DALÍ SALVADOR (1904-1989)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dalí et le surréalisme

Dalí est sans conteste l'un des principaux animateurs et l'un des peintres les plus connus du mouvement surréaliste, figure emblématique de la peinture ultra-réaliste inspirée par les toiles de De Chirico et incarnée en outre par Tanguy et Magritte. Thuriféraire de la tradition académique européenne, admirateur inconditionnel de la « photographie conforme » d'un Vermeer ou d'un Meissonier, sa tendance au classicisme, une fois détachée de la représentation illusionniste de visions oniriques, fournira l'un des motifs de son exclusion du groupe surréaliste.

Salvador Dalí

Photographie : Salvador Dalí

Photographie

En 1935, l'ouvrage La Conquête de l'irrationnel explicite la méthode de Dalí et son travail sur les motifs obsessionnels qui commandent son œuvre. « L'art de Dalí, jusqu'à ce jour le plus hallucinatoire qu'on connaisse... » écrira André Breton du peintre, avant que leurs chemins ne... 

Crédits : Eric Schaal/ The LIFE Images Collection/ Getty Images

Afficher

Pour l'heure et jusqu'en 1929, Dalí expérimente les diverses techniques surréalistes de surgissement d'images (automatisme, taches, incorporation de matériaux divers tels que le sable), mais évite de s'engager trop avant avec le groupe lui-même.

Son adhésion officielle date de sa première exposition personnelle organisée à Paris par la galerie Goemans en 1929. André Breton rédige la Préface au catalogue, texte dans lequel s'affirme son admiration pour l'œuvre de Dalí : « C'est peut-être avec Dalí, la première fois que s'ouvrent toutes grandes les fenêtres mentales et qu'on va se sentir glisser vers la trappe du ciel fauve [...]. L'art de Dalí, jusqu'à ce jour le plus hallucinatoire qu'on connaisse, constitue une véritable menace. Des êtres absolument nouveaux, visiblement mal intentionnés, viennent de se mettre en marche. C'est une joie sombre de voir comme rien n'a plus lieu sur leur passage qu'eux-mêmes et de reconnaître, à leur façon de se multiplier et de fondre, que ce sont des êtres de proie. » Si l'enthousiasme de Breton est à n'en pas douter sincère, Dalí n'en arrive pas moins à point nommé dans l'histoire déjà mouvementée du surréalisme pour en regonfler les rangs clairsemés. Le groupe en effet traverse sa première crise grave, l'exclusion de Georges Bataille, Robert Desnos, Michel Leiris, Raymond Queneau entre autres, événement déclencheur de la r [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Salvador Dalí

Salvador Dalí
Crédits : Eric Schaal/ The LIFE Images Collection/ Getty Images

photographie

Salvador Dalí

Salvador Dalí
Crédits : Charles Hewitt/ Picture Post/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  DALÍ SALVADOR (1904-1989)  » est également traité dans :

SALVADOR DALÍ. DÉSIRS INASSOUVIS (J.-L. Gaillemin)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 1 033 mots

Tiré d'une thèse d'université, l'ouvrage de Jean-Louis GailleminSalvador Dalí. Désirs inassouvis. Du purisme au surréalisme 1925-1935 (éditions Le Passage, Paris, 2002) analyse un pan peu connu de l'œuvre de Dalí : son évolution du purisme au surréalisme. L'auteur se distingue de ses prédécesseurs Rafael Santos Torroella, Dawn Ades […] Lire la suite

BUÑUEL LUIS (1900-1983)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 716 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fidélité au surréalisme »  : […] Luis Buñuel est né à Calanda, province de Teruel, le 22 février 1900. Il est l'aîné de sept enfants. Son père est libéral, sa mère catholique. Il fréquente le collège des jésuites à Saragosse, de huit à quinze ans, puis le lycée. À cette époque, il lit Darwin et perd la foi, mais, comme le héros de Tristana , don Lope, il aura toute sa vie des amis prêtres, religieux ou religieuses. Étudiant à Mad […] Lire la suite

GALA ELENA DIMITROVNIE DIAKONOVA dite (1892 env.-1982)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles GATEAU
  •  • 918 mots

Gala existe surtout comme figure tutélaire du surréalisme, à l'interférence des œuvres de Paul Eluard, de Max Ernst et de Salvador Dalí. Née vers 1892, Elena Dimitrovnie Diakonova, fille d'un avocat russe, étudiante, soigne une affection pulmonaire (ou psychique, selon La Vie secrète de Salvador Dalí ) au sanatorium de Clavadel, près de Davos. Elle y rencontre en décembre 1912 Paul-Eugène Grinde […] Lire la suite

POMPIER, art

  • Écrit par 
  • Jacques THUILLIER
  •  • 4 036 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La remise en cause »  : […] Sur le plan géographique, une première faille est évidente. L'art du xix e siècle est par excellence international. Or non seulement le terme « pompier » ne peut se traduire en d'autres langues, mais les pays étrangers, qui acceptent volontiers la condamnation par les Français de toute une partie de la peinture du xix e siècle, refusent d'y englober leurs propres peintres, même s'ils appartienne […] Lire la suite

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'âge de raison (1925-1939) »  : […] Marqués par la crise des grands systèmes de représentation du monde, les surréalistes étaient en quête de nouveaux fondements. Comme leurs contemporains marxistes, comme déjà les romantiques du siècle précédent, ils recherchaient les lois sur lesquelles asseoir une nouvelle approche de l'homme. Ils ne pouvaient par conséquent se contenter d'entériner les recherches de leur temps sans les réévaluer […] Lire la suite

SURRÉALISME - Surréalisme et art

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 4 884 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une conclusion nécessairement ambiguë »  : […] Les rapports entre l'« art surréaliste » et le surréalisme en tant qu'il se pense , aussi bien qu'entre cet art et le « monde extérieur » pris dans son évolution historique, devaient nécessairement être ambigus. Mais qui dit ambiguïté ne dit pas forcément ambivalence ou alternance. Dans la mesure où cet art participe authentiquement de la poésie (au sens que certains crurent exclusivement « moder […] Lire la suite

SURRÉALISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 733 mots

1917 Le terme « surréaliste » est utilisé pour la première fois par Guillaume Apollinaire (1880-1918) dont la pièce de théâtre Les Mamelles de Tirésias est sous-titrée « Drame surréaliste en deux actes et un prologue ». Mars 1919 Premier numéro de la revue Littérature dirigé par Philippe Soupault, André Breton et Louis Aragon. Ce dernier y signale brièvement la parution de Vingt-Cinq Poèmes […] Lire la suite

UNE IMAGE PEUT EN CACHER UNE AUTRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Gérard STREIFF
  •  • 1 007 mots

En introduction à l'exposition Une image peut en cacher une autre , organisée par Jean-Hubert Martin, assisté de Dario Gamboni (Galeries nationales du Grand Palais, Paris, 6 avril-10 juillet 2009), figure une œuvre intitulée Canard-Lapin . Paru en 1892 à Munich, ce dessin incite à une double lecture : si vous voyez un bec, c'est un canard, si vous voyez des oreilles, c'est un lapin. Il fut reprodu […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guitemie MALDONADO, « DALÍ SALVADOR - (1904-1989) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-dali/