SYRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Britanniques et Français

Faysāl à Damas

Les troupes d'Allenby avaient été soutenues par une armée bédouine que commandait le prince Faysāl, fils du chérif de La Mecque. C'est cette armée qui avait pris Damas le 1er octobre. En mars 1920, Faysāl, s'appuyant sur les promesses faites par les Anglais à son père d'un « grand royaume arabe » s'étendant à toutes les possessions arabes de l'Empire ottoman, réunit à Damas un congrès général syrien dont les membres, venus de toutes les parties de la Syrie traditionnelle – sauf du Liban, que les Français occupaient – proclamèrent « l'indépendance de la Syrie dans ses limites naturelles, y compris la Palestine », et l'élirent roi. Mais, en même temps qu'elle promettait le grand royaume arabe au chérif de La Mecque, l'Angleterre concluait avec la France des accords répartissant ce même domaine en zones d'influence, la Syrie et le Liban constituant les zones françaises (accord Sykes-Picot, 1916). À la conférence de San Remo, en 1920, les pays arabes ex-ottomans étaient placés sous mandat français (Liban, Syrie) ou anglais (Irak, Transjordanie, Palestine).

Les Libanais avaient accueilli les Français en libérateurs ; mais la déception fut grande chez les chérifiens de Damas. Non seulement Faysāl ne reconnut pas l'autorité des Français mais il fit couper la voie ferrée Rayak-Alep, utilisée pour le ravitaillement des troupes françaises qui combattaient encore les Turcs en Cilicie. En juillet 1920, le général Gouraud, haut-commissaire à Beyrouth, occupa Alep, Homs et Hamā. Un corps français battit l'armée chérifienne à Khān Meissalūn le 24 juillet et entra le 25 à Damas. Faysāl quitta la Syrie où les Français établirent une administration mandataire.

Le mandat français

Séparée d'un Liban élargi, la Syrie fut divisée en quatre États : Damas, Alep, territoire des ‘Alawītes, djebel Druze, formant une confédération. Damas et Alep furent réunies en 1924. En 1925, une insurrection prit naissance dans le djebel Druze, et s'étendit bientôt à Damas ; elle ne fut réduite qu'en juillet 1926 après de sanglants combats. En 1930, le haut-commissaire français promulgua une Constitution, des élections eurent lieu en 1932 et un traité franco-syrien, inspiré du traité anglo-iraquien, fut élaboré, mais, par suite de considérations de politique intérieure, ne fut jamais proposé à la ratification du Parlement français.

En 1939, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, la France, pour des raisons de stratégie politique, accepta de rétrocéder à la Turquie le sandjaq d'Alexandrette (Hatay).

Au mois de juin 1941, les forces britanniques, auxquelles s'étaient jointes des Forces françaises libres, attaquèrent les troupes françaises de Syrie et du Liban (relevant du gouvernement de Vichy), qui, submergées par le nombre, durent capituler après des combats meurtriers. Le général Catroux, commandant des Forces françaises libres du Levant, proclama, à la fin de 1941, l'indépendance du Liban et de la Syrie, sans rien changer, en fait, à l'administration française. Aussi, après l'élection en 1943 d'une chambre et d'un président, Sǔkri al-Quwwatlī (Choucri Kouatli), nationalistes, des troubles éclatèrent à Damas, en 1945. Les Français décidèrent alors de supprimer les derniers vestiges de l'administration mandataire, et ils évacuèrent complètement le pays en 1946.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 54 pages

Médias de l’article

Syrie : drapeau

Syrie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Restitution du portique-galerie d'une maison de Sergilla, Syrie

Restitution du portique-galerie d'une maison de Sergilla, Syrie
Crédits : C. Duvette

photographie

Grande Mosquée de Damas

Grande Mosquée de Damas
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Alep (Syrie)

Alep (Syrie)
Crédits : Waj/ Shutterstock

photographie

Afficher les 12 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  SYRIE  » est également traité dans :

ÉTAT ISLAMIQUE (EI) ou DAECH ou DAESH

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 485 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le théâtre syrien »  : […] Au début de 2011, en Syrie, l’insurrection contre le régime de Bachar al-Assad tourne rapidement à la guerre civile. C’est une occasion que saisit l’EII, dont les militants traversent sans difficulté la frontière irako-syrienne. Fin 2012, les groupes d’opposants syriens, majoritairement laïques au début, et qui constituaient la base du soulèvement anti-Bachar, sont affaiblis par les dissensions i […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2016

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 160 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La France dans la tourmente mondiale »  : […] Alors que la police et les forces militaires ont assuré la mise en œuvre sur le territoire national de l’opération Sentinelle (le plan Vigipirate étant porté à un niveau élevé), l’armée a été largement mobilisée au-delà des frontières en 2016. Présente au sein des forces de la coalition luttant contre Daech (acronyme arabe de l’organisation État islamique) en Irak (opération Chammal), elle est aus […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2015

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 371 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La politique étrangère  »  : […] En 2014, la France intervenait au Mali, en Centrafrique et au Sahel, et s’engageait en Irak au côté de la coalition internationale contre l’État islamique (E.I.). En 2015, les opérations extérieures s’amplifient, avec les frappes aériennes en Syrie, décidées après les attentats de novembre. Beaucoup de spécialistes militaires s’inquiètent toutefois des limites des capacités de l’armée française, […] Lire la suite

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 41 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les relations de la Turquie avec son voisinage »  : […] Depuis le milieu des années 1960, tout en continuant à rester fermement ancrée à l'Occident, la Turquie a cherché à établir des relations plus soutenues avec son environnement régional, qu'elle avait soit négligé, soit abordé strictement dans le cadre des stratégies et des alliances définies par les États-Unis. Une raison importante de cette diversification a été la prise de conscience que le tête […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

22 mai 2022 Iran. Assassinat d'un haut responsable des Gardiens de la Révolution.

La chaîne publique Al-Alam accuse Israël qui serait « inquiet de la présence renforcée de l’Iran en Syrie ». Hassan Sayyad Khodaï faisait partie des officiers iraniens envoyés en Syrie au service du régime de Bachar al-Assad. […] Lire la suite

18 mai 2022 O.T.A.N. – Suède – Finlande. Dépôt des candidatures de la Suède et la Finlande à l'OTAN.

La Turquie souhaite également que soit levée l’interdiction de lui vendre certaines armes, décidée à la suite de l’intervention de l’armée turque contre les forces kurdes en Syrie, en octobre 2019.  […] Lire la suite

18 mai 2022 France. Confirmation de la mise en examen de Lafarge pour « complicité de crimes contre l'humanité ».

En juin 2018, Lafarge avait été mis en examen pour « violation d’un embargo », « mise en danger de la vie d’autrui », « financement d’une entreprise terroriste » et « complicité de crimes contre l’humanité », pour avoir versé plusieurs millions d’euros de pots-de-vin à des groupes djihadistes alliés à l’organisation État islamique (EI), en 2013 et 2014, afin de poursuivre l’exploitation de son site de Jalabiya, en Syrie. […] Lire la suite

25 mars 2022 France. Condamnation du djihadiste Kevin Guiavarch.

Parmi les premiers Français à gagner la Syrie, en janvier 2013, Kevin Guiavarch était rentré en France en juin 2016.  […] Lire la suite

7-13 mars 2022 Syrie – Irak – Iran – Israël. Attaque israélienne en Syrie et riposte iranienne en Irak.

Le 7, une frappe israélienne visant un dépôt d’armes et de munitions proche de l’aéroport de Damas, exploité par les milices chiites pro-iraniennes, cause la mort de deux hauts gradés des Gardiens de la révolution. Le 13, Téhéran revendique un tir de missiles sur la ville d’Erbil, dans le Kurdistan irakien, qui vise « le centre stratégique de la conspiration des sionistes », en riposte à la frappe israélienne sur Damas. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Fabrice BALANCHE, Jean-Pierre CALLOT, Philippe DROZ-VINCENT, Philippe RONDOT, Charles SIFFERT, « SYRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/