Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHIMIOTHÉRAPIE

Articles

  • CHIMIOTHÉRAPIE ANTIBACTÉRIENNE

    • Écrit par François CHAST
    • 232 mots

    En 1927, la firme pharmaceutique allemande I.G. Farben recrute Gerhard Domagk (1895-1964), avec un objectif : trouver un médicament anti-infectieux pouvant être administré par voie générale. Parmi les produits candidats, remarqués par Domagk, figure un colorant azoïque, la chrysoïdine, étudiée...

  • THÉRAPEUTIQUE - Chimiothérapie

    • Écrit par Michel PRIVAT DE GARILHE
    • 4 940 mots

    La chimiothérapie est la science qui se propose d'appliquer, à des fins thérapeutiques, des « principes actifs » naturels ou synthétiques de structure parfaitement connue. Par extension et du fait qu'elle évolue de plus en plus vers une science exacte, la chimiothérapie se propose de dépasser le stade...

  • ANTIBIOTHÉRAPIE

    • Écrit par Paul MAZLIAK
    • 238 mots

    Pathologiste à l'hôpital St. Mary de Londres, Alexander Fleming (1881-1955) étudiait les bactéries responsables, pensait-on, de l'épidémie de grippe espagnole qui fit vingt millions de morts en 1918. Cultivant ces bactéries pathogènes en boîtes de Pétri (plates, contenant des milieux...

  • ANTIBIOTIQUES - (repères chronologiques)

    • Écrit par Paul MAZLIAK
    • 460 mots

    1903 Découverte du Trypan Röd (premier antibiotique anti-parasitaire) par Paul Ehrlich (1854-1915).

    1909 Découverte du Salvarsan (606), puissant anti-syphilitique par Paul Ehrlich.

    1921 Synthèse du Stovarsol (anti-microbien peu toxique dérivé de l'arsenic) par Ernest Fourneau (1872-1949)....

  • CANCER - Cancer et santé publique

    • Écrit par Maurice TUBIANA
    • 14 762 mots
    • 8 médias
    ...non encore détectables mais dont l'existence éventuelle changerait le pronostic. Cette éventualité peut justifier un traitement général systématique par chimiothérapie que l'on qualifie dans ce cas d'adjuvante. On s'attache donc à estimer la probabilité de métastases occultes. La taille de la tumeur et...
  • FOURNEAU ERNEST FRANÇOIS (1872-1949)

    • Écrit par Jacqueline BROSSOLLET
    • 545 mots

    Pharmacologue français, né à Biarritz, Fourneau poursuit à Bayonne de brillantes études et entre à la faculté de pharmacie de Paris, dont il est diplômé en 1898 ; il passe trois ans en Allemagne, auprès des meilleurs chimistes germaniques, et, à son retour en France (1901), constatant le peu d'intérêt...

  • LEUCÉMIES

    • Écrit par Michel LEPORRIER
    • 5 030 mots
    ...cellules malignes la plus complète possible afin d'obtenir le rétablissement d'une production normale des cellules du sang par la moelle osseuse (rémission). Cette étape, dite d'induction, est l'apanage de la chimiothérapie utilisant des combinaisons de médicaments toxiques pour les cellules malignes, mais...
  • LYMPHOMES

    • Écrit par Universalis, Claude SULTAN
    • 1 269 mots
    • 1 média
    Il y a une dizaine d'années, les stades I et II étaient traités par radiothérapie seule ou associée à une polychimiothérapie de courte durée. Les stades III ou IV étaient traités par une association chimiothérapie plus radiothérapie.
  • MÉDICAMENTS

    • Écrit par Paul-Étienne BARRAL, Universalis, Hélène MOYSE, Jean-Yves NAU, Michel PARIS, René Raymond PARIS
    • 9 779 mots
    • 4 médias
    Le début du xxe siècle a vu l'essor de la chimiothérapie (médication par les substances d'origine chimique) : arsenicaux antisyphilitiques de synthèse, barbituriques, sulfamides antimicrobiens, antipaludéens, etc., en même temps que la découverte de nouvelles substances naturelles : vitamine...
  • SANTÉ - Économie de la santé

    • Écrit par Jean-Paul MOATTI
    • 9 672 mots
    ...certes une amélioration de l'efficacité, mais dans des proportions moindres que les surcoûts d'investissement et de fonctionnement qu'elle nécessite. Cette situation caractérise, par exemple, la totalité des médicaments nouveaux de chimiothérapie des cancers qui ont reçu une autorisation de mise sur...
  • STOVARSOL

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 579 mots
    • 1 média

    Synthétisé pour la première fois en 1921 par le chimiste et pharmacologue français Ernest Fourneau (1872-1949), le Stovarsol (nom commercial de l'acétarsol) est un dérivé de l’arsenic utilisé notamment, à partir de 1921, dans le traitement de la syphilis.

    La toxicité de l’arsenic...