Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PROTÉROZOÏQUE

La vie au Protérozoïque

L'existence d'une biosphère remontant à — 3,8 Ga est avérée par les preuves isotopiques. Les restes biologiques (microfossiles) datés de — 3,4 Ga sont douteux.

À cette époque, les océans archéens étaient très pauvres en oxygène et très riches en fer, contrairement aux océans actuels. Dans une période de transition qui a duré de — 1,8 Ga à — 600 Ma, on peut penser que les parties superficielles des océans s'enrichissaient peu à peu en oxygène, tandis que les eaux profondes restaient saturées en anhydride sulfuré (Knoll, 2003). On a proposé, pour interpréter la « disparition » des minerais de fer rubanés vers — 1,8 Ga, l'hypothèse d'un changement d'environnement à la fin de l'Archéen : la cause serait l'apparition d'une certaine quantité d'oxygène libre dans l'atmosphère, liée à l'activité biologique et photosynthétique des cyanobactéries. Les sulfures, la sidérite et l'uraninite, minéraux communs dans les sédiments archéens détritiques, vont peu à peu disparaître. Dès — 2,2 Ga, les sédiments oxydés rouges seront plus abondants. Les cyanobactéries anoxiques (vivant dans un milieu dépourvu d'oxygène) vont peu évoluer mais, grâce à cet oxygène, les cyanobactéries photosynthétiques vont se diversifier et envahir notre planète, ce qui va se traduire par l'abondance des stromatolites (roches laminées édifiées par les bactéries) et des microfossiles.

Les stromatolites apparaissent dès — 2,5 Ga et constituent la plus grande partie des vastes plates-formes carbonatées édifiées de cette période. Tous les grands boucliers protérozoïques du monde présentent des dépôts de plate-forme à stromatolites : Transvaal en Afrique du Sud ; Grand Lac des Esclaves au Canada (— 1,8 Ga), Mac Arthur Basin en Australie (— 1,6 Ga), glacier National Park au Canada et aux États-Unis(— 1,5 Ga), nombreux gisements en Sibérie (entre — 1,8 Ga et — 700 Ma), lac Dismal au Canada (— 1,2 Ga), groupe d'Atar en Afrique de l'Ouest (— 1,1 Ga à — 800 Ma). Ces stromatolites montrent des variations dans leurs microstructures et dans les formes construites qui reflètent des changements de la chimie des océans.

Les microfossiles procaryotes sont conservés dans des cherts et des stromatolites siliceux de la formation de Gunflint au Canada (— 1,8 Ga). La matière organique préservée ne laisse planer aucun doute. Certaines cellules en colonies sont comparables aux cyanobactéries actuelles : c'est le cas des Eoentophysallis des îles Belcher (Canada, — 2 Ga), que l'on retrouve en Sibérie (— 1,5 Ga), qui sont tout à fait proches d'Entophysallis, bactéries actuelles qui construisent des tapis dans des milieux marins peu profonds.

Les données paléontologiques indéniables témoignant de la présence de véritables cellules eucaryotes restent assez rares. Ponctuellement, des formes ornementées ou de grande taille sont observées dès — 1,5 Ga. Des algues rouges en files de cellules, qui ont été observées dans des cherts de l'Arctique canadien (— 1,2 Ga), sont comparables à des formes actuelles. Il est clair qu'une révolution biologique s'est produite vers — 1,5 Ga. Une grande diversité de formes eucaryotes est observée après — 600 Ma. Ces cellules eucaryotes vont conduire à tous les organismes multicellulaires.

Dans les phosphates de Doushantuo en Chine (vers — 600 Ma), parmi les nombreux microfossiles procaryotes et eucaryotes, ont été observés des objets sphériques de 400 à 500 micromètres qui ont été interprétés comme des œufs et des embryons d'un animal inconnu. En Australie, de nombreuses formes animales ont été décrites. Ce sont des empreintes pluricentimétriques d'animaux à corps mou sur des surfaces de grès. Elles[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Protérozoïque : échelle stratigraphique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Protérozoïque : échelle stratigraphique

Autres références

  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Anne FAURE-MURET
    • 18 789 mots
    • 22 médias
    Le Protérozoïque inférieur (2 500 ± 100-1 650 ± 50 Ma) est une période d' accrétion crustale avec formation de chaînes plus ou moins linéaires (de 2 500 à 2 200-2 050 Ma), suivie d'une période de stabilisation (2 050-1 650 Ma) et de cratonisation avec des intrusions atectoniques. L'essentiel de l'histoire...
  • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Jean AUBOUIN, René BLANCHET, Jacques BOURGOIS, Jean-Louis MANSY, Bernard MERCIER DE LÉPINAY, Jean-François STEPHAN, Marc TARDY, Jean-Claude VICENTE
    • 24 158 mots
    • 23 médias
    Le Protérozoïque repose en discordance sur l'Archéen. On y distingue trois grandes orogenèses séparées par les discordances qui ont permis une division du Protérozoïque canadien en Aphébien, Hélikien et Hadrynien.
  • ARCHÉEN

    • Écrit par Hervé MARTIN
    • 3 036 mots
    • 5 médias
    Lepassage de l'Archéen au Protérozoïque a été une période de changement majeur pour notre planète. Ainsi, les komatiites, les formations ferrifères rubanées et les T.T.G., roches abondantes à l'Archéen, disparaissent après 2,5 Ga, au profit des andésites, des roches magmatique peralcalines et des ...
  • AUSTRALIE

    • Écrit par Benoît ANTHEAUME, Jean BOISSIÈRE, Bastien BOSA, Vanessa CASTEJON, Universalis, Harold James FRITH, Yves FUCHS, Alain HUETZ DE LEMPS, Isabelle MERLE, Xavier PONS
    • 27 355 mots
    • 29 médias
    Le Protérozoïque inférieur est présent dans différentes zones d'Australie occidentale et centrale, mais il forme surtout une ceinture de près de 650 000 kilomètres carrés entre les Kimberleys, à l'ouest, et Mount Isa, le long de la côte nord. Cette zone est économiquement importante du fait de la présence...
  • Afficher les 8 références

Voir aussi