KAZAN, ville

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville de Kazan est la capitale de la République du Tatarstan, en Russie occidentale. Elle se situe sur la Volga, à son confluent avec la Kazanka (rive nord du réservoir de Samara) et s'étend sur 25 kilomètres environ en bordure d'un ensemble de collines ravinées.

L'ancienne Kazan (Iske Kazan) fut fondée à la fin du xiiie siècle, vraisemblablement par les Mongols (Tatars) de la Horde d'Or après qu'ils eurent renversé le royaume bulgare installé sur la moyenne Volga. Établie à environ 45 kilomètres en amont de la Kazanka, elle fut déplacée à l'embouchure de la rivière à la fin du xive siècle. Suite à la désintégration de la Horde d'Or au xve siècle, Kazan devint la capitale d'un khanat indépendant. La cité se développa comme un important centre marchand (organisation de foires annuelles sur une île de la Volga). Ivan III Le Grand, grand prince de Moscou, s'empara de Kazan et réussit à imposer un protectorat de 1487 à 1505 qui se solde par le massacre de toute la population russe de la cité. Après un long siège et la soumission du khanat, Kazan fut conquise par Ivan le Terrible en 1552 et annexée à la Russie. L'antique forteresse tatare céda ainsi la place à un kremlin d'inspiration russe, dont les murs d'enceinte et les tours d'un blanc immaculé conservés jusqu'à nos jours rehaussent la silhouette de la ville actuelle. Prise lors du mouvement insurrectionnel paysan de 1773-1774 conduit par le cosaque Emelian Pougatchev, la cité fut presque entièrement ravagée par les flammes, et Catherine II la Grande la fit reconstruire sur un plan en damier. La cathédrale Pierre-et-Paul date elle aussi du xviiie siècle.

Avec le désenclavement de la Sibérie, Kazan accrut notablement son importance commerciale et connut un essor industriel au xviiie siècle. Dès 1900, elle se classait aux premiers rangs des centres industriels de Russie. Ses industries englobent un large éventail de secteurs. Parmi les plus traditionnelles, citons la savonnerie, la maroquinerie, la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  KAZAN, ville  » est également traité dans :

TATAR

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 670 mots

Au nombre de 6 650 000 sur l'ensemble du territoire soviétique lors du recensement de 1989, les Tatar constituent 3,8 p. 100 de la population russe dans les années 2000. Outre ceux qui habitent sur le cours moyen de la Volga et dans l'Oural – les plus nombreux – qu'on appelle Tatar de la Volga, on rencontre les Tatar d'Astrakan (Koundrof ou Koundro et Karagach) qui, descendants des Nogaï, diffèren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatar/#i_43156

TATARSTAN

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 348 mots

Comprise entre la vallée moyenne de la Volga et l'avant-pays ouralien, le Tatarstan, issu de la république socialiste soviétique autonome de Tatarie, rassemblait en 2008, sur un territoire de 68 000 kilomètres carrés, une population de 3 762 809 personnes. Les Tatar, qui appartiennent au rameau turc de la famille ethno-linguistique altaïque, sont surtout nombreux au Kazakhstan et en Ouzbékistan. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatarstan/#i_43156

VOLGA

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 985 mots

Dans le chapitre « La Volga moyenne, un fleuve construit et productif »  : […] De Rybinsk à Samara, la Volga draine une région au cœur de la puissance énergétique, urbaine et industrielle de la Russie, sur trois tronçons fluviaux différenciés d'amont en aval. De Rybinsk à Nijni-Novgorod, la Volga est transformée par le lac de barrage de Gorki, qui fait tourner depuis 1955 une centrale de 520 000 kW. Plusieurs villes se succèdent sur ce segment densément peuplé, où la premièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volga/#i_43156

Pour citer l’article

« KAZAN, ville », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazan-ville/