VOLGA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Volga inférieure, un ruban de vie dans le désert

En aval de Syzran, les villes se raréfient et la Volga devient agricole. Il est vrai que, jusqu'à Volgograd, les sols sont très fertiles. Pourtant, ce tchernoziom souffre d'un climat sec, si bien que les lacs de barrage de Saratov et Volgograd ne servent pas seulement à produire de l'électricité (respectivement 1 360 000 et 2 540 000 kW de puissance installée), mais aussi à irriguer. Au cœur de la Volga des Terres noires, la ville de Saratov, gros centre d'industries pétrochimique et aéronautique de 850 000 habitants (en 2006), fait face à sa banlieue de rive gauche, Engels (192 000 habitants en 2005), l'ancienne capitale des Allemands de la Volga. À 350 kilomètres en aval, la Volga des Terres noires se termine à Volgograd (Stalingrad de 1925 à 1961). Carrefour naturel entre la région moscovite, l'Oural, la Caspienne, le Caucase, le Don et l'Ukraine, la position géostratégique de Stalingrad lui a valu d'être le siège de la plus grande bataille de tous les temps en 1942-1943. Champ de ruines après la guerre, son paysage actuel, par son urbanisme et son architecture, reste l'exemple le plus abouti de la ville soviétique, où vivent 1 002 500 habitants en 2007, pour une agglomération de 1 470 000 habitants.

De Volgograd à l'embouchure, la steppe se transforme en un semi-désert et les précipitations déclinent de 300 à 200 millimètres par an d'amont en aval. Le fleuve, ourlé de cultures irriguées, apparaît comme une oasis linéaire produisant des tomates et autres légumes. En revanche, les tentatives d'amener dans l'ensemble de la plaine Caspienne l'eau de la Volga ont échoué et salinisé les sols, si bien que la République kalmouke reste un ensemble semi-aride, en dehors du fleuve lui-même. Cinq cents kilomètres en aval de Volgograd, le fleuve se divise en plusieurs dizaines de bras, pour construire un vaste delta dans la Caspienne. C'est à l'apex du delta qu'est construite la ville d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université d'Orléans, président du C.S.T. du pôle-relais zones humides intérieures

Classification


Autres références

«  VOLGA  » est également traité dans :

ANNEAU D'OR

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Iaroslavl et Kostroma »  : […] Les villes de Iaroslavl et de Kostroma connurent un épanouissement particulier au xvii e  siècle, grâce à la Volga, principale artère fluviale de la Russie. Toutes deux étaient de grandes cités de marchands, ce qui détermina en partie leur caractère architectural. La première fut fondée par Iaroslav Vladimirovitch le Sage (978-1054), prince de Ki […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anneau-d-or/#i_93440

ASTRAKHAN

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 338 mots

S'étendant sur les deux rives du bras principal de la Volga, à une centaine de kilomètres de la mer Caspienne, Astrakhan, chef-lieu de la région administrative de la Fédération de Russie du même nom, comptait déjà 113 000 habitants en 1897. Par rapport à ses rivales du xix e  siècle, elle a connu une croissance moins rapide durant la période sovié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrakhan/#i_93440

CASPIENNE MER

  • Écrit par 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV, 
  • Oleg Konstantinovitch LEONTIEV, 
  • Lewis OWEN
  • , Universalis
  •  • 4 462 mots
  •  • 2 médias

La mer Caspienne (appelée en russe Kaspiïskoïe More , en persan Darya-ye Khazar ou Darya-ye Mazandaran ), plus grande étendue d'eau continentale au monde, est située à l'est du Caucase et à l'ouest de l'immense steppe d'Asie centrale. Son nom proviendrait des Caspi, anciennes populations scythes de la Transcaucasie, région situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-caspienne/#i_93440

KAZAN, ville

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 544 mots

La ville de Kazan est la capitale de la République du Tatarstan, en Russie occidentale. Elle se situe sur la Volga, à son confluent avec la Kazanka (rive nord du réservoir de Samara) et s'étend sur 25 kilomètres environ en bordure d'un ensemble de collines ravinées. L'ancienne Kazan (Iske Kazan) fut fondée à la fin du xiii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazan-ville/#i_93440

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 550 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les transports intérieurs, talon d'Achille de l'économie »  : […] Si l'immensité présente l'intérêt de multiplier les ressources tant minérales que biologiques, elle présente l'inconvénient de les disperser sur une vaste surface. À cela se superpose un handicap supplémentaire : les ressources de base (hydrocarbures, houille, hydroélectricité, minerais) se trouvent en Sibérie, alors que la population et l'industrie de transformation restent massivement situées à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_93440

SAMARA, anc. KOUIBYCHEV, Russie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots

Située à quelque 900 kilomètres au sud-sud est de Moscou, au confluent de la Volga et de la Samara, la ville de Samara est le chef-lieu de la région ( oblast ). Forteresse édifiée en 1586 afin de protéger la voie commerciale de la Volga, Samara ne tarda pas à se transformer en un grand centre d'affaires, ce qui lui valut de devenir par la suite capitale administrative région […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samara-kouibychev/#i_93440

VOLGOGRAD, anc. TSARITSYNE puis STALINGRAD (1925-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 316 mots

Située sur la Volga, Volgograd (anc. Tsaritsyne, puis Stalingrad) est une ville du sud-ouest de la Russie, chef-lieu de la région ( oblast ) éponyme. Sa fondation remonte à l'édification de la forteresse de Tsaritsyne en 1589, qui avait pour vocation de protéger les territoires russes récemment acquis dans la vallée de la Volga. Au cours de la guerre civile russe (1918-19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volgograd-tsaritsyne-stalingrad/#i_93440

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent TOUCHART, « VOLGA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/volga/