HENRY PIERRE (1927-2017)

« Le musicien et compositeur Pierre Henry aimait travailler en solitaire, uniquement à partir de sons qu'il manipulait, à de grandes œuvres inscrites sur la bande magnétique. Pour lui, au commencement était le son et non la note :: « Les notes, ce n'est rien, pour moi, cela ne représente rien, c'est bête, les notes, c'est bon pour les compositeurs. » On proclamait que les auteurs de musique concrète n’étaient pas des compositeurs ; et voilà que Pierre Henry semblait ratifier cette opinion. Alors, « faiseur de sons » ou compositeur ? Quoi qu'il en soit, Pierre Henry a profondément marqué la création musicale.

Pierre Henry

Pierre Henry

photographie

Grand expérimentateur, pionnier de la musique concrète, Pierre Henry joue le son contre la note créant un langage d'une profonde expressivité. On le voit ici en avril 2002 lors de la création de Dracula, dans le cadre des concerts « Pierre Henry chez lui ». 

Crédits : Raphael Gaillarde/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

Pierre Henry, né le 9 décembre 1927 à Paris, passe son enfance dans une maison en lisière de la forêt de Sénart, où il reçoit ses premières impressions sonores, déterminantes : les bruits de la nature, les trains qui passent. En 1937, le jeune garçon entre au Conservatoire de Paris, où il va étudier avec Nadia Boulanger (piano), Félix Passerone (percussion) et Olivier Messiaen (harmonie et composition). À partir de 1945, c'est comme pianiste et, surtout, comme percussionniste qu'il commence sa carrière. Sa prédilection pour la percussion manifeste son goût pour le son brut.

Ses premières compositions sont des partitions de musique de chambre, qu'il n'a fait ni éditer ni jouer, mais dont certaines apparaîtront sous la forme d'enregistrement dans ses musiques concrètes. Sa Sonatine pour piano préparé intégrée dans la suite concrète du Microphone bien tempéré est probablement représentative de ce style indéfini, composite. Tentative plus originale, les 52 Dimanches noirs, suite de petites pièces pour piano, ont été écrites entre 1945 et 1948, au fil du temps, pendant les dimanches d'une adolescence close passés en famille : une musique liée au temps vécu, concret, sur une très longue durée, qui contient en germe son œuvre future.

Parallèlement à la composition, il recherche, avec ses percussions, des sons différents, des associations sonores qui vib [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  HENRY PIERRE (1927-2017)  » est également traité dans :

SCHAEFFER (P.) ET HENRY (P.) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 402 mots

14 août 1910 Pierre Schaeffer naît à Nancy. 9 décembre 1927 Pierre Henry naît à Paris . 1942 Pierre Schaeffer fonde le Studio d'essai au sein de la Radiodiffusion française. 1948 Naissance de la musique concrète au sein du Studio d'essai, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schaeffer-p-et-henry-p-reperes-chronologiques/#i_22156

SYMPHONIE POUR UN HOMME SEUL (P. Schaeffer et P. Henry)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 243 mots

Le 18 mars 1950 a lieu à Paris, dans la salle de l'École normale de musique, le premier concert de musique concrète. Pierre Schaeffer et Pierre Henry présentent l'œuvre qu'ils ont signée ensemble, la Symphonie pour un homme seul, qui marque une rupture totale avec tout ce que l'on avait pu écouter auparavant : peu de mélodie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pour-un-homme-seul-p-schaeffer-et-p-henry/#i_22156

ACOUSMATIQUE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • François BAYLE
  •  • 7 828 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Support-espace »  : […] 1952. Projection spatiale par effet de champ, de Pierre Schaeffer, Pierre Henry et Jacques Poullin. Tenant en main une bobine, l'opérateur, debout sur la scène, effectuait des gestes dans un espace matérialisé par de larges cerceaux croisés. Ces gestes, agissant sur la balance des haut-parleurs, produisaient un mouvement analogique du son dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-acousmatique/#i_22156

BÉJART MAURICE JEAN BERGER dit MAURICE (1928-2007)

  • Écrit par 
  • Bérengère ALFORT, 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT
  •  • 1 477 mots

Dans le chapitre « L'appel du large »  : […] et envoûtante. Rien d'étonnant à cela, si l'on sait que Maurice Béjart exprime sa fascination pour la mort et la survie du phénix. Preuve en est, sa pièce phare, Symphonie pour un homme seul (sur une musique concrète de Pierre Schaeffer et Pierre Henry), en 1955. Cette œuvre est autant inspirée de la technique de Martha Graham que du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bejart-maurice-jean-berger-dit-maurice/#i_22156

CONCRÈTE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 051 mots

pour un homme seul, œuvre co-écrite par Pierre Schaeffer et son jeune collaborateur Pierre Henry. Même si cette œuvre fut réalisée avec des moyens techniques assez rudimentaires, cette suite de séquences produites à partir d'objets sonores variés mais toujours considérés pour eux-mêmes garde aujourd'hui encore sa magie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-concrete/#i_22156

MUSIQUE CONTEMPORAINE - L'évolution de la musique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Michel CHION, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 5 043 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les musiques répétitives »  : […] mais comme processus graduel d'évolution sur une durée importante. Il est juste, à ce propos, de rappeler qu'un compositeur comme Pierre Henry, avec des œuvres comme Le Voyage (1962), avait depuis longtemps appliqué à sa manière cette conception nouvelle, avant que, aux États-Unis, Steve Reich, mais aussi Philippe Glass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-l-evolution-de-la-musique-depuis-1945/#i_22156

MUSIQUE CONTEMPORAINE - Les musiques électro-acoustiques

  • Écrit par 
  • André-Pierre BOESWILLWALD
  •  • 4 290 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les courants de la musique électro-acoustique »  : […] concrets. La musique concrète offrait ainsi aux musiciens un champ d'investigations nouveau, complètement indépendant des règles traditionnelles de la musique occidentale. Certains, comme Pierre Henry, ne firent plus d'autre musique. Citons Variations pour une porte et un soupir (1963), Dieu (1978) et La Dixième Symphonie de Beethoven (1986 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-les-musiques-electro-acoustiques/#i_22156

SONATAS AND INTERLUDES (J. Cage)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

inédits : les sonorités obtenues, qui rappellent ceux d'instruments à percussion, vont des éléments « bruitistes » aux harmonies les plus raffinées ; elles ouvrent la voie à la musique concrète prônée par Pierre Schaeffer et Pierre Henry. Le cycle de pièces Sonatas and Interludes, achevé à New York en mars 1948, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonatas-and-interludes/#i_22156

SYMPHONIE POUR UN HOMME SEUL (M. Béjart)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 149 mots

et l'expression de la solitude humaine et de l'angoisse. Mais ce qui étonne et dérange, c'est un langage impur où se mélangent les pas classiques et les mouvements modernes. La musique concrète de Pierre Schaeffer et Pierre Henry surprend aussi des oreilles habituées aux mélodies romantiques. Les trouvailles de Symphonie pour un homme seul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pour-un-homme-seul-m-bejart/#i_22156

Symphonie pour un homme seul, SCHAEFFER (Pierre) / HENRY (Pierre)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 899 mots

Dans le chapitre « Auteurs »  : […] Polytechnicien, homme de radio, théoricien, chercheur, écrivain, pédagogue, Pierre Schaeffer fonde en 1951 le Groupe de musique concrète, qui deviendra en 1958 le Groupe de recherches musicales (G.R.M.). Exclusivement électroacoustique, son œuvre musicale est réduite; mais il laisse, avec son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pour-un-homme-seul-schaeffer-pierre-henry-pierre/#i_22156

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « HENRY PIERRE - (1927-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henry/