PSYCHOLOGIE DIFFÉRENTIELLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La personnalité

Les travaux sur la personnalité sont différentiels par nature dans la mesure où ils se proposent de montrer que nos conduites sont non seulement relativement cohérentes et stables, mais aussi individualisées. La psychologie différentielle décrit cette individualisation en faisant appel à des traits, le plus souvent évalués au moyen de questionnaires où l’on demande aux sujets de rapporter leur manière habituelle de se comporter dans des situations diverses. On utilise également des épreuves objectives ne faisant pas appel à l’introspection et des épreuves projectives.

La langue est très riche en matière de description de la personnalité au moyen de traits. On a d'abord inventorié ces descriptions, puis on a procédé à des condensations successives (approche dite « lexicographique ») qui ont conduit à la mise en évidence de cinq grands traits de personnalité bipolaires (les big five). Ces traits sont très généraux, aussi a-t-on défini des sous-traits ou des facettes (indiquées entre parenthèses dans la liste ci-dessous où les traits sont définis par un de leurs pôles) :

– extraversion (cordialité, grégarité, assurance, activité, recherche de sensations, émotions positives) ;

– agréabilité (confiance, loyauté, altruisme, acquiescement, modestie, attention) ;

– conscience (compétence, ordre, sens du devoir, aspiration à la réussite, autodiscipline, réflexion) ;

– instabilité émotionnelle (anxiété, agressivité, dépression, centration sur soi, impulsivité, vulnérabilité) ;

– ouverture (fantaisie, ouverture dans les domaines de l'esthétique, des sentiments, de l'action, des idées, des valeurs).

Un second mode d'établissement des traits est tout différent. On constate d'abord une forte variabilité sur un aspect de la conduite et l'on observe ensuite que les variations sur cet aspect de la conduite sont associées à des variations sur d'autres aspects. La dimension initiale, assez étroite, s'élargit donc progressivement pour donner naissance à un trait de personnalité. Illustrons cette démarche au moyen de deux exemples. Dans beaucoup de tâches cognitives, deux atti [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PSYCHOLOGIE DIFFÉRENTIELLE  » est également traité dans :

BINET ALFRED (1857-1911)

  • Écrit par 
  • Jacques PERSE
  •  • 1 368 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pédagogie et méthode expérimentale »  : […] Parallèlement, Binet s'intéresse à la psychologie de l'enfant ; en 1889, il crée avec Vaney un laboratoire de pédagogie expérimentale à l'école de la rue de la Grange-aux-Belles. Son dernier livre, Les Idées modernes sur les enfants (1911), est un bilan et une mise au point des acquisitions expérimentales de son temps et de ses propres réflexions en matière d'éducation. C'est au carrefour de cet […] Lire la suite

BINET-SIMON TEST DE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 483 mots

Le nom d'Alfred Binet reste attaché à la première échelle de développement intellectuel dont l'emploi ait été généralisé. La première version, parue en 1905 et élaborée avec la collaboration de Théodore Simon, a donné lieu à plusieurs remaniements aux États-Unis par Terman en 1918 et 1938, puis en France par René Zazzo. L'élaboration de cette échelle a son origine dans les recherches effectuées p […] Lire la suite

CATTELL JAMES MCKEEN (1860-1944)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 421 mots

Les historiens de la psychologie sont unanimes à reconnaître l'ampleur de la personnalité de James Cattell et l'influence déterminante qu'il exerça sur le développement de la psychologie aux États-Unis. Comme la plupart des psychologues américains de cette époque, Cattell reçut sa formation scientifique en Allemagne. Il étudia avec R. H. Lotze à Göttingen et avec W. Wundt à Leipzig. Il rencontra u […] Lire la suite

FACTORIELLE ANALYSE

  • Écrit par 
  • Mariano YELA
  •  • 4 915 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les théories fondamentales »  : […] L'analyse factorielle est née en 1904 avec l'ouvrage où C. Spearman (1863-1945) consigna les résultats de ses premiers travaux : General Intelligence Objectively Determined and Measured. Les recherches de Spearman, auxquelles il faut associer celles de G. H. Thomson (1881-1955), caractérisent ce que l'on a appelé la période de l' analyse unifactorielle , du fait que les théories dominantes s'attac […] Lire la suite

GALTON sir FRANCIS (1822-1911)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 458 mots
  •  • 1 média

Gentilhomme anglais, voyageur et explorateur ( Narrative of an Explorer in Tropical South Africa , 1853), savant qui s'intéressa de façon brillante aux disciplines les plus diverses, sir Francis Galton a surtout contribué à l'étude de l'homme (par l'anthropométrie et l'eugénique) et, plus précisément, à la naissance de la psychologie différentielle. Cousin de Charles Darwin, Galton a été attiré e […] Lire la suite

GENRE ET COGNITION

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 1 133 mots
  •  • 1 média

Les différences entre le genre masculin et le genre féminin sont appréhendées par de nombreuses disciplines : anthropologie, sociologie, histoire, biologie, etc., et toutes les approches psychologiques ont quelque chose à dire sur ce sujet. L'une d'elles consiste à procéder à des comparaisons au moyen de procédures standardisées, en veillant à ce que les échantillons définis par le genre diffèrent […] Lire la suite

KLAGES KARL LUDWIG (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Pierre FAIDEAU
  •  • 1 171 mots

Né à Hanovre, Ludwig Klages étudia d'abord la physique et la chimie, puis, aux universités de Leipzig, Hanovre et Munich, la psychologie et la philosophie. C'est à Munich qu'il rédigea, en collaboration avec H. H. Busse, Die graphologische Praxis et Graphologischen Monathefte . Il vint en Suisse en 1917, à Rüschlikon, près de Zurich, chez la fille de Conrad Ferdinand Meyer, et donna des leçons de […] Lire la suite

PERSONNALITÉ

  • Écrit par 
  • Jérôme ROSSIER
  •  • 5 262 mots

La personnalité rend compte de ce qui caractérise les comportements usuels d’une personne, ce qui la distingue des autres et lui confère sa singularité. Le terme « personne » vient du latin persona , qui désigne le masque de l’acteur du théâtre antique au travers duquel ( per ) passe le son ( sona ) et correspond au terme grec du même sens, πρόσωπον. Selon cette définition, la personnalité corresp […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Alfred Binet, psychologue de la mémoire, de l’attention et de l’intelligence »  : […] L’approche psychophysiologique de Charcot établissant un lien entre la neurologie et la psychologie se trouvait en opposition avec celle de Wundt centrée sur l’étude de sujets normaux entraînés aux procédures expérimentales de laboratoire. L’opposition des méthodes était manifeste et c’est le psychologue français Alfred Binet qui établira un lien entre ces deux écoles de pensée et initiera de la […] Lire la suite

PSYCHOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jacques GRÉGOIRE
  •  • 6 273 mots
  •  • 1 média

La psychométrie est un domaine d’étude qui concerne la théorie et la méthodologie de construction et d’utilisation des échelles de mesure des caractéristiques mentales. Celles-ci peuvent être des connaissances, des traits de personnalité ou encore des composantes de la cognition, comme le langage, l’intelligence ou la mémoire. […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel HUTEAU, « PSYCHOLOGIE DIFFÉRENTIELLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-differentielle/