ZIGGOURAT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Empreinte d'un sceau-cylindre représentant une ziggourat et un personnage

Empreinte d'un sceau-cylindre représentant une ziggourat et un personnage
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Ziggourat d'Ur

Ziggourat d'Ur
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ziggourat de Tchoga Zanbil, Iran

Ziggourat de Tchoga Zanbil, Iran
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Monument caractéristique de la civilisation mésopotamienne, la ziggourat se présente sous la forme d'une tour à plusieurs étages, dont la finalité est religieuse (le terme est dérivé du verbe saqaru, « être haut »). On fixe généralement son apparition à l'époque de la IIIe dynastie d'Ur (env. ~ 2100/2000). Durant les IIe et Ier millénaires, chaque ville un peu importante de la Mésopotamie s'enorgueillissait d'en posséder au moins une. Mais, en dépit d'une documentation assez riche (une vingtaine de monuments), il faut insister sur les lacunes de notre connaissance. Notons d'abord une relative diversité des formules sans qu'il soit possible de discerner des règles générales de construction : les points communs qui unissent ces monuments sont leurs morphologie générale et les matériaux utilisés (briques crues pour le gros œuvre, nattes de roseaux en chaînage, briques cuites pour les coffrages extérieurs). Cependant, l'hétérogénéité des formules est évidente sur de nombreux autres points : base carrée ou rectangulaire, dimensions variant de 30 à 60 mètres pour chaque côté et de 40 à (peut-être) 100 mètres pour la hauteur, volume s'inscrivant dans une pyramide avec un nombre variable d'étages (de 4 à 7), revêtement de peinture ou de céramique à glaçure, présence d'emblèmes variés (cornes, etc.), l'accès aux étages se faisant par de majestueux escaliers à volée droite plaqués contre la façade ou installés perpendiculairement à elle, soit extérieurement et formant alors des excroissances (Ur), soit au sein même de la maçonnerie (Tchoga Zanbil). L'exceptionnelle conservation de la ziggourat de Tchoga Zanbil permet de se faire une idée assez précise de l'allure générale des ziggourats, mais les caractéristiques propres de ce monument empêchent de généraliser sans nuance les conclusions qu'on peut en tirer : en effet, alors que le procédé de construction habituel paraît être tout simplement la superposition de pyramides tronquées que l'on accumulait par plans successifs et en dégradé, on trouve à T [...]

Empreinte d'un sceau-cylindre représentant une ziggourat et un personnage

Empreinte d'un sceau-cylindre représentant une ziggourat et un personnage

Diaporama

ART DU PROCHE-ORIENT, seconde moitié du IIe millénaire avant J.-C., Empreinte d'un sceau-cylindre, provenant de Babylone, représentant une ziggourat et un personnage - prêtre ou dieu. Staatliche Museen, Berlin. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Ziggourat d'Ur

Ziggourat d'Ur

Photographie

La face nord-est de la ziggourat construite par Ur-Nammu (2111-2094) sous la IIIe dynastie d'Ur. Vers 2100 avant J.-C., Ur, Irak. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ziggourat de Tchoga Zanbil, Iran

Ziggourat de Tchoga Zanbil, Iran

Photographie

Ziggourat construite par le roi d'Élam Untash-Napirisha (1265-1246 env. av. J.-C.) à Dur-Untash (Tchoga Zanbil), située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Suse, Iran. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ZIGGOURAT  » est également traité dans :

ZIGGOURAT D'UR

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 204 mots
  •  • 1 média

C'est sous le roi Ur-Nammu d'Ur que sont érigées en Mésopotamie méridionale les premières ziggourats. Depuis longtemps les Mésopotamiens construisaient des terrasses sur lesquelles ils élevaient un temple, mais celles-ci étaient simples et ne servaient, semble-t-il, qu'à exhausser le niveau pour que le temple soit au-dessus des habitations. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourat-d-ur/#i_13603

ZIGGOURATS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 315 mots

Ve millénaire avant J.-C. Les premiers temples sur terrasse apparaissent avec les niveaux XI-VI d'Eridu ; il se pourrait que l'élévation n'ait été due en un premier temps qu'à la présence de décombres qui étaient systématiquement nivelés lors de chaque reconstruction car on ne pouvait pas les enlever en raison de leur caractère sacré. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourats-reperes-chronologiques/#i_13603

ASSYRO-BABYLONIENNE RELIGION

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT
  •  • 4 258 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les lieux de culte »  : […] Les lieux de culte mésopotamiens occupent en surface un quartier important de la cité ; outre les nombreux bâtiments administratifs, souvent aussi vastes que ceux du palais, ils comportent trois éléments culturels proprement dits : la ziqqurrat, les temples, l'esplanade. La tour à étages, que les Mésopotamiens désignaient par le substantif siqqurratu , dérivé de la racine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-assyro-babylonienne/#i_13603

MÉSOPOTAMIE - La religion

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Jean-Jacques GLASSNER
  •  • 6 449 mots

Dans le chapitre « Le culte officiel »  : […] Comme la propre idée foncière que l'on se faisait des dieux en Mésopotamie, le culte officiel rendu à ceux-ci était tiré du modèle royal, calculé et transposé, magnificence en plus, des services que les rois et leur entourage attendaient de leurs sujets. Dans cette religion anthropomorphiste, tous ces services étaient d'ordre matériel : on devait représenter les dieux et les loger, les meubler et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-la-religion/#i_13603

MÉSOPOTAMIE - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HUOT
  •  • 5 128 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'unification de la Mésopotamie »  : […] Ces riches cités furent unifiées, vers 2340 avant J.-C., en un État militaire fondé par le Sémite Sargon d' Akkad. La recherche archéologique n'a pas encore réussi à identifier sa capitale, mais l'art royal de l'époque, retrouvé sur de nombreux sites mésopotamiens, illustre la naissance d'une véritable propagande au service du souverain. Sur la pierre, la victoire royale devient le thème presque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-archeologie/#i_13603

ORIGINES DE L'URBANISME AU PROCHE-ORIENT

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 7 292 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La ville de Babylone »  : […] À la fin de l'histoire de la Mésopotamie, Babylone apparaît comme la cité la plus peuplée du monde, et Hérodote, qui nous en fournit une description alors qu'elle n'est plus qu'une province de l'Empire perse, nous fait part de son étonnement devant ses dimensions imposantes et la régularité de ses perspectives, ce qui ne semble pas un trait spécifiquement mésopotamien, même si d'autres villes, co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origines-de-l-urbanisme-au-proche-orient/#i_13603

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 882 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'apogée de l'Élam »  : […] La seconde moitié du II e  millénaire vit l'apogée de la civilisation élamite et, en Iran du Nord, des bouleversements considérables qui préparaient l'entrée en scène des Iraniens appelés à donner leur nom au plateau. Cependant, cette époque dite médio-élamite doit désormais être divisée en trois périodes distinctes. Au xv e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/#i_13603

SUMER

  • Écrit par 
  • André PARROT
  •  • 4 075 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Civilisation et art »  : […] Même si le foyer sumérien était cantonné en un secteur assez restreint, son influence avait débordé bien au-delà des frontières d'une région. Des sculptures découvertes à Assur auraient pu sortir tout aussi bien d'Ur ; un gros vase en stéatite recueilli à Mari, orné de l'aigle léontocéphale, ferait songer irrésistiblement aux produits d'Obeid, tellement l'inspiration est identique, mais tout auta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sumer/#i_13603

URUK

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 1 020 mots
  •  • 3 médias

Mentionnée dans la Bible sous le nom d'Erech, Uruk reste pendant près de quatre mille ans un des principaux sites de la Mésopotamie . C'est un de ses rois semi-légendaires, Gilgamesh, qui est le héros d'une célèbre épopée, écrite en sumérien à la fin du ~ III e  millénaire, remodelée en akkadien au début du II e , puis recopiée avec constance pend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uruk/#i_13603

Pour citer l’article

Jean-Claude MARGUERON, « ZIGGOURAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourat/