SOCIOLOGIE CLINIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La sociologie clinique a pour objet l'analyse des processus socio-psychiques qui caractérisent les relations complexes et intimes de « l’être de l’homme et de l’être de la société », selon l’expression de l’écrivain français Roger Caillois. Elle aborde la dimension existentielle des rapports sociaux et étudie les phénomènes institutionnels et organisationnels dans leur dimension rationnelle mais également imaginaire, pulsionnelle et symbolique. Son objectif consiste à séparer et à expliciter ce qui relève des déterminismes sociaux et des déterminismes psychiques dans les conduites individuelles et collectives.

Pour un sociologue, la démarche clinique consiste à développer des méthodes pour analyser les phénomènes sociaux au plus près du vécu des acteurs. L’objet de la méthode clinique peut se définir succinctement comme l’étude de l'homme en situation et en interaction. Cette sociologie favorise l’émergence d’une parole en situation dans une relation à la fois intersubjective et sociale. Elle veut observer les acteurs au cœur de leur existence et comprendre comment le sujet advient face à son histoire, ses désirs, ses émotions, ses aspirations et son milieu social. Elle se veut attentive aux sujets et aux enjeux inconscients, individuels et collectifs. Elle s'inscrit dans un va-et-vient entre connaissance intellectuelle et connaissance sensible, entre le registre de la réflexion et le registre de l'éprouvé. Dans cette perspective, les émotions sont les horloges de la subjectivité. Elles donnent des indications précieuses sur la façon dont les phénomènes sociaux sont vécus, ressentis et éprouvés.

Aller au plus près du vécu des acteurs conduit à remettre en question les frontières entre psychologie et sociologie, extériorité et intériorité, objectivité et subjectivité, réalité et représentation. La dimension existentielle des rapports sociaux est un élément incontournable qu'il convient de prendre en compte. Le « vécu » est une dimension irréductible de ce qui fait société. La sociologie clinique renoue avec le projet de construire une véritable anthropologie, une science de l'homme en société, et conduit ainsi à revisiter les frontières disciplinaires, en particulier entre les sciences humaines et les sciences sociales.

Un peu d'histoire

Le vocable de sociologie clinique apparaît aux États-Unis dans les années 1930. Louis Wirth intitule ainsi un article publié dans l’American Journal of Sociology en 1931. Cette expression nouvelle renvoie soit à la sociologie médicale, soit à la sociologie pratique (practical sociology). À partir des années 1980, la sociologie clinique apparaît en Europe et en Amérique latine comme une orientation spécifique dans le champ des sciences sociales.

En France, son histoire est récente quand bien même ses sources nous conduisent aux débuts de l'histoire de la sociologie. Elle émerge dans la filiation de la psychosociologie autour de l'Association pour la recherche et l'intervention psychosociologique (A.R.I.P.) et du Laboratoire de changement social (L.C.S.) fondé par Max Pagès en 1970. En 1988, Robert Sévigny, Gilles Houle, Eugène Enriquez et Vincent de Gaulejac créent un groupe de travail au sein de l'Association internationale des sociologues de langue française (A.I.S.L.F.), qui reconnaîtra celui-ci en 1992 comme comité de recherche permanent. La même année, le premier colloque de sociologie clinique, réunissant plus de cent cinquante chercheurs issus d’une quinzaine de pays, est organisé à l'université Paris-VII-Diderot. Depuis, la sociologie clinique se développe en Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Chili, Uruguay), en Amérique du Nord (Mexique, États-Unis et Canada), en Europe (Italie, Belgique, Espagne, Suisse et Grèce) et en Russie. La création en 2014 du Réseau international de sociologie clinique (R.I.S.C.) concrétise l’existence de cette orientation dans le champ des sciences humaines et sociales.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : professeur des Universités, directeur du Laboratoire de changement social, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification

Autres références

«  SOCIOLOGIE CLINIQUE  » est également traité dans :

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 718 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sociologies cliniques »  : […] Sous cette appellation un peu obscure, se cache une branche récente et en construction de la sociologie. Elle vise à « réintégrer le vécu dans la sociologie », à relier les processus sociaux aux expériences existentielles, à étudier les articulations entre les déterminations sociologiques et les mécanismes psychiques, à utiliser conjointement les ressources de l'explication sociologique et de la […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Vincent DE GAULEJAC, « SOCIOLOGIE CLINIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-clinique/