Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DÉLIVRANCE, religion

Articles

  • ADVAITA

    • Écrit par Jean FILLIOZAT
    • 1 551 mots

    L'advaita, dont le nom signifie « non-dualité », est une des doctrines majeures de la philosophie indienne, et la forme la plus répandue de la philosophie dite Vedānta, aboutissement du Savoir par excellence. Les advaitavạ̄din sont ceux qui professent la doctrine selon laquelle il...

  • BOUDDHISME (Histoire) - Le Buddha

    • Écrit par André BAREAU
    • 4 309 mots
    • 2 médias
    La Voie de la Délivrance est la « Sainte Voie aux huit membres » : opinion correcte, intention correcte, parole correcte, activité corporelle correcte, moyens d'existence corrects, effort correct, attention correcte et concentration mentale correcte. Chacun de ces « membres » doit être visé au moyen de...
  • BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme japonais

    • Écrit par Jean-Noël ROBERT
    • 13 492 mots
    • 1 média
    ...) non plus par des pratiques s'accumulant au long des existences et fondées sur des écritures sacrées et des commentaires, mais par une relation intime avec un maître qui, en dirigeant le disciple conformément à ses facultés, l'amènera à la réalisation subite et totale de ladélivrance.
  • ÉSOTÉRISME

    • Écrit par Serge HUTIN
    • 7 479 mots
    • 1 média
    ...Guénon propose ici le commentaire suivant (L'Homme et son devenir selon le Vedānta) : « L'être n'est point absorbé en obtenant la Délivrance, bien que cela puisse sembler ainsi du point de vue de la manifestation, pour laquelle la transformation apparaît comme une destruction ; si...
  • HINDOUISME

    • Écrit par Anne-Marie ESNOUL
    • 9 148 mots
    • 4 médias
    Suivant l'enseignement de la Bhagavad Gītā, on reconnaît au moins nominalement trois voies capables de mener à la Délivrance : discipline des actes (karmayoga), de la connaissance (jñānayoga) et de la dévotion (bhaktiyoga). Dans l'hindouisme, c'est cette dernière qui prend la prédominance....
  • JÑĀNA

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 369 mots

    La réflexion philosophique indienne (tant bouddhiste qu'hindoue) est déterminée par un certain nombre de présupposés, parmi lesquels l'idée que le sujet pensant est modifié, dans sa nature même, par le type de connaissance qu'il acquiert au cours de son existence. Ainsi le ...

  • JINISME ou JAÏNISME

    • Écrit par Colette CAILLAT, Marie-Simone RENOU
    • 5 709 mots
    Le chemin de la Délivrance est constitué par trois joyaux : la droite « connaissance » ( jñāna), la droite « vue » ou « foi » ( darśana) et la droite « conduite » (cāritra). C'est dans le canon, divisé en quatre grandes sections constituées chacune par un certain nombre de traités,...
  • KĀMA

    • Écrit par Charles MALAMOUD
    • 4 132 mots
    • 2 médias

    Le terme sanscrit kāma couvre à peu près le même champ sémantique que le grec erôs : s'y combinent, pour former des configurations variables suivant les textes et les contextes, les notions de «  désir » et de «  plaisir ». Le kāma sanscrit est avant tout le désir du plaisir des...

  • KARMAN

    • Écrit par Madeleine BIARDEAU
    • 1 786 mots

    Substantif dérivé du radical sanskrit kṛ qui signifie « faire » au sens le plus large du terme, karman désigne, dès la littérature la plus ancienne de l' Inde, n'importe quel acte, mais plus particulièrement l'acte rituel, tout rite accompli selon les prescriptions des textes révélés. Comme...

  • MADHVA (1238-1317)

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 592 mots

    Penseur hindou dont le nom reste attaché à une tentative pour instaurer une philosophie qui, tout en restant fidèle aux principes du vedānta, permette le plein exercice de la dévotion. L'une des propositions majeures du vedānta étant l'affirmation selon laquelle l'ātman (« âme ») est identique...

  • MOKṢA

    • Écrit par Jean-Christian COPPIETERS
    • 221 mots

    Dans l'hindouisme, le terme sanskrit mokṣa, ou moksha (« libération »), désigne la délivrance ultime par laquelle se trouve brisé tout lien avec le cycle des renaissances. En principe, le mokṣa n'est possible que par la mort, mais certains pensent qu'il peut s'obtenir au cours de la vie,...

  • NIRVĀṆA ET SAṂSĀRA

    • Écrit par André BAREAU
    • 3 532 mots

    Le mot nirvāṇa désigne la cessation de la transmigration ou succession indéfinie des existences que les Indiens appellent saṃsāra. Il est surtout utilisé dans le bouddhisme où il possède un sens très particulier, la conception du salut étant différente dans cette religion de ce qu'elle...

  • NYĀYA

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 716 mots

    L'un des darshanas de la tradition brahmanique, celui qui correspond à la logique. Cette tradition, en effet, répartit la matière des spéculations philosophiques visant à l'interpréter en six approches possibles, qu'elle nomme darshanas (darśana), c'est-à-dire « points de...

  • SAINTETÉ

    • Écrit par André BAREAU, Yves CONGAR, Universalis, Louis GARDET, Françoise MALLISON
    • 7 128 mots
    ...défenseurs du renoncement à ce monde qui, profondément trompeur et mauvais, ne peut que les faire errer dans leur quête de la réalité ultime et de la délivrance du cycle infernal des renaissances. Dans quelle mesure cette mise en marge du monde, donc d'une société minutieusement organisée avec sa hiérarchie...
  • SALUT

    • Écrit par André DUMAS, Jean PÉPIN
    • 4 775 mots

    La notion de salut en histoire des religions est une notion complexe. Elle comporte un aspect négatif, par où le salut s'entend comme délivrance et libération ; dans cette perspective, les maux dont le fidèle se trouve préservé sont souvent de nature matérielle, ou du moins temporelle : maladies, infortunes...

  • ŚAṄKARA ou ÇAṆKARA (début VIIIe s.)

    • Écrit par Anne-Marie ESNOUL
    • 2 028 mots
    En fait, la délivrance est la prise de conscience de cette identité essentielle. Ainsi, pour Śaṅkara, le rôle de la connaissance (jñāna) est-il primordial en ce qui concerne l'obtention du salut. Voilà pourquoi il ne considère les rites que comme préparatoires : ils représentent une discipline...
  • SIKHS

    • Écrit par Universalis, Denis MATRINGE
    • 5 458 mots
    • 4 médias
    ...lie davantage encore à la roue de la transmigration. L'homme ne peut se défaire de son illusion (māiā) concernant la voie du salut et parvenir à la délivrance (mukati) qu'en écoutant en son cœur la voix de Dieu, appelée gurū par Nānak, murmurer le mot (sabadu). Ce dernier lui révèle l'ordre...
  • TANTRISME

    • Écrit par André PADOUX
    • 9 450 mots
    ...de connexions, peut en rejouer le déploiement comme le repliement – par lequel il arrivera au salut dans la fusion (ou « proximité ») avec la divinité. Il est à noter que, dans cette recherche de la délivrance, si les rites et autres pratiques occupent la place la plus visible, la grâce divine (souvent...
  • UPANIṢAD

    • Écrit par Anne-Marie ESNOUL
    • 3 521 mots
    ...sera, par contre, l'obtention d'un bien spirituel : la libération (mukti ou mokṣa) hors du courant transmigratoire, du saṃsāra. Cet effort vers la délivrance par la voie du savoir ( jñāna) s'oppose – ou plutôt se superpose – à la voie des actes rituels (karman) qu'avaient prônée les...
  • ZEN

    • Écrit par Claude GRÉGORY
    • 18 747 mots
    ...est ce par quoi la signification vient au monde, est par là même antérieur au sujet en acte appelé plus haut signifiant. Il va de soi que, parlant de délivrance, on ne fait pas allusion à l'exonération d'une cangue dont le sujet serait affligé dans l'ordre du saṃsāra, puisque l'on...