VOLGA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plus grand fleuve d'Europe

Loin devant le Danube, la Volga est le plus long et le plus abondant fleuve d'Europe. Sa longueur naturelle de 3 690 kilomètres s'est réduite à 3 530 kilomètres depuis que certains segments ont été simplifiés et régularisés par la construction de grands lacs de barrage. Ce tronc fluvial draine un bassin de 1 360 000 km2 (13e rang mondial), dont 507 000 par l'intermédiaire de son grand affluent, la Kama. À Volgograd, le fleuve a un module (débit moyen annuel) de 8 000 m3/s (19e rang mondial). Régulier d'une année à l'autre, le comportement de la Volga est immodéré entre les saisons. Son régime est dit « nival de plaine mitigé » selon la classification française du géographe hydrologue Maurice Pardé, « d'alimentation principalement nivale » selon la typologie russe. Le minimum de débit a lieu en mars, après que l'eau eut été mise en réserve sous forme solide pendant tout l'hiver. Lors du dégel printanier, la montée des eaux est brutale et le maximum est atteint dès le mois de mai. La crue maximale a débité 67 000 m3/s en aval du confluent avec la Kama, ce qui fait à ce sujet de la Volga le cinquième fleuve de la planète. Les inondations printanières sont aggravées par la grande faiblesse de la pente. En été, les débits descendent du fait de l'évaporation, avant de remonter légèrement en automne. Après ce maximum secondaire qui donne au régime son caractère bimodal, la baisse de niveau s'effectue pendant toute la saison froide.

Grâce à sa grande longueur, la Volga est le seul fleuve russe d'Europe qui traverse ainsi toutes les ceintures naturelles, à l'exception de la zone polaire de toundra. En effet, prenant naissance dans la forêt mixte du plateau de Valdaï, la Volga fait d'abord une incursion vers le nord, entrant dans la taïga des sols gris à Rybinsk, avant de descendre vers le sud-est, restant longtemps dans la forêt mixte, jusqu'au-delà de Kazan. Se recourbant vers le sud, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université d'Orléans, président du C.S.T. du pôle-relais zones humides intérieures

Classification


Autres références

«  VOLGA  » est également traité dans :

ANNEAU D'OR

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Iaroslavl et Kostroma »  : […] Les villes de Iaroslavl et de Kostroma connurent un épanouissement particulier au xvii e  siècle, grâce à la Volga, principale artère fluviale de la Russie. Toutes deux étaient de grandes cités de marchands, ce qui détermina en partie leur caractère architectural. La première fut fondée par Iaroslav Vladimirovitch le Sage (978-1054), prince de Ki […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anneau-d-or/#i_93440

ASTRAKHAN

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 338 mots

S'étendant sur les deux rives du bras principal de la Volga, à une centaine de kilomètres de la mer Caspienne, Astrakhan, chef-lieu de la région administrative de la Fédération de Russie du même nom, comptait déjà 113 000 habitants en 1897. Par rapport à ses rivales du xix e  siècle, elle a connu une croissance moins rapide durant la période sovié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrakhan/#i_93440

CASPIENNE MER

  • Écrit par 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV, 
  • Oleg Konstantinovitch LEONTIEV, 
  • Lewis OWEN
  • , Universalis
  •  • 4 462 mots
  •  • 2 médias

La mer Caspienne (appelée en russe Kaspiïskoïe More , en persan Darya-ye Khazar ou Darya-ye Mazandaran ), plus grande étendue d'eau continentale au monde, est située à l'est du Caucase et à l'ouest de l'immense steppe d'Asie centrale. Son nom proviendrait des Caspi, anciennes populations scythes de la Transcaucasie, région situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-caspienne/#i_93440

KAZAN, ville

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 544 mots

La ville de Kazan est la capitale de la République du Tatarstan, en Russie occidentale. Elle se situe sur la Volga, à son confluent avec la Kazanka (rive nord du réservoir de Samara) et s'étend sur 25 kilomètres environ en bordure d'un ensemble de collines ravinées. L'ancienne Kazan (Iske Kazan) fut fondée à la fin du xiii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazan-ville/#i_93440

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 550 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les transports intérieurs, talon d'Achille de l'économie »  : […] Si l'immensité présente l'intérêt de multiplier les ressources tant minérales que biologiques, elle présente l'inconvénient de les disperser sur une vaste surface. À cela se superpose un handicap supplémentaire : les ressources de base (hydrocarbures, houille, hydroélectricité, minerais) se trouvent en Sibérie, alors que la population et l'industrie de transformation restent massivement situées à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_93440

SAMARA, anc. KOUIBYCHEV, Russie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots

Située à quelque 900 kilomètres au sud-sud est de Moscou, au confluent de la Volga et de la Samara, la ville de Samara est le chef-lieu de la région ( oblast ). Forteresse édifiée en 1586 afin de protéger la voie commerciale de la Volga, Samara ne tarda pas à se transformer en un grand centre d'affaires, ce qui lui valut de devenir par la suite capitale administrative région […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samara-kouibychev/#i_93440

VOLGOGRAD, anc. TSARITSYNE puis STALINGRAD (1925-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 316 mots

Située sur la Volga, Volgograd (anc. Tsaritsyne, puis Stalingrad) est une ville du sud-ouest de la Russie, chef-lieu de la région ( oblast ) éponyme. Sa fondation remonte à l'édification de la forteresse de Tsaritsyne en 1589, qui avait pour vocation de protéger les territoires russes récemment acquis dans la vallée de la Volga. Au cours de la guerre civile russe (1918-19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volgograd-tsaritsyne-stalingrad/#i_93440

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent TOUCHART, « VOLGA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/volga/