Elektra, STRAUSS (Richard)

Auteur

Lorsque Elektra est créée à Dresde, le 25 janvier 1909, Richard Strauss n'est pas encore un compositeur d'opéra confirmé. Il est alors plus connu pour ses poèmes symphoniques – Don Juan (1889), Till Eulenspiegel (1895), Ainsi parlait Zarathoustra (1896)... – et entame la deuxième phase de sa carrière, au cours de laquelle il se tournera vers l'art lyrique. Après la violence de Salomé (1905) et d'Elektra, il privilégiera une adaptation au goût moderne de sujets empreints de classicisme, dont témoignent Le Chevalier à la rose (1911), Ariane à Naxos (1916) ou Arabella (1933), sans oublier son testament lyrique, Capriccio (1942), où il met en scène le conflit entre musique et poésie.

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Lille-III-Charles-de-Gaulle, critique musical

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian MERLIN, « Elektra, STRAUSS (Richard) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elektra-strauss-richard/