FACTORIELLE ANALYSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'analyse factorielle est une méthode mathématique expérimentale, spécialement employée en psychologie, qui a pour objet l'étude des dimensions, ou facteurs, d'un domaine empirique donné.

Soit, par exemple, les mesures de longueur, de surface et de volume d'un ensemble de corps physiques. L'analyse factorielle de ces mesures découvre trois facteurs : la longueur, la hauteur et la profondeur. Toutes les variables de ce domaine sont fonction de ces trois dimensions ou facteurs. Toutefois, si ces notions rejoignent l'évidence descriptive dans les sciences de la nature, il n'en va pas de même dans beaucoup d'autres secteurs, et en particulier dans les sciences sociales et humaines. Dans ces dernières disciplines, on peut sans doute décrire un certain nombre de variables, mais il n'est guère possible, dans la plupart des cas, de déterminer les dimensions fondamentales de variation.

Considérons un autre exemple : l'intelligence. Bien qu'il s'agisse là d'un concept classique de la philosophie et de la psychologie, l'analyse rationnelle courante n'est pas en mesure de nous renseigner sur son unicité ou sa pluralité ; en d'autres termes, elle ne peut pas nous apprendre si l'intelligence est une aptitude unitaire ni si, au contraire, ce qu'on désigne par ce vocable est constitué par une série d'aptitudes partielles ; au cas où il en serait ainsi, elle ne peut dire dans quelle mesure ces dernières seraient indépendantes les unes des autres ou, au contraire, relativement intégrées. Élargissant le débat aux autres domaines de la psychologie, on pourrait se poser les mêmes questions au sujet de la mémoire, de la perception, de la stabilité émotionnelle, des attitudes politiques, de la structure des groupes humains, etc. On voit aisément que, si l'on dispose d'une méthode capable de déterminer avec précision les dimensions impliquées par ces concepts, ceux-ci deviendront plus rigoureux et les variables distinguées par la psychologie pourront être soumises à un contrôle plus discriminatif. Il n'échappe à personne que l'évaluation de l'intelligence par les tests, pour parler d'un domaine dont les conséquences individuelles et sociales sont immenses, ne saurait fournir des indications dignes de confiance que si les épreuves utilisées mettent en jeu des dimensions dont l'existence a été établie avec une probabilité suffisante.

L'analyse factorielle trouve son origine historique (1904) dans l'étude de l'intelligence et a été développée par C. Spearman, G. H. Thomson, C. Burt et L. L. Thurstone, qui en sont les fondateurs. Elle a été étendue par la suite à l'étude de la personnalité, et son emploi est actuellement très général. Elle s'applique dans tous les domaines de la psychologie et dans diverses autres disciplines (médecine, gestion, linguistique).

L'analyse factorielle consiste essentiellement en un ensemble de techniques mathématiques qui permettent d'analyser en plusieurs composantes fondamentales, scientifiquement interprétables, la variance d'un certain nombre de variables. Ces composantes, ou facteurs, sont en général linéaires. Elles expriment la communauté de variation entre les variables et peuvent être trouvées à partir des corrélations qui existent entre celles-ci. Le langage mathématique principal de l'analyse factorielle est l'algèbre matricielle. Celle-ci, qui figurait déjà implicitement dans les premiers travaux de Spearman parus au début de ce siècle, est devenue de plus en plus explicite dans les recherches ultérieures de Burt et surtout de Thurstone.

Les résultats acquis par l'analyse factorielle en ce qui concerne l'intelligence et la personnalité ont contribué à en faire une technique fondamentale de la psychométrie. Elle est indispensable dans l'établissement des diagnostics et pronostics requis par le classement, l'orientation et la sélection des sujets dans les principaux secteurs de l'activité humaine.

Les théories fondamentales

L'analyse factorielle est née en 1904 avec l'ouvrage où C. Spearman (1863-1945) consigna les résultats de ses premiers travaux : General Intelligence Objectively Determined and Measured. Les recherches de Spearman, auxquelles il faut associer celles de G. H. Thomson (1881-1955), caractérisent ce que l'on a appelé la période de l'analyse unifactorielle, du fait que les théo [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Matrice de corrélations hiérarchiques

Matrice de corrélations hiérarchiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Matrice de corrélations

Matrice de corrélations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Configuration vectorielle

Configuration vectorielle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Structure factorielle

Structure factorielle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : Professeur aux universités de Madrid et de Louvain, directeur du département de psychologie à l'université de Madrid.

Classification

Autres références

«  FACTORIELLE ANALYSE  » est également traité dans :

BURT sir CYRIL LODOWIC (1883-1971)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 394 mots

L'œuvre de sir Cyril Burt est intimement liée aux développements techniques de l'analyse factorielle. Ce savant anglais, qui enseigna à Oxford, Liverpool, Cambridge, Londres et qui publia notamment The Factors of the Mind (1940), figure parmi les fondateurs de ce secteur important de la statistique psychologique, à côté de Karl Pearson, de Charles Spearman et de Godfrey H. Thomson. En 1904, Spear […] Lire la suite

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 13 000 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les méthodes mathématiques d'analyse causale »  : […] Depuis 1950 environ, de nombreuses recherches mathématiques ont vu le jour dans le domaine de l'analyse causale. L'idée générale de ces recherches peut être illustrée par un exemple simple. Dans Le Suicide , Durkheim établit que l'âge exerce une influence sur la probabilité de suicides (cette dernière croît avec l'âge) ; d'autre part, il montre que les personnes mariées ont, à âge égal, moins de r […] Lire la suite

SPEARMAN CHARLES EDWARD (1863-1945)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 451 mots

Psychologue anglais, célèbre par ses recherches en matière d'analyse factorielle, Spearman travailla avec W. Wundt à Leipzig et fut professeur de 1911 à 1931, à l'University College de Londres. Il publia notamment : The Nature of Intelligence and the Principles of Cognition (1923) ; The Abilities of Man (1927) ; Psychology Down the Ages (1937). Le nom de Spearman reste attaché à la création de […] Lire la suite

STATISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MORLAT
  •  • 14 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Analyse factorielle discriminante »  : […] Dans l'analyse en composantes principales, on avait en vue la description d'un tableau de données de dimensions ( p , n ) pour p caractères et n individus, les deux ensembles I des individus et J des caractères n'ayant aucune structure particulière. Dans les techniques examinées ensuite, l'ensemble J des caractères était l'objet d'une dichotomie : 1 caractère et p caractères pour le cas de la r […] Lire la suite

TAXINOMIE ou TAXONOMIE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean RAYNAL
  •  • 800 mots

Michel Adanson (1727-1806) a été le précurseur génial de la taxinomie numérique. Incompris en son siècle, réfractaire aux axiomes linnéens, Adanson manifesta déjà le besoin d'évaluer quantitativement, de façon précise, reproductible, les différences ou les ressemblances, et de substituer à des évaluations demeurées floues et subjectives des nombres comparables et classables. Si l'on veut bien se r […] Lire la suite

THOMSON GODFREY H. (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 71 mots

Psychologue anglais, Godfrey H. Thomson a contribué au développement de l'analyse factorielle. Il a particulièrement discuté la théorie du facteur G de Spearman et a proposé une conception renouvelée de la communauté des facteurs. Les questions fondamentales de méthode soulevées par l'analyse factorielle sont traitées dans son ouvrage The Factorial Analysis of Human Ability (1939). […] Lire la suite

THURSTONE LOUIS LEON (1887-1955)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 217 mots

Psychologue américain, qui eut un rôle de pionnier pour l'application des méthodes statistiques à l'étude des processus psychiques. Ingénieur et assistant de Thomas Edison, il enseigna à l'université de Minnesota, puis à l'université de Chicago, enfin à l'université de Chapel Hill, en Caroline du Nord. Il est connu essentiellement pour ses travaux sur l'analyse factorielle appliquée à l'étude des […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Mariano YELA, « FACTORIELLE ANALYSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-factorielle/