BEHRENS HILDEGARD (1937-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cette cantatrice allemande était considérée comme la plus grande soprano wagnérienne de sa génération. Contrairement aux chanteuses qui l'avaient précédée dans le même répertoire, elle était dotée d'un grand tempérament d'actrice. Sa voix, moins puissante que celle de Birgit Nilsson, par exemple, possédait un caractère dramatique qui a conféré une nouvelle dimension aux héroïnes de Wagner et de Richard Strauss qu'elle a incarnées.

Hildegard Behrens naît à Varel, près d'Oldenburg, dans le nord de l'Allemagne, le 9 février 1937, dans une famille de médecins. Après avoir terminé des études de droit, elle se consacre au chant, qu’elle a découvert dans des chœurs d’étudiants. Elle travaille le chant avec Ines Leuwen à la Musikhochschule de Fribourg-en-Brisgau et débute en 1971 à l'Opéra de cette même ville, dans le rôle de la Comtesse (Les Noces de Figaro de Mozart). À l'Opéra-Studio (1971) puis à la Deutsche Oper am Rhein de Düsseldorf-Duisburg (1972-1974) et à l'Opéra de Francfort (à partir de 1974), elle chante notamment Fiordiligi (Così fan tutte de Mozart), Agathe (Le Freischütz de Weber), Marie (Wozzeck de Berg), Elsa (Lohengrin de Wagner) et le rôle-titre de Kátia Kabanová de Janáček. Elle débute au Metropolitan Opera de New York en 1976, dans Giorgetta (Il Tabarro de Puccini), et l'année suivante au Covent Garden de Londres, dans Leonore (Fidelio de Beethoven). Au Met, elle participera à 171 représentations entre 1976 et 1999. Karajan, qui l'a entendue à Düsseldorf pendant des répétitions de Wozzeck, lui offre le rôle-titre de Salomé de Richard Strauss, qu'elle chante à Salzbourg durant le festival de Pâques et enregistre sous sa direction en 1977. Elle se produit sur les plus grandes scènes d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « BEHRENS HILDEGARD - (1937-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hildegard-behrens/