KINSHASA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale et plus grande ville de la République démocratique du Congo, Kinshasa (Léopoldville jusqu'en 1966) se trouve à 515 kilomètres de l'Atlantique sur la rive sud du fleuve Congo. C'est l'une des plus grandes villes d'Afrique subsaharienne avec une population estimée à à environ dix millions d'habitants en 2010. Elle constitue une entité politique spéciale qui correspond à une région congolaise avec son propre gouverneur. Les habitants de la ville sont localement appelés Kinois.

Congo (République démocratique du) : carte administrative

Carte : Congo (République démocratique du) : carte administrative

Carte administrative de la République démocratique du Congo. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Kinshasa est non seulement la capitale mais aussi le centre des influences dynamiques et contradictoires qui ont façonné le visage du pays dans une Afrique moderne. Seule ville qui ne soit pas clairement associée à une région particulière du pays, Kinshasa demeure, jusqu'en 1997, le siège d'un gouvernement militaire zaïrois établi de longue date et fondé, d'une part, sur la force de l'armée et, d'autre part, sur une pratique de compromis politique et social qui n'a suscité que la collaboration réticente de la plupart des citoyens. Tiraillés entre une richesse spectaculaire et une pauvreté massive, la plupart des Kinois passent une grande partie de leur temps à courir après des produits de première nécessité difficiles à trouver.

Histoire

Le site de Kinshasa est habité depuis longtemps, comme toutes les rives du Malebo Pool (anc. Stanley Pool). La ville actuelle est née de deux villages, Nshasa et Ntamo (plus tard appelé Kintamo), dominés par les Bahumbu et fréquentés par les pêcheurs et les marchands Batéké. Quand l'explorateur anglo-américain Henry Morton Stanley arrive dans la ville en 1877, il noue une alliance avec le chef de Kintamo, un riche marchand d'ivoire et, malgré les efforts français visant à le devancer, parvient à obtenir un comptoir lorsqu'il revient sur place en 1881. Il nomme celui-ci Léopoldville, en l'honneur de son mécène, Léopold II, roi des Belges. Si Stanley réussit à ouvrir une voie fluviale vers le nord jusqu'à Stanleyville (Kisangani depuis 1966) en contournant les chutes en aval du fleuve, Léopoldville ne prend de l'importance qu'en 1898, lorsqu'une voie ferrée la relie à Matadi, en aval. Un oléoduc acheminant le pétrole brut de Matadi aux bateaux à vapeur situés à Léopoldville, en amont, est achevé en 1914, et une ligne aérienne relie Léopoldville à Stanleyville à partir de 1920. Le centre administratif du Congo belge est alors transféré de Boma à Léopoldville en 1923.

Des zones résidentielles apparaissent peu à peu autour des industries qui s'implantent dans la ville. Dans les années 1930, les zones de Kinshasa, Barumbu et Lingwala se développent près du port. Après 1950, Lemba, Matete et certaines parties de Ndjili, au sud-est, sont construites pour héberger les ouvriers du nouveau district industriel de Limete. Les communes (aujourd'hui zones) les plus centrales que sont Dendale (aujourd'hui Kasa-Vubu), Bandalungwa et Ngiri-Ngiri deviennent le cœur socio-politique de la ville.

En 1960, Léopoldville devient la capitale de la nouvelle république congolaise indépendante. Elle est rebaptisée Kinshasa en 1966. La ville prospère après l'indépendance et voit sa population croître rapidement. Au milieu des années 1990, Kinshasa devient le centre de l'insurrection rebelle contre le régime zaïrois de Mobutu Sese Seko, qui sera renversé par Laurent-Désiré Kabila en 1997. Depuis, un climat de rébellion perdure et la ville, surpeuplée par les nouveaux arrivants, traverse de graves difficultés économiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Congo (République démocratique du) : carte administrative

Congo (République démocratique du) : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Kinshasa

Kinshasa
Crédits : Desirey Minkoh/ AFP

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université d'Obafemi Awolowo, Ilé-Ifé (Nigeria)
  • : professeur d'histoire à l'université méthodiste du Sud, Dallas, Texas, professeur auxiliaire de démographie à l'université de Montréal
  • : maître de conférences en anthropologie à l'université Bucknell, Lewisburg, Pennsylvanie
  • : professeur d'anthropologie au Haverford College, Pennsylvanie

Classification

Autres références

«  KINSHASA  » est également traité dans :

CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

  • Écrit par 
  • Jules GÉRARD-LIBOIS, 
  • Henri NICOLAÏ, 
  • Patrick QUANTIN, 
  • Benoît VERHAEGEN, 
  • Crawford YOUNG
  • , Universalis
  •  • 24 764 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Démographie et activités humaines »  : […] Avec une population estimée à 60 millions d'habitants dans les années 2010, la R.D.C. occupe le deuxième rang des États africains au sud du Sahara. La densité demeure toutefois assez faible et surtout très inégalement répartie. L'afflux de populations vers les zones à forte concentration donne un taux d'urbanisation à croissance rapide : environ 30 p. 100. La capitale Kinshasa dépasse quatre mill […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

22 février 2021 République démocratique du Congo. Mort de l'ambassadeur d'Italie dans une embuscade.

Kinshasa, Luca Attanasio, ainsi que son garde du corps et un chauffeur, sont tués dans une embuscade au nord de Goma, la capitale du Nord-Kivu, dans l’est du pays. Il accompagnait une délégation du Programme alimentaire mondial (PAM), une agence de l’ONU. Quarante-cinq groupes armés sont recensés dans la région, qui tirent profit d’enlèvements et de […] Lire la suite

10-24 janvier 2019 République démocratique du Congo. Victoire contestée de Félix Tshisekedi à l'élection présidentielle.

Kinshasa d’une délégation initialement chargée de demander un recomptage des bulletins de vote. Le 24, Félix Tshisekedi prête serment. Son arrivée au pouvoir constitue la première alternance politique pacifique dans le pays. […] Lire la suite

1er-24 août 2018 République démocratique du Congo. Renoncement de Joseph Kabila à briguer un troisième mandat.

Kinshasa en vue de déposer sa candidature à l’élection présidentielle prévue en décembre. Ancien vice-président, il est toujours sénateur et président du Mouvement de libération du Congo. Le 8, le président Joseph Kabila renonce à briguer un troisième mandat — ce qui aurait été contraire à la Constitution — au profit d’Emmanuel Ramazani Shadary, ancien […] Lire la suite

3-7 avril 2017 République démocratique du Congo. Nomination de l'opposant Bruno Tshibala au poste de Premier ministre.

Kinshasa et Lubumbashi ‒ en vue de forcer le président Joseph Kabila à respecter l’accord de cogestion du pays conclu en décembre 2016. Celui-ci prévoyait la nomination d’un Premier ministre membre de l’opposition et l’organisation d’élections présidentielle, législatives et provinciales avant décembre 2017. Le Rassemblement s’était formé en juillet […] Lire la suite

19-31 décembre 2016 République démocratique du Congo. Accord de sortie de crise.

Kinshasa et Lubumbashi. Un accord conclu en octobre avec une partie de l’opposition prévoit le report à avril 2018 de l’élection présidentielle. Ce même jour est annoncé le nouveau gouvernement d’union nationale nommé en application de ce même accord. Le 31, le pouvoir signe, « sous réserve », un nouvel accord avec l’opposition, sous l’égide de l’Église […] Lire la suite

Pour citer l’article

James Oladipo ADEJUWON, Dennis D. CORDELL, Janet MACGAFFEY, Wyatt MACGAFFEY, « KINSHASA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kinshasa/