VALAIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Situé au sud-ouest du pays, frontalier de la France et de l’Italie, le Valais (du latin vallis : « vallée ») est l’un des vingt-six cantons suisses. Avec Fribourg et Berne, il est l’un des trois cantons bilingues. Le Valais comptait 340 000 habitants en 2018 pour une superficie de 5 225 km², d’où une densité de population relativement faible. De taille modeste, le chef-lieu du canton est Sion (35 000 habitants en 2018). L’altitude est comprise entre 372 mètres (niveau du lac Léman) et 4 634 mètres (pointe Dufour, dans le massif du Mont-Rose, sommet le plus élevé de Suisse).

Valais : carte administrative du canton

Carte : Valais : carte administrative du canton

Carte administrative du canton du Valais. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

À l’exception de la vallée de la Doveria, qui s’écoule vers l’Italie depuis le col du Simplon, et des versants nord des cols du Sanetsch (Sarine) et de la Gemmi (Kander), l’ensemble du canton est compris dans le bassin versant du Rhône. Émissaire du glacier du Rhône, le fleuve a d’abord une direction d’écoulement d’est en ouest, suivant une zone faillée, marquée par une certaine sismicité. La vallée est bornée au nord par les Alpes bernoises et au sud par les Alpes valaisannes, qui font frontière avec l’Italie. À Martigny, le Rhône fait un coude vers le nord pour traverser les structures géologiques en cluse jusqu’au lac Léman. À l’aval de Saint-Maurice, dans le Chablais, le Rhône limite les cantons de Vaud et du Valais.

Le Rhône dans le Valais, Suisse

Photographie : Le Rhône dans le Valais, Suisse

Le canton du Valais (Suisse) s'organise autour du bassin du Rhône supérieur, qui le traverse d'est en ouest. 

Crédits : Paul Almasy/ Corbis/ VCG/ Getty Images

Afficher

La vallée du Rhône a été érodée par les glaciers durant le Quaternaire, puis remblayée par de puissantes séries de sédiments apportés par les eaux de fonte, ainsi que par une série de grosses instabilités de terrain, dont l’éboulement préhistorique de Sierre, qui a encombré le fond de la vallée de matériaux rocheux modelés ensuite par les chenaux du Rhône (région de Finges). À l’exception de la Viège et de la Dranse, les affluents du Rhône s’écoulent dans des vallées perchées, raccordées à la vallée principale par de profondes gorges, qui expliquent les difficultés d’accès aux vallées latérales, dont les routes carrossables n’ont souvent été aménagées qu’au xxe siècle, lors de la construction des barrages. Les affluents du Rhône ont construit de grands cônes de déjection qui ont donné au fleuve un tracé sinueux. La dénivellation induite par les cônes torrentiels de l’Illgraben (à Loèche) et du Saint-Barthélémy (à Evionnaz) a été mise à profit pour la production hydroélectrique.

Le climat du Valais est marqué par la double influence d’un puissant effet d’abri, justifiant une forte sécheresse dans la vallée du Rhône, avec moins de 600 mm de pluie par an, et des gradients pluviométriques importants qui expliquent l’abondance des précipitations en altitude. Il en résulte un taux d’englacement élevé, mis à profit pour la production hydroélectrique. La relative sécheresse du Valais central explique le développement d’un vaste réseau de canaux d’irrigation, appelés « bisses », qui, en plus de leur fonction agricole, revêtent actuellement une importance touristique et patrimoniale.

Des traces de présence humaine sont attestées dès le Paléolithique (Tanay), il y a plus 30 000 ans, alors que la vallée du Rhône était encore englacée. Puis la néolithisation du territoire s’est faite par les cols alpins du Sud. Sion présente de nombreux vestiges du Néolithique, alors que Martigny, située sur l’axe du col du Grand-Saint-Bernard, était le haut-lieu de l’époque romaine. À la chute de l’Empire, la région passe sous le contrôle des Burgondes, avant d’appartenir au royaume franc, puis à la Bourgogne. En 999, le territoire situé à l’est du Trient, près de Martigny, devient comté épiscopal par donation du roi de Bourgogne Rodolphe III. Jusqu’à la fin du Moyen Âge, le Valais est disputé entre l’évêque de Sion à l’est (Haut-Valais) et les comtes de Savoie à l’ouest (Bas-Valais).

Dès le xiiie siècle, dans le Valais épiscopal apparaissent des communes qui se regroupent ensuite en entités régionales appelées dizains, ancêtres des districts actuels. Les sept dizains du Haut-Valais (de Conches à Conthey) s’allient à l’évêque, puis à la Confédération suisse dès le début du xve siècle. La frontière est mouvante : en 1 [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Valais : carte administrative du canton

Valais : carte administrative du canton
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le Rhône dans le Valais, Suisse

Le Rhône dans le Valais, Suisse
Crédits : Paul Almasy/ Corbis/ VCG/ Getty Images

photographie

Val d’Hérens, Valais (Suisse)

Val d’Hérens, Valais (Suisse)
Crédits : Sylvain Grandadam/ Age Fotostock

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de géographie physique à l'université de Lausanne (Suisse)

Classification

Autres références

«  VALAIS  » est également traité dans :

RHÔNE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 1 006 mots
  •  • 1 média

Du Valais suisse à la Camargue française, sur 812 kilomètres, le Rhône draine un bassin de 98 000 kilomètres carrés qui, traversant une région montagneuse soumise en partie aux influences méditerranéennes, lui vaut une variété de régimes unique au monde. Surtout alpestre, la chaîne et son rameau le Jura couvrent 64 500 kilomètres carrés ou les deux tiers de la surface réceptrice, auxquels il faut […] Lire la suite

SAINT-BERNARD COL DU GRAND-

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 808 mots
  •  • 1 média

Entre le Valais et le val d'Aoste, le Grand-Saint-Bernard est l'un des plus anciens passages de l'arc alpin. Il s'ouvre, à 2 472 mètres, entre les massifs du Mont-Blanc et du Grand-Combin, unissant les vallées du Buthier, tributaire de la Doire Baltée et du Pô, et d'Entremont, affluent du Rhône. L'impératif de franchissement a dû triompher de conditions physiques difficiles. De Bourg-Saint-Pierre, […] Lire la suite

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 365 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Climat littéraire des six pays et républiques de la Suisse romande »  : […] Chez ces enfants de Rousseau, on n'échappe pas aux paysages et aux climats. Le Valais, méridional et alpestre, fortement tenu par la tradition catholique, a porté un très beau Moyen Âge paysan jusqu'au xx e  siècle. La littérature, distincte du discours ecclésiastique et de la chronique, y est apparue avec Maurice Zermatten (1910-2001) qui, dès 1936, a cherché à se dégager des écrits de terroir pa […] Lire la suite

Les derniers événements

3 juin 2021 Suisse – Russie. Révélation de l'arrestation d'un homme d'affaires russe en Suisse.

Un arrêt du Tribunal fédéral, qui rejette une demande de libération, révèle l’arrestation, en mars, dans le Valais, de l’homme d’affaires russe Vladislav Klyushin, à la demande de la justice américaine qui l’accuse de délit d’initié. Proche du premier directeur adjoint de l’administration de la présidence russe Alexeï Gromov, Vladislav Klyushin dirige une société qui fournit un service de veille des médias au ministère russe de la Défense et au Kremlin. […] Lire la suite

3-6 avril 2018 Suisse. Arrêt momentané des remontées mécaniques de Crans-Montana.

L’affaire intervient alors que Sion (Valais) s’est portée candidate à l’organisation des jeux Olympiques d’hiver de 2026, Crans-Montana devant accueillir les épreuves de ski alpin. […] Lire la suite

18 octobre 2017 Suisse. Soutien du Conseil fédéral au projet Sion 2026.

Le Conseil fédéral apporte son soutien au projet Sion 2026 qui vise à organiser les jeux Olympiques d’hiver à cette date dans les cantons du Valais, de Vaud, de Fribourg, de Berne et des Grisons. La veille, les électeurs du Tyrol autrichien ont rejeté le projet d’organiser les Jeux d’hiver 2026 à Innsbruck. En mars 2013, une votation populaire cantonale avait abouti au rejet de la candidature des Grisons aux Jeux d’hiver 2022. […] Lire la suite

5-13 octobre 1994 Suisse. Mort de cinquante-trois adeptes de la secte de l'Ordre du temple solaire

Le 5, les corps carbonisés de quarante-huit personnes sont retrouvés dans les ruines de chalets incendiés à Cheiry, dans le canton de Fribourg, et aux Granges-sur-Salvan, dans le Valais. Cinq cadavres sont découverts le même jour dans les décombres d'une maison également incendiée au Québec. Toutes les victimes appartenaient à la secte de l'Ordre du temple solaire. […] Lire la suite

16 mars 1986 Suisse. Échec du référendum sur l'adhésion à l'O.N.U.

Dans certains cantons ruraux (Valais, Appenzell, Rhodes-Intérieures), le « non » dépasse les 80 p. 100 ; à Genève, siège européen des Nations unies, il atteint 70 p. 100. La Suisse reste ainsi un des rares pays à se tenir à l'écart de l'Organisation, contrairement à d'autres États neutres, comme l'Autriche ou la Suède. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Emmanuel REYNARD, « VALAIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/valais/