SALVADOR DALÍ. DÉSIRS INASSOUVIS (J.-L. Gaillemin)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tiré d'une thèse d'université, l'ouvrage de Jean-Louis Gaillemin Salvador Dalí. Désirs inassouvis. Du purisme au surréalisme 1925-1935 (éditions Le Passage, Paris, 2002) analyse un pan peu connu de l'œuvre de Dalí : son évolution du purisme au surréalisme. L'auteur se distingue de ses prédécesseurs Rafael Santos Torroella, Dawn Ades ou Ian Gibson, en ajoutant au dialogue obligé Dalí-Lorca une réflexion sur les rapports entre l'architecte Emilio Terry (1890-1969) et Dalí dans deux chapitres qui tendent le fil conducteur de la démonstration : le rapport à l'architecture et à son décor comme révélateur de la « conversion » de Dalí. En présentant dans son exposition Fantastic Art, Dada and Surrealism (1936) le projet de « maison-escargot » (1932) de Terry, le conservateur du Museum of Modern Art de New York, Alfred Barr Jr., avait lié l'architecte au surréalisme ; et cela avec d'autant plus d'à-propos que Dalí, qui avait fait la connaissance d'Emilio Terry à Paris, probablement grâce aux Noailles, avait tenu à présenter lui-même en 1935 au MoMA son Portrait d'Emilio Terry dessinant (1934). Dans cette toile, une étrange forme anamorphosée posée sur le bureau surplombait de son inquiétant mystère la gracieuse « folie-escargot » de l'architecte. Jean-Louis Gaillemin va alors mener son enquête, savamment construite comme un roman policier : cette prolifération ornementale et organique qui défie l'ordre architectural n'est-elle pas l'aboutissement du processus de transformation psychologique et artistique du Catalan, processus commencé au pied des cubes blancs des maisons de Cadaquès pour se terminer au-delà de l'entrée en surréalisme en 1929, dans la fascination pour les façades Art nouveau de Gaudí à Barcelone ?

De cette mutation du génie, Terry aura-t-il été autre chose qu'un témoin sidéré ? Les « portraits architecturés » que Dalí peint de sa propre sœur Ana Maria à Cadaquès sont contemporains du goût de l'artiste pour la beauté exacte, le « pur [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Thierry DUFRÊNE, « SALVADOR DALÍ. DÉSIRS INASSOUVIS (J.-L. Gaillemin) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-dali-desirs-inassouvis/