THAÏ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les populations thai appartiennent à un groupe ethnique dispersé, mais très étendu et nombreux. Leur implantation va du sud de la Chine à l'est de l'Inde. Leurs langues forment l'une des cinq familles linguistiques d'Extrême-Orient (thai, miao-yao, austronésien, austro-asiatique, sino-tibétain). Deux de ces populations ont constitué les États de Thaïlande et du Laos. La Chine populaire a accordé l'autonomie à la région du Houang-si (Guangxi), de majorité Zhuang. Les autres sont de plus petites unités de montagnards, disséminées dans les hautes régions de Chine méridionale, du nord du Vietnam, du Laos, de la Thaïlande, de la Birmanie et de l'Assam, où elles font partout figure de minorités. Non seulement elles parlent des langues de même origine, mais elles possèdent nombre de traits culturels reconnaissables, et leur organisation sociale ne semble pas présenter des variantes très importantes.

Position historique

La question thai se pose sous l'angle ethnique et linguistique, mais plus fortement encore sur le plan historique : en effet, l'apparition des populations thai organisées en chefferies puissantes dans les pays du Sud-Est asiatique à partir du xiiie siècle de l'ère chrétienne a modifié l'évolution de toute l'Asie méridionale.

Pendant les siècles où l'expansion indienne avait atteint, par voie maritime et terrestre, les anciens territoires de la Birmanie et de l'actuelle Thaïlande, alors peuplés de Môn, ceux du Fou-nan (Funan) et du Cambodge, peuplés de Khmers, et celui du Champa ou côte d'Annam, occupé par les Cham, il n'était guère question des groupes thai. Du vie à la fin du xiie siècle, les peuples qui jouèrent les premiers rôles dans cette partie du monde furent, soit des Môn-Khmers, soit des Indonésiens ou Malayo-Polynésiens.

Il existait à coup sûr, ici et là, des groupes isolés déjà « descendus » des confins septentrionaux de la péninsule indochinoise et de la Chine du Sud. Ceux que l'on a désignés sous le vocable de Syem ou Syâm se trouvaient sans doute installés dans la moyenne vallée du Ménam, au pays qui prit par la suite le nom de Siam, au xie siècle et peut-être beaucoup plus tôt. De même, les Shan de la haute Birmanie, avant de participer à l'histoire birmane en prenant en quelque sorte la relève de la prestigieuse Pagan, formaient des communautés actives bien avant que les textes ne fassent état de leurs conquêtes.

Quoi qu'il en soit, c'est au xiiie siècle, et plus particulièrement dans le dernier tiers, que l'on situe traditionnellement une arrivée plus massive des Thai dans les hautes vallées de l'Irrawadi, de la Salouen, du Ménam et du Mékong, autrement dit de la Birmanie au Laos.

Établis au Yunnan au viiie siècle, où l'on a longtemps cru qu'ils avaient fondé le royaume de Nan-tchao (Nanzhao) dont ils auraient été les souverains, ils eurent probablement à subir là des pressions politiques et économiques, notamment du fait de l'arrivée des Mongols qui prirent le Yunnan et sa capitale en 1253-1257. Les Thai entreprirent alors une série d'infiltrations vers le sud par les vallées des fleuves et rivières.

Il serait sans doute abusif de parler d'« invasion » à propos de cette pénétration, éparse et diffuse. Les dates traditionnelles de l'établissement des premiers royaumes thai font remonter à 1215 la fondation de Mogaung au nord de Bhamo en haute Birmanie, à 1223 celle du Muong Nai, à 1229 la conquête de l'Assam, où fut alors parlée une langue thai, l'ahom, aujourd'hui disparue. Approximativement à la même époque, les Thai Lao, qui devinrent les Laotiens, commencèrent leur marche vers Luang Prabang : la légende en a fait une épopée mythologique, la descente du Ciel sur la Terre, du héros Khun Borom. Et c'est seulement au xive siècle que le royaume du Lan Xang ou Laos entrera dans l'histoire.

Du côté siamois, les succès des Thai dans le bassin du Ménam furent rapides et décisifs. Leurs chefs chassèrent les Môn et les Khmers qui s'y trouvaient précédemment installés et assimilèrent du même coup la culture indianisée dont ceux-ci étaie [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Exode nung

Exode nung
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bonzes

Bonzes
Crédits : chain45154/ Moment/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre de l'École française d'Extrême-Orient
  • : chargée du département Asie au musée de l'Homme, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section)

Classification

Autres références

«  THAÏ  » est également traité dans :

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Diversité du peuplement »  : […] La plus grande partie de la région est peuplée de populations originaires du sud de la Chine, qui ont occupé les terres graduellement et selon un processus complexe. Les migrations austronésiennes ont acheminé, plutôt par voie maritime et via Taïwan, les populations qui peuplent aujourd'hui la majeure partie de l'Asie du Sud-Est insulaire, péninsule malaise comprise, à partir de 3000 avant notre […] Lire la suite

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Les grands empires

  • Écrit par 
  • Bernard Philippe GROSLIER
  •  • 4 128 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les empires des rizières »  : […] Chacun dans son bassin fluvial, les empires vont dominer la péninsule à partir du x e  siècle, moment où les grands échanges maritimes faiblissent, et donc les thalassocraties. Nous avons vu comment se fonda la puissance agricole angkorienne. Elle ne va cesser de croître de Yaśovarman – 889-900 – à Sūryavarman II – 1113-1150 – qui, en construisant Angkor Vat , marque son apogée. En 1177, remontant […] Lire la suite

BIRMANIE (MYANMAR)

  • Écrit par 
  • Denise BERNOT, 
  • Pierre-Arnaud CHOUVY, 
  • Renaud EGRETEAU, 
  • Bernard Philippe GROSLIER, 
  • Jean PERRIN
  •  • 29 127 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les Shan »  : […] La chute de Pagan, qui fait suite à celle du Nantchao en 1253, laisse libre cours à toutes les forces centrifuges. Un élément nouveau apparaît dans la grande plaine de Birmanie : les Shan. Ceux-ci sont des Thaï ou Shan selon la dénomination birmane. Le mot est identique à celui de Syam, qui apparaît pour la première fois dans des inscriptions cham du xi e  siècle. Syam apparaît pour la première fo […] Lire la suite

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 25 820 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La monarchie »  : […] Un de ces princes, revenu au Cambodge vers l'an 800 après avoir reçu une éducation à Java, réussit à rallier les principautés khmères et à secouer le joug des Malais. Il se proclama roi en 802 sous le nom de Jayavarman II et installa sa capitale cette fois loin de la mer et du Mékong, dans la région du Phnom Kulen, au nord du Grand Lac . Rejetant la suzeraineté de Java, il restaura le culte du die […] Lire la suite

CHAN, ethnie

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 500 mots
  •  • 1 média

Peuple minoritaire de Birmanie (Myanmar), dont le véritable pays est le plateau Chan (de 500 à 1 500 m d'altitude), situé entre le Yunnan et la Thaïlande, et traversé du nord au sud par la profonde vallée de la Salouen. Mais on trouve également des Chan sur le territoire kachin, ainsi que dans la province chinoise du Yunnan et au nord de la Thaïlande. En Birmanie, la population totale des Chan éta […] Lire la suite

KHUN BULOM ou KHUN BOROM

  • Écrit par 
  • Pierre-Bernard LAFONT
  •  • 228 mots

Bien que tous les Lao croient que Khun Bulom (Khun Borom) fut l'unificateur des Thai et l'ancêtre du fondateur du royaume de Luang Prabang, bien que les « manuels d'histoire » apprennent aux écoliers qu'il dirigea la migration des Thai de la Chine vers les plaines du Siam et du Mékong, Khun Bulom n'a jamais existé. Ce héros n'est qu'un mythe lié à la cosmogonie lao retraçant la naissance du monde. […] Lire la suite

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Thaïs »  : […] Descendus des régions montagneuses situées dans le Sud-Est chinois, les Thaïs (« Libres ») envahirent progressivement le Laos, depuis au moins le x e  siècle. Du point de vue racial, ce sont des mongoloïdes, métissés d'Indonésiens autochtones, mais ce métissage ne se fait guère sentir – mise à part la classe noble, endogame – qu'à partir du moyen Laos et dans le Sud. Leur langue est rattachée main […] Lire la suite

MUONG

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 642 mots

On considère généralement que les ancêtres des Muong (en langue thaï, muong signifie division territoriale) et des Viêt ont immigré vers le nord du Vietnam actuel, alors que les peuples de langue thai se dirigeaient vers les plaines et vers les hauts plateaux du nord de la péninsule indochinoise. Les Muong s'apparentent culturellement aux Thaï et aux Viêt. Ils se répartissent sur un territoire sit […] Lire la suite

NANTCHAO ou NANZHAO

  • Écrit par 
  • Gilles DELOUCHE
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

Le royaume de Nantchao était situé dans le Yunnan actuel. Son histoire nous est connue à travers des textes chinois, ce qui explique que les noms de ses rois ne nous soient parvenus qu'à travers leur transcription en chinois, et de manière plus ponctuelle dans les annales et les stèles tant birmanes que khmères. Créé en 654 par un prince du nom de Si Nu Lo (651-674) par la réunion de six principa […] Lire la suite

NORODOM Ier (1835-1904) roi du Cambodge (1860-1904)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 458 mots
  •  • 1 média

Roi du Cambodge (1860-1904), né en 1835 au Cambodge, mort le 24 avril 1904 à Phnom Penh. Fils aîné du roi Ang Duong, Ang Voddey étudie les écritures bouddhistes en pali et en sanskrit ainsi que les canons sacrés du bouddhisme Theravada à Bangkok, la capitale du royaume de Siam. Cette formation vise à renforcer les liens entre les deux royaumes. Le Cambodge, vassal du Siam, reconnaît également la […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

10 novembre 2021 Thaïlande. Mise en cause des détracteurs de la loi punissant le crime de lèse-majesté.

Fin octobre, alors qu’une manifestation contre la loi avait rassemblé des milliers de personnes dans la capitale, le parti Pheu Thai lié à l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, qui est majoritaire au Parlement, avait indiqué son intention de débattre de l’usage de la loi punissant le crime de lèse-majesté. […] Lire la suite

7-27 mars 2019 Thaïlande. Élections législatives.

Le 27, le Pheu Thai et six autres partis d’opposition annoncent la formation d’une coalition parlementaire regroupant deux cent cinquante-cinq députés. Toutefois, la Constitution approuvée par référendum en août 2016 prévoit la désignation des deux cent cinquante sénateurs par un comité nommé par la junte et l’élection du Premier ministre par les deux chambres du Parlement réunies. […] Lire la suite

8-9 février 2019 Thaïlande. Candidature de la sœur du roi aux élections législatives.

Le 9, le Thai Raksa Chart annonce le retrait de la candidature de la princesse Ubolratana. Sur son compte Instagram, celle-ci exhorte toutefois son pays à « aller de l’avant ». […] Lire la suite

23 décembre 2007 Thaïlande. Victoire électorale du camp de l'ancien Premier ministre destitué

Il précède le Parti démocrate d'Abhisit Vejjajiva (165 élus) et le Chart Thai de Banharn Silpa-Archa. Le taux de participation est d'environ 70 p. 100.  […] Lire la suite

2-25 avril 2006 Thaïlande. Blocage institutionnel

Le 2, les élections législatives anticipées sont marquées par un important abstentionnisme actif – le vote est obligatoire – dans les principales villes et le sud, où l'opposition démocrate est fortement implantée, et, dans le nord rural, par la victoire du Thai Rak Thai (T.R.T.) au pouvoir. Le 3, le Premier ministre Thaksin Shinawatra, qui est contesté depuis l'automne de 2005, annonce que le T. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guy MORÉCHAND, Solange THIERRY, « THAÏ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/thai/