PHILIPPINES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique des Philippines (PH)
Chef de l'État et du gouvernementRodrigo Duterte (depuis le 30 juin 2016)
CapitaleManille 1
Note : Certains bureaux du gouvernement et certains ministères se trouvent à Quezón City ou dans d'autres zones de l'agglomération de Manille
Langues officiellesanglais, tagalog (filipino)
Unité monétairepeso philippin (PHP)
Population111 109 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)300 000

Géographie

Les Philippines sont, à bien des égards, un pays atypique en Asie du Sud-Est. État majoritairement catholique dans une région musulmane et bouddhiste, c'est une porte de l'Asie, donnant accès à la mer de Chine méridionale. Cette localisation, considérée comme un tremplin vers la Chine d'un côté, l'Asie du Sud-Est de l'autre, a tôt intéressé les puissances coloniales, sans doute plus que les richesses intrinsèques de l'archipel. Marqué par le morcellement insulaire, par de fortes contraintes naturelles et par une surexploitation des ressources, cet État archipélagique, qui s'étend de 4023' à 21025' de latitude nord, est peuplé de 92,3 millions d'habitants au recensement de 2010. Sa capitale, Manille, partage avec Bangkok le statut de capitale la plus hypertrophiée, à l'origine d'importants déséquilibres territoriaux.

Bidonville à Manille, Philippines

Photographie : Bidonville à Manille, Philippines

Les bidonvilles de Manille, aux habitations faites de carton et de tôle ondulée, abritent un tiers de la population de la ville. 

Crédits : Travel Ink/ Getty

Afficher

Un archipel unifié par la colonisation occidentale

Lorsque les Espagnols prennent pied aux Philippines en 1565, ils interrompent la probable unification de l'archipel amorcée sous l'égide des sultanats encore atomisés existant à Manille, dans les Sulu et à Mindanao. Le processus de colonisation est facilité par l'absence de structure politique puissante, la population étant alors regroupée en petites communautés indépendantes, les barangay, quelquefois confédérées. Son impact est d'autant plus puissant qu'il est précoce et que, contrairement aux autres Européens, les Espagnols entament rapidement une conquête territoriale, par une alliance entre l'armée et l'Église. L'installation d'un système étatique associé à la propagation du catholicisme entraîne la formation d'une région centrale à Luçon et l'extension des surfaces cultivées. Progressant vers l'intérieur des terres, les Espagnols parviennent à contrôler le nord et le centre de l'archipel en rassemblant les populations dans des villages de réduction (reducciones) ou dans des concessions, calquées sur le modèle mexicain, à l'origine de la formation d'îlots de peuplement éloignés les uns des autres et formant un maillage lâche mais régulier. Les Espagnols s'installent à Manille en 1571. Avec la participation des marchands chinois, ils font de la ville un pôle majeur du commerce des galions entre le Mexique et la Chine, et s'arrogent le monopole du commerce extérieur, isolant l'archipel des autres réseaux internationaux. Ce positionnement mercantile relègue au second plan l'exploitation des ressources de l'île, qui s'accélère surtout à partir du xixe siècle avec le développement d'une économie de plantation dans la plaine centrale de Luçon, où sont produits le tabac puis le riz et la canne à sucre, exportés dans toute la région. Cette économie de plantation connaît un véritable essor au xxe siècle, lorsque les Philippines passent sous contrôle américain en 1898. L'établissement du libre-échange avec les États-Unis et la mise en place de tarifs douaniers élevés avec les autres pays modèlent l'économie, qui s'adapte aux besoins du marché américain, comme en témoigne le développement rapide de l'industrie sucrière, de la culture du chanvre, du maïs et du tabac. C'est à cette époque que les haciendas se consolident, que s'installe durablement une inégalité foncière unique en Asie du Sud-Est, et que se renforce le pouvoir politique des élites, descendants de chefs traditionnels ou de métis sino-philippins (mestizos) ayant formé une élite foncière et intellectuelle dite des illustrados. La collaboration étroite entre l'administration coloniale américaine et l'élite philippine a en effet permis aux familles locales possédantes de constituer une oligarchie qui domine toujours la vie politique philippine, marquée par la compétition que se livrent les clans, à l'assise souvent régionale, pour l'accession aux postes gouvernementaux ou à la haute fonction publique. Les Américains parviennent en outre à intégrer l'île de Mindanao dans l'ensemble philippin en y organisant la colonisation agricole. Les frontières actuelles, calquées sur les frontières coloniales, délimitent un territoire insulaire couvrant 300 000 kilomètres carrés de terres émergées et six fois plus d'étendues maritimes, regroupant 7 000 îles, un émiettement insulaire tempéré par la domination de deux îles, Luçon au nord et Mindanao au sud. Sur respectivement 105 000 kilomètres carrés et 95 000 kilomètres carrés, celles-ci regroupent, sur 67 p. 100 du territoire, 73 p. 100 de la population.

Île de Luçon (Philippines)

Photographie : Île de Luçon (Philippines)

Dominés par les collines, un village et ses rizières dans l'île de Luçon. 

Crédits : Paul Chesley/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Contraintes naturelles et dynamiques de peuplement

Les Philippines sont un des pays les plus densément peuplés d'Asie du Sud-Est (292 hab./km2, pour une moyenne de 110 dans cette région), malgré de fortes contraintes naturelles. Une tectonique complexe est à l'origine de la formation de cet ensemble insulaire très fragmenté, regroupant des îles de toutes tailles, dont les deux tiers du territoire sont occupés par des reliefs d'orientation nord-sud, laissant peu de place aux plaines côtières, la plupart du temps exiguës. Les plus vastes plaines sont plutôt situées à l'intérieur des terres, comme la plaine centrale et la vallée du fleuve Cagayan à Luçon, ou celles des fleuves Mindanao et Agusan à Mindanao.

L'originalité du climat tropical philippin tient à l'environnement maritime qui limite l'amplitude thermique et élève le degré d'humidité. Il est rythmé par l'alternance des vents dominants, alizés et moussons, responsables de la différenciation des régimes pluviaux entre la côte ouest, où alterne saison sèche et humide, et la côte est, qui ne connaît pas de véritable saison sèche, l'intérieur étant plus sec.

Situé sur la ceinture de feu du Pacifique, le pays est bordé de fosses marines profondes et touché par un volcanisme actif provoquant éruptions et coulées de boues. Il subit en outre les typhons du Pacifique venant de l'Est, qui balaient des dizaines de fois chaque année ses côtes centrales et nord-orientales, et dont les effets dévastateurs sont parfois ressentis jusqu'à Manille. Les conséquences des glissements de terrains consécutifs à ces catastrophes naturelles sont accentuées par la déforestation, liée à l'exploitation forestière et aux migrations de populations, quittant les plaines surpeuplées pour les hautes terres.

Les dynamiques de peuplement et d'occupation du territoire sont en effet très actives, à plusieurs échelles d'espace et de temps, et ont abouti à l'expansion des différents groupes ethniques au-delà de leur berceau d'origine, les trajectoires migratoires dessinant une direction d'expansion globalement méridienne, vers l'île de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 32 pages

Médias de l’article

Philippines : carte physique

Philippines : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Philippines : drapeau

Philippines : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Bidonville à Manille, Philippines

Bidonville à Manille, Philippines
Crédits : Travel Ink/ Getty

photographie

Île de Luçon (Philippines)

Île de Luçon (Philippines)
Crédits : Paul Chesley/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 18 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur ès lettres (histoire), historien, professeur (relations internationales)
  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales
  • : professeur associé, American University, Dubaï, Émirats arabes unis
  • : assistant professor, université des Philippines, Cubao
  • : diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes

Classification

Autres références

«  PHILIPPINES  » est également traité dans :

PHILIPPINES, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AQUINO BENIGNO (1932-1983)

  • Écrit par 
  • Paul BURG
  •  • 961 mots

Benigno Aquino, principale figure d'opposition au régime autoritaire du président philippin Ferdinand Marcos, représentait un véritable défi pour l'équipe au pouvoir, par sa jeunesse, ses talents d'orateur et sa réputation de justicier intègre — défi d'autant plus intolérable qu'il aurait été un successeur acceptable pour Washington. Dans un pays où, traditionnellement, les rivalités des clans et […] Lire la suite

AQUINO CORAZON (1933-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 499 mots

Présidente des Philippines de 1986 à 1992, Corazon Aquino restera dans l’histoire de son pays comme celle qui a mis à bas, sans violence, le régime dictatorial et corrompu de Ferdinand Marcos. Maria Corazon Cojuangco naît le 25 janvier 1933 à Manille dans une famille fortunée et politiquement en vue, originaire de la province de Tarlac, au nord de Manille. Diplômée en 1954 du Mount Saint Vincent […] Lire la suite

ASEAN (Association of South East Asian Nations) ou ANSEA (Association des nations du Sud-Est asiatique)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 225 mots

Organisation internationale fondée en août 1967 par l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande pour remplacer l'Association de l'Asie du Sud-Est (A.S.A.), l'Association des nations du Sud-Est asiatique vise à coordonner l'action de gouvernements hostiles à la remise en cause du statu quo politique en Asie du Sud-Est. Ses principaux objectifs comprennent : l'élimination d […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Orogène des Philippines »  : […] L'arc volcanisé des Célèbes se prolonge dans les Philippines bordées à l'est par l'arc externe de Samar. Dans la partie occidentale des Philippines s'étend un double système d'arcs (Luçon) formant le raccord avec Bornéo, l'arc volcanisé se trouvant à l'est, l'arc externe à l'ouest. L'arc volcanique oriental conflue avec celui des Célèbes dans Mindanao, tandis que l'occidental s'y accole dans Luço […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 837 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les arcs de l'Asie du Sud-Est »  : […] L'Himalaya se prolonge à l'est par l' Arakan Yoma et le Pegu Yoma birman, puis par les guirlandes insulaires et montagneuses de l'Indonésie et des Philippines ; celles-ci surplombent immédiatement de grandes fosses marines, qui atteignent − 6 000 m au sud de Sumatra, − 7 450 m au sud de Java, − 10 000 m à l'est des Philippines. Ces guirlandes sont mal consolidées, encore que les séismes soient mo […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Asie du Sud-Est »  : […] Le processus de mondialisation intègre aujourd'hui, sur le plan économique, l'Asie du Sud-Est à l'Asie orientale, et l'on désigne de moins en moins souvent cet espace, intermédiaire entre les deux géants de l'Asie que sont la Chine et l'Inde, par un toponyme propre. Le toponyme, il est vrai, ne va pas de soi, alors que l'Asie du Sud-Est, un temps partagée entre plusieurs puissances coloniales, In […] Lire la suite

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Helmut LOOFS-WISSOWA
  •  • 3 590 mots
  •  • 2 médias

Nous assistons actuellement à une véritable révolution de la recherche préhistorique et protohistorique en Asie du Sud-Est. Les connaissances accumulées pendant plus d'un demi-siècle par le travail patient d'une poignée de chercheurs européens ou américains sont remises en question pour être remplacées par de nouvelles hypothèses élaborées surtout par une nouvelle génération d'archéologues sud-est […] Lire la suite

AUSTRONÉSIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LATOUCHE
  •  • 915 mots

Pris dans un sens strict, les Austronésiens forment un groupe ethnolinguistique considérable dispersé de Madagascar aux îles Hawaii et recouvrant la totalité de l'Indonésie, de la Malaisie et des Philippines, la quasi-totalité de la Mélanésie et de Formose, et enfin la Micronésie et la Polynésie. Entité essentiellement linguistique, cet ensemble exclut les populations autochtones de l'Australie et […] Lire la suite

BASILAN

  • Écrit par 
  • Jean PIWNIK
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Petite île volcanique des Philippines située au sud-ouest de l'île de Mindanao, Basilan en est séparée par le détroit de Basilan (408 520 hab. au recensement de 2007). Son relief est très accidenté : l'île compte une vingtaine de volcans, dont le Lamitan (1 100 m) est le plus important. Cendres, tufs et basaltes ont parfois été fortement disséqués par l'érosion, mais de bons sols demeurent sur les […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15 novembre 2020 Asie. Signature d'un accord de libre-échange entre quinze États d'Asie et du Pacifique.

Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam). L’Inde en est absente. Ces pays représentent environ 30 p. 100 du PIB mondial. En janvier 2017, le président américain Donald Trump avait retiré son pays du projet de Partenariat transpacifique (TPP) initié par son prédécesseur Barack Obama, qui visait à établir une zone de libre-échange entre les régions […] Lire la suite

5 mai 2020 Philippines. Fermeture de la principale chaîne de télévision.

La Commission des communications ordonne la fermeture de la chaîne de télévision ABS-CBN, la plus regardée dans le pays, dont le Parlement, acquis au président Rodrigo Duterte, n’a pas renouvelé la licence. La chaîne, que l’administration accuse d’avoir laissé entrer des investisseurs étrangers dans son capital, avait notamment rendu compte de la […] Lire la suite

2-29 février 2020 Chine. Propagation de l'épidémie de coronavirus.

Philippines. Les États-Unis interdisent l’entrée sur leur territoire des étrangers ayant séjourné en Chine au cours des quatorze jours précédents – la durée d’incubation du virus. De nombreux pays ferment leurs frontières aux ressortissants chinois au cours du mois ou restreignent l’entrée de ceux-ci sur leur territoire. Le 3, le navire de croisière […] Lire la suite

16-31 mai 2019 Philippines – Canada. Crise diplomatique pour différend environnemental.

Philippines en 2013 et 2014 en tant que matières à recycler, alors qu’il s’agissait d’ordures ménagères. En 2016, la justice philippine avait ordonné le retour des conteneurs au Canada. En avril, le président Rodrigo Duterte avait donné jusqu’au 15 mai au Canada pour les récupérer. Le 28, la Malaisie annonce à son tour son intention de renvoyer vers […] Lire la suite

13 mai 2019 Philippines. Élections législatives.

Le renouvellement de la moitié des sièges du Sénat permet au Parti démocratique philippin-Pouvoir populaire (PDP-Laban) du président Rodrigo Duterte et à ses alliés d’en prendre le contrôle en remportant neuf des douze sièges en jeu. Le Sénat bloquait jusqu’alors les projets de rétablissement de la peine de mort et de réforme constitutionnelle. À […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe DEVILLERS, Manuelle FRANCK, William GUÉRAICHE, Lucila V. HOSILLOS, Jean-Louis VESLOT, « PHILIPPINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/philippines/