Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NUCLÉAIRE Démantèlement des installations

Une installation nucléaire arrêtée dont le contenu représente encore un risque important ne peut être abandonnée. Ce serait moralement inacceptable, et c'est bien sûr interdit par la réglementation. Cependant cet impératif ne justifie pas à lui seul les efforts et les dépenses que représente, pour les exploitants, le démantèlement des installations nucléaires. Car rien n'empêche un exploitant de continuer à entretenir et surveiller son installation aussi longtemps que son état de sûreté le permet. Mais ce maintien en sûreté, obligatoire, risque de coûter de plus en plus cher dans une installation vieillissante à l'arrêt. Ainsi, les justifications actuelles du démantèlement au plus tôt après l'exploitation sont principalement économiques.

Il est plus efficace, en termes de sûreté et d'économie, d'extraire la radioactivité résiduelle d'une installation arrêtée définitivement, en séparant les matériaux contaminés ou activés des matériaux conventionnels, de la trier, de la rassembler par catégories, et de réduire son volume, autant que possible, pour la conditionner et la stocker dans les sites spécialisés : ce sont les objectifs principaux du démantèlement.

De plus, il peut être souhaitable de réutiliser les sites des anciennes installations et les matériaux conventionnels. Les matériaux très faiblement contaminés ou simplement douteux sont également stockés dans un site spécialisé. Les exemples traités dans cet article concernent le cas de la France.

Les grandes étapes du démantèlement

Une installation nucléaire est essentiellement constituée de systèmes qui permettent de travailler en sécurité avec des matières radioactives et de barrières étanches qui garantissent le confinement de ces matières.

Pour un réacteur, ces barrières sont la gaine du combustible, l'enveloppe du circuit primaire (tuyauteries, cuves, réservoirs) et le bâtiment réacteur ou enceinte étanche. Pour une installation du cycle du combustible, il s'agit de l'enveloppe des circuits procédés, des parois des cellules blindées pour le risque d'irradiation, ou des boîtes à gants pour le risque de contamination, des halls et des bâtiments.

L'un des objectifs spécifiques du démantèlement est de « déconstruire » ces barrières, sans diminuer la sûreté. Pour cela, il faut d'abord extraire le contenu radioactif de l'installation jusqu'à un niveau qui ne justifie plus leur maintien.

Une phase préalable au démantèlement, appelée assainissement radioactif, au cours de laquelle toute la radioactivité mobile est retirée, est nécessaire. Le déchargement des combustibles irradiés d'un réacteur ou la chasse des liquides contenus dans les circuits d'un atelier de retraitement doivent ainsi être effectués de manière particulièrement approfondie.

Nucléaire : phases de démantèlement des installations - crédits : Encyclopædia Universalis France

Nucléaire : phases de démantèlement des installations

Le démantèlement proprement dit, dont l'objectif final est la réutilisation ou la libération du site et la gestion des matériaux produits, peut être défini comme l'ensemble des opérations consistant à extraire, trier et rassembler la radioactivité résiduelle (après assainissement) répartie dans une installation nucléaire, pour l'entreposer sous surveillance puis la stocker dans des conditions sûres et économiques (tabl. 1).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : Ingénieur, École de physique et de chimie industrielles, ancien inspecteur nucléaire au Commissariat à l'énergie atomique

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Nucléaire : phases de démantèlement des installations - crédits : Encyclopædia Universalis France

Nucléaire : phases de démantèlement des installations

Nucléaire : déchets issus du démantèlement des installations - crédits : Encyclopædia Universalis France

Nucléaire : déchets issus du démantèlement des installations

Autres références

  • NUCLÉAIRE (notions de base)

    • Écrit par Universalis
    • 4 128 mots
    • 18 médias

    Depuis la découverte de la radioactivité en 1896 par Henri Becquerel et celle du noyau atomique par Ernest Rutherford en 1911, des progrès scientifiques importants ont été accomplis en physique nucléaire. La maîtrise des réactions nucléaires a permis en particulier, dès le milieu du xxe siècle,...

  • FRANCE - L'année politique 2021

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 6 168 mots
    • 5 médias
    ...Emmanuel Macron présente un plan d’investissement « France 2030 » dont le but est de « faire émerger les futurs champions technologiques de demain ». Après un moment d’hésitation, il annonce en novembre un plan de relance du nucléaire, destiné à répondre aux défis de l’indépendance énergétique du pays...
  • TICE (Traité d'interdiction complète des essais nucléaires) ou CTBT (Comprehensive Test Ban Treaty)

    • Écrit par Dominique MONGIN
    • 936 mots
    • 1 média

    Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (T.I.C.E.), ou Comprehensive Test Ban Treaty (C.T.B.T.), est un traité multilatéral élaboré dans le cadre de la Conférence du désarmement de l’Organisation des Nations unies (O.N.U.). Il a été ouvert à la signature des États en septembre...

Voir aussi