Proche et Moyen-Orient, xve s.-xviiie s.


ANKARA BATAILLE D' (20 juill.1402)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 208 mots

La victoire de Tamerlan à Ankara (Anatolie) en 1402 sur les Ottomans, dont le sultan Bayézid Ier est capturé lors du combat, constitue pour ces derniers un coup d'arrêt temporaire dans leur expansion, offrant par là même un répit d'un demi-siècle aux restes de l'Empire byzantin. Mais, surtout, cette bataille marque l'apogée de la puissance de Tamerlan (1336-1405). Roi musulm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-ankara/#i_0

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 634 mots

Dans le chapitre « L'Arabie depuis la mort de Mahomet »  : […] S'il y eut discorde à Médine, cela ne dura pas, car Ançār et Mouhājjiroūn comprirent vite que cette discorde pouvait entraîner la ruine et la destruction de la communauté musulmane. L'influence des Mouhājjiroūn l'emporta, appuyée sur le fait qu'à la fin de sa vie Mahomet avait désigné l'un d'eux, Abou Bekr, pour diriger la prière. Soutenu par Omar b. al-Khattāb, celui-ci fut nommé calife ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/3-l-arabie-depuis-la-mort-de-mahomet/

DYNASTIE DES QADJAR

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 233 mots

L'accession au trône d'Aghā Muhammad khān marque l'avènement d'une dynastie qui va voir la Perse entrer dans la modernité. Ce chef de la tribu turkmène des Qadjar a conquis le pouvoir en s'appuyant sur des clans arabes et kurdes épars et sur les tribus de sa région d'origine, le Mazandéran. Après s'être emparé du nord et du centre du royaume et avoir choisi, en 1786, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-des-qadjar/#i_0

IBN ‘ABD AL-WAHHĀB

  • Écrit par 
  • Jacqueline CHABBI
  •  • 198 mots

Muḥammad ben ‘Abd al-Wahhāb donne son nom à la doctrine du wahhabisme. Réformateur sunnite issu d'une famille de juristes du Nadjd, en Arabie centrale, il s'inscrit dans le courant rigoriste musulman du hanbalisme (Ibn Ḥanbal mort en 855), revitalisé au xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-abd-al-wahhab/#i_0

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 437 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Du Moyen Âge aux Temps modernes »  : […] La nouvelle vague d'expansion, qui se situe entre le xie et le xive siècle, n'a pas le caractère spectaculaire de conquête territoriale qu'avaient revêtu les deux premières vagues. Mais d'autres caractéristiques y tiennent une place importante. C'est d'abord le rôle des non-Arabes – Turcs ou Mongols en Or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/2-du-moyen-age-aux-temps-modernes/

KARIM KHĀN ZAND (1705-1779)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 509 mots

Fondateur de la dynastie zand (1750-1794) et souverain de fait de la majeure partie de la Perse de 1750 à 1779, Mohammad Karim Khān exerça un pouvoir éclairé, et son action laissa une profonde empreinte dans l'aspect de Chīrāz, sa capitale. Après le règne tourmenté de Nāder Shāh (1736-1747), la Perse connut une période de calme et de modération. La vie économique reprit, et les relations commercia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karim-khan-zand/#i_0

LOTF ALI KHAN (1769-1794)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 317 mots

Dernier prince de la dynastie des Zand, né en 1769 à Chīrāz, en Iran, mort en 1794 à Téhéran.À la mort du grand-père de Lotf 'Alī Khān, Karim Khān Zand, une guerre civile qui durera quinze ans (1779-1794) éclate entre ses descendants et Āqā Mohammad Khân, fondateur de la dynastie des Qādjār. Malgré les dissensions et les luttes internes qui affaiblissent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotf-ali-khan-1769-1794/#i_0

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 069 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Perse islamique »  : […] Moins bien structuré que son rival byzantin, l'Empire sassanide fut détruit par l'expansion arabe dès les premières décennies du califat ; à l'exception des régions caspiennes et centre-asiatiques, le pays fut contrôlé par les Arabes dans le courant du viie siècle. Malgré les exactions commises par certains Arabes et la résistance de quelques aristocr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/2-perse-islamique/

QIZILBASH

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 715 mots

Nom donné aux Turkmènes qui, fanatisés par les sheykh séfévides au cours du xve siècle, portèrent au pouvoir le jeune Shāh Esmā‘il, fondateur de la dynastie séfévide, à Tabriz en 1501. Ce nom resta celui de l'élite militaire turkmène qui causa tant de problèmes au pouvoir séfévide durant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qizilbash/#i_0

SAFAVIDES ou SÉFÉVIDES ou SAFAWIDES

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 1 777 mots

C'est en imposant à des populations iraniennes un shī‘isme modéré qu'ils ne professaient point que les Safavides parvinrent à soustraire à la domination ottomane les régions qui constituent l'Iran moderne. Toute division au sein des États musulmans ne pouvant alors profiter qu'aux visées colonialistes des grandes puissances, que serait aujourd'hui la carte politique des régions s'étendant entre l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/safavides-sefevides-safawides/#i_0

TAHMĀSP Ier (1514-1576)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 854 mots

Second souverain de la dynastie séfévide, Tahmāsp Ier régna sur la Perse de 1524 à 1576. Fils aîné de Shāh Esmā‘il Ier, il n'était âgé que de dix ans lors de son accession au trône. Toutes les sources indiquent que les émirs qizilbash assurèrent le contrôle de l'État de 1523 à 1533 ; à une période de luttes fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tahmasp-ier/#i_0

TAMERLAN, TIMOUR ou TIMŪR LENG dit (1336-1405)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 149 mots
  •  • 2 médias

Bien que souvent comparé à Gengiskhan, Tamerlan diffère considérablement du fondateur de l'Empire mongol, car s'il a été comme celui-ci le plus grand conquérant de son temps, s'il a comme lui semé la terreur sur son passage, en revanche il n'a pas créé un État viable, ses nombreuses expéditions ont davantage eu le caractère de raids que d'entreprises conquérantes, et son gouvernement n'a rien appo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tamerlan-timour-timur-leng/#i_0