THÉRAPEUTIQUEChimiothérapie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les antibiotiques

Chacun sait l'importance du rôle que les sulfamides et surtout les antibiotiques ont joué dans les progrès spectaculaires de la thérapeutique des maladies infectieuses depuis une soixantaine d'années. De nombreuses maladies, considérées il n'y a guère plus de deux générations comme fatales ou incurables, telles que la peste, la diphtérie, la typhoïde, la tuberculose, la syphilis, ont été jugulées en quelques années par des produits que l'on peut qualifier sans exagération de « miraculeux » : pénicilline, streptomycine, tétracycline, etc.

Les antibiotiques majeurs sont non seulement les « drogues miracles » que chacun a utilisées au moins une fois dans sa vie, mais ce sont aussi des molécules précieuses pour le biologiste qui s'intéresse à la croissance et à la multiplication cellulaire. En d'autres termes, les antibiotiques, qui sont des inhibiteurs spécifiques de l'un ou l'autre de ces deux processus fondamentaux, ont apporté, depuis 1960, des informations capitales en biologie moléculaire.

La chimiothérapie des maladies infectieuses a montré l'importance constante des antibiotiques de la série pénicillines-céphalosporines On a eu largement recours à On a eu largement recours à des pénicillines à large spectre comme mezlocilline, azlocilline, pipéracilline, apalcilline, ayant une bonne activité intrinsèque sur les germes Gram négatifs, et stables vis-à-vis des facteurs de résistance élaborés par des bactéries. Le fait que ces pénicillines soient actives sur des germes aussi récalcitrants que Klebsiella, Serratia, Pseudomonas leur confère un intérêt accru par rapport aux molécules traditionnelles de la même famille. Dans la série des céphalosporines, dont plusieurs générations se sont succédé, des performances remarquables ont été obtenues contre les entérobactéries et, notamment, Pseudomonas ; en plus des produits déjà largement utilisés comme céfotaxime, céfoperazone, cefotiame, on a reconnu l'intérêt évident du moxalactame ou du ceftriaxone.

Une autre découverte dans ce domaine a montré que l'on n'a pas encore épuisé les ressources fournies par la nature en fait de nouveaux antibiotiques : il s'agit d'une classe de molécules apparentées aux pénicillines – céphalosporines : les monobactames. Ces antibiotiques comportent bien la liaison β-lactame caractéristique, mais ils n'ont plus qu'un seul noyau hétérocyclique au lieu de deux.

Les monobactames furent découverts à l'état naturel dans une bactérie vivant dans le sol d'une forêt de conifères à proximité du laboratoire de recherche de Squibb à Newark (N.J.). Selon une ironie du sort, ces laboratoires se sont donné beaucoup de peine pour synthétiser des molécules nouvelles dans le domaine du médicament sans se rendre compte qu'ils avaient à la portée de la main une molécule naturelle susceptible de révolutionner la thérapeutique. Ces antibiotiques sont sans action sur les germes Gram positifs, mais actifs à des concentrations frisant la limite imaginable sur certaines entérobactéries à Gram négatif. À titre d'exemple, l'un de ces antibiotiques : le SQ 26776, est capable d'inhiber la croissance de Proteus spp à une concentration de 0,0015 μg/ml.

Dans le domaine de l'antibiothérapie, les progrès semblent donc satisfaisants sous l'aspect conception et découverte de nouvelles molécules actives. Il reste à les utiliser convenablement, en appliquant les règles suivantes :

– nécessité d'identifier le germe infectieux ;

– appliquer au foyer infectieux la dose appropriée ;

– adapter le dosage au cas clinique observé (patients fragiles ou déficients fonctionnels hépatiques ou rénaux, enfants).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : ingénieur-docteur, docteur ès sciences, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, ingénieur E.S.C.I.L.

Classification

Autres références

«  THÉRAPEUTIQUE  » est également traité dans :

THÉRAPEUTIQUE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Bernard GLORION
  •  • 2 280 mots

Prenant le relais des universités médiévales, le xixe siècle a établi les principes de base de l'activité médicale en développant une méthodologie cohérente dans l'analyse des situations pathologiques : c'est la méthode anatomo-clinique, qui est toujours en vigueur. Dans ce contexte, l'acte médical ne peut être exercé sans une longue préparation, à la […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Thermalisme

  • Écrit par 
  • François BESANÇON
  •  • 3 379 mots
  •  • 1 média

Le nombre des cures thermales dans le monde dépasse 10 millions par an. En France, plus de 500 000 cures thermales sont prescrites chaque année, la majorité d'entre elles avec l'appui de la Sécurité sociale. Cette thérapeutique est donc un fait massif, du point de vue sanitaire, économique et social.Pour fixer les idées par un exemple, suivons en France un asthmatique insuffisamment amélioré par u […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Physiothérapie

  • Écrit par 
  • Henri DESGREZ
  •  • 2 959 mots
  •  • 1 média

La physiothérapie consiste à traiter certaines maladies par des moyens physiques qui sont : des courants électriques (électrothérapie), des ultrasons (ultrasonothérapie), des rayonnements électromagnétiques (actinothérapie). Remarquons que les traitements par les rayons X et par les radiations des corps radioactifs appartiennent bien à la physiothérapie, mais ils font l'objet d'autres articles.Éle […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Radiothérapie

  • Écrit par 
  • François ESCHWEGE, 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 3 182 mots
  •  • 1 média

La radiothérapie des tumeurs malignes est née, à la fin du xixe siècle et au début de ce siècle, de deux découvertes différentes. D'une part, Becquerel observa accidentellement l'action biologique des radiations γ du radium, en constatant l'apparition d'un érythème en regard d'un tube de radium qu'il avait porté sur lui. D'autre part, les possibilités […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Réanimation

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON, 
  • François NOUAILHAT
  •  • 3 607 mots

La réanimation est une discipline médicale qui a pour but de traiter comme de prévenir les désordres mettant la vie en danger ; son individualisation récente est le fruit des progrès réalisés en physiopathologie, en biologie, en technologie médicale, en pharmacologie, et surtout de leur application concertée au traitement, grâce à des soins dits intens […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives

  • Écrit par 
  • Didier HOUSSIN
  •  • 4 332 mots

La substitution d'éléments du corps humain en vue de traiter des maladies trouve sa justification, au tout début du xixe siècle avec François-Xavier Bichat, dans la mise en évidence que certains organes ou tissus sont précisément le support corporel de ces maladies. Le concept de greffe thérapeutique naîtra de l'idée que les éléments vitaux ne peuvent […] Lire la suite

ACNÉ

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 3 296 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Traitements locaux des formes légères d’acné »  : […] Dans les formes très légères ou légères d’acné, le traitement est d’abord local sous forme de gel, crème ou lotion. Il repose sur l’usage de peroxyde de benzoyle (un agent oxydant antibactérien, également kératinolytique et antiséborrhéique) ainsi que sur les rétinoïdes topiques (dérivés du rétinol ayant une action en profondeur dans la peau). Ces deux familles de molécules réduisent l'hyperkérat […] Lire la suite

ACUPUNCTURE

  • Écrit par 
  • François BOUREAU
  •  • 2 986 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Électro-acupuncture »  : […] La majorité des travaux ont porté sur l'électro-acupuncture. Les avantages sont une plus grande facilité d'utilisation pour de longues périodes, un meilleur contrôle du niveau plus ou moins élevé de la stimulation électrique. Celle-ci est délivrée au travers des aiguilles d'acupuncture implantées au niveau des points chinois. L'idée n'est pas récente puisque en Europe, dès 1825, Sarlandière préc […] Lire la suite

ACUPUNCTURE AURICULAIRE ou AURICULOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Michel MARIGNAN
  •  • 995 mots

L' acupuncture auriculaire, ou auriculothérapie, est une méthode thérapeutique du domaine des réflexothérapies pour laquelle le pavillon de l'oreille est utilisé à des fins thérapeutiques mais aussi diagnostiques. Technique médicale en première apparence semblable à l'acupuncture chinoise – on a similairement recours à la piqûre de points à l'aide d'aiguilles stériles –, elle en diffère fortement […] Lire la suite

ADDICTION

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES, 
  • Eduardo VERA OCAMPO
  •  • 7 783 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La logique thérapeutique »  : […] Cette distinction entre dépendance et addiction, dans leur intrication, a toute son importance dans le traitement psychothérapique des personnes addictes. Car si la dépendance peut être « guérie », au sens médical du terme, par une cure de désintoxication, ou « substituée » par un autre produit sans les propriétés iatrogènes de la drogue, le traitement psychothérapeutique de l'addiction exige du […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel PRIVAT DE GARILHE, « THÉRAPEUTIQUE - Chimiothérapie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-chimiotherapie/