REPRODUCTION, biologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Fécondation: les alternances de phases

Fécondation: les alternances de phases
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fécondation de l'œuf d'un Mammifère

Fécondation de l'œuf d'un Mammifère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chromosomes sexuels

Chromosomes sexuels
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Champignons : sexualité

Champignons : sexualité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


La reproduction asexuée

Parmi les organismes unicellulaires, certains ont un cycle biologique très simple, se confondant avec le cycle cellulaire : chaque cellule, en se divisant en deux, produit deux individus. Un tel cycle, strictement asexué, est cependant plutôt rare chez les eucaryotes. Par exemple, les chlamydomonas, des unicellulaires d'eau douce, se multiplient ainsi quand les conditions sont favorables, mais, dans d'autres circonstances, ils s'unissent deux à deux pour former des zygotes, sans qu'aucun critère simple permette de distinguer des gamètes mâles et femelles. Les zygotes tombent au fond de l'eau, s'entourent d'une épaisse paroi et entrent en vie ralentie, état dans lequel ils peuvent rester des mois, supportant éventuellement une dessiccation. Le retour de conditions favorables peut induire un réveil : le zygote engendre par méiose des chlamydomonas actifs qui reprennent la multiplication. Fécondation et méiose, qui confèrent à ce cycle son caractère sexué, encadrant ici une phase de non-reproduction, mais on ne peut parler de reproduction sexuée : la reproduction est en fait asexuée et la sexualité a pour double rôle l'acquisition d'un état de résistance et l'occurrence de la recombinaison génétique. Chez les unicellulaires, la fécondation est ainsi très souvent associée à une baisse du taux de reproduction.

Les procaryotes (archées et eubactéries) n'ont pas de sexualité vraie, c'est-à-dire mettant en jeu fécondation et méiose. Plusieurs mécanismes, dits parasexuels (cf. parasexualité), permettent néanmoins à une cellule d'intégrer dans son matériel génétique une petite quantité de matériel génétique issu d'une autre cellule.

La multiplication asexuée est très répandue chez les plantes à l'état de diplonte, sous des formes très diverses. Citons l'émission chez le fraisier de longs rameaux aux extrémités desquels naissent de nouveaux plants, la multiplication de l'ail par les nombreuses gousses que renferme une « tête » ou celle de la pomme de terre par tubercules. Chez ces trois espèces, chaque variét [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  REPRODUCTION, biologie  » est également traité dans :

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Organes reproducteurs femelles »  : […] Le gynécée représente la partie femelle de la fleur. Également appelé pistil, il est formé de l’ensemble des carpelles, unités de base contenant les ovules. La partie basale des carpelles, qui renferme les ovules, est appelée ovaire. Notons que les termes d’ovaire et ovule désignent des structures bien différentes de celles des animaux. L’ovule des animaux est le gamète femelle (cellule reproduct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/#i_2480

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Tout être vivant tend à se conserver en tant qu'individu et à se perpétuer en tant que membre d'une espèce. Ces deux tendances reposent l'une et l'autre sur une faculté fondamentale de la matière vivante, la faculté de se reproduire. La reproduction a pu être définie par Buffon (1748) comme « cette propriété commune à l'animal et au végétal, cette puissance de produire son semblable, cette chaîne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_2480

ANTHÉRIDIES & ARCHÉGONES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

Chez les plantes, on appelle anthéridies et archégones les appareils reproducteurs, respectivement mâles et femelles, qui comportent une enveloppe faite d'au moins une cellule. Les anthéridies contiennent les spermatozoïdes ou gamètes mâles, les archégones renferment chacun une oosphère ou gamète femelle. Ces organes minuscules, appelés encore gamétanges , se situent toujours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antheridies-et-archegones/#i_2480

ANTHOZOAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Yves TURQUIER
  •  • 4 388 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] La reproduction asexuée des Anthozoaires n'est active que chez les espèces coloniales. Toutefois, quelques Anémones sont susceptibles de donner naissance à de véritables clones d'individus par fragmentation de leur corps : scissiparité transversale ( Gonactinia ) ou longitudinale ( Anemonia , Metridium ) ; lacération pédieuse chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthozoaires/#i_2480

AQUACULTURE

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 11 428 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La culture de l'algue rouge nori, Porphyra tenera, au Japon »  : […] L' aquaculture des algues du genre Porphyra au Japon, en Chine et en Corée du Sud, est l'exemple souvent cité pour démontrer la maîtrise des pratiques culturales chez les algues alimentaires (fig. 1). Les Porphyra sont des algues rouges ( Rhodophycées) foliacées formées généralement d'une seule assise de cellules, qui se développent dans la zone de ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquaculture/#i_2480

ARTHROPODES

  • Écrit par 
  • Roland LEGENDRE, 
  • Max VACHON
  •  • 2 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Appareil reproducteur et reproduction »  : […] Très varié, l'appareil reproducteur des Arthropodes peut être schématisé comme suit. Les éléments gonadiques, métamériques, se réunissent au cours du développement embryonnaire pour fournir une gonade (paire ou impaire) où toute trace de segmentation a disparu. Les gonoductes débouchent soit dans un, soit dans deux orifices dont la position est variable ; on les trouve à la limite du pléon et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthropodes/#i_2480

AUTOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 177 mots

Ce terme désigne, chez les végétaux inférieurs, des cas de fécondation d'éléments cellulaires par eux-mêmes : précisément, chez certains champignons ascomycètes (un Ascobulus entre autres), la reproduction sexuée se produit sans fusion d'articles différents, mais, à l'intérieur d'un même article cénocytique, par fusion des noyaux appariés. Chez les plantes à fleurs, autogami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autogamie/#i_2480

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La réplication et la division de la cellule bactérienne »  : […] La reproduction des bactéries se fait par simple division binaire d'une cellule en phase de croissance active avec partage équivalent du matériel génétique pour donner naissance à deux cellules filles identiques entre elles et identiques à la cellule mère dont elles acquièrent toutes les structures et propriétés (fig. 5). Ce mécanisme général associe donc la réplication du chromosome bactérien e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_2480

BONNET CHARLES (1720-1793)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots

Naturaliste et auteur d'écrits philosophiques, il découvrit la parthénogenèse (reproduction sans fécondation) et développa la théorie de l'évolution dite des catastrophes. Juriste de métier, les sciences naturelles étaient son occupation favorite. S'adonnant d'abord à l'entomologie, il étudia la reproduction des pucerons et découvrit que l'insecte femelle est capable de se reproduire sans fécondat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-bonnet/#i_2480

CAMERARIUS RUDOLPH JACOB (1665-1721)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie PRÉVOST
  •  • 746 mots

D'une famille d'intellectuels, Rudolf Camerarius est le fils d'Elias Rudolph, docteur en philosophie et en médecine, qui fut professeur, puis recteur de l'université de Tübingen et membre de la célèbre Academia Caesareo-Leopoldina naturae curiosorum. Après de brillantes études, il quitte à vingt ans Tübingen pour faire, comme il était de règle dans la bonne société, son tour d'Europe occidentale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolph-jacob-camerarius/#i_2480

CARACTÈRES SEXUELS PRIMAIRES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 227 mots

Caractères sexuels correspondant à la présence, chez un animal, des gonades (testicules chez le mâle et ovaires chez la femelle) et des annexes génitales, organes directement en rapport avec la fonction de reproduction, c'est-à-dire avec le transport des gamètes et avec l'accouplement (voies génitales et organes copulateurs), éventuellement aussi avec la gestation. Le développement des annexes gén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracteres-sexuels-primaires/#i_2480

CARACTÈRES SEXUELS SECONDAIRES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 639 mots
  •  • 4 médias

Ensemble de caractères somatiques qui n'exercent qu'un rôle indirect dans la reproduction et qui permettent d'identifier les deux sexes par l'aspect extérieur. Le coq diffère de la poule par une crête turgescente et des barbillons érectiles, par une coloration plus brillante, par la forme et le dessin des plumes, par la présence d'ergots, par son chant, son allure, son comportement. La poule se d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracteres-sexuels-secondaires/#i_2480

CIRRIPÈDES

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 3 763 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les rhizocéphales »  : […] Les rhizocéphales ( Rhizocephala ) ne sont pas les seuls Cirripèdes présentant une adaptation au parasitisme, mais ils constituent la lignée dans laquelle cette adaptation est poussée à la perfection, puisque leur organisation se réduit à un ou plusieurs sacs contenant une masse viscérale et des glandes génitales et à un système radiculaire s'étendant à l'intérieur du corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cirripedes/#i_2480

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Le mot « clonage » est utilisé en biologie pour désigner une reproduction à l'identique ne faisant pas intervenir la sexualité. C'est ce qui se passe lorsqu'on obtient une colonie bactérienne après avoir ensemencé un milieu de culture solide avec une seule bactérie : en se divisant, cette bactérie « mère » a engendré des bactéries « filles » qui lui sont semblables. Toutes ces bactéries sont équ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_2480

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contrôle du développement et de la reproduction »  : […] Les phytohormones (hormones végétales) participent au développement des différents organes des plantes puis à la coordination de leurs fonctions ainsi qu’aux communications avec d’autres organismes. Ainsi l’auxine, les cytokinines, l’acide abscissique (ABA), les brassinostéroïdes, l’éthylène, les gibbérellines, l’acide jasmonique, les strigolactones, le florigène et peut-être d’autres encore part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_2480

COMPORTEMENT ANIMAL - Fondements du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 2 820 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  État physiologique »  : […] L'état physiologique d'un animal varie bien évidemment avec son âge (cf. comportement animal - D éveloppement du comportement), mais également en fonction de ses taux d'hormones. Ces substances influencent le comportement à de nombreux niveaux, principalement en faisant varier la motivation de l'animal à accomplir tel ou tel comportement. Le plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-fondements-du-comportement/#i_2480

COPÉPODES

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 3 474 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] Chez les copépodes, à de très rares exceptions près, les sexes sont séparés, ce qui les oppose aux cirripèdes où l'hermaphrodisme est au contraire la règle. Un dimorphisme sexuel en relation avec l'accouplement existe chez les formes libres. Les antennules du mâle présentent une adaptation qui en fait un appareil de contention de la femelle au moment de la copulation. Il s'agit tantôt d'une courb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/copepodes/#i_2480

CROCODILIENS

  • Écrit par 
  • Vivian de BUFFRÉNIL
  •  • 3 466 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Le comportement reproducteur du crocodile du Nil est assez bien connu, aussi la description qui suit fait-elle surtout référence à cette espèce. Les crocodiles du Nil commencent à se reproduire à partir d'un âge minimal variant de cinq à quinze ans, selon les populations et les conditions de l'environnement. Les couples se forment à la fin de la belle saison. Les crocodiles sont monogames. Dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crocodiliens/#i_2480

CRUSTACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 7 669 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Si, chez les crustacés, les sexes sont en général séparés, des conditions de vie spéciales ont, dans certains groupes, entraîné l'hermaphrodisme. C'est le cas pour la majorité des cirripèdes, animaux fixés, chez lesquels testicules et ovaires sont fonctionnels simultanément, alors que l'hermaphrodisme est successif, surtout protandrique, chez plusieurs genres d'isopodes parasites et chez diverses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crustaces/#i_2480

DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 689 mots

Médecin et physiologiste hollandais né à Schonhoven, Régnier (ou Reinier) De Graaf étudie à Louvain, puis à Utrecht (1661) où Diemerbroek enseigne l'anatomie, et à Leyde où ses maîtres sont notamment Van Horne et de Le Boë (dit Sylvius). Dans cette ville, il publie Disputatio medica de natura et usu succi pancreatici (1663), où il montre le rôle du suc pancréatique dans la di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regnier-de-graaf/#i_2480

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le germe initial »  : […] Le germe initial (œuf ou blastème), qui donnera naissance à un nouvel individu, est issu de la reproduction d'organismes parentaux adultes. Il existe deux grands types de reproduction : la reproduction sexuée et la reproduction asexuée (agame). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_2480

DIASPORES, botanique

  • Écrit par 
  • Robert GORENFLOT
  •  • 936 mots

Dans tout le règne végétal, on appelle diaspores les parties des plantes qui sont disséminées, permettant ainsi la propagation des espèces ( diaspora , dispersion). Les diaspores sont d'origine végétative quand elles sont constituées d'une fraction de l'appareil végétatif ( thalle ou cormus). Chez les Algues, les Champignons et les Lichens, des fragments non spécialisés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspores-botanique/#i_2480

DIMORPHISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 1 030 mots

Existence de deux formes distinctes pour une même espèce, animale ou végétale. Le dimorphisme représente un cas particulier du polymorphisme. Il affecte différents caractères et se présente sous divers aspects. Le dimorphisme sexuel permet de distinguer un individu mâle d'un individu femelle. Il se manifeste par des caractères sexuels primaires (gonades, voies génitales, org […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimorphisme/#i_2480

DOLLY

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Enjeux scientifiques et éthiques du clonage en médecine humaine »  : […] Ce résultat marque une étape importante de l'histoire de la biologie. Annoncé publiquement en février 1997 dans la revue scientifique britannique Nature , il met fin au dogme selon lequel la reprogrammation des activités du noyau d'une cellule somatique était impossible. Il souligne également l'avancée très rapide des biotechnologies de la reproduction et montre l’urgence d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolly/#i_2480

ÉLEVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 685 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L’âge industriel »  : […] L’âge industriel correspond à l’industrialisation et à la mondialisation des activités d’élevage ainsi qu’à la mise en place de systèmes d’élevage intensif, voire très intensif. Cela permet de produire des quantités très importantes sur des espaces peu étendus, particulièrement limités dans le cas des élevages « hors-sol » qui constituent l’archétype de ces élevages intensifs. Les animaux ne quit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elevage/#i_2480

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

L'embryologie est la science qui se consacre à l'étude du développement de l'embryon, c'est-à-dire à la période de la vie comprise entre la fécondation de l'œuf et la naissance, ou l'éclosion. Décrire, mais aussi expliquer la formation de l'embryon, étudier les mécanismes et les causes du développement embryonnaire, tels sont les buts de l'embryologie. Cette science, considérablement développée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_2480

EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 3 239 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cycle de vie des Embryophytes »  : […] Toutes les Embryophytes partagent un même cycle de vie de base avec alternance de deux générations et deux phases . Les deux générations sont le gamétophyte et le sporophyte ; les deux phases sont l’haplophase (les cellules sont toutes haploïdes, c’est-à-dire comprenant n  chromosomes) et la diplophase (les cellules sont toutes diploïdes, c’est-à-dire comprenant 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cormophytes-embryophytes-archegoniates/#i_2480

ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON, 
  • Francesca MERLIN
  •  • 3 641 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Hérédité épigénétique et théorie synthétique de l’évolution »  : […] On vient de voir que, pour des raisons épistémologiques et théoriques, l’épigénétique moderne ne conduit pas au lamarckisme. L’hérédité épigénétique est-elle pour autant sans incidence sur la théorie synthétique ? Cette question est, cette fois-ci, largement ouverte et extrêmement débattue. Il y a au moins deux manières complémentaires de l’aborder. La première consiste à se placer sur le terrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique-et-theorie-de-l-evolution/#i_2480

ÉPIPHYSE ou GLANDE PINÉALE

  • Écrit par 
  • Berthe VIVIEN-ROELS
  •  • 2 317 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Glande pinéale et synchronisation de l'activité sexuelle »  : […] La plupart des Vertébrés qui habitent les zones tempérées ou arctiques ont un cycle de reproduction annuel. Pour le maintien de l'espèce, il est essentiel que les jeunes naissent ou soient sevrés au moment où les conditions de survie sont les meilleures, généralement le printemps ou l'été sous nos latitudes. Les variations saisonnières de la photopériode sont intégrées par de nombreux animaux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epiphyse-glande-pineale/#i_2480

ESPÈCE, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GAYON
  •  • 4 762 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pluralité des définitions contemporaines de l'espèce »  : […] Étant donné l'impact des travaux de Darwin sur la théorie de l'évolution moderne, on pouvait s'attendre à ce que la question de la définition de l'espèce disparaisse avec lui. Or c'est tout le contraire qui s'est produit. Le xx e  siècle a vu fleurir une multitude de définitions, surtout lors de l'émergence et du développement de la théorie synth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espece-biologie/#i_2480

ESTROGÈNES ou ŒSTROGÈNES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 1 220 mots

L'appellation de ces substances dérive du terme œstrus (ou estrus) qui désigne, chez les mammifères femelles, la période où l'ovulation et la réceptivité vis-à-vis du mâle coïncident. Les estrogènes naturels sont des hormones stéroïdes à dix-huit atomes de carbone ; il s'agit principalement de l' estradiol (estra triène-1,3,5 diol-3,17), de l' estrone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estrogenes-oestrogenes/#i_2480

EXPLICATIONS PROXIMALES ET ULTIMES DES COMPORTEMENTS

  • Écrit par 
  • Patrick BONIN
  •  • 1 017 mots

Traditionnellement, les recherches en psychologie cognitive portent sur le « comment » des comportements : comment apprenons-nous ? comment parlons-nous ? La psychologie évolutionniste propose non seulement des explications – dites proximales – à ces questions mais, aussi et surtout, elle cherche à comprendre le « pourquoi » des comportements – des explications dites ultimes. Ces deux types d'exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explications-proximales-et-ultimes-des-comportements/#i_2480

FAMILLE - Les enjeux de la parentalité

  • Écrit par 
  • Daniel BORRILLO
  •  • 6 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Avancées biotechnologiques »  : […] Les techniques de procréation artificielle permettent la dissociation entre sexualité et reproduction. Les progrès scientifiques en ce domaine – congélation de sperme, d'ovules ou d'embryons, insémination artificielle, fécondation in vitro, identification génétique des parents... – ont provoqué, pour reprendre l'expression de Ruwen Ogien, une « panique morale », amplifiée par les médias et exploi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-les-enjeux-de-la-parentalite/#i_2480

FOUGÈRES AQUATIQUES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 258 mots

Au sens strict, ce qualificatif s'applique aux seules Hydroptéridales, dont l'adaptation au milieu aquatique est surprenante, compte tenu du caractère foncièrement terrestre du phylum ptéridophytique. La formation du gamétophyte a lieu selon des modalités très originales, à partir de sporanges enclos dans des organes globuleux, les sporocarpes, ainsi appelés en raison de leur fonction, qui est d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fougeres-aquatiques/#i_2480

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Au cœur des sciences biologiques, la génétique se préoccupe de comprendre le mécanisme de la reproduction biologique, à tous les niveaux où elle se manifeste : individu, cellule, molécule. Mais, plus encore peut-être que par cet objectif, cette discipline est caractérisée par la démarche suivie pour l'atteindre, qui passe toujours par l'étude de la variation. L'aptitude à varier au cours de la rep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_2480

ÉDITION DU GÉNOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Hugues DÉCHAUX
  •  • 6 468 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La controverse professionnelle »  : […] Dans un contexte scientifique aussi trépidant, la communauté internationale des généticiens s’est rapidement interrogée sur la légitimité de mener ou de poursuivre des recherches sur le génome germinal humain. Les premières réactions précèdent la révélation des expériences chinoises. Le 19 mars 2015, l’ISSCR (International Society for Stem Cell Research) rend un avis dans lequel elle appelle à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition-du-genome-humain/#i_2480

GONOCHORISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 129 mots

Le terme « gonochorisme » ( gono , « génération » et chor , « séparer ») désigne l'état d'un individu capable de produire un seul type de gamètes, gamètes mâles ou gamètes femelles selon qu'il porte des testicules ou des ovaires. Les sexes sont séparés et l'individu est dit « gonochorique » ou « dioïque ». Cette aptitude est liée à un dimorphisme sexuel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonochorisme/#i_2480

GYMNOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 005 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Définition et caractéristiques des Gymnospermes »  : […] Les Gymnospermes, autrefois plus diversifiées, ne représentent aujourd’hui qu’une infime partie des Spermatophytes en termes d’espèces : on dénombre environ 1 000 espèces actuelles, réparties en douze familles . Comme chez les Angiospermes, l’ovule est constitué d’un tissu appelé nucelle dans lequel se déroule la méiose femelle. Par contre, il est enveloppé d’un tégument simple (tissu protecteur) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnospermes/#i_2480

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La parthénogenèse impossible  »  : […] Dans la nature, un certain nombre d'espèces, tant animales que végétales, se reproduisent par parthénogenèse, c'est-à-dire à partir du gamète femelle, sans aucune participation du gamète mâle. Chez les mammifères, la parthénogenèse naturelle n'a jamais été décrite et les tentatives de parthénogenèse expérimentale se sont toutes soldées par des échecs : si l'on obtient assez aisément un début de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_2480

HÉTÉROSPORIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 226 mots

Certaines cryptogames vasculaires : les fougères aquatiques ou hydroptéridales, les lycopodinées, les psilophytinées, produisent deux catégories de spores, dans des sporanges différents. Les spores de petite taille (microspores) sont génétiquement mâles, alors que les spores de grande taille (macrospores) sont génétiquement femelles. Par rapport à l'isosporie, évolutivement archaïque (cas des équ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heterosporie/#i_2480

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Les Insectes sont des animaux à sexes séparés (animaux gonochoriques), à de très rares exceptions près. Ils peuvent se reproduire par fécondation (c'est le cas le plus courant), mais aussi sans fécondation chez les espèces parthénogénétiques (phasmes, pucerons). Les modalités de la reproduction sont très variables d'une espèce à l'autre, en relation avec la durée de la vie imaginale. Ainsi, selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_2480

ISOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 143 mots

Dans le cas où, chez une espèce vivante, la fécondation a lieu à partir de la rencontre de deux gamètes mobiles, on parle d'isogamie ou d'anisogamie selon que ces gamètes sont égaux et semblables ou dissemblables. Par exemple, chez les algues brunes, il y a isogamie pour l'ectocarpus et anisogamie pour la cutlérie ; ou bien, chez les algues vertes, respectivement pour le chlamydomonas ou l'ulve, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isogamie/#i_2480

ISOSPORIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 138 mots

Chez les cryptogames vasculaires, la plupart des fougères (sauf les hydroptéridales, c'est-à-dire les fougères aquatiques avec leurs deux familles : les marsiliacées et les salviniacées), ainsi que les prêles produisent un seul type de spores. Celles-ci germent en produisant des gamétophytes bisexués où se côtoient des organes mâles (anthéridies) et femelles (archégones), grâce auxquels aura lie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isosporie/#i_2480

LE DÉMON DES ORIGINES, DÉMOGRAPHIE ET EXTRÊME-DROITE (H. Le Bras) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe FARGUES
  •  • 1 630 mots

Le Démon des origines, démographie et extrême droite , publié aux éditions de l'Aube en 1998, est le troisième livre dans lequel Hervé Le Bras entend démonter la manipulation de la démographie par l'extrême droite française. Après une critique du natalisme ( Marianne et les lapins , Hachette, 1992) et une défense du droit du sol ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-demon-des-origines-demographie-et-extreme-droite/#i_2480

LEVURES

  • Écrit par 
  • Jacques BOIDIN, 
  • Jean-Bernard FIOL, 
  • Simone PONCET
  • , Universalis
  •  • 3 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Morphologie, cytologie et reproduction »  : […] Les Levures, bien qu'utilisées inconsciemment par l'homme depuis plus de 5 000 ans pour la préparation de boissons alcoolisées, ne sont en fait considérées comme les êtres vivants unicellulaires responsables de la fermentation que depuis le xix e  siècle. F. J. F. Meyen, en 1837, propose le nom de Saccharomyces pour la levure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/levures/#i_2480

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 776 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Comportement »  : […] La biologie de la reproduction a, chez les Mammifères, des caractères tout à fait originaux, en raison de l'existence chez la femelle de cycles œstriens à détermination hormonale, l'accouplement ne s'effectuant qu'au cours de l' œstrus. Certains Mammifères n'ont qu'un cycle œstrien par an (phoques, otaries, morses, Mustélidés), d'autres plusieurs au cours d'une période définie de l'année ; chez d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_2480

MARSUPIAUX ou MÉTATHÉRIENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Michel TRANIER
  •  • 5 050 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] C'est dans les modalités de la reproduction que réside la différence fondamentale entre les Marsupiaux et les Mammifères placentaires. Les Marsupiaux sont vivipares, mais la période de gestation est très courte et la parturition intervient alors que le fœtus est encore de très petite taille et dans un état de différenciation fort peu avancé. Ce nouveau-né est pourtant capable de se traîner depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsupiaux-metatheriens/#i_2480

MÉLATONINE

  • Écrit par 
  • Yvan TOUITOU
  •  • 870 mots

La mélatonine (N-acétyl-5-méthoxy-tryptamine) est une hormone sécrétée principalement par la glande pinéale ou épiphyse et également produite, mais en beaucoup plus faible quantité, par la rétine. Durant les trente dernières années, l'intérêt pour la glande pinéale a été relancé à la suite de l'isolement et de la caractérisation de la mélatonine, par Lerner et ses collaborateurs en 1958. Son nom l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melatonine/#i_2480

MERIAN ANNA MARIA SIBYLLA (1647-1717)

  • Écrit par 
  • Denis LAMY
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Son voyage scientifique et son apport majeur à l’entomologie »  : […] En 1685, Maria Merian quitte Francfort et son mari, et, accompagnée de sa mère et de ses deux filles, rejoint Caspar Merian, son demi-frère, dans la communauté pieuse et monastique des labadistes (secte anabaptiste créée par Jean de Labadie), au château de Waltha dans la Frise (république des Provinces-Unies). Après la mort de son frère et de sa mère, elle va s’installer à Amsterdam en 1691. En 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-maria-sibylla-merian/#i_2480

MIGRATIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD, 
  • Jean DORST
  •  • 11 679 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Poissons »  : […] De nombreux poissons marins se livrent à des déplacements saisonniers, et parmi eux beaucoup d'espèces de grande importance économique. Plusieurs catégories de migrateurs peuvent être distinguées. Les poissons océanodromes vivent et migrent entièrement au sein des océans, avec des modalités variables selon les espèces. Les harengs ( Clupea harengus ) demeurent en permanence d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-animales/#i_2480

MOLLUSQUES

  • Écrit par 
  • André FRANC
  •  • 9 401 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sexualité »  : […] Il serait difficile de trouver dans un autre groupe zoologique autant de variété dans l'expression de la sexualité que chez les Mollusques. Le gonochorisme est fréquent ; s'il comporte quelques exceptions chez les Polyplacophores, les Gastéropodes Prosobranches, il est exclusif chez les Scaphopodes, les Céphalopodes. Le dimorphisme sexuel, discret ou invisible en général, s'accentue chez l'argonau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mollusques/#i_2480

MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 6 518 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Reproduction asexuée »  : […] Une reproduction asexuée existe chez de nombreuses espèces de Monilophytes. Le cycle de vie peut notamment se dérouler sans fécondation. Cela implique des altérations à deux étapes du cycle : – la formation de spores diploïdes (sans méiose, on parle de diplosporie) qui germent pour donner un gamétophyte également diploïde ; – le développement d’un sporophyte à partir d’une cellule du gamétophyte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monilophytes-polypodiophytes/#i_2480

MONOTRÈMES ou PROTOTHÉRIENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 1 568 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Comme les Reptiles, les Monotrèmes possèdent un cloaque constitué par la jonction du rectum et du sinus urogénital . Chez le mâle, le sinus urogénital se dédouble en un canal urinaire et une gouttière spermatique qui longe un organe érectile, un pénis bifide développé à la face ventrale du cloaque. Les testicules ne subissent pas de migration et ils restent, chez l'adulte, en position abdominale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monotremes-prototheriens/#i_2480

MOUSSES

  • Écrit par 
  • Catherine LENNE
  •  • 1 411 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cycle de vie des mousses »  : […] Toutes les Embryophytes ont un cycle de vie digénétique, c’est-à-dire qui alterne deux générations. Chez les mousses, ces deux générations sont d’un aspect très différent. On parle alors de cycle digénétique hétéromorphe . La génération principale est le pied de mousse. Il forme un organisme chlorophyllien pérenne, se présentant sous forme d’un thalle (lame plane simple) ou d’une tige feuillée, do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousses/#i_2480

MULTIPLICATION VÉGÉTATIVE

  • Écrit par 
  • René NOZERAN
  •  • 1 790 mots
  •  • 4 médias

Sous le vocable « multiplication végétative » se retrouve tout type de reproduction des plantes ne faisant pas intervenir le phénomène sexuel, c'est-à-dire, en définitive, tout le mode de reproduction conservant l'ensemble de l'information génétique du végétal de départ et constituant, de ce fait, ce qu'on appelle un clone . Dans les conditions naturelles, ce type de multipli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/multiplication-vegetative/#i_2480

MYRIAPODES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DEMANGE
  •  • 6 650 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Biologie sexuelle »  : […] Les sexes sont séparés et seule une race de Pénicillates est parthénogénétique. Dans plusieurs espèces, le pourcentage des mâles diminue suivant les régions géographiques considérées (spanandrie). Il existe deux types de spermatogenèse : l'un aboutissant à une seule catégorie de spermatozoïdes (Diplopodes) ; l'autre, selon un processus de double spermatogenèse, produisant deux spermatozoïdes, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myriapodes/#i_2480

NÉMATHELMINTHES

  • Écrit par 
  • Alain KERMARREC
  •  • 7 051 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Le mode de reproduction le plus courant est l'amphimixie où les deux sexes concourent à la fécondation de l'œuf, mais tous les termes du passage à la parthénogenèse existent. Celle-ci est fréquente alors que l'hermaphrodisme est très rare. Certaines femelles d' Allantonematidae , endoparasites d'insectes, reçoivent les spermatozoïdes du mâle dès le quatrième stade larvaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nemathelminthes/#i_2480

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 198 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Les processus de la reproduction du plancton ne présentent guère de particularités remarquables. Chez tous les êtres phytoplanctoniques, il y a possibilité de simple division. Chez les diatomées, les divisions successives s'accompagnent d'une réduction progressive de la taille des individus ; les phénomènes sexuels, souvent très mal connus, paraissent intervenir le plus souvent soit pour « régéné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-pelagique/#i_2480

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 551 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Organes génitaux »  : […] Il existe deux testicules chez l'oiseau mâle, mais un seul ovaire, le gauche, chez l'oiseau femelle (l'ovaire droit est atrophié et non fonctionnel). Les testicules se trouvent à la hauteur des reins, sur un plan ventral par rapport à ceux-ci ; à peine visibles en dehors de l'époque de reproduction, ils augmentent fortement de volume à son approche (de 200 à 300 fois) et produisent les spermatozo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_2480

OOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 219 mots

Mode de fécondation qui appartient à l'ensemble des espèces animales, à l'exception des protozoaires, l'oogamie consiste en un unique processus d'union entre deux cellules différentes, les gamètes femelle et mâle, respectivement : ovule immobile, au cytoplasme souvent volumineux et contenant des substances de réserve, et spermatozoïde mobile grâce à un appareil flagellaire et comprenant surtout un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oogamie/#i_2480

ORGANISME VIVANT

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 1 645 mots

Dans le chapitre « Reproduction, sexualité, multiplication, répétitivité »  : […] La reproduction est d'abord une propriété de la cellule, et la division cellulaire est logiquement la clé de voûte de la reproduction des unicellulaires. La reproduction des pluricellulaires, nécessairement plus complexe, est fondamentalement sexuée chez les Eucaryotes, c'est-à-dire qu'elle comporte un cycle dont une étape est la fécondation, union de deux cellules en une cellule unique ou zygote […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisme-vivant/#i_2480

OURSINS

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 4 376 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] Les sexes sont séparés et les rares cas d'hermaphrodisme sont anormaux. Les sexes sont difficiles à identifier ; le dimorphisme sexuel, lorsqu'il existe, est léger. Les oursins possèdent un cycle génital annuel de quelques mois et pendant une période déterminée ; dans l'hémisphère Nord, la ponte s'effectue au printemps et en été. Certaines espèces sont incubatrices et logent leurs œufs dans des a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oursins/#i_2480

PALÉOHISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Delphine ANGST
  •  • 3 439 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Reproduction et détermination du sexe chez les oiseaux »  : […] Une autre information qui peut être obtenue grâce à la paléohistologie osseuse est la détermination du sexe des oiseaux fossiles, ce qui est le plus souvent difficile, voire impossible, par l’étude classique de leur anatomie. En effet, chez les oiseaux actuels, il a été mis en évidence que lorsque la femelle ovule, au début de la reproduction, elle produit une quantité supplémentaire d’os qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleohistologie/#i_2480

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cycles biologiques »  : […] La consommation d'énergie pour la recherche de la nourriture, importante pour les prédateurs, est extrêmement réduite pour les parasites ; par contre, les modalités de la reproduction sont complexes. L'individu hôte étant mortel, le parasite doit le quitter pour atteindre un nouvel individu hôte, ce qui implique un passage dans le milieu extérieur. Sauf rares exceptions, le cycle biologique d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme/#i_2480

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 8 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Adaptation morphologique »  : […] On observe chez l'animal parasite la suppression des organes de la vie de relation (organes des sens ; organes locomoteurs, circulatoires, respiratoires) et l'hypertrophie de ceux qui assurent la fixation sur l'hôte, la nutrition et la reproduction. L'aboutissement ultime serait, pour les Métazoaires, une sorte de sac informe, solidement ancré dans l'hôte et ne contenant que des œufs ou des larves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitologie-et-maladies-parasitaires/#i_2480

PARTHÉNOGENÈSE, en bref

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 248 mots

En étudiant la reproduction chez les pucerons, Charles Bonnet (1720-1793) observait que les individus femelles de cette espèce sont capables de donner la vie sans être fécondés par les mâles : il venait de mettre en évidence la parthénogenèse. Cette découverte l'amena à réfléchir sur la genèse du vivant. En effet, que le jeune puceron issu du corps maternel en soit une copie minuscule, pourrait si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthenogenese-en-bref/#i_2480

PARTHÉNOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 607 mots

La parthénogenèse est un mode de reproduction indépendant de toute sexualité permettant le développement d'un individu à partir d'un ovule non fécondé. Elle a été étudiée pour la première fois en 1740 (chez les pucerons) par Charles Bonnet mais elle existe chez un grand nombre d'espèces animales. Il est rare qu'elle constitue le seul mode de reproduction (comme chez certains rotifères, diverses da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthenogenese/#i_2480

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

  • Écrit par 
  • Vincent LAUDET
  •  • 3 826 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les perturbateurs endocriniens dans l'environnement »  : […] Dans les populations animales sauvages, de multiples anomalies ont été associées à la présence de perturbateurs endocriniens dans l'environnement : diminution de la fertilité, anomalies de la détermination du sexe (féminisation ou masculinisation) chez les oiseaux, les poissons et les mammifères, comportements reproducteurs perturbés, malformations congénitales. Elles se sont révélées d'autant pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perturbateurs-endocriniens/#i_2480

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 774 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Reproduction asexuée »  : […] De nombreuses plantes engendrent des descendants par reproduction asexuée, principalement par multiplication végétative . Certaines utilisent simplement la capacité d’enracinement de leurs organes, réalisant de cette manière un marcottage ou un bouturage. C’est ainsi que de nombreuses plantes à rhizome, comme les roseaux, finissent par se séparer du pied parental vieillissant qui dégénère et disp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_2480

POISSON-ZÈBRE ou DANIO RERIO

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LEVRAUD
  •  • 2 411 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le danio au naturel »  : […] Le danio zébré est originaire du sous-continent indien ; il est abondant dans les bassins du Gange et du Brahmapoutre et n’est aucunement menacé, d’autant qu’il est trop petit pour intéresser les pêcheurs. Il apprécie particulièrement les fossés, mares, rizières et autres bassins temporaires où il se reproduit notamment lors de la mousson. Son régime, essentiellement carnivore, est surtout constit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poisson-zebre-danio-rerio/#i_2480

POLYMORPHISME, biologie

  • Écrit par 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI
  •  • 11 326 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La panmixie et la loi de Hardy-Weinberg »  : […] Très souvent, les unions se font au hasard, c'est-à-dire, plus précisément, qu'elles sont indépendantes aussi bien des génotypes (on dit qu'il y a absence d'homogamie) que des liens de parenté (absence de consanguinité). Cette situation correspond à ce que l'on appelle la panmixie . Il existe, dans ce cas, des relations simples (loi de Hardy-Weinberg), entre les fréquences  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymorphisme-biologie/#i_2480

POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT, 
  • Jean-Dominique LEBRETON
  •  • 12 014 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Contraintes et compromis »  : […] L'idée de contrainte rappelle ici que tout n'est pas possible pour un type d'organisme donné, compte tenu des pressions qui s'exercent sur lui et de sa structure propre (morphologie, taille, inertie phylogénétique). Chez les espèces ovipares (poissons, amphibiens, etc.) qui, à chaque ponte, produisent leurs œufs simultanément, la biomasse reproductive sera limitée, contrainte par la capacité abdom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-dynamique-des-populations/#i_2480

POUCHET FÉLIX-ARCHIMÈDE (1800-1872)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 517 mots

Fils de Luis Ezechias Pouchet, révolutionnaire militant et réformateur local des prisons en y introduisant le travail, Félix-Archimède Pouchet mérite mieux que sa réputation d'avoir défendu contre Pasteur la théorie de la génération spontanée des êtres vivants à partir de la matière inorganique. Formé à la médecine à Paris auprès de Broussais et de Laennec il suit les cours du Muséum d'histoire n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-archimede-pouchet/#i_2480

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De la spéculation à l’observation scientifique des embryons »  : […] De tout temps, science et philosophie ont repéré dans l’origine de la vie un enjeu crucial, où convergent et se combattent théories, croyances et idéologies, étayées de traditions historiques et d’appareils observationnels. Au xvi e  siècle, presque toutes les connaissances sur la reproduction, les organes sexuels, les rôles du mâle et de la femel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preformation-et-epigenese/#i_2480

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Ontogenèse »  : […] Dans quarante genres sur les cinquante que contient l'ordre des Primates, les femelles ne mettent au monde qu' un jeune à la fois . Toutefois, les naissances gémellaires voire celles de triplés sont la règle chez des Prosimiens ( Tarsius spectrum , les Cheirogaleidés, les Galagidés, à l'exception de Phaner et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_2480

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 308 mots
  •  • 15 médias

Le terme procréation est souvent réservé à notre espèce, comme s'il était plus digne que celui de reproduction, qu'on utilise plutôt pour les animaux. En fait la plupart des animaux, et tous les mammifères, si nous prenons ce terme dans son sens littéral, ne se reproduisent pas mais procréent, puisque les descendants qu'ils conçoivent sont tous différents entre eux et qu'ils diffèrent aussi de le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procreation/#i_2480

PROGÉNITURE, éthologie

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 3 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Établissement du lien parental »  : […] L'enfant, par sa seule présence, détermine le groupe à prendre soin de lui. En effet, si la mère ou même les autres femelles s'occupent des très jeunes singes, le reste du groupe ne s'en désintéresse pas. On a appelé « tantes » les femelles nullipares ou non prégnantes qui s'approchent de la mère qui vient d'accoucher et de son enfant, et essaient de toucher ou de saisir l'enfant. Sauf dans quelqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progeniture-ethologie/#i_2480

PROHIBITION DE L'INCESTE

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 1 338 mots

Dans le chapitre « « Conséquences néfastes » ou aversion innée ? »  : […] Si nos contemporains ancrent souvent la raison d'être des interdits incestueux dans la notion de risques biologiques, ce n'est pourtant pas, historiquement, la motivation première. Ainsi les juristes romains alléguaient plutôt le risque de la confusion des rôles sociaux. Épouser sa mère, c'était ainsi ajouter au nom de « fils » celui de « mari » et donner jour à une « fille » qui aurait droit au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prohibition-de-l-inceste/#i_2480

PROTISTES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 265 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Reproduction et cycle biologique »  : […] Les espèces les plus primitives comme les Phytoflagellés offrent de nombreux termes de passage entre l'autotrophie et l'hétérotrophie. En effet, beaucoup d'espèces de Phytomonadines, d'Eugléniens, de Péridiniens manifestent, à côté de formes strictement végétales pourvues de chloroplastes typiques (donc exclusivement autotrophes), des formes à plastes incolores ou complètement dépourvues de chloro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protistes/#i_2480

RÉAUMUR RENÉ ANTOINE FERCHAULT DE (1683-1757)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 599 mots

Né à la Rochelle, Réaumur étudie le droit à Poitiers et à Bourges avant de venir en 1703 à Paris, où il se consacre aux sciences. Il publie d'abord des travaux de mathématiques, Mémoires géométriques , dont la valeur le fait élire en 1708 à l'Académie des sciences qui le charge de diriger l'édition de la Description générale des arts et métiers de France […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaumur-rene-antoine-ferchault-de/#i_2480

RÉCIFS CORALLIENS

  • Écrit par 
  • Pascale JOANNOT
  •  • 6 421 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La reproduction du corail »  : […] Comme pour la plupart des animaux, le polype naît de la rencontre d'un ovule et d'un spermatozoïde. Parmi les coraux, on distingue : – des espèces hermaphrodites (les polypes s'autofécondent et libèrent des larves) ; – des espèces hermaphrodites à fécondation externe (les polypes libèrent à la fois des gamètes mâles et femelles dans l'eau ; c'est le cas de 75 p. 100 des coraux) ; – des espèces à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recifs-coralliens/#i_2480

ROTIFÈRES

  • Écrit par 
  • Paul de BEAUCHAMP
  •  • 1 726 mots

Malgré leur petite taille qui les a fait au début confondre avec les Infusoires et autres Protistes vivant dans les mêmes conditions, les Rotifères jouent un rôle important dans la nature, au moins dans les eaux douces auxquelles ils sont spécialement adaptés (ils sont beaucoup moins abondants en milieu marin). Ce rôle est évident dans le plancton lacustre, où ils prédominent souvent, servant d'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rotiferes/#i_2480

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Preuves expérimentales »  : […] L'implication du système circadien dans la mesure photopériodique du temps a été démontrée par deux approches expérimentales. L'une s'est attachée à élucider les mécanismes nerveux et endocrines impliqués dans le contrôle photopériodique. La seconde a consisté à exposer les animaux, ou les plantes, à une grande variété de cycles inhabituels de lumière-obscurité, et à déterminer ensuite si le cycle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_2480

SIPHONOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 215 mots

Terme désignant, chez les végétaux, le mode de fécondation dans lequel les gamètes mâles, immobiles, sont conduits par un canal cytoplasmique émis par l'organisme (ou l'organe) mâle jusqu'au voisinage des gamètes femelles (oosphères) avec lesquels ils fusionnent. La siphonogamie existe très rarement chez les végétaux inférieurs, où on la trouve pourtant dans deux ordres de champignons inférieurs ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siphonogamie/#i_2480

SPALLANZANI LAZZARO (1729-1799)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 604 mots

Étudiant d'abord le droit à l'université de Bologne, Spallanzani s'oriente vers l'histoire naturelle après avoir reçu les ordres mineurs et enseigné à vingt-six ans la philosophie à Reggio. À trente-deux ans, il est professeur de sciences naturelles à Modène. Il publie, en 1768, Prodromi di un'opera sopra le riproduzioni animali . En physiologie de la circulation, il montre q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lazzaro-spallanzani/#i_2480

SPÉCIATION

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 3 250 mots
  •  • 3 médias

Au début du xx e  siècle, la conception d'un monde vivant en évolution ayant gagné la majorité des biologistes, un intérêt croissant se porta sur les mécanismes de l'évolution. La formalisation de la notion déjà ancienne de sélection naturelle à la lumière des connaissances nouvelles sur les lois de transmission des caractères héréditaires débouch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speciation/#i_2480

SPERMATOPHYTES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Définition et caractéristiques des Spermatophytes »  : […] La caractéristique fondamentale de l’ovule est que celui-ci contient entièrement la génération haploïde (cellules à n chromosomes), c’est-à-dire le gamétophyte femelle qui va produire les gamètes femelles. Contrairement aux autres plantes terrestres, ce gamétophyte n’est jamais autonome : il se développe aux dépens du sporophyte, c’est-à-dire de la génération diploïde représentée par la plante mè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spermatophytes-spermaphytes/#i_2480

SPONGIAIRES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Odette TUZET
  •  • 3 924 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Animaux à reproduction sexuée, les Éponges produisent des gamètes. Chez les Calcisponges , les cellules germinales mâles et femelles sont logées dans le mésohyle et ont pour origine des gonocytes dérivés des choanocytes. L'union des gamètes se réalise en général à la suite d'une fécondation indirecte. Chez le Sycon , dans la lignée femelle, les ovocyte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spongiaires/#i_2480

STOC (Suivi temporel des oiseaux communs)

  • Écrit par 
  • Anne DOZIÈRES, 
  • Benoit FONTAINE
  •  • 1 959 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le protocole »  : […] STOC a été conçu pour évaluer les variations spatiales et temporelles de l'abondance des populations d'oiseaux communs nichant sur le territoire français. Afin d’assurer un échantillonnage non biaisé vers des sites où les populations d’oiseaux seraient remarquables et de permettre une meilleure représentativité du territoire français, le protocole du programme STOC a été modifié en 2001. Ainsi, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoc-suivi-temporel-des-oiseaux-communs/#i_2480

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 7 304 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Modalités de la reproduction »  : […] Comme les autres Vertébrés, les Téléostéens sont typiquement unisexués. Pourtant, dans quelques groupes, existe un hermaphrodisme plus ou moins régulier. Par exemple chez les jeunes Anguilles, bien avant la maturité sexuelle, la gonade comporte dans des portions différentes de grosses ovogonies et des spermatogonies bien plus petites. Bientôt, une de ces catégories cellula […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teleosteens-et-holosteens/#i_2480

TERRITOIRE, éthologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RUWET
  •  • 2 765 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Poissons »  : […] Le profane imagine surtout des bancs de harengs et de sardines, mais l'aquariophilie a popularisé la notion de « vie familiale » chez les Poissons. Ceux-ci présentent en fait une gamme très variée de toutes les structures sociales possibles. Le banc en est la forme la plus simple. C'est un rassemblement cohérent, massif, uniforme, où tous les sujets de même taille, âge, coul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/territoire-ethologie/#i_2480

THIBAULT CHARLES (1919-2003)

  • Écrit par 
  • Philippe CHEMINEAU, 
  • Jean PELLETIER
  •  • 687 mots

Le Français Charles Thibault, grande figure de la biologie de la reproduction, a consacré plus de soixante ans de sa vie à la recherche, à l'enseignement et à l'administration de la recherche. Né le 14 juillet 1919 en Normandie, Charles Thibault, instituteur à l'origine, a soutenu deux thèses simultanément en 1942, l'une sur la vision des couleurs chez les poissons et l'autre sur la parthénogenèse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-thibault/#i_2480

TUNICIERS ou UROCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 850 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Reproduction sexuée »  : […] Les Ascidies sont hermaphrodites. Un ovaire et un testicule, situés au voisinage de l'anse intestinale, se prolongent par les gonoductes qui aboutissent au cloaque . Ils proviennent d'ailleurs du dédoublement d'une ébauche gonadique unique, un ovotestis. Généralement, la maturation de l'ovaire et celle du testicule ne se produisent pas en même temps, ce qui fait obstacle à l'autofécondation. Dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuniciers-urocordes/#i_2480

TURBELLARIÉS

  • Écrit par 
  • Paul de BEAUCHAMP
  •  • 2 396 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Les gonades des Turbellariés sont constituées de cellules souches évoluant en ovules ou en spermies (rarement ensemble dans la même glande). Elles peuvent former des follicules épars ou des glandes plus ou moins compactes. Les ovaires surtout ont tendance à se réduire au nombre de deux ou même un, et, pour eux, deux cas se présentent. Dans certains groupes, les ovules élaborent leurs réserves et, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbellaries/#i_2480

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Caractères directement liés à l'isolement reproductif »  : […] Chez beaucoup d'espèces animales, l'accouplement est la phase ultime d'une succession de stimulus et de réponses spécifiques. Toute variation portant sur ce comportement introduit un facteur d'isolement sexuel. C'est pourquoi les caractères de comportement de formation du couple sont souvent très peu variables à l'intérieur d'une espèce, mais nettement différents entre espèces, même fortement appa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_2480

VIROÏDES

  • Écrit par 
  • Thierry CANDRESSE
  •  • 2 112 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Reproduction et invasion des plantes hôtes »  : […] Ne codant pour aucune protéine, les viroïdes sont totalement dépendants pour se répliquer de la machinerie enzymatique de leurs hôtes. Si les grandes lignes de ce processus sont connues, les enzymes de l’hôte impliquées ne sont pas encore très clairement identifiées. La réplication se déroule selon un mécanisme dit de « cercle roulant » dans lequel l’ARN circulaire du viroïde est copié (transcrit) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroides/#i_2480

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La particule virale »  : […] La définition actuelle de l'entité « virus » remonte seulement à 1957, les virus étant pour André Lwoff « des entités nucléo-protéiques possédant un seul type d'acide nucléique (ARN ou ADN) ; ils sont reproduits par la cellule à partir de leur matériel génétique ». Les particules virales ou virions comportent toujours deux éléments : – un génome, ADN ou ARN, dont la taille va, pour les virus huma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_2480

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 306 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cycle viral »  : […] D'une génération virale à la suivante, le cycle de tous les virus passe par les mêmes étapes obligées. Le cycle est amorcé par la contamination d'un organisme, s'il y a lieu, et l'infection proprement dite débute avec la reconnaissance des cellules cibles de l'hôte et la pénétration du virus dans ces cellules. Grâce à diverses transformations moléculaires, le génome viral intervient dans le métab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_2480

ZOÏDOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 409 mots

Terme désignant, chez les végétaux, un mode particulier de fécondation, où les gamètes mâles sont mobiles grâce à des flagelles, ressemblent beaucoup aux spermatozoïdes des animaux, et nagent dans un milieu liquide à la rencontre des gamètes femelles. La zoïdogamie existe chez les bryophytes (mousses, sphaignes, hépatiques), où les organes mâles (ou anthéridies), situés au sommet de tiges feuillée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoidogamie/#i_2480

ZOOGAMÈTES

  • Écrit par 
  • Monique GUERN
  •  • 286 mots

Encore appelés planogamètes (du grec planod = vagabond), ce sont des gamètes mobiles grâce à un appareil locomoteur à un ou plusieurs flagelles ; comme les zoospores, ils sont dépourvus de paroi squelettique. Totalement absents chez les Végétaux supérieurs (Spermaphytes), ils sont, comme chez les animaux, exclusifs du sexe mâle (et portent aussi le nom d'anthérozoïdes) chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoogametes/#i_2480

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La révolution technique du microscope »  : […] Les observations permises par le microscope (un appareil qui n'est, à ses débuts, qu'une simple lentille) ouvrent toute une série de champs entièrement nouveaux en zoologie et contribuent à lui donner un statut de véritable science. Avec cet outil, on découvre avec étonnement que l'anatomie d'animaux très petits est aussi complexe que celle des plus grands. Les magnifiques planches de puces, de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoologie-histoire-de-la/#i_2480

MÉIOSE

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD, 
  • Denise ZICKLER
  •  • 4 668 mots
  •  • 7 médias

La reproduction d'un être vivant peut s'effectuer selon deux voies. L'une, dite végétative , constitue la voie de reproduction conforme de l'organisme ou d'une partie de celui-ci, qui peut être représentée par une seule cellule. L'autre voie, dite sexuée , permet la réunion (par fusion de cellules spécialisées dites sexuelles ou gamètes) de deux patrimo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meiose/#i_2480

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean GÉNERMONT, Philippe L'HÉRITIER, Didier LAVERGNE, Henri CAMEFORT, « REPRODUCTION, biologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-biologie/