THÉRAPEUTIQUEChimiothérapie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La chimiothérapie est la science qui se propose d'appliquer, à des fins thérapeutiques, des « principes actifs » naturels ou synthétiques de structure parfaitement connue. Par extension et du fait qu'elle évolue de plus en plus vers une science exacte, la chimiothérapie se propose de dépasser le stade empirique et de mieux connaître le mécanisme d'action des principes actifs ou des médicaments qu'elle utilise. Elle s'appuie sur les données récemment acquises par trois autres disciplines : biochimie, biologie moléculaire et pharmacologie (voir les articles ainsi intitulés).

Selon une convention entérinée par l'usage et due à son histoire même, le terme « chimiothérapie » est cantonné dans un sens plus restreint que son étymologie ne le laisserait supposer : on entend par chimiothérapie le traitement des maladies dues à des parasites systémiques, c'est-à-dire des maladies tropicales ou parasitaires, des maladies infectieuses (bactériennes et virales), et enfin le traitement du cancer. Cette définition restreinte est particulièrement bien illustrée par le sommaire des traités ou des revues de chimiothérapie ainsi que par le programme des congrès internationaux qui ont lieu tous les deux ans et figurent parmi les activités principales de la Société internationale de chimiothérapie.

Voyons seulement à titre d'exemple les étapes qui ont fait franchir un pas décisif dans le traitement des infections diverses. Parmi les découvertes anciennes, rappelons entre autres celles de deux produits connus depuis le xviie siècle : la racine d'ipéca pour le traitement de la dysenterie, et l'écorce de quinquina pour le traitement de la malaria. Une autre étape importante fut atteinte dès le milieu du xixe siècle, grâce à Pasteur et à Lister qui généralisèrent l'asepsie et l'antisepsie en milieu hospitalier ; le phénol figure parmi les premiers antiseptiques utilisés à grande échelle. Vinrent ensuite les travaux mémorables de Paul Ehrlich (1874-1915) considéré à juste titre comme le père de la chimio [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : ingénieur-docteur, docteur ès sciences, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, ingénieur E.S.C.I.L.

Classification

Autres références

«  THÉRAPEUTIQUE  » est également traité dans :

HERPÈS

  • Écrit par 
  • Jannick CHAMBERLIN, 
  • Jean DE RUDDER
  •  • 2 416 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thérapeutique »  : […] La mise sur le marché de l' Aciclovir dans les années 1980 constitue un tournant dans la thérapeutique des herpès graves et dans la prévention des récidives s'il est prescrit en continu. L'Aciclovir est un analogue acyclique d'une base purique, la guanine, et a une affinité élective pour la thymidine-kinase, inhibant ainsi la synthèse de l'ADN viral. Ce médicament non toxique a pratiquement rendu […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Bernard GLORION
  •  • 2 280 mots

Prenant le relais des universités médiévales, le xixe siècle a établi les principes de base de l'activité médicale en développant une méthodologie cohérente dans l'analyse des situations pathologiques : c'est la méthode anatomo-clinique, qui est toujours en vigueur. Dans ce contexte, l'acte médical ne peut être exercé sans une longue préparation, à la […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Thermalisme

  • Écrit par 
  • François BESANÇON
  •  • 3 378 mots
  •  • 1 média

Le nombre des cures thermales dans le monde dépasse 10 millions par an. En France, plus de 500 000 cures thermales sont prescrites chaque année, la majorité d'entre elles avec l'appui de la Sécurité sociale. Cette thérapeutique est donc un fait massif, du point de vue sanitaire, économique et social.Pour fixer les idées par un exemple, suivons en France un asthmatique insuffisamment amélioré par u […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Physiothérapie

  • Écrit par 
  • Henri DESGREZ
  •  • 2 959 mots
  •  • 1 média

La physiothérapie consiste à traiter certaines maladies par des moyens physiques qui sont : des courants électriques (électrothérapie), des ultrasons (ultrasonothérapie), des rayonnements électromagnétiques (actinothérapie). Remarquons que les traitements par les rayons X et par les radiations des corps radioactifs appartiennent bien à la physiothérapie, mais ils font l'objet d'autres articles.Éle […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Radiothérapie

  • Écrit par 
  • François ESCHWEGE, 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 3 182 mots
  •  • 1 média

La radiothérapie des tumeurs malignes est née, à la fin du xixe siècle et au début de ce siècle, de deux découvertes différentes. D'une part, Becquerel observa accidentellement l'action biologique des radiations γ du radium, en constatant l'apparition d'un érythème en regard d'un tube de radium qu'il avait porté sur lui. D'autre part, les possibilités […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Réanimation

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON, 
  • François NOUAILHAT
  •  • 3 607 mots

La réanimation est une discipline médicale qui a pour but de traiter comme de prévenir les désordres mettant la vie en danger ; son individualisation récente est le fruit des progrès réalisés en physiopathologie, en biologie, en technologie médicale, en pharmacologie, et surtout de leur application concertée au traitement, grâce à des soins dits intens […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives

  • Écrit par 
  • Didier HOUSSIN
  •  • 4 332 mots

La substitution d'éléments du corps humain en vue de traiter des maladies trouve sa justification, au tout début du xixe siècle avec François-Xavier Bichat, dans la mise en évidence que certains organes ou tissus sont précisément le support corporel de ces maladies. Le concept de greffe thérapeutique naîtra de l'idée que les éléments vitaux ne peuvent […] Lire la suite

CYTOMÉGALOVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 2 345 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le traitement de l'infection à CMV a considérablement évolué depuis quinze ans »  : […] Sur le plan curatif, la découverte du ganciclovir, commercialisé en France en 1988, a révolutionné le pronostic des pneumopathies chez le greffé de moelle et celui des rétinites à CMV chez les personnes atteintes du sida, stimulant la recherche vers de nouvelles molécules. Depuis la commercialisation du foscarnet en 1991, et du cidofovir en 1997, le développement de nouvelles molécules a été frein […] Lire la suite

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Traitements antiviraux »  : […] La réplication des virus étant très intriquée avec les cellules constituant les tissus et organes, on comprend aisément que les premiers traitements antiviraux se soient heurtés à des problèmes de toxicité avant que l'on découvre des molécules spécifiques, sélectives, interférant avec la multiplication des virus sans altérer les métabolismes cellulaires. Un autre facteur limitant était lié à l'abs […] Lire la suite

VIRUS NEUROTROPES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 6 177 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Traitements »  : […] Pour la plupart des infections neurologiques virales, seul un traitement symptomatique, en l’absence de traitement spécifique, est effectué. Cela tient notamment à la difficulté d’élaborer des traitements pouvant franchir la barrière hémoméningée et atteindre le système nerveux sans effets délétères associés. Le traitement comporte donc généralement au moins un antalgique, tel le paracétamol, ou […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel PRIVAT DE GARILHE, « THÉRAPEUTIQUE - Chimiothérapie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-chimiotherapie/