REIN

Médias de l’article

Appareil urinaire

Appareil urinaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Rein en coupe

Rein en coupe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Organisation d'un néphron

Organisation d'un néphron
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Système multiplicateur à contre-courant

Système multiplicateur à contre-courant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Traitement des maladies rénales

Le traitement des maladies rénales comporte trois catégories d'action possible : le traitement des causes de la maladie ; celui de ses conséquences ; enfin, les méthodes de remplacement des reins lorsque ceux-ci sont détruits.

Traitement des causes de l'altération rénale

Supprimer la cause de l'altération des reins est parfois possible. Il en est ainsi en cas d'infections spécifiques telles qu'une tuberculose curable par les antibiotiques, en cas de calculs urinaires que le chirurgien peut enlever et dont le médecin peut empêcher le retour si la formation des calculs a une cause que l'on peut corriger.

Dans les glomérulonéphrites, on est relativement désarmé quant au traitement de la cause, sauf dans certaines formes secondaires à une maladie générale justiciable d'un traitement spécifique : par exemple, usage des corticoïdes et des drogues dites immunosuppressives dans la néphrite du lupus érythémateux disséminé.

Traitement des conséquences de l'altération rénale

C'est le traitement antihypertenseur quand la maladie entraîne une hypertension artérielle, et c'est surtout le traitement de l'insuffisance des fonctions rénales. Ce traitement repose tout d'abord sur des précautions de régime : limitations dans l'apport d'azote, d'eau et de sodium, ajustées aux possibilités d'excrétion du rein. C'est ainsi qu'une restriction des aliments protidiques proportionnelle au degré de l'insuffisance excrétoire des reins est souvent nécessaire ; cette restriction ne peut cependant s'abaisser au-dessous d'un apport quotidien minimal de 0,6 g/kg/j, soit environ 40 g de protides par jour chez l'adulte, sous peine d'entraîner des accidents de carence azotée, y compris une aggravation possible de la maladie rénale. La ration de sel est souvent conditionnée par la tension artérielle autant et plus que par l'insuffisance rénale : l'hypertension artérielle conduit à restreindre la ration de sodium, tandis qu'en l'absence d'hypertension artérielle un régime nor[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 24 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur de néphrologie à la faculté de médecine Necker-Enfants malades

Classification


Autres références

«  REIN  » est également traité dans :

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 345 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La pathologie traumatique »  : […] Les contusions du rein ne sont pas rares après fracture des dernières côtes ; elles se manifestent par une hématurie, un hématome lombaire périrénal. Elles peuvent conduire à la néphrectomie (ablation du rein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdomen/#i_7392

ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 2 973 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La régulation de l'équilibre »  : […] Le tubule rénal contribue au maintien de l'équilibre acido-basique par trois mécanismes : excrétion ou réabsorption des bicarbonates, excrétion d'acides faibles et formation de sels d'ammonium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-acido-basique/#i_7392

ALDOSTÉRONE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 1 642 mots

Dans le chapitre « Régulation de la sécrétion »  : […] acide de la famille de la chymotrypsine) synthétisée sous forme de préprorénine par les cellules de l'appareil juxta-glomérulaire (cellules particulières situées entre les artérioles afférentes et efférentes du glomérule rénal, en contact étroit avec certaines cellules de la partie contournée du tubule distal du néphron formant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldosterone/#i_7392

AZOTÉMIE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 423 mots

L'élévation dans le sang du taux de l'urée et des autres produits d'excrétion azotée est communément décrite en clinique sous le nom d'azotémie ou d'urémie. Elle représente le stade terminal de l'insuffisance rénale progressive et résulte de l'impossibilité d'excréter les déchets métaboliques au rythme de leur production. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azotemie/#i_7392

BRIGHT RICHARD (1789-1858)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 349 mots

Médecin anglais qui inaugura l'étude clinique des néphrites chroniques. Richard Bright interrompt ses études de médecine, entreprises à Édimbourg, pour accompagner, en 1810, l'expédition scientifique dirigée en Islande par sir Mackenzie ; il en rapporte de nombreux échantillons de minéraux et de végétaux et rédige la partie botanique des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-bright/#i_7392

CADMIUM

  • Écrit par 
  • Alexandre TRICOT
  •  • 8 048 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Propriétés physiologiques »  : […] : air et eaux. Le problème de la toxicité du cadmium est abordé par l'étude des fonctions rénales chez l'homme. Les études poursuivies doivent permettre d'établir pour chaque ouvrier exposé professionnellement les corrélations entre les divers paramètres biologiques de l'absorption sanguine et urinaire du cadmium, et les paramètres de la fonction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cadmium/#i_7392

CRÉATINE & CRÉATININE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 468 mots

La créatine est l'acide α-méthylguanidino-acétique de formule : HNC (NH2)N (CH2COOH) (CH3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creatine-et-creatinine/#i_7392

DÉBUTS DES TRANSPLANTATIONS D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 252 mots

En 1952, à Paris, l'équipe médicale du professeur Jean Hamburger greffa au jeune Marius Renard un rein prélevé chez sa mère. Cette greffe effectuée par Delinotte et N. Oeconomos fut un succès technique, mais l'enfant mourut au vingt et unième jour. La qualité de l'intervention n'était pas en cause, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-des-transplantations-d-organes/#i_7392

DIABÈTE

  • Écrit par 
  • Éric RENARD
  •  • 8 148 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Complications chroniques du diabète sucré »  : […] La glomérulosclérose diabétique, lésion rénale la plus spécifique du diabète, affecte les propriétés de filtrage des glomérules rénaux et est détectée précocement par le dosage de la microalbuminurie. Lorsque celle-ci dépasse 20 microgrammes par minute (μg/min) sans être détectable par les bandelettes urinaires, une réversibilité est possible par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diabete/#i_7392

DIURÈSE

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 3 239 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Excrétion urinaire et diurèse »  : […] convient de rappeler que la formation de l'urine met en jeu d'une part le sang, dont le rein assure l'épuration, d'autre part le néphron, unité fonctionnelle microscopique du tissu rénal, comprenant un glomérule coiffant un peloton de capillaires sanguins et un tubule, de forme compliquée, également en rapport intime avec un réseau de capillaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diurese/#i_7392

EXCRÉTION

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 260 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Protonéphridies et métanéphridies »  : […] et de la partie proximale de la néphridie, richement vascularisée, qui porte le nom de « rein ». L'épithélium de ce rein est très plissé, et sécrète en outre des grains de concrétions riches en urates et en diverses purines. L'urine finale est hypo-osmotique, en raison d'une importante réabsorption de sels dans la partie distale de la néphridie ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/excretion/#i_7392

HAMBURGER JEAN (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH
  •  • 2 203 mots

Dans le chapitre « La réanimation médicale et le rein artificiel »  : […] L'insuffisance rénale secondaire à la destruction des reins ou à l'inhibition soudaine de leur fonction provoque la rétention des nombreux produits normalement éliminés par l'urine et, en conséquence, l'apparition de désordres majeurs de l'hydratation cellulaire et de l'équilibre électrolytique. Il était naturel que, dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-hamburger/#i_7392

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 808 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En transplantation »  : […] Rein. Le prélèvement, le transport et la greffe doivent être effectués dans un temps n'excédant pas quarante-huit heures. Grâce à une organisation stricte cela est réalisé quotidiennement. Jusqu'à ce jour, plus de cent cinquante mille transplantations rénales ont été ainsi pratiquées dans le monde (30 000 en France, en moyenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_7392

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 346 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hormones corticosurrénales »  : […] , qui dérive de la corticostérone, représente le minéralocorticoïde le plus actif sur la réabsorption du sodium dans la partie distale des tubules rénaux et, secondairement, sur celle de l'eau ; elle exagère au contraire l'élimination urinaire du potassium et retentit par suite sur l'équilibre acidobasique. Contrairement à celle du cortisol, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_7392

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 930 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contrôle neuro-hormonal des échanges hydro-électrolytiques »  : […] et la cortisone ont la propriété de favoriser la rétention de Na+ par l'organisme et l'élimination de K+. Elles agissent sur le néphron (unité fonctionnelle du rein, ), mais aussi sur l'absorption digestive et la répartition cellulaire de K+, de Na+ et de Ca++ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-hydromineral/#i_7392

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 794 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les formes rares mendéliennes d'HTA »  : […] hypokaliémie. Le premier cas a été décrit par G. W. Liddle en 1963, et, dès cette époque, l'hypothèse d'une réabsorption accrue de sodium au niveau du tube rénal distal a été avancée ; elle a été renforcée par la guérison de la maladie après transplantation rénale et par la correction de l'hypertension et l'hypokaliémie par le triamtérène ou l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_7392

HYPOTHALAMUS

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 5 698 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contrôle de l'hypothalamus sur les régulations osmotiques et hydrominérales et sur le comportement de soif »  : […] de la pression artérielle qui en résulte stimulent des barorécepteurs vasculaires amenant les reins à sécréter une enzyme protéolytique, la rénine. Celle-ci, agissant sur un substrat précurseur, le transformera en un décapeptide, l'angiotensine I, rapidement convertie en un octapeptide actif, l'angiotensine II, au puissant pouvoir vasoconstricteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothalamus/#i_7392

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 762 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Complexes immuns circulants et néphropathies glomérulaires »  : […] (CIC), qui permet de réaliser pratiquement tous les types cliniques et histologiques de néphropathie glomérulaire décrits en pathologie humaine. À l'ensemble de ces glomérulonéphrites avec dépôts granuleux Dixon opposait les glomérulonéphrites par anticorps antimembrane basale glomérulaire, dans lesquelles les dépôts d'Ig étaient formés in situ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_7392

LITHIASE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 509 mots

Maladie calculeuse. En grec hippocratique, et en français à partir de 1611 (Cotgrave), lithiase évoquait la « pierre » (comme le font aussi les mots calcul pour caillou, et gravelle pour gravier) et uniquement les pierres qui se développent dans la vessie par précipitation de sels de chaux. Quand on découvrit progressivement les autres calculs, d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithiase/#i_7392

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 783 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Appareil excréteur »  : […] Le rein chez les Mammifères constitue l'organe excréteur principal ; il est le siège exclusif de l'osmorégulation. Le foie et les glandes sudoripares jouent par ailleurs un rôle non négligeable dans l'élimination des déchets organiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_7392

MURRAY JOSEPH EDWARD (1919-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Joseph Murray observe que les greffons ne sont compatibles qu'entre vrais jumeaux. Estimant que cela devait être également le cas pour les transplantations d'organes internes, il expérimente sa théorie en réalisant des greffes de rein chez le chien. En 1954, il réalise une transplantation rénale chez un patient qui avait un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-edward-murray/#i_7392

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 881 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Rein et voies urinaires »  : […] L'imagerie scintigraphique du rein et des voies urinaires apporte des informations fonctionnelles qui s'intègrent dans la stratégie générale du diagnostic des affections de ces organes. Citons en particulier la mesure de la fonction séparée relative de chaque rein, la détection et la surveillance de reflux vésico-urétéral, la surveillance d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_7392

OS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 15 855 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Pertes de phosphore par l'organisme »  : […] Les pertes de phosphore se produisent au niveau du rein et de l'intestin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/os/#i_7392

OSMORÉGULATION

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU
  •  • 3 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Osmorégulation en milieu aérien »  : […] Les Mammifères, enfin, dont le rein est pourvu d'anses de Henlé, peuvent seuls produire une urine au moins deux fois plus concentrée que le plasma ; cela leur permet, d'une part, de se débarrasser de leur sel en excès, d'autre part, d'excréter de l'urée comme déchet azoté, donc d'avoir une urine relativement abondante sans inconvénient pour leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmoregulation/#i_7392

PARATHYROÏDES

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  • , Universalis
  •  • 2 274 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Actions sur l'os, le rein et l'intestin »  : […] En ce qui concerne le rein, l'hormone parathyroïdienne augmente les excrétions urinaires des phosphates, du sodium et du potassium et réduit celles du calcium, du magnésium et des ions hydrogène. Ces effets relèvent sans doute de changements de l'activité tubulaire rénale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parathyroides/#i_7392

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 277 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Métabolisme des médicaments »  : […] L'élimination est assurée principalement par le foie et les reins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacologie/#i_7392

PHLEGMON PÉRINÉPHRÉTIQUE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 249 mots

Le phlegmon ou abcès périnéphrétique est dû à une infection bactérienne se développant dans l'espace périrénal. Il est exceptionnellement primitif, évoluant dans le cadre d'une infection généralisée septicémique, notamment à staphylocoque. Habituellement le phlegmon périnéphrétique fait suite à une infection du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phlegmon-perinephretique/#i_7392

PRIX LASKER

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 224 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale  »  : […] formé d’abord à Cambridge puis à Londres. Il travaille à Oxford sur l’oxygénation des reins. Gregg L. Semenza est un médecin américain né en 1956, docteur de l’université de Pennsylvanie à Philadelphie et depuis 1990 membre de l’université Johns-Hopkins à Baltimore. Il est spécialisé dans l’étude de l’apport d’oxygène par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker/#i_7392

PROSTAGLANDINES

  • Écrit par 
  • Jean BUENDIA
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Action cardiovasculaire et actions rénales »  : […] Les prostaglandines rénales PGE2, PGA2 et PGD2 sont produites au niveau de la médullaire ; elles interviennent dans la redistribution du flux sanguin rénal avec accroissement de l'élimination urinaire du sodium (natriurèse) et de l'eau (diurèse). Cette action d'élimination d'eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostaglandines/#i_7392

RÉGÉNÉRATION ET CICATRISATION

  • Écrit par 
  • Alan H. CRUICKSHANK, 
  • André PARAF, 
  • Catherine ZILLER
  •  • 6 101 mots

Dans le chapitre « Index mitotiques et exemples de régénération »  : […] Le rein s'hypertrophie rapidement après ablation de son symétrique et l'hypertrophie cellulaire est le phénomène dominant. Après une période de latence, les mitoses apparaissent dans les tubes contournés et, un peu plus tard, dans les autres types cellulaires, mais il n'y a pas de formation de glomérules neufs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regeneration-et-cicatrisation/#i_7392

SÉCRÉTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard DROZ
  •  • 3 561 mots
  •  • 3 médias

donnant lieu à un produit de sécrétion. Si l'on est en présence d'un organe comme le rein, le produit d'excrétion, l'urine, est la conséquence de plusieurs phénomènes : la filtration glomérulaire, qui aboutit à une dialyse du plasma sanguin ; la réabsorption tubulaire de substances présentes dans le filtrat glomérulaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/secretions-animales/#i_7392

TONI-FANCONI SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 133 mots

Défaut métabolique affectant le transport rénal, caractérisé par l'incapacité du tubule rénal à réabsorber l'eau, le phosphate, le potassium, le glucose, les acides aminés et d'autres substances. Selon les symptômes, plusieurs variants existent. Lorsque la pathologie s'accompagne de calculs de cystine, ou cystinose, on l'appelle syndrome de Fanconi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-toni-fanconi/#i_7392

TRANSPLANTATION D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Henri BISMUTH, 
  • Jean-François DELFRAISSY, 
  • Jean DORMONT, 
  • Jean HAMBURGER, 
  • Didier SAMUEL
  •  • 5 603 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Conditions techniques »  : […] de la transplantation diffèrent bien entendu d'un organe à l'autre, le choix du donneur, la conservation de l'organe entre son prélèvement et sa greffe, enfin le traitement et la surveillance du receveur se font dans tous les cas selon des principes analogues. Ceux-ci ont été mis au point par les premiers techniciens, les transplanteurs de rein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transplantation-d-organes/#i_7392

TUMEURS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles FRIEDMANN, 
  • Rémi GÉRARD-MARCHANT, 
  • Charles GOSSE
  • , Universalis
  •  • 5 583 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Néphroblastome du porc »  : […] Le néphroblastome du porc est une tumeur congénitale relativement fréquente, d'origine embryologique (blastème néphrogène) et de nature mésenchymateuse, ce qui la différencie des tératomes vrais. Cette tumeur, en général unilatérale, peut atteindre une taille considérable. Elle essaime fréquemment dans les poumons et le foie. Du point de vue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-animales/#i_7392

URINAIRE APPAREIL

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 5 143 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Malformations congénitales »  : […] Quant aux malformations rénales, elles sont souvent associées aux précédentes. Il s'agit par exemple d'un rein dédoublé s'abouchant à chaque branche de l'uretère bifide. L'ectopie rénale se caractérise par la position pelvienne, basse, de l'organe. Enfin, l'agénésie est l'absence congénitale d'un rein, ce qui ne cause pas de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-urinaire/#i_7392

UROLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre ABOULKER
  •  • 3 119 mots

Dans le chapitre « Progrès des moyens d'exploration et de diagnostic »  : […] À cette cytologie de l'urine, on a adjoint la cytologie par ponction, à l'aiguille ultrafine, des tumeurs solides, d'où la forte aspiration ramène des éléments cellulaires de la prostate et du rein soumis aux mêmes examens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urologie/#i_7392

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul JUNGERS, « REIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rein/