Radioéléments


ACTINIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES
  •  • 925 mots

L'existence dans la pechblende de l'actinium, élément radioactif de numéro atomique 89, fut établie en 1899 par André Louis Debierne, collaborateur de Pierre et Marie Curie qui venaient, un an auparavant, de découvrir, dans ce minerai d'uranium, le polonium et le radium. Son poid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinium/#i_0

AMÉRICIUM

  • Écrit par 
  • Monique PAGÈS
  •  • 1 390 mots

L'américium (symbole Am) est un élément artificiel qui fait partie d'une série d'éléments lourds découverts depuis 1940, les transuraniens.Comme tous ces éléments, il possède de nombreux isotopes, tous radioactifs. Son numéro atomique, 95, le place, dans la classification périodique, après l'uranium, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/americium/#i_0

ASTATE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  • , Universalis
  •  • 568 mots

Élément chimique de symbole At et de numéro atomique 85, l'astate (du grec astatos, instable) a autrefois été appelé ékaiode (car ses propriétés chimiques se rapprochent de celles de l'iode, l'halogène qui le précède dans le tableau périodique) et alabame. Les Anglo-Saxons le nomment astatine.Dernier élément du groupe des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astate/#i_0

BERKÉLIUM

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Monique PAGÈS
  •  • 981 mots

Le berkélium (symbole Bk) est un élément chimique synthétique découvert en 1949. Son numéro atomique 97 le situe dans la classification périodique parmi les éléments dits « transuraniens » dont il est le cinquième membre, suivant immédiat du curium.La recherche d'éléments « transcuriens » commença dès la fin de l'année 1945, soit peu de temps après la découve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berkelium/#i_0

CALIFORNIUM

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Monique PAGÈS
  •  • 941 mots

Le californium, élément chimique artificiel de symbole Cf, a été synthétisé pour la première fois en 1950. Son numéro atomique 98 le situe dans la classification périodique parmi les éléments transuraniens, après le curium et le berkélium.Après avoir préparé l'américium en pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/californium/#i_0

CURIUM

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Monique PAGÈS
  •  • 1 235 mots

Le curium est un élément chimique artificiel dont le symbole est Cm et le numéro atomique 96. Il se situe, dans la classification périodique, parmi les éléments dits transuraniens. Son nom fut proposé en hommage aux savants français Pierre et Marie Curie.Glenn T. Seaborg, Ralph A. James et Albert Ghiorso, travaillant au Metallurgical Laboratory de l'université de Chicago, isolèrent pendant l'été 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/curium/#i_0

FRANCIUM

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 179 mots

De FranceSymbole chimique : FrNuméro atomique : 87.Dernier représentant des métaux alcalins dont la case dans le tableau périodique resta vacante jusqu'à 1939, quand Marguerite Perrey (Institut Curie à Paris) en découvrit un isotope radioactif (francium 223) en étudiant les désintégrations successives de l'actinium : l'isotope 227 se désintègre par émission bêta en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francium/#i_0

GAZ RARES ou GAZ NOBLES

  • Écrit par 
  • Paul ALLAMAGNY, 
  • Albert LACAZE, 
  • Nathalie LEMAITRE
  • , Universalis
  •  • 3 922 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le radon en France : émission et surveillance »  : […] Le radon est aujourd'hui considéré comme la principale source d'exposition radiologique naturelle pour l'homme. C'est un gaz inerte issu de la désintégration radioactive du radium. On le trouve plus particulièrement dans les régions à sous-sol cristallin (granite, pegmatite) où l'uranium, le thorium et le radium sont p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-rares/3-le-radon-en-france-emission-et-surveillance/

HAHNIUM

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 432 mots

Actinide, du nom d'Otto HahnSymbole chimique : HaNuméro atomique : 105.La découverte de cet élément artificiel avait été annoncée en 1968 par un groupe de physiciens russes du centre de Dubna, mais les arguments donnés ne semblaient pas convaincants ; cependant, en avril 1970, les chercheurs américains A. Ghiorso, M. Nurmia, K. Eskola, J. Harris et P. Eskola ont réussi à préparer un isotope radioa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hahnium/#i_0

NEPTUNIUM

  • Écrit par 
  • Monique PAGÈS
  •  • 1 167 mots

Élément chimique de numéro atomique 93, le neptunium (symbole Np) est le premier membre de la série d'éléments lourds artificiels : les transuraniens.Comme tous ces éléments, il a de nombreux isotopes qui sont tous radio-actifs et produits principalement dans les réacteurs nucléaires. Seul l'isotope 237 existe dans la nature, mais en quantité trop faible pour constituer une source intéressante. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neptunium/#i_0

PLUTONIUM

  • Écrit par 
  • Daniel CALAIS, 
  • André CHESNÉ
  •  • 3 899 mots
  •  • 1 média

Élément chimique artificiel de numéro atomique 94, le plutonium a pour symbole chimique Pu. Par analogie avec les éléments uranium et neptunium le précédant immédiatement dans la classification périodique, il doit son nom à la planète Pluton découverte après Uranus et Neptune.Le plutonium fut découvert en 1940 à l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plutonium/#i_0

POLONIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES, 
  • Universalis
  •  • 2 946 mots
  •  • 2 médias

Le polonium (symbole Po, numéro atomique 84) est un élément radioactif découvert par Pierre et Marie Curie, en 1898, dans la pechblende de Joachimsthal (aujourd’hui Jáchymov, en République tchèque). Ayant observé que la radioactivité des minerais d'uranium était supérieure à celle que l'on pouvait attendre d'aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polonium/#i_0

PROTACTINIUM

  • Écrit par 
  • Robert GUILLAUMONT
  •  • 1 847 mots
  •  • 1 média

Le protactinium (Pa) est l'élément chimique de numéro atomique 91. Tous ses isotopes sont radioactifs ; deux d'entre eux, 231Pa et 234Pa, existent dans la nature associés à la géochimie de l'uranium. L'isotope de masse 231, émetteur α de demi-vie T1/2 = 32 760 ans, appartient à la famille radioactive 4 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protactinium/#i_0

RADIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES
  •  • 2 336 mots
  •  • 1 média

En 1898, quelques mois après avoir découvert le polonium, Pierre et Marie Curie et leur collaborateur Gustave Bémont, poursuivant l'étude du fractionnement de la pechblende de Joachimsthal (aujourd'hui Jáchymov, en République tchèque), purent révéler l'existence d'un élément d'un comportement chimique voisin de celui du bar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radium/#i_0

RADON

  • Écrit par 
  • Nathalie LEMAITRE
  •  • 386 mots

Le radon est aujourd'hui considéré comme la principale source d'exposition radiologique naturelle pour l'homme. C'est un gaz inerte issu de la désintégration radioactive du radium. On le trouve plus particulièrement dans les régions à sous-sol cristallin (granite, pegmatite) où l'uranium, le thorium et le radium sont pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radon/#i_0

TECHNÉTIUM

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 2 107 mots
  •  • 2 médias

Le plus léger élément chimique dépourvu d’isotope stable, le technétium, est un métal d’intérêt primordial pour ses applications en imagerie médicale. Injecté dans l’organisme des patients, son isotope 99 métastable permet par scintigraphie de réaliser des diagnostics précis de diverses pathologies. La relative pénurie de son approvisionnement depu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technetium/#i_0

THORIUM

  • Écrit par 
  • Alfred LECOCQ, 
  • Jean-Pierre ZANGHI
  •  • 2 978 mots
  •  • 2 médias

En 1828, Jöns Jacob Berzelius découvrit un nouveau métal qu'il baptisa thorium en l'honneur de Thor, dieu de la mythologie scandinave.Bien qu'il soit radioactif et relativement rare, cet élément a été utilisé depuis longtemps dans l'industrie, principalement pour la fabrication des manchons de becs de gaz. Il entre maintenant dans la composition des filaments de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thorium/#i_0

TRITIUM

  • Écrit par 
  • Akli HAMMADI
  •  • 1 066 mots
  •  • 1 média

En 1934, Ernest Rutherford découvre l'existence du tritium. En bombardant une cible de deutérium par des deutons (noyaux de deutérium), il observe l'émission de neutrons et de protons qu'il attribue à la formation d'un isotope de masse trois de l'hélium (3He) et de l'isotope de masse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tritium/#i_0

URANIUM

  • Écrit par 
  • Bernard BOUDOURESQUES, 
  • Jean CARALP, 
  • Jeanne LEHMANN, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 262 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Propriétés »  : […] L'uranium est très actif vis-à-vis de l'oxygène ; à l'air, il se recouvre très vite d'une couche d'oxyde et, lorsqu'il est divisé en copeaux, il s'enflamme facilement. Avec l'hydrogène il forme très facilement l'hydrure UH3, très inflammable.L'uranium possède trois isotopes naturels (238U, de demi-vie 4,468 × 109 ans ; 235U, de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranium/2-proprietes/


Affichage 

Plutonium : principaux isotopes

Plutonium : principaux isotopes

tableau

Caractéristiques nucléaires des principaux isotopes du plutonium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Polonium : isotopes naturels

Polonium : isotopes naturels

tableau

Isotopes naturels du polonium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Uranium : production minière

Uranium : production minière

tableau

Productions minières, en 2006, d'uranium naturel contenu dans les concentrés, en tonnes, avec un total mondial d'environ 40 000 tonnes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Thorium : constantes physiques

Thorium : constantes physiques

tableau

Constantes physiques du thorium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Limite légale du tritium

Limite légale du tritium

tableau

Limite admissible légalement de concentration de tritium dans l'air et dans l'eau. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Minéraux uranifères

Minéraux uranifères

tableau

Principaux minéraux uranifères. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Structure cristalline

Structure cristalline

dessin

Structure cristalline de l'uranium a

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Uranium pur et alliage : courbe de gonflement

Uranium pur et alliage : courbe de gonflement

graphique

Courbe du gonflement en fonction de la température pour l'uranium pur et pour l'alliage U-Mo-Al-Sn à 500 mégawatts-jours par tonne 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Plutonium : principaux isotopes

Plutonium : principaux isotopes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Polonium : isotopes naturels

Polonium : isotopes naturels
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Uranium : production minière

Uranium : production minière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Thorium : constantes physiques

Thorium : constantes physiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Limite légale du tritium

Limite légale du tritium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Minéraux uranifères

Minéraux uranifères
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Structure cristalline

Structure cristalline
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Uranium pur et alliage : courbe de gonflement

Uranium pur et alliage : courbe de gonflement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique