PSYCHOLOGIE SOCIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tendances actuelles

Le domaine d’étude des stéréotypes et de la discrimination témoigne d’un dynamisme constant depuis ses premiers développements durant les années 1920 et sera choisi ici pour illustrer certaines tendances actuelles de la psychologie sociale qui touchent partiellement d’autres domaines. Ce champ de recherche a ainsi affiné ses concepts en distinguant les formes de la discrimination et les profils de personnalité qui y sont enclins. Ont également été identifiés de nouveaux processus comme l’infra-humanisation (l’attribution à une catégorie sociale donnée d’un gradient d’humanité inférieur), les processus de justification et leur rhétorique. L’ubiquité des processus automatiques – et donc non conscients – a été particulièrement démontrée dans ce domaine d’études, marquant en cela profondément la psychologie sociale et renouvelant l’actualité des travaux de Nisbett et Wilson (1977) sur les apories de l’introspection. Parmi les travaux novateurs, certains expliquent le rôle des « certificats de moralité » : lorsqu’un individu a antérieurement manifesté des conduites non discriminatoires, cela peut favoriser par la suite l’apparition de conduites empreintes de discrimination. Par ailleurs, les recherches consacrées à la suppression de l’expression des préjugés ont indiqué que celle-ci fait appel chez l’individu à ses ressources d’autorégulation. Les études sur l’épuisement du soi établissent ainsi qu’une mobilisation ponctuelle coûteuse de ressources d’autorégulation (par la réalisation d’une tâche appropriée) augmente la probabilité que ces ressources se révèlent moins disponibles lors d’une sollicitation subséquente et augmente corollairement le recours aux stéréotypes. Des motivations, jusqu’alors peu explorées et susceptibles de favoriser le recours aux stéréotypes, ont par ailleurs été identifiées par la théorie de la gestion de la terreur. Enfin, le développement d’outils implicites a permis d’établir des prédicteurs comportementaux nouveaux. L’essor des neurosciences sociales a introduit de nouveaux [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur de psychologie sociale, directeur de la Maison des sciences de l'homme-Alpes, Gières

Classification


Autres références

«  PSYCHOLOGIE SOCIALE  » est également traité dans :

ACCULTURATION

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 8 291 mots

Formé à partir du latin ad, qui exprime le rapprochement, le terme acculturation a été proposé dès 1880 par les anthropologues nord-américains. Les Anglais lui préfèrent celui de cultural change (moins chargé de valeurs ethnocentriques liées à la colonisation : Malinowski), les Espagnols celui de transculturation (F. Ortiz), et les Français l'expression d' interpénétration des civilisations. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acculturation/#i_12959

ACTION COLLECTIVE

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 471 mots

Dans le chapitre « Les approches psychosociologiques »  : […] Le jeu de l'influence et du charisme, les mécanismes de contagion mentale et le rôle des croyances, des attentes et des frustrations ont été les premiers facteurs évoqués pour expliquer les raisons incitant les individus à adhérer et participer à des entreprises collectives. Ainsi, Gustave Le Bon ( Psychologie des foules , 1895) rend compte de la formation d'une foule par l'action de meneurs e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-collective/#i_12959

ADAPTATION - Adaptation sociale

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 248 mots
  •  • 1 média

Le concept d'adaptation sociale va de pair avec celui d' intégration sociale. L'adaptation décrit les mécanismes par lesquels un individu se rend apte à appartenir à un groupe. L'intégration, ceux par lesquels le groupe admet un nouveau membre. L'adaptation insiste sur les changements chez l'individu, qui sont la condition de l'intégration. De nombreuses études de psychologie sociale ont porté su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-sociale/#i_12959

AGRESSION (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 899 mots

L’agression est définie comme un comportement qui vise à blesser intentionnellement un individu motivé à se soustraire à ce traitement. Les recherches conduites sur les formes et fonctions du comportement agressif ont mobilisé des méthodologies extrêmement variées (statistiques publiques judiciaires et policières, enquêtes de victimation ou de délinquance autoreportée, observations, tests cogniti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agression-psychologie-sociale/#i_12959

SUSPECTS APPARENCE DES, psychologie

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 1 564 mots

Les jugements que nous portons à l’égard de celles et ceux avec qui nous interagissons au quotidien ne reposent parfois que sur de simples associations entre des traits physiques et des traits de caractère. L’utilisation de ces heuristiques (raccourcis mentaux) par les acteurs judiciaires pour sceller le sort de suspects dans des affaires criminelles a naturellement fait l’objet de débats controv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apparence-des-suspects-psychologie/#i_12959

ASCH SOLOMON (1907-1996)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN
  •  • 305 mots

Psychologue social d'inspiration gestaltiste, Solomon Asch soulignait la nécessité d'envisager l'individu dans sa globalité en prenant en compte le contexte dans lequel s'insère le comportement social. Né à Varsovie en 1907, il émigre à New York avec sa famille en 1920. Il effectue un doctorat sur l'apprentissage à Columbia avant d'enseigner à Brooklyn College (1940-1943). Il découvre le gestalti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solomon-asch/#i_12959

ATTITUDE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 4 164 mots
  •  • 2 médias

Le mot attitude vient du latin aptitudo. Son sens primitif appartient au domaine de la plastique : « Manière de tenir le corps. [Avoir] de belles attitudes », dit Littré. Du physique le terme se transpose au moral : « L'attitude du respect » ; puis il déborde le moral pour indiquer des dispositions diverses : « Le gouvernement par son attitude a rassuré les amis de la paix », dit encore Littré. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attitude/#i_12959

ATTRIBUTION CAUSALE, psychologie sociale

  • Écrit par 
  • Olivier CORNEILLE
  •  • 961 mots

Afin de mieux comprendre et prédire leur environnement, les individus tentent régulièrement d’identifier les causes responsables d’événements physiques et de comportements sociaux. L’attribution causale concerne les processus psychologiques impliqués dans ce raisonnement. Elle peut également être entendue comme le produit de ce raisonnement (« si Jean a raté son examen, c’est parce qu’il est pare […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attribution-causale-psychologie-sociale/#i_12959

BALES ROBERT (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 72 mots

Psychosociologue américain, Robert F. Bales est, après Jacob L. Moreno, le grand spécialiste de la dynamique de groupes. De 1946 à 1949, il observe des groupes de discussion et, au terme d'un long travail empirique, met au point un système d'analyse des processus d'interaction et un certain nombre de tests sociométriques permettant de déterminer le rôle de chaque participant et son évolution. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-bales/#i_12959

BANDURA ALBERT (1925- )

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 436 mots

Albert Bandura, né au Canada, est considéré comme l’un des psychologues sociaux les plus influents du xx e  siècle. Après un doctorat à l’université de l’Iowa, il a réalisé la majorité de sa carrière à l’université Stanford. Président de l’Association américaine de psychologie, il a reçu de prestigieuses distinctions dans le monde entier. Dans ses premiers travaux, il s’est attaché à dépasser les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-bandura/#i_12959

BAVELAS-LEAVITT EXPÉRIENCES DE

  • Écrit par 
  • Xavier ROZE
  •  • 296 mots

En application du modèle mathématique proposé par Alexander Bavelas (né en 1920) pour l'analyse des réseaux de communication, Harold J. Leavitt (1922-2007) a étudié quatre réseaux à indices de centralité différents (centralisé, en Y, en chaîne et circulaire). Le dispositif expérimental, qui permet la modification des canaux de communication, réunit cinq sujets qui ne communiquent entre eux que par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experiences-de-bavelas-leavitt/#i_12959

COGNITION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 024 mots

Si la psychologie sociale étudie la manière dont les pensées, les émotions et les comportements sont influencés par autrui et l’affectent, la cognition occupe une place tout à fait privilégiée dans la discipline. Mobilisant de façon intensive les modèles de l’attention, de la mémoire, du raisonnement et de la formation de concepts, la cognition sociale est un courant de recherche très actif, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-sociale/#i_12959

COMMUNICATION - Les processus de la communication

  • Écrit par 
  • Robert PAGÈS
  •  • 6 240 mots

Dans le chapitre « Les réseaux de communication »  : […] L'étude des réseaux de communication est au fond une psychosociologie écologique de la communication : elle porte sur les conditions de milieu dans lesquelles la communication s'exerce ; elle est née d'une traduction en termes de graphes (liaisons graphiques entre éléments d'ensembles de points) des idées de Kurt Lewin (1936) sur une «  psychologie topologique » qui séparait des régions psycholog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-les-processus-de-la-communication/#i_12959

CONFORMISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 022 mots

Le conformisme désigne le processus d'influence sociale par lequel une personne est amenée à aligner ses propres perceptions, croyances ou conduites sur celles d'un ensemble d'autres personnes. Commander la même boisson que ses amis lors d'une sortie, adopter les codes vestimentaires en usage dans son entourage professionnel, ou encore adhérer aux préjugés en vigueur dans son nouveau club sportif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conformisme-psychologie/#i_12959

CONSOMMATION - Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 8 995 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'influence de l'univers interpersonnel (le groupe) »  : […] Quel que soit le concept central mis en relief (motivation, perception, attitude), l'approche individuelle analyse l'acte d'achat comme la résultante d'une décision prise par un acheteur isolé. Ce faisant, elle tend à ignorer la dimension sociale de l'achat et de la consommation. Or les normes sociales, souvent informelles, guident également notre comportement. Comment fonctionnent ces normes ? Qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-comportement-du-consommateur/#i_12959

CONSPIRATIONNISME

  • Écrit par 
  • Emmanuel TAÏEB
  •  • 6 437 mots

Dans le chapitre « Le déploiement d’un imaginaire sombre »  : […] La sociologie des croyances, comme l’anthropologie des traditions orales et du folklore, évoquent un imaginaire « nocturne », tissé de mensonges et de secrets : le discours complotiste dresse une cartographie inquiétante où l’envers souterrain du visible se révèle et où se dessinent des organigrammes fantastiques montrant des loges derrière les loges. Tout un univers fantasmatique fait aussi de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conspirationnisme/#i_12959

DÉSIRABILITÉ SOCIALE

  • Écrit par 
  • Benoît DOMPNIER
  •  • 309 mots

Le terme « désirabilité sociale » renvoie à deux concepts distincts mais reliés. D’une part, il désigne l’adéquation de pensées (par ex., croyances, opinions, jugements) ou de comportements avec les normes sociales en vigueur dans un contexte social ou culturel donné. Ainsi sont définis comme socialement désirables les pensées et comportements en accord avec ce que les individus doivent penser ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desirabilite-sociale/#i_12959

DÉVELOPPEMENT DU SOI

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 1 040 mots

Le soi n’est pas présent à la naissance, mais se développe tout au long de la vie de l’individu, et plus particulièrement chez le jeune dans le cadre d’une interaction entre l’évolution des capacités cognitives personnelles et l’influence des agents de socialisation (parents, institution scolaire…). Six grandes étapes de développement du soi ont été identifiées (Harter, 1999). Durant la toute pet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-soi/#i_12959

DÉVELOPPEMENT SOCIAL, psychologie

  • Écrit par 
  • Michel DELEAU
  •  • 1 872 mots

Dans le chapitre « Les conduites agressives »  : […] Par contraste, les conduites agressives sont négativement orientées vers autrui. Les premières agressions physiques se manifestent de la fin de la première année au début de la troisième en réponse à des situations de frustration ou de concurrence conflictuelle, la manipulation d’un jouet par exemple. Les attitudes d’opposition/défiance associées à des conduites agressives physiques directes sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-social-psychologie/#i_12959

ÉCHANTILLON & ÉCHANTILLONNAGE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 590 mots

Le problème de la construction d'un échantillon se pose lorsqu'on n'a pas les moyens d'observer l'ensemble des personnes ou l'ensemble des situations auxquelles on s'intéresse. On appelle « population » cet ensemble qui constitue l'objet de l'étude. On fait porter l'observation sur un échantillon de la population ; on voudrait cependant conclure non seulement sur l'échantillon qu'on a observé mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echantillon-et-echantillonnage/#i_12959

ÉLECTIONS - Sociologie électorale

  • Écrit par 
  • Patrick LEHINGUE
  •  • 5 417 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le paradigme de Michigan »  : […] À partir des années 1960, autour du Survey Research Center de l'université de Michigan, des chercheurs – notamment Angus Campbell et Philip Converse –, pour la plupart psychosociologues de formation, vont construire, sur la base de sondages nationaux pré- et post-électoraux, un modèle concurrent de celui de l'école de Columbia. La fortune critique de cette nouvelle matrice conceptuelle sera te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elections-sociologie-electorale/#i_12959

EMPATHIE

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 1 394 mots

Dans le chapitre « Fonctions et limites de l’empathie »  : […] Les recherches en psychologie sociale et en neurosciences sociales appuient l’idée que le partage émotionnel et le souci de l’autre (deux composants de l’empathie) jouent un rôle central dans la motivation des conduites prosociales ainsi que dans le développement de la morale chez l’enfant. Mais ces relations sont loin d’être systématiques ou indépendantes de l’identité sociale des personnes, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empathie/#i_12959

ENFANCE (Les connaissances) - La socialisation

  • Écrit par 
  • Philippe MALRIEU
  •  • 5 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les théories »  : […] De ce double processus, les théories de la socialisation soulignent tel ou tel aspect, en fonction des idéologies qui leur sont sous-jacentes, mais aussi en raison des méthodes qu'elles privilégient. Ainsi a-t-on relevé la tendance des Anglo-Saxons à souligner dans la socialisation les relations interpersonnelles, la recherche par les individus de l'utile et du plaisir, tandis que les sociologues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-socialisation/#i_12959

ENVIRONNEMENT SOCIAL DE LA CLASSE D'ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Céline DARNON
  •  • 1 072 mots

Dans le chapitre « Impact des appartenances groupales  »  : […] Au-delà des comparaisons interpersonnelles, la situation « être en classe » implique également nombre de comparaisons entre groupes de statuts différents. La psychologie sociale s’intéresse beaucoup aux stéréotypes associés à chacun de ces groupes. Être une fille, un garçon, être issu ou non d’une minorité ethnique, ou d’un milieu social plus ou moins favorisé ne devraient pas, dans l’école répub […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-social-de-la-classe-d-ecole/#i_12959

ERIKSON ERIK HOMBURGER (1902-1994)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 235 mots

Né le 15 juin 1902 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne), Erik Erikson s'installe à Vienne en 1927, où il s'occupe des quatre enfants de l'Américaine Dorothy Tiffany Burlingham, qui étudie la psychanalyse avec Sigmund Freud. Erikson suit les enseignements d'Anna Freud à l'Institut de psychanalyse, s'initie à la méthode d'enseignement de Maria Montessori, crée une école pilote avec Anna Freud, entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erik-homburger-erikson/#i_12959

FESTINGER LEON (1919-1989)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 386 mots

Leon Festinger est une figure centrale de la psychologie sociale du xx e  siècle. Originaire de New York, titulaire d’un doctorat de l’université de l’Iowa sous la direction de Kurt Lewin, il a travaillé dans plusieurs universités prestigieuses, dont Stanford. De nombreuses distinctions ont émaillé la carrière de ce chercheur et théoricien hors norme, loué pour son exceptionnelle créativité. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-festinger/#i_12959

FONDAMENTALISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Vassilis SAROGLOU
  •  • 1 067 mots

Le terme « fondamentalisme » désignait, au début du xx e  siècle, le mouvement protestant américain qui prônait un retour antimoderniste à certains « fondamentaux » du christianisme : infaillibilité de la Bible, historicité des miracles, véracité littérale de dogmes chrétiens. Progressivement, le terme s’est élargi pour désigner l’intransigeance idéologique en ce qui concerne les croyances, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondamentalisme-psychologie/#i_12959

FOULE

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 848 mots

Que la question de la psychologie des foules ne soit apparue qu'au xix e siècle s'explique peut-être par le fait qu'avec les sociétés industrielles nous voyons se développer le phénomène de l'entrée des masses dans la vie publique, l'intervention du nombre comme facteur politique, le poids arithmétique des majorités contre les élites. C'est, en tout cas, la raison que se donne Gustave Le Bon, pub […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foule/#i_12959

FROMM ERICH (1900-1980)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 186 mots

Né à Francfort-sur-le-Main, Erich Fromm étudia la sociologie à Heidelberg, à Francfort et à Munich : il s'initia à la psychanalyse à l'université de Munich et auprès de l'Institut de psychanalyse de Berlin de 1923 à 1925. Il fut analysé par Hanns Sachs. À Berlin, il admire les travaux de G. Groddeck, qui n'est pas accepté par la communauté analytique de l'époque. Psychanalyste d'obédience freudien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-fromm/#i_12959

GILLIGAN CAROL (1936- )

  • Écrit par 
  • Sandra LAUGIER
  •  • 1 120 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un autre regard sur l’éthique »  : […] Carol Gilligan, après des études en littérature et en psychologie, s’est orientée vers la psychologie sociale pour sa thèse à l’université Harvard, puis dans les recherches qu’elle a menées auprès de Lawrence Kohlberg, psychologue du développement qui l’a influencée... et qui a également fourni le point de départ de ses critiques. À la suite d’une enquête menée auprès de filles et de femmes, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carol-gilligan/#i_12959

GROUPE DYNAMIQUE DE

  • Écrit par 
  • Didier ANZIEU
  •  • 3 606 mots

Dans le chapitre « Les démocraties occidentales et le groupe »  : […] Les concepts des sciences sociales correspondent souvent à la prise de conscience de problèmes posés à la société en un moment donné. Il en est ainsi pour celui de dynamique de groupe. Ce n'est pas par hasard s'il est inventé en 1944, en pleine guerre mondiale, par Kurt Lewin (1890-1947), psychologue expérimentaliste allemand qui avait émigré depuis près de quinze ans en Amérique. Pour lui, cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique-de-groupe/#i_12959

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Groupe primaire »  : […] Selon l'inventeur de l'expression, Charles Horton Cooley, le groupe primaire est caractérisé par des relations intimes d'association et de coopération ; mais il est, au moins, une autre acception bien différente, d'origine psychologique et psychanalytique, puisque, pour Freud en particulier, « un groupe primaire est formé d'un certain nombre d'individus, qui ont un idéal commun en la personne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-social/#i_12959

HONNETH AXEL (1949- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 858 mots

Dans le chapitre « Les sphères de reconnaissance »  : […] Ce changement de paradigme conduit à ne plus concevoir l’agir communicationnel seulement sous l’aspect de l'entente rationnelle mais au sens des conditions de reconnaissance. Il a aussi des implications importantes quant au rapport de la Théorie critique au marxisme et, plus globalement, à l’articulation entre une philosophie morale et politique avec une philosophie sociale. Axel Honneth ne rédui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-honneth/#i_12959

IMAGINAIRE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Pierre ANSART
  •  • 1 312 mots

Dans le chapitre « Les fonctions sociales de l'imaginaire social »  : […] Cette problématique de l'imaginaire n'est pas récente : elle a reçu des réponses élaborées depuis les origines de la réflexion philosophique ; elle a été renouvelée par les fondateurs modernes des sciences sociales. Ainsi, dans ses écrits sur la vie politique de son temps, Karl Marx insiste sur « le poids très lourd » que seraient les traditions anciennes dans le déroulement des révolutions. Dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-social/#i_12959

INCIVILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 4 278 mots

Dans le chapitre « Vers une science des mœurs »  : […] Comment faire pièce à l'agressivité inhérente au sujet et qui constamment menace de s'actualiser en violence collective – ou en menues incivilités ? Tel est bien le problème qu'ont à « régler » les institutions, et à résoudre ceux qui ont la charge d'en assurer le fonctionnement. Le corpus formé par les œuvres majeures des sciences sociales, politiques et juridiques est riche d'éléments de réponse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incivilite/#i_12959

INTERACTION, sciences humaines

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sources kantiennes, épistémologie comparée et genèse phénoménologique »  : […] Ainsi que le soulignent encore Park et Burgess, c'est de la Critique de la raison pure , rompant avec le système leibnizien des monades, que la notion d'interaction a reçu ses lettres de noblesse. « Le concept d'interaction universelle, écrivent les auteurs, a été formulé en premier par la philosophie. Kant rangeait la communauté ou la réciprocité parmi les catégories dynamiques. Dans la théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interaction-sciences-humaines/#i_12959

INTERACTIONNISME SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Yves WINKIN
  •  • 1 344 mots

Dans le chapitre « Origines »  : […] L'expression elle-même a été proposée presque par hasard en 1937 par le sociologue américain Herbert Blumer (1900-1987). Il l'a progressivement affinée dans une série d'articles parus au cours des quarante années suivantes, contribuant ainsi à faire émerger un courant cohérent à partir d'idées éparses, empruntées à divers philosophes et psychologues américains de la fin du xix e et du premier ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactionnisme-symbolique/#i_12959

JEU - Le jeu dans la société

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 4 893 mots
  •  • 2 médias

À travers ses manifestations diverses, le jeu apparaît en définitive comme une manière de prendre quelque distance à l'égard des déterminations qui, dans la vie sociale courante, fixent l'individu à sa place et le situent dans le monde qui l'entoure. On retrouve ainsi l'un des sens apparemment secondaires du mot, puisque l'on dit d'une pièce qui n'est pas entièrement prise dans un mécanisme qu'ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-le-jeu-dans-la-societe/#i_12959

JUMEAUX (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michèle CARLIER
  •  • 2 508 mots

Dans le chapitre « La gémellité : une relation sociale enrichissante »  : […] Comparée aux autres relations intrafratrie, la relation entre jumeaux se distingue par la durée et l’intensité du temps passé ensemble. En moyenne, les jumeaux MZ sont plus dépendants l’un de l’autre que les jumeaux DZ. Au-delà de ce constat, il faut s’interroger sur les conséquences de cette plus grande dépendance interpersonnelle des jumeaux. L’idée souvent admise de la nécessité de séparer les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumeaux-psychologie/#i_12959

KARDINER ABRAM (1891-1981)

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 2 580 mots

Il est difficile de classer Kardiner, mais cette difficulté même permet de le situer – et comme un des pères fondateurs – dans le groupe des savants qui ont placé leurs travaux sous le titre de Culture et personnalité. Un titre qui affiche le programme de ce qu'on appelle l' anthropologie culturelle : « anthropologie », parce qu'il s'agit d'étudier l'homme ; « culturelle », parce qu'on choisit de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abram-kardiner/#i_12959

KATZ ELIHU (1926- )

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 301 mots

Psychosociologue américain de l'université de Chicago, Elihu Katz s'est particulièrement attaché à l'étude de la diffusion de l'information. Dans un livre consacré aux décisions d'achat dans une petite ville des États-Unis, Personal Influence : the Part Played by People in the Flow of Mass Communication (1955), Katz, avec Lazarsfeld coauteur de l'ouvrage, développe et formalise, grâce à une enquê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elihu-katz/#i_12959

LAZARSFELD PAUL (1901-1976)

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 1 590 mots

Dans le chapitre « Un sociologue aux États-Unis »  : […] En septembre 1932, Lazarsfeld part pour les États-Unis muni de la bourse Rockefeller que lui avait value l'étude sur Marienthal. À l'expiration de sa bourse, il retourne en Europe. En 1934, le Parti socialiste d'Autriche est déclaré illégal. La plupart des membres de sa famille sont arrêtés. Il perd son poste dans l'enseignement secondaire. Seule est maintenue la vague charge de cours à l'universi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-lazarsfeld/#i_12959

LE BON GUSTAVE (1841-1931)

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 580 mots

Sociologue français, célèbre par l'intérêt qu'il porta à la « psychologie des foules ». Gustave Le Bon fut un esprit universel et un polygraphe abondant. De formation médicale, il se distingua dans les ambulances mobiles en 1870, publia des travaux sur le choléra, sur la mort apparente, sur l'hygiène du soldat, sur l'asphyxie ; puis il se tourna vers l'anthropologie et fut chargé en 1884 d'une mis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-le-bon/#i_12959

LEWIN KURT (1890-1947)

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 2 089 mots

Dans le chapitre « L'univers psychologique »  : […] Intimement solidaire d'une œuvre expérimentale progressivement étendue de la personnalité aux groupes restreints et, de là, aux sociétés réelles, l'entreprise théorique conçue par Lewin aux environs de 1920 s'est en effet donné pour fin de garantir aux sciences de l'homme non seulement la rigueur de leur méthodologie, mais aussi la spécificité de leur objet, gage de leur fécondité dans les secteu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-lewin/#i_12959

LINTON RALPH (1893-1953)

  • Écrit par 
  • Michel AGHASSIAN
  •  • 289 mots

Né à Philadelphie, Ralph Linton pratiqua pendant quelques années l'archéologie (fouilles aux États-Unis, au Guatemala, aux îles Marquises) avant de s'orienter vers l'anthropologie culturelle. Nommé en 1922 assistant d'ethnologie au Field Museum, à Chicago, il fut envoyé à Madagascar où il étudia, de 1925 à 1928, les Betsileo et les Tanala. Il fut ensuite appelé à enseigner successivement à l'unive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-linton/#i_12959

LOYAUTÉ

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 3 711 mots

Dans le chapitre « Les cadres sociaux de la loyauté »  : […] C'est dans trois contextes que se pose le problème de la loyauté : celui de la famille, celui des organisations, celui de l'État. Bien entendu, être loyal à ses parents n'est pas la même chose qu'être loyal à l'égard de l'entreprise qui nous emploie, ou envers l'État dont nous sommes citoyens. Mais, dans les trois cas, la loyauté s'analyse comme un ensemble de devoirs plus ou moins contraignants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loyaute/#i_12959

MAYO ELTON (1880-1949)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 447 mots

Généralement considéré comme l'initiateur des recherches sur les relations humaines dans l'industrie, Elton Mayo est l'une des figures les plus représentatives de la psychosociologie moderne. Australien, il acquiert une formation de psychologue à l'université d'Adélaïde et entreprend très tôt des études sur l'industrie dans son pays. Mais c'est aux États-Unis qu'il connaît la phase la plus féconde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elton-mayo/#i_12959

MEAD GEORGE HERBERT (1863-1931)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 728 mots

Fortement marqué par les théories évolutionnistes, le philosophe américain George Herbert Mead a exercé une influence considérable sur le développement des sciences sociales. Pragmatiste, ami intime de John Dewey, il a largement contribué à combler le fossé qui séparait la psychologie individuelle de la sociologie. Il est généralement regardé comme l'un des pères fondateurs de la psychologie socia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-herbert-mead/#i_12959

MILGRAM STANLEY (1933-1984)

  • Écrit par 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 322 mots

Stanley Milgram, né en 1933, est une figure emblématique de la psychologie sociale du xx e  siècle. Après des études en sciences politiques au Queens College de New York (1950-1954), il mène à bien un doctorat en psychologie sociale à Harvard (1954-1960) sur le thème du conformisme, sous la supervision de Solomon Asch. Pendant un séjour en Norvège et en France, il explore les différences culturel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-milgram/#i_12959

MOBILISATION DES RESSOURCES

  • Écrit par 
  • Olivier FILLIEULE
  •  • 3 808 mots

Dans le chapitre « Une alternative aux théories du comportement collectif »  : […] Au-delà de leur diversité, les théories du comportement collectif étaient marquées par une approche psychosociologique et normative des processus de mobilisation en laissant souvent de côté les facteurs macro-politiques et organisationnels. Par contraste, le modèle de la MR considère l'activité des mouvements sociaux comme idéologiquement légitime et résultant de comportements volontaires et inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilisation-des-ressources/#i_12959

MODE, sociologie

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Olivier BURGELIN
  •  • 5 673 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Arrière-plan anthropologique de la mode »  : […] Peut-être faut-il rechercher l'origine de la mode au-delà même de toute vie sociale. En tout état de cause, la psychobiologie du comportement paraît en mesure d'éclairer aussi bien le comportement qui consiste à suivre la mode que le choix des objets sur lesquels il s'investit. Ainsi, en l'absence de toute régulation sociale, on observe chez les singes anthropoïdes, comme d'ailleurs chez les très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-sociologie/#i_12959

MORENO JACOB LEVY (1892-1974)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 563 mots

Pionnier de la psychothérapie de groupe, de la sociométrie et du psychodrame, Jacob Levy Moreno, fils d'émigrés juifs, fit ses études de médecine et de philosophie à Vienne, où il se livra à ses premières expériences auprès de groupes d'enfants, de prostituées et de réfugiés. Il alla s'établir aux États-Unis en 1925, où il devait acquérir, par la suite, la nationalité américaine. En 1934, il créa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-levy-moreno/#i_12959

MOSCOVICI SERGE (1920-2014)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 434 mots

Serge Moscovici est l’un des intellectuels français ayant le plus influencé la théorisation mais aussi les fondements institutionnels du champ disciplinaire de la psychologie sociale. Homme de plusieurs œuvres célébrées par des distinctions très nombreuses, il a marqué également l’écologie politique tant par son engagement personnel que par ses ouvrages. Enfin, sa pensée s’est exercée de manière r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-moscovici/#i_12959

NÉGOCIATION, psychologie sociale

  • Écrit par 
  • Stéphanie DEMOULIN
  •  • 1 000 mots

La négociation, dans son acception admise au xxi e  siècle, est probablement une des activités sociales les plus largement répandues. Par négociation, on entend tout échange destiné à résoudre une divergence d’intérêts entre des parties qui se perçoivent en opposition. Ces parties peuvent autant représenter des groupes – par exemple, lorsque des nations en conflit cherchent à apaiser leurs tensio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/negociation-psychologie-sociale/#i_12959

OBÉISSANCE (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 000 mots

L’obéissance désigne le changement psychologique et comportemental qui se produit lorsqu’un individu accepte de suivre les instructions d’une autorité. L’assistant qui exécute les gestes requis par le chirurgien lors d’une opération à cœur ouvert ou le soldat qui se soumet à l’ordre de sa hiérarchie en envoyant un obus sur une cible ennemie sont des exemples de comportement d’obéissance. Les trav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obeissance-psychologie/#i_12959

ORGANICISME

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 2 866 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le tournant du siècle »  : […] La nature tout humaine de l'organisme social ne peut, en effet, que le différencier de l'organisme biologique dans lequel les parties sont naturellement dépourvues de conscience. On peut, par conséquent, situer dans la même perspective que celle de Worms l'organicisme de F.  Tönnies, celui de Durkheim ou enfin celui auquel recourent de nombreux psychologues sociaux. Si Tönnies reprend l'analogie o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organicisme/#i_12959

POPULISME

  • Écrit par 
  • Pierre-André TAGUIEFF
  •  • 8 423 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Vers une typologie des populismes »  : […] Dans l'ouvrage collectif Populism. Its Meanings and National Characteristics , publié en 1969 sous la codirection de Ghiţa Ionescu et d'Ernest Gellner, le populisme était enfin pris au sérieux par la science politique, la sociologie et l'anthropologie. Il faisait l'objet d'analyses fort diversifiées, mais qui, tout à la fois, montraient l'importance du phénomène (doctrine et mouvement) et mettaien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/populisme/#i_12959

PRÉJUGÉS ET DISCRIMINATION

  • Écrit par 
  • Markus BRAUER
  •  • 1 077 mots

Le terme  « préjugé » fait référence à une attitude défavorable envers les membres d’un groupe social. Cette attitude se manifeste sous forme d’évaluations négatives (par exemple, l’attribution de traits négatifs ou d’intentions malsaines) et de sentiments hostiles (le mépris, la haine…). Cette attitude constitue souvent une réaction défensive à une menace perçue pour son groupe d’appartenance, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prejuges-et-discrimination/#i_12959

PROPAGANDE

  • Écrit par 
  • Xavier LANDRIN
  •  • 7 628 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'hybridation du répertoire démocratique »  : […] Doit-on pour autant conclure qu'il n'existe pas de continuités logiques ou historiques entre les différents répertoires propagandistes ? Qu'il soit le fait de régimes autoritaires, totalitaires ou démocratiques, le travail de propagande révèle au contraire la présence d'invariants ou de régularités, comme le rappellent de nombreuses études. Plusieurs types de phénomènes sont ainsi relevés : la pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propagande/#i_12959

PSYCHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 4 733 mots

Dans le chapitre « Le cognitivisme, cadre conceptuel précurseur  »  : […] La naissance de la psychologie cognitive, au cœur du xx e  siècle, résulte, dans une étape initiale, de la coalescence d'un certain nombre de courants qui ont participé, chacun à sa manière, à l'approche globale qui a été caractérisée comme le « cognitivisme ». Ce nouveau concept a précédé la reconnaissance du domaine disciplinaire qui devait par la suite être désigné comme celui de la « psycholo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive/#i_12959

PSYCHOLOGIE DE LA RELIGION

  • Écrit par 
  • Vassilis SAROGLOU
  •  • 4 079 mots

Dans le chapitre « Développements théoriques »  : […] Depuis lors, la psychologie de la religion s’est développée et diversifiée tout au long du xx e  siècle et au début du xxi e  siècle en suivant, outre des théories et des mesures propres au domaine, les développements théoriques et les approches méthodologiques des autres disciplines psychologiques de base : psychologie de la personnalité, sociale, interculturelle, évolutionniste, développemental […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-religion/#i_12959

PSYCHOLOGIE DÉVELOPPEMENTALE DU LIFESPAN

  • Écrit par 
  • Patrick LEMAIRE
  •  • 1 527 mots

Dans le chapitre « L’évolution socio-émotionnelle »  : […] Pour comprendre le développement socio-émotionnel tout au long de la vie – comment évoluent nos compétences sociales et émotionnelles –, de nombreux travaux ont cherché à saisir comment nous gérons nos relations aux autres à différentes étapes de notre vie ou comment changent avec l’âge la compréhension de nos propres émotions et le contrôle que nous en avons. La façon dont les individus parvienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-developpementale-du-lifespan/#i_12959

PSYCHOLOGIE EN MILIEU CARCÉRAL

  • Écrit par 
  • Nathalie PRZYGODZKI-LIONET
  •  • 1 639 mots

Le rôle de la justice ne s’arrête pas à la fin du procès  : une fois le jugement prononcé, elle doit veiller à son exécution, tant pour la victime que pour l’auteur de l’infraction. Si celui-ci est condamné à une peine de prison ferme, il sera écroué dans un établissement pénitentiaire. La double mission de l’administration pénitentiaire, qui consiste à la fois à participer au maintien de la sécu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-en-milieu-carceral/#i_12959

PSYCHOLOGIE ET JUSTICE

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 4 415 mots

Les liens entre la psychologie et la justice ont commencé à s’établir à la fin du xix e  siècle et ont pour origine des affaires criminelles, par exemple le procès Van Puyenbroeck en 1910, parallèlement aux travaux menés dans divers champs de la psychologie. Des psychologues influents tels que Binet, Claparède, Stern ou encore Freud furent parmi les premiers à publier des études visant à décrire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-et-justice/#i_12959

PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE

  • Écrit par 
  • Serge GUIMOND
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « La cognition humaine est-elle de même nature à travers les cultures ? »  : […] On peut distinguer les processus cognitifs de traitement de l’information (la catégorisation, l’attention, la mémoire) et la nature de l’information à traiter. Mentalement, nous pouvons classer des objets dans différentes catégories comme nous pouvons classer des personnes dans différents groupes. L’existence de différences culturelles dans ces opérations mentales est admise par tous. De manière t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-interculturelle/#i_12959

RESSOURCES HUMAINES GESTION DES

  • Écrit par 
  • Géraldine SCHMIDT
  •  • 4 935 mots

Dans le chapitre « De l'administration du personnel aux relations humaines »  : […] La première moitié du xx e  siècle est marquée par les modèles productifs du taylorisme puis du fordisme. Au départ, dans ces modèles, il n'existe pas de fonction dévolue au personnel, l'entrepreneur prenant en charge les quelques aspects rudimentaires et essentiellement administratifs de la mission (versement des salaires en espèces, recrutements et départs sommaires, formation sur le tas...). C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-des-ressources-humaines/#i_12959

RUMEUR

  • Écrit par 
  • Philippe ALDRIN
  •  • 1 779 mots

Dans le chapitre « Fausses nouvelles et psychopathologie des masses »  : […] D'abord convoquée pour servir la « psychologie des foules » (Gustave Le Bon, 1895 ; Gabriel Tarde, 1901), la rumeur attise très vite la curiosité des « psychologues sociaux » qui l'envisagent comme la mécanique de diffusion des fausses informations (Clifford Kirkpatrick, 1932). L'analyse behavioriste prolonge fidèlement cette vision épidémiologique en voyant dans les rumeurs un phénomène modèle p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rumeur/#i_12959

SHERIF MUZAFER (1906-1988)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN
  •  • 326 mots

Muzafer Sherif est l’un des fondateurs de la psychologie sociale contemporaine. Né à Ödemiş (Turquie), il obtient deux maîtrises en psychologie à l'université d'Istanbul puis à Harvard. Il défend en 1935 à Columbia un doctorat sur la formation des normes sociales sous la direction de Gardner Murphy. Il y démontre notamment la convergence des membres d'un groupe vers une norme commune au niveau de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muzapher-sherif/#i_12959

SIMMEL GEORG (1858-1918)

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 759 mots

Dans le chapitre « Les fondements de la sociologie « formelle » »  : […] Très célèbre de son vivant et jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, Simmel a subi, en France surtout, une éclipse d'une vingtaine d'années, éclipse qui, comme celle de Weber d'ailleurs, trouve sa principale explication dans le fait que son œuvre ressortit à ce qu'on appelle souvent la sociologie de l'action. Or les principes de celle-ci sont peu compatibles avec les mouvements d'idées qui, comme le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-simmel/#i_12959

SOCIABILITÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 3 847 mots

Dans le chapitre « Sociabilité et société globale »  : […] La grande tradition sociologique, lorsqu'elle a pris en compte la question des formes du lien social, s'est attachée à mettre en relation types de sociabilité et phases historiques, en y ajoutant généralement un système d'évaluation qui s'appuyait sur une philosophie de l'histoire. C'est vrai d' Auguste Comte et de sa division de l'histoire de l'humanité en trois âges. C'est vrai de Karl Marx qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociabilite/#i_12959

SOCIOLOGIE CLINIQUE

  • Écrit par 
  • Vincent DE GAULEJAC
  •  • 2 756 mots

Dans le chapitre « Un peu d'histoire »  : […] Le vocable de sociologie clinique apparaît aux États-Unis dans les années 1930. Louis Wirth intitule ainsi un article publié dans l’American Journal of Sociology en 1931. Cette expression nouvelle renvoie soit à la sociologie médicale, soit à la sociologie pratique ( p ractical sociology ). À partir des années 1980, la sociologie clinique apparaît en Europe et en Amérique latine comme une orient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-clinique/#i_12959

SOCIOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Fabrice CLÉMENT
  •  • 2 957 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La sociologie et le rejet de la psychologie »  : […] À vrai dire, la sociologie s’est en grande partie constituée « contre » les sciences expérimentales de l’esprit qui se sont développées à la fin du xix e  siècle. Émile Durkheim, en particulier, a beaucoup œuvré pour fonder la sociologie en tant que discipline autonome. Mais il connaissait fort bien la psychologie, notamment grâce à un séjour qu’il effectua dans le laboratoire du fondateur de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-cognitive/#i_12959

SOCIOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean MAISONNEUVE
  •  • 3 203 mots
  •  • 3 médias

La sociométrie remonte aux travaux de J. L.  Moreno, qui publia en 1934 son principal ouvrage Who Shall Survive ? traduit en français sous le titre de Fondements de la sociométrie. Sociologue et psychiatre, Moreno s'intéressa à la fois à la qualité des relations interpersonnelles, à leur « vécu », et à leur quantité, à leur densité au sein des groupes sociaux. Le terme même de sociométrie est sign […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociometrie/#i_12959

SOI (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 914 mots

Le soi correspond à ce que nous voulons signifier en disant « je ». Les informations accumulées par l’individu sur lui-même sont si nombreuses et diverses qu’elles font de ce concept un objet complexe à étudier. Depuis la fin des années 1970, de très nombreuses recherches menées en psychologie sociale ont eu pour objectif de comprendre le soi en étudiant principalement son organisation, sa constru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soi-psychologie-sociale/#i_12959

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 876 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Une définition introuvable pour un objet paradoxal »  : […] À le considérer sous le seul aspect des sports d'affrontements, les historiens ont pu souligner que les hommes ont toujours joué à se battre. Ce qui s'est pérennisé à travers les civilisations, ce sont des jeux de luttes et de batailles dans lesquels la violence physique, plus ou moins atténuée, peut se donner libre cours. Mais ce qui s'est indéniablement opéré à travers le temps, c'est une euphé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sociologie/#i_12959

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

En 1887, un peu plus de dix ans avant l’Américain Norman Triplett pourtant considéré comme le fondateur de la psychologie sociale expérimentale, le médecin neurologue français Charles Féré est le premier à démontrer l’effet positif de la présence d’autrui sur la performance humaine, mesurée alors en termes de force exercée sur une poignée dynamométrique. Certes, il ne s’agissait pas là de l’acte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-sport/#i_12959

STOETZEL JEAN (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Alain GIRARD
  •  • 1 300 mots

De famille lorraine et alsacienne, normalien, agrégé de philosophie, Jean Stoetzel est né à Saint-Dié le 23 avril 1910. Après un détachement à l'université Columbia à New York et une guerre menée comme officier de liaison auprès de l'armée britannique, il enseigne dans le secondaire, puis, après son doctorat obtenu en 1943, dans le supérieur, successivement à Bordeaux, où il occupe la chaire de sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-stoetzel/#i_12959

STOUFFER SAMUEL ANDREW (1900-1960)

  • Écrit par 
  • Guy Olivier FAURE
  •  • 475 mots

Sociologue et psychosociologue américain, directeur, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, du laboratoire des relations sociales de l'université de Harvard, S. A. Stouffer aura marqué de façon décisive le développement des enquêtes d'opinions et d'attitudes pour avoir reconnu le rôle fondamental de l'utilisation des statistiques dans la recherche sociologique. Cette position dans l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-andrew-stouffer/#i_12959

TAJFEL HENRI (1919-1982)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN
  •  • 322 mots

Henri Tajfel est un psychologue social connu pour ses travaux sur les relations intergroupes. Né à Wloclawek (Pologne), il émigre en France en 1937 et commence des études de chimie. Naturalisé, il est mobilisé en 1939 et prisonnier de guerre jusqu’en 1945. Il étudie ensuite la psychologie et la pédagogie à Paris, Bruxelles et Londres, où il obtient un doctorat en psychologie. Naturalisé britanniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-tajfel/#i_12959

TARDE GABRIEL (1843-1904)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 3 511 mots

Si à certaines notions, fondamentales en sociologie – la conscience collective, l'idéal type, la communauté –, sont associés les noms de Durkheim, Weber et Tönnies, qu'elles suffisent à évoquer, c'est au thème de l' imitation que celui de Tarde demeure classiquement attaché. Le rôle essentiel que ce dernier a assigné à la répétition ainsi qu'aux phénomènes de contagion dans la formation et l'évolu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-tarde/#i_12959

THOMAS WILLIAM ISAAC (1863-1947)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 371 mots

À la fois sociologue et psychosociologue, William Isaac Thomas fut, jusqu'en 1918, le personnage central de l'école de sociologie de Chicago. Ses travaux constituent une contribution importante à l'élaboration de plusieurs concepts fondamentaux. Thomas se consacra principalement à l'étude des groupes d'immigrants et aux différents problèmes d'assimilation que ces groupes connaissent dans une commu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-isaac-thomas/#i_12959

ZAJONC ROBERT (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 395 mots

Figure centrale de la psychologie sociale expérimentale, Robert Zajonc a fortement marqué plusieurs champs de la psychologie, et appartient aux cent psychologues les plus fréquemment cités au xx e  siècle. Né en Pologne en 1923, il a éprouvé la tragédie de la Seconde Guerre mondiale en Europe au cours de laquelle il perdit ses parents, fut emprisonné, avant de fuir le fascisme et d’émigrer aux éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-zajonc/#i_12959

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent BÈGUE, « PSYCHOLOGIE SOCIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-sociale/