ARIANE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La renommée d'Ariane, fille de Minos et de Pasiphaé, tient au fil qu'elle remit au héros athénien Thésée lorsqu'il vint en Crète pour combattre le Minotaure et qui lui permit, après avoir tué le monstre, de retrouver la sortie du Labyrinthe construit par Dédale. Comme la Médée de la légende des Argonautes, l'amour, un amour fou conçu dès le premier regard — œuvre sans doute d'Aphrodite, au culte de laquelle son nom est souvent associé —, la fait donc rebelle à son père et traître à sa patrie. Comme l'amante de Jason, elle s'enfuit avec le héros étranger pour échapper à la colère paternelle. Il faut croire cependant que ses charmes, pourtant éblouissants, opérèrent moins longtemps que ceux de la magicienne, puisqu'elle ne parvint pas jusqu'à Athènes : Thésée s'empressa, en effet, de l'abandonner, endormie, sur les rivages de l'île de Naxos, où il avait fait escale. Aimait-il une autre femme, ou bien est-ce plutôt sur l'ordre des dieux et par piété qu'il trahit celle qui n'avait pas hésité à trahir pour lui ? Les traditions divergent. Toujours est-il qu'Ariane est fréquemment nommée « la femme de Dionysos » (Hésiode, Théogonie, 948 ; Euripide, Hippolyte, 339). Épouse du dieu, elle le devint peu de temps après son réveil, ce qui lui valut, bien que née mortelle, d'être emmenée sur l'Olympe et d'y recevoir, en même temps que l'immortalité, un diadème d'or qui devint ensuite une constellation ; de là vient sans doute le nom d'Aridèla (de loin très visible) qui lui fut donné en Crète. (Dans une autre version, elle ne connut l'apothéose qu'après avoir été tuée par le dieu jaloux.) Son propre nom « Ariane » est une variante dialectale d'« Ariagne » (en grec, ari-agnè), qui signifie « la plus pure », non pas au sens moral où nous l'entendons par suite de la tradition chrétienne, mais au sens du caractère intouché et intouchable de la nature éloignée des hommes, étrangère à leur bien comme à leur mal, au plus près donc du divin.

Mosaïque de Thésée

Mosaïque de Thésée

photographie

Mosaïque de Thésée. Détail: Ariane donne à Thésée la pelote de fil qui lui permettra de sortir du Labyrinthe. Pavement de mosaïque provenant d'une villa romaine, près de Salzbourg, IVe siècle après J.-C. Kunsthistorisches Museum, Vienne. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

—  Robert DAVREU

Écrit par :

  • : enseignant en littérature générale et comparée à l'université de Paris-VIII, poète et traducteur

Classification


Autres références

«  ARIANE  » est également traité dans :

ARIANE À NAXOS (R. Strauss)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 174 mots

Dans le chapitre « Opéra »  : […] Le rideau du petit théâtre s’ouvre sur le décor d’une île déserte. Près d’une grotte, Ariane semble dormir. Trois nymphes veillent sur elle et plaignent la belle princesse délaissée. Sortant de sa mélancolie, Ariane, dans un grand air (« Es gibt ein Reich » : « Il y a un royaume »), se lamente sur son destin tragique, implorant qu’Hermès vienne la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ariane-a-naxos-livre-de-r-strauss/#i_26930

DÉDALE

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 341 mots
  •  • 1 média

Athénien, descendant de la famille royale issue de Cécrops, Dédale (de l'adjectif grec daïdalos  : artistement travaillé) est l'artiste par excellence, et dans toutes les acceptions de ce terme pour les Grecs : architecte, sculpteur, mais également versé dans les arts mécaniques, alliant en somme le génie esthétique à l'ingéniosité proprement techn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dedale/#i_26930

LIVRET, musique

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Elizabeth GIULIANI, 
  • Jean-Paul HOLSTEIN, 
  • Danielle PORTE, 
  • Gilles de VAN
  •  • 10 877 mots

Dans le chapitre « Les deux démarches »  : […] Quels que soient les personnages sur lesquels ils portent leur choix, deux démarches se font jour parmi les librettistes. Ils peuvent rester fidèles au contenu du mythe ou de l'histoire : c'est le cas, parmi des milliers d'autres, de Andrea Leone Tottola ( Ermione de Rossini, 1819), de Salvadore Cammarano ( Orazi e Curiazi de Saverio Mercadante, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livret-musique/#i_26930

MINOTAURE

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Par Pasiphaé, sa mère, épouse de Minos, le Minotaure est petit-fils d'Hélios, et fils d'un taureau dont Poséïdon aurait fait présent au roi de Crète. Monstre à corps d'homme et à tête de taureau, son vrai nom est Astérios, ou Astérion. Effrayé et honteux devant cet être, fruit d'amours à la fois adultères et contre nature, Minos fit bâtir par Dédal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minotaure/#i_26930

STRAUSS RICHARD

  • Écrit par 
  • Dominique JAMEUX
  •  • 3 128 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Berlin (1898-1919) »  : […] S'ouvre alors la période la plus importante de la vie de Strauss, non seulement parce que c'est à Berlin qu'il occupe son plus long poste ( Hofkapellmeister à l'Opéra), mais aussi parce qu'il compose à cette époque les ouvrages lyriques qui ont établi sa réputation. Après l'œuvre intermédiaire qu'est Feuersnot (1901), sur un livret du satiriste E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-strauss/#i_26930

THÉSÉE

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 799 mots
  •  • 2 médias

Héros de l'Attique par excellence, au même titre qu'Héraklès, son ami et rival, est celui du Péloponnèse, Thésée est fils d'Égée ou de Poséidon, et, par sa mère, Æthra, descendant de Pélops. Né à Trézène, en Argolide, il y passa son enfance. À seize ans, devenu assez fort pour soulever le rocher sous lequel Égée avait placé son épée, il partit pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thesee/#i_26930

Pour citer l’article

Robert DAVREU, « ARIANE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ariane/