REIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principales maladies rénales

Glomérulonéphrites

Les glomérulonéphrites sont définies par une atteinte élective et majoritaire des glomérules.

Les glomérulonéphrites aiguës sont de connaissance ancienne : leur tableau clinique est caractéristique, mais leur substrat anatomique n'est bien connu que depuis la pratique des biopsies rénales. Dans les formes habituelles, la glomérulonéphrite aiguë est précédée par une infection rhinopharyngée, par exemple une angine, le plus souvent à streptocoques ; une dizaine de jours s'écoulent, puis apparaissent des douleurs lombaires, des œdèmes, une diminution de volume des urines qui prennent une couleur foncée. On y découvre une protéinurie abondante, des hématies en grand nombre, des cylindres. Une élévation passagère de la tension artérielle s'y associe fréquemment, de même qu'une rétention azotée transitoire. L'évolution est spontanément favorable dans la majorité des cas, au prix d'une restriction simple d'eau et de sel. La guérison est le plus souvent totale, sans séquelles ; parfois persistent des signes d'évolutivité, et une glomérulonéphrite chronique peut succéder, dans ces cas, à l'épisode aigu.

La biopsie rénale, dans la glomérulonéphrite aiguë, montre un aspect histologique caractéristique : prolifération exclusive et franche des cellules intercapillaires des glomérules, avec de petits dépôts en forme de chapeau sur la face externe de la paroi des capillaires ; de nombreux leucocytes polynucléaires peuvent aussi se voir dans les lumières capillaires.

Il existe une variété de néphrite glomérulaire aiguë, désignée sous le nom de « glomérulonéphrite rapidement progressive ». Il s'agit ici d'une atteinte glomérulaire avec insuffisance rénale précoce ou même anurie. La biopsie rénale montre des lésions très différentes de la variété précédente : prolifération considérable des cellules épithéliales de la capsule de Bowman de tous les glomérules, associée à des dépôts de fibrine. La destruction des glomérules est parfois totale et irréversible ; ailleurs, l'atteinte des glomérules est partielle et compatible avec une survie pro [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 24 pages



Médias de l’article

Appareil urinaire

Appareil urinaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Rein en coupe

Rein en coupe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Organisation d'un néphron

Organisation d'un néphron
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Système multiplicateur à contre-courant

Système multiplicateur à contre-courant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 8 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur de néphrologie à la faculté de médecine Necker-Enfants malades

Classification


Autres références

«  REIN  » est également traité dans :

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 342 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La pathologie traumatique »  : […] L'abdomen, insuffisamment protégé par sa paroi musculaire, est exposé à différentes agressions, qui provoquent soit des contusions, soit des plaies. a) Les contusions de l'abdomen atteignent de préférence les organes parenchymateux, et, par ordre de fréquence décroissante, la rate, le foie, les reins, le pancréas. La rupture traumatique de la rate peut succéder à un traumatisme localisé, du type […] Lire la suite

ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 2 972 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La régulation de l'équilibre »  : […] La régulation de l'équilibre s'effectue dans l'immédiat par l'intervention des systèmes tampons, à court terme par le poumon, à long terme par le rein. Le poumon , en excrétant par les voies respiratoires du gaz carbonique, modifie la pCO 2 du sang artériel. Or, la régulation de la ventilation pulmonaire dépend de deux stimuli : la pCO 2 artérielle et le pH du sang artériel. Par mécanisme réflexe […] Lire la suite

ALDOSTÉRONE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 1 642 mots

Dans le chapitre « Régulation de la sécrétion »  : […] Le plus important stimulus de la synthèse et de la sécrétion de l'aldostérone est l' angiotensine II . Celle-ci est le produit de l'activation de la rénine. La rénine est une enzyme protéolytique (protéase acide de la famille de la chymotrypsine) synthétisée sous forme de préprorénine par les cellules de l'appareil juxta-glomérulaire (cellules particulières situées entre les artérioles afférente […] Lire la suite

AZOTÉMIE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 423 mots

L'élévation dans le sang du taux de l'urée et des autres produits d'excrétion azotée est communément décrite en clinique sous le nom d'azotémie ou d'urémie. Elle représente le stade terminal de l'insuffisance rénale progressive et résulte de l'impossibilité d'excréter les déchets métaboliques au rythme de leur production. Elle s'installe progressivement au fur et à mesure que s'étend la destructio […] Lire la suite

BRIGHT RICHARD (1789-1858)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 349 mots

Médecin anglais qui inaugura l'étude clinique des néphrites chroniques. Richard Bright interrompt ses études de médecine, entreprises à Édimbourg, pour accompagner, en 1810, l'expédition scientifique dirigée en Islande par sir Mackenzie ; il en rapporte de nombreux échantillons de minéraux et de végétaux et rédige la partie botanique des Travels in Iceland publiés sous la direction de sir Mackenz […] Lire la suite

CADMIUM

  • Écrit par 
  • Alexandre TRICOT
  •  • 8 045 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Propriétés physiologiques »  : […] Les intoxications par le cadmium et ses composés sont dues à l'inhalation de leurs vapeurs et poussières ou à l'ingestion d'aliments qui auraient été contaminés. L'intoxication aiguë est caractérisée par des troubles respiratoires et des atteintes hépato-digestives et surtout rénales. L'intoxication chronique est précédée d'une période d'imprégnation plus ou moins longue et provoque des manifesta […] Lire la suite

CRÉATINE & CRÉATININE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 468 mots

La créatine est l'acide α-méthylguanidino-acétique de formule : HNC (NH 2 )N (CH 2 COOH) (CH 3 ). C'est un constituant essentiel du muscle. La créatinine, produit du catabolisme de la créatine, est son amide cyclique de formule : HN (C–NH–CO–CH 2 –NCH 3 ). son dérivé phosphorylé, le phosphagène, possède une liaison riche en énergie échangeable avec l'ATP et constitue une réserve énergétique pour […] Lire la suite

DÉBUTS DES TRANSPLANTATIONS D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 252 mots

En 1952, à Paris, l'équipe médicale du professeur Jean Hamburger greffa au jeune Marius Renard un rein prélevé chez sa mère. Cette greffe effectuée par Delinotte et N. Oeconomos fut un succès technique, mais l'enfant mourut au vingt et unième jour. La qualité de l'intervention n'était pas en cause, car, deux ans plus tard à Boston, une greffe de rein faite entre deux jumeaux vrais devait réussir e […] Lire la suite

DIABÈTE

  • Écrit par 
  • Éric RENARD
  •  • 8 158 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Complications chroniques du diabète sucré »  : […] Les complications chroniques sont le problème majeur du diabète sucré. La normalisation insuffisante et inconstante de la glycémie par le traitement en constitue la cause principale, et ce par différents mécanismes affectant en particulier la paroi des vaisseaux sanguins et le métabolisme du tissu nerveux. Les facteurs de risque cardio-vasculaire (tabagisme, hypertension artérielle, hypercholesté […] Lire la suite

DIURÈSE

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 3 238 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Excrétion urinaire et diurèse »  : […] Il convient de rappeler que la formation de l'urine met en jeu d'une part le sang, dont le rein assure l'épuration, d'autre part le néphron, unité fonctionnelle microscopique du tissu rénal, comprenant un glomérule coiffant un peloton de capillaires sanguins et un tubule, de forme compliquée, également en rapport intime avec un réseau de capillaires très dense . Les différentes phases de la sécré […] Lire la suite

EXCRÉTION

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 257 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Protonéphridies et métanéphridies »  : […] Les protonéphridies apparaissent chez les Platheminthes (planaires). Elles dérivent dans ce cas de l'ectoderme, mais cela n'est pas une règle générale. Elles sont constituées par un ensemble de cellules qui s'ouvrent sur un canal excréteur. Cette structure peut être unique, paire ou multiple, à disposition métamérique (Annélides). Les protonéphridies, comme de nombreux organes excréteurs, ont un […] Lire la suite

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 737 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Symptômes généraux des fièvres hémorragiques virales »  : […] Les signes et symptômes spécifiques, ainsi que la gravité et la létalité de la maladie, varient selon le type de FHV. Néanmoins, ils incluent toujours un syndrome de maladie fébrile aiguë caractérisée notamment par une fièvre marquée, de la fatigue, des vertiges, des douleurs musculaires, une perte de force et un épuisement de l’organisme. Les FHV se signalent également par une augmentation de la […] Lire la suite

HAMBURGER JEAN (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH
  •  • 2 203 mots

Dans le chapitre « La réanimation médicale et le rein artificiel »  : […] La vie peut être mise en péril dans certains états pathologiques par des pertes ou des accumulations excessives d'eau et d'électrolytes, notamment de sodium et de potassium. Le contrôle d'un niveau équilibré de ces électrolytes est essentiel pour assurer le maintien d'un « milieu intérieur » favorable à la vie cellulaire. Dans le prolongement d'études expérimentales sur le métabolisme de l'eau, J […] Lire la suite

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 807 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En transplantation »  : […] Le rôle des antigènes HLA et H-2 (souris) en transplantation et survie des greffes a été la première observation, c'est pourquoi ils sont appelés couramment antigènes de transplantation. Par greffe de peau il a été démontré que le destin du greffon est fonction essentiellement de la compatibilité de deux systèmes : le système ABO (groupes sanguins) et le système HLA. Ces notions ont été rapideme […] Lire la suite

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hormones corticosurrénales »  : […] La partie corticale des glandes surrénales est d'origine mésodermique (cf.  surrénales ). On a pu en extraire un grand nombre de substances de nature stéroïde qui présentent des parentés chimiques avec les hormones génitales. Mais, seuls le cortisol, la corticostérone et l'aldostérone doivent être considérés comme de véritables hormones, les autres ne représentant que des stades intermédiaires […] Lire la suite

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contrôle neuro-hormonal des échanges hydro-électrolytiques »  : […] Les hormones de la glande cortico-surrénale, en particulier l' aldostérone , le cortisol et la cortisone ont la propriété de favoriser la rétention de Na + par l'organisme et l'élimination de K + . Elles agissent sur le néphron (unité fonctionnelle du rein, ), mais aussi sur l'absorption digestive et la répartition cellulaire de K + , de Na + et de Ca ++ . La régulation de l'aldostérone est sou […] Lire la suite

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les formes rares mendéliennes d'HTA »  : […] Bien qu'elles ne soient responsables que d'un faible pourcentage des hypertendus, l'étude de ces formes a permis une avancée considérable dans la compréhension moléculaire du déterminisme génétique de l'HTA. L'identification moléculaire de trois d'entre elles s'est faite entre 1992 et 1995. L'hyperaldostéronisme suppressible par la dexaméthasone associe une hypertension précoce, souvent apparue a […] Lire la suite

HYPOTHALAMUS

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 5 696 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contrôle de l'hypothalamus sur les régulations osmotiques et hydrominérales et sur le comportement de soif »  : […] Sans entrer dans le détail des mécanismes extrêmement complexes qui président au maintien d'une composition saline stable des compartiments liquidiens extracellulaires et intracellulaires, ainsi que de leurs échanges, nous rappellerons cependant qu'une des nécessités les plus critiques de l'homéostasie réside dans la conservation de l'iso-osmolarité entre ces deux compartiments. Tout déficit ou […] Lire la suite

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Complexes immuns circulants et néphropathies glomérulaires »  : […] L'analyse de la maladie sérique aiguë ainsi que l'analyse d'un certain nombre de modèles ont conduit Dixon à admettre que la présence de dépôts granuleux d'Ig dans les glomérules traduisait toujours le dépôt de complexes immuns formés dans la circulation. La mise au point d'un modèle de maladie sérique chronique, par injections répétées de protéine étrangère en quantité calculée pour équilibrer l […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul JUNGERS, « REIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rein/