POTASSIUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Applications

Le potassium métallique reste beaucoup moins utilisé que le sodium, plus facile à manipuler et plus économique. Il permet toutefois de fabriquer des cellules photoélectriques, et, allié au sodium, il a été utilisé comme fluide échangeur thermique dans des circuits de refroidissement de piles atomiques (cf. nucléaire), mais son emploi reste essentiellement lié aux applications chimiques (réduction).

Dissous dans l'ammoniac liquide (formation de KNH2), il catalyse son enrichissement en ND3 par échange isotopique hydrogène-deutérium avec le gaz de synthèse N2 + 3H2 (synthèse de l'eau lourde D2O).

Les sels de potassium ne s'utilisent que pour des raisons techniques lorsque leurs homologues sodiques, meilleur marché, ne conviennent pas. Ils sont généralement peu hygroscopiques : le cation K+ à grand rayon se solvate faiblement. Cet ion est souvent un promoteur de catalyseurs (oxydes métalliques) et l'un des principaux éléments fertilisants en agriculture.

Le superoxyde KO2 et l'oxylithe, dérivé de l'alliage NaK peroxydé, s'emploient comme sources d'oxygène et épurateurs d'atmosphère (appareils respiratoires autonomes et capsules spatiales ou sous-marines). Ils absorbent le gaz carbonique et la vapeur d'eau expirés en libérant de l'oxygène.

L'hydroxyde et le carbonate interviennent dans la fabrication des savons mous et des décapants de peinture ; l'hydroxyde s'utilise comme électrolyte d'accumulateur alcalin détergent, comme réactif basique et absorbeur de gaz carbonique. Le carbonate, employé surtout en verrerie et émaillerie, comme le nitrate et le sulfate, permet aussi la fabrication d'autres sels potassiques. Le nitrate et le chlorate s'emploient en pyrotechnie : la poudre noire est un mélange de 2KNO3 + S + 3C, servant à la fabrication des allumettes. Le chlorate est un herbicide comme le sel sodique. Les silicates en solution aqueuse, « liqueur des cailloux », durcissent les pierres calcaires trop tendres.

On se sert des halogénures KBr et KI en médecine et en photograph [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : ingénieur chimiste E.N.S.C., docteur ès sciences physiques, maître de recherche au C.N.R.S.
  • : docteur ingénieur, docteur ès sciences, professeur à l'École nationale supérieure de chimie de Mulhouse, université de Haute-Alsace

Classification


Autres références

«  POTASSIUM  » est également traité dans :

ALUNS

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 1 655 mots

On appelle communément alun le sulfate double de potassium et d' aluminium hydraté [K 2 SO 4 , Al 2 (SO 4 ) 3 , 24 H 2 O], qui reçoit souvent les noms usuels d'alun de potasse ou alun de roche, son appellation minéralogique étant kalinite. De nombreux composés semblables sont connus et, par extension, le mot alun désigne aujourd'hui tout sulfate double dont la formule peut s'écrire : les symboles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aluns/#i_17409

ENGRAIS

  • Écrit par 
  • Albert DAUJAT, 
  • Philippe ÉVEILLARD, 
  • Jean HEBERT, 
  • Jean-Claude IGNAZI
  •  • 9 960 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Forme »  : […] Les engrais potassiques , solubles dans l'eau, devraient tous avoir le même effet. Toutefois, l'action du potassium peut être modifiée par l'élément d'accompagnement (effet du chlore sur la qualité de la pomme de terre et du tabac, effet favorable des sulfates en cas de carence en soufre). On doit porter une attention particulière au choix de la forme d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engrais/#i_17409

MÉTAUX - Métaux alcalins

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 3 043 mots
  •  • 4 médias

Les métaux alcalins – lithium, sodium, potassium, rubidium, césium et francium – constituent les éléments de la première colonne du tableau de classification périodique . Ils doivent leur nom à la propriété qu'ils ont de donner avec l'eau des bases fortes, ou « alcalis ». Cette famille chimique est particulièrement homogène ; les propriétés des différents métaux varient peu de l'un à l'autre, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metaux-alcalins/#i_17409

RADIOACTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 5 422 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  La radioactivité autour de nous »  : […] Qu'elle soit naturelle ou artificielle, qu'elle provienne du Soleil, du cosmos ou des activités humaines, la radioactivité est présente autour de nous, en tous lieux, en tout temps. Les réactions thermonucléaires produites au cœur du Soleil fusionnent, par des phénomènes de catalyse variés, 4 protons en un noyau d'hélium. Cela n'est possible que grâce à la radioactivité β qui permet de muer un (p) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioactivite/#i_17409

SOLS - Physico-chimie

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHET
  •  • 1 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Autres réactions physico-chimiques intervenant dans le sol »  : […] Outre les processus fort complexes d'insolubilisation et de dissolution des phosphates mentionnés ci-dessus, des réactions, dont les conséquences agronomiques sont comparables, interviennent à l'égard de certains cations : il s'agit de la rétrogradation et de la libération du potassium et de l'ammonium, qui sont susceptibles d'être fixés dans le réseau cristallin de certains argiles (illites, ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-physico-chimie/#i_17409

Pour citer l’article

Henri KESSLER, André HATTERER, « POTASSIUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/potassium/