HÉMATOME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Épanchement sanguin collecté dans une cavité néoformée au sein d'un tissu ou entre les tissus. Un hématome peut être traumatique ou spontané, mais il est toujours la conséquence d'une rupture vasculaire.

L'hématome tire sa gravité, s'il est très volumineux, de l'hémorragie interne dont il est la conséquence ; de sa situation, entraînant la compression d'un parenchyme noble (action de l'hématome extra- ou sous-dural sur le cerveau) ou sa destruction (cas de l'hématome intracérébral).

L'épanchement se résorbe spontanément en quelques semaines, laissant un tissu fibreux cicatriciel. Celui-ci peut déterminer des troubles locaux ; il en est ainsi de la périnéphrite rétractile comprimant le rein après un hématome périrénal. La lésion peut s'infecter et se transformer en abcès, ou se rompre, et tout hématome tant soit peu important devra être évacué et drainé chirurgicalement.

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HÉMATOME  » est également traité dans :

HÉMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Édith FRESSINAUD, 
  • Dominique MEYER
  •  • 4 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hémorragies intratissulaires »  : […] L'hémorragie peut se produire dans le tissu cellulaire (hématome sous-cutané) et dans les muscles (hématomes intramusculaires). Ces hématomes intramusculaires, de localisation variée, entraînent par leur importance des troubles de compression vasculaire ou nerveuse et conduisent parfois à l'évacuation chirurgicale pour pallier les séquelles fonctionnelles. Une localisation très particulière est c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemophilie/#i_19488

HÉMORRAGIES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SOULIER
  • , Universalis
  •  • 4 292 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Principales localisations »  : […] Les hémorragies cutanées , pétéchies (petites hémorragies cutanées de la taille de confettis, qui surviennent spontanément sous forme de «  purpura »), et ecchymoses (classiques « bleus ») se rencontrent aussi bien dans les purpuras d'origine vasculaire ou plaquettaire, que dans les atteintes de la coagulation proprement dite. Les hémorragies muqueuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemorragies/#i_19488

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Lésions traumatiques crâniennes : formes cliniques »  : […] – Au niveau de l'os crânien, une fracture n'est pas rare. Contrairement à une croyance très répandue, la fracture du crâne ne comporte en elle-même aucune gravité. Cependant, elle implique une surveillance particulière du blessé, car elle peut être à l'origine d'une hémorragie dans l'espace extra-dural. En revanche, lorsque existent un enfoncement osseux et, à plus forte raison, une plaie crânio- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_19488

TÊTE ET COU

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 13 400 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Affections cranio-encéphaliques »  : […] Les traumatismes justifient par leur fréquence la première place. Ils sont dominés par l'importante notion de perte de connaissance ; lorsqu'elle est absente, on parle de traumatisme crânien simple ; parfois associé à une plaie du cuir chevelu, un hématome orbitaire, une épistaxis, ce traumatisme impose cependant une radiographie face et profil du crâne, qui peut révéler l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tete-et-cou/#i_19488

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « HÉMATOME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematome/