Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PROTÉROZOÏQUE

Néoprototérozoïque (de — 1000 Ma à — 543 Ma)

Les immenses bassins sédimentaires peu profonds, qui reposent sur le socle paléoprotérozoïque, sont caractérisés par l'uniformité des conditions de dépôts sous une faible tranche d'eau entre — 1000 et — 800 Ma. On peut ainsi établir des corrélations au sein ou entre les différents bassins (Moussine-Pouchkine et Bertrand-Sarfati, 1997). Il est néanmoins difficile de corréler leur histoire et celle des chaînes péricratoniques, puisque des reliques de domaines océaniques (fragments d'ophiolites) de même âge sont connues dans ces chaînes. Les domaines orogéniques correspondent le plus souvent soit à des contextes dans lesquels la subduction joue un rôle majeur (marge active de type andin), soit à des collages de « terranes », c'est-à-dire de blocs crustaux exotiques qui ont subi une évolution distincte et diachrone et qui sont délimités par des fractures lithosphériques, à l'image des cordillères nord-américaines. Le bouclier arabo-nubien offre l'exemple de croûte juvénile observée à un niveau crustal peu profond, avec des caractéristiques assez comparables aux roches de l'Archéen, mais aussi avec la présence de complexes ophiolitiques (Engel et al., 1980). L'essentiel du magmatisme d'arc (tonalite-diorite-granodiorite) y est daté de — 780 à — 700 Ma, l'âge de la lithosphère océanique est compris entre — 750 et — 700 Ma, et les plutons qui se mettent en place lors de la collision entre arcs et terranes sont datés de — 660 à — 630 Ma.

La chaîne panafricaine-brésilienne (les deux continents n'étant pas scindés à cette époque), longue de plus de 6 000 kilomètres, possède des caractéristiques assez comparables aux chaînes de collision de type himalayen ou alpin. Elle a incorporé des formations de marge passive, mais aussi des systèmes d'arcs édifiés entre — 900 et — 700 Ma, comprenant des roches magmatiques similaires à celles du Paléoprotérozoïque, avec abondance des diorites-tonalites-granodiorites. En Afrique de l'Ouest, ces arcs se sont accolés au paléo-continent allant du Sahara central au Nigeria vers — 630 Ma. Au Brésil central, la chaîne Brasília a aussi incorporé de grands complexes ultramafiques et gabbro-anorthosites. Les uns, mis en place à — 1,30 Ga, ont été affectés par un métamorphisme granulitique vers — 790-— 770 Ma. D'autres sont associés au magmatisme gabbro-noritique et charnockitique contemporain du métamorphisme granulitique synorogénique (de — 630 à — 620 Ma). Cette gigantesque chaîne de dimension himalayenne comprend aussi de larges domaines de croûte continentale recyclée qui a été profondément enfouie sous des sédiments de marge passive et sous une pile de nappes cristallines, avec métamorphisme de haute pression et haute température. Dans le segment transsaharien ont été décrites des nappes de charriage de type alpin.

La zone de suture qui délimite brutalement la marge orientale du craton ouest-africain est caractérisée, au Mali, par une ceinture métamorphique de haute pression et basse température avec glaucophane (minéral typique de ce métamorphisme), éclogites et schistes blancs à coésite identiques aux roches alpines (Caby et al., 2007). La minéralogie de ces roches témoigne de la subduction de la croûte continentale jusqu'à une profondeur de près de 100 kilomètres, processus qui deviendra ubiquiste dans les chaînes phanérozoïques.

L'histoire de plusieurs chaînes de collisions néo-protérozoïques ne s'achève qu'au Cambrien. C'est la raison pour laquelle le Cambrien fossilifère n'est connu qu'en position marginale par rapport aux limites actuelles des continents africain et sud-américain. Ainsi, dans la chaîne mozambicaine, en Namibie et au Brésil oriental, le métamorphisme[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Janine BERTRAND-SARFATI et Renaud CABY. PROTÉROZOÏQUE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Média

Protérozoïque : échelle stratigraphique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Protérozoïque : échelle stratigraphique

Autres références

  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Anne FAURE-MURET
    • 18 789 mots
    • 22 médias
    Le Protérozoïque inférieur (2 500 ± 100-1 650 ± 50 Ma) est une période d' accrétion crustale avec formation de chaînes plus ou moins linéaires (de 2 500 à 2 200-2 050 Ma), suivie d'une période de stabilisation (2 050-1 650 Ma) et de cratonisation avec des intrusions atectoniques. L'essentiel de l'histoire...
  • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Jean AUBOUIN, René BLANCHET, Jacques BOURGOIS, Jean-Louis MANSY, Bernard MERCIER DE LÉPINAY, Jean-François STEPHAN, Marc TARDY, Jean-Claude VICENTE
    • 24 158 mots
    • 23 médias
    Le Protérozoïque repose en discordance sur l'Archéen. On y distingue trois grandes orogenèses séparées par les discordances qui ont permis une division du Protérozoïque canadien en Aphébien, Hélikien et Hadrynien.
  • ARCHÉEN

    • Écrit par Hervé MARTIN
    • 3 036 mots
    • 5 médias
    Lepassage de l'Archéen au Protérozoïque a été une période de changement majeur pour notre planète. Ainsi, les komatiites, les formations ferrifères rubanées et les T.T.G., roches abondantes à l'Archéen, disparaissent après 2,5 Ga, au profit des andésites, des roches magmatique peralcalines et des ...
  • AUSTRALIE

    • Écrit par Benoît ANTHEAUME, Jean BOISSIÈRE, Bastien BOSA, Vanessa CASTEJON, Universalis, Harold James FRITH, Yves FUCHS, Alain HUETZ DE LEMPS, Isabelle MERLE, Xavier PONS
    • 27 355 mots
    • 29 médias
    Le Protérozoïque inférieur est présent dans différentes zones d'Australie occidentale et centrale, mais il forme surtout une ceinture de près de 650 000 kilomètres carrés entre les Kimberleys, à l'ouest, et Mount Isa, le long de la côte nord. Cette zone est économiquement importante du fait de la présence...
  • Afficher les 8 références

Voir aussi