhique (dharma) est l'ordre des choses, leur norme et nature. Toutes choses sont dépourvues d'être en soi (anātmaka), parce qu'elles sont impermanentes en tant que confectionnées, tout composé étant sujet à décomposition. Les choses confectionnées se classent en cinq catégories...
  • BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme tibétain

    • Écrit par Anne-Marie BLONDEAU
    • 5 604 mots
    • 5 médias
    ...bouddhisme, senti et vécu comme tel par les Tibétains, qui récusent le terme. Pour être complet, il faut ajouter qu'ils récusent également celui de bouddhisme tibétain, ne voulant voir dans leurs croyances et pratiques que le prolongement du bouddhisme indien. Ils appellent donc leur religion chos : Dharma.
  • CONVERSION D'ÁSOKA

    • Écrit par François CHENET
    • 236 mots

    Le règne d'Aśoka (— 268-— 232), souvent comparé à l'empereur Constantin, représente une époque unique dans l'histoire de l'Inde ancienne, celle qui a vu la réunion de deux principes naissant, la monarchie et le bouddhisme. Tentative d'unification politique de tout le sous-continent, à l'exception...

  • DETTE, anthropologie

    • Écrit par Charles MALAMOUD
    • 10 460 mots
    • 1 média
    ...l'emploi de mūla (« racine ») pour ce que nous nommons le principal ; et, sur un plan qui n'est plus celui du vocabulaire seulement, le fait que, selon ce qu'enseigne un des plus anciens traités de dharma, à la mort du roi, une dette cesse de produire des intérêts, jusqu'à ce que le nouveau...
  • DHARMAKĀYA

    • Écrit par Jean-Christian COPPIETERS
    • 204 mots

    Le terme sanskrit dharmakāya signifie « corps de la loi » et apparaît déjà dans les textes les plus anciens du bouddhisme par opposition aux pūtikāya, « corps de pourriture » et aux manomayakāya, « corps spirituels » avec lesquels le Buddha se déplace dans les univers. Le dharmakāya...

  • DHARMAŚĀSTRA

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 530 mots

    La notion de dharma (« ordre », « religion », « lois ») recouvre tout ce qui constitue l'hindouisme dans sa spécificité : le rituel, la dogmatique, le droit, l'organisation sociale, etc. À ce titre, la « science[śāstra ou shâstra]du dharma » n'est pas autre chose...

  • HĪNAYĀNA ou PETIT VÉHICULE

    • Écrit par Dominique TROTIGNON
    • 1 472 mots
    ...mener au-delà du samsāra – le cycle douloureux des naissances et des morts – par opposition aux autres enseignements spirituels. Il est alors employé comme synonyme de dharma, la doctrine à mettre en pratique, comme un « véhicule » ou « moyen de progression » sur la voie de la vérité.
  • HINDOU DROIT TRADITIONNEL

    • Écrit par Robert LINGAT
    • 4 327 mots

    Le sanskrit n'a pas de mot qui corresponde exactement à notre mot «   droit » dans l'acception où l'on prend ce terme quand on parle de droit français, de droit anglais, etc. ; c'est-à-dire un mot pour désigner l'ensemble des règles qui fixent impérativement les rapports entre particuliers, règles à...

  • INDE (Arts et culture) - Les doctrines philosophiques et religieuses

    • Écrit par Jean FILLIOZAT
    • 16 660 mots
    • 3 médias
    ...vérités sur la douleur (duḥkha), sur son origine, sur son arrêt et sur le chemin pour parvenir à cet arrêt. Sa doctrine révèle le Dhamma (sanskrit Dharma), la Disposition générale des choses telle qu'il la concevait. Les « dispositions » particulières que sont les choses n'ont pas de soi-même, d'...
  • INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

    • Écrit par Universalis, Christophe JAFFRELOT, Jacques POUCHEPADASS
    • 22 936 mots
    • 25 médias
    ...caste qui structure l'ensemble du corps social, conformément à la représentation brahmanique. Le souverain lui-même, selon la théorie, est serviteur du dharma, de la norme divine de l'ordre universel, que son devoir, en tant que détenteur suprême de la force légitime, est de faire respecter sur la Terre,...
  • JINISME ou JAÏNISME

    • Écrit par Colette CAILLAT, Marie-Simone RENOU
    • 5 709 mots
    ...d'une part, l'âme ( jīva) et, d'autre part, les substances inanimées (a-jīva) : matière (pudgala), espace (ākāśa), temps (kāla), mouvement ( dharma) et arrêt (a-dharma). Ces « masses d'être », à l'exception du temps, occupent des « minima spatiaux ». Alors que les autres substances sont incorporelles,...
  • MAHĀSĀṆGHIKA

    • Écrit par Jean-Christian COPPIETERS
    • 376 mots

    Membres d'une secte bouddhique du Petit Véhicule, les Mahāsāṇghika sont apparus en ~ 340 env., se faisant les adeptes des thèses soutenues par Mahādeva. Ce moine, regardé comme l'auteur de sūtra apocryphes, soutenait que l'arhat peut avoir des rêves érotiques, être en proie...

  • MĀNAVADHARMAŚĀSTRA

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 661 mots

    La tradition hindoue enseigne que l'humanité actuelle descend d'un homme qu'elle nomme Manu ; celui-ci appartient en fait à une race plus ancienne dont tous les représentants furent anéantis, sauf lui, dans un déluge. Manu, seul « juste » parmi des millions de méchants,...

  • PĀLI LANGUE & LITTÉRATURE

    • Écrit par Colette CAILLAT
    • 4 783 mots
    ..., ou abhidharma, « retour technique sur la Loi »). Or, « tandis que le Vinaya est seulement une convention adoptée comme ligne de conduite, le Dharma exposé dans les Sūtra représente la vérité absolue » : les sūtra constituent « l'héritage commun à toutes les sectes » ; quant à l'Abhidharmapiṭaka,...
  • SAINTETÉ

    • Écrit par André BAREAU, Yves CONGAR, Universalis, Louis GARDET, Françoise MALLISON
    • 7 128 mots
    ...sanctuaire, sa légende ira s'amplifiant des multiples exploits et des pouvoirs qu'il sut acquérir. Mais cet état de fait est-il compatible avec l'adhésion au dharma, la règle de vie que tout membre de la société brahmanique, donc des trois castes supérieures, doit suivre à la lettre, telle qu'elle se trouve...
  • SARVĀSTIVĀDIN

    • Écrit par Jean-Christian COPPIETERS
    • 680 mots

    Membres de la secte bouddhiste du Petit Véhicule, issue de la branche mère des Sthavira, sans doute en ~ 244 ou ~ 243, au cours d'un concile réuni à Pātaliputra, sous le règne d'Asoka. Cette assemblée, qui était présidée par Maudgalyāyana ou par Moggaliputta Tissa, repoussa les thèses nouvelles...