PHILIPPINES, chronologie contemporaine

 

2020

5 mai 2020
Philippines. Fermeture de la principale chaîne de télévision.

La Commission des communications ordonne la fermeture de la chaîne de télévision ABS-CBN, la plus regardée dans le pays, dont le Parlement, acquis au président Rodrigo Duterte, n’a pas renouvelé la licence. La chaîne, que l’administration accuse d’avoir laissé entrer des investisseurs étrangers dans son capital, avait notamment rendu compte de la campagne antidrogue meurtrière orchestrée par le ch […] Lire la suite

2019

16-31 mai 2019
Philippines – Canada. Crise diplomatique pour différend environnemental.

Le 16, Manille rappelle son ambassadeur et ses consuls au Canada afin de forcer Ottawa à récupérer des conteneurs de déchets envoyés aux Philippines en 2013 et 2014 en tant que matières à recycler, alors qu’il s’agissait d’ordures ménagères. En 2016, la justice philippine avait ordonné le retour des conteneurs au Canada. En avril, le président Rodrigo Duterte avait donné jusqu’au 15 mai au Canada  […] Lire la suite

13 mai 2019
Philippines. Élections législatives.

Le renouvellement de la moitié des sièges du Sénat permet au Parti démocratique philippin-Pouvoir populaire (PDP-Laban) du président Rodrigo Duterte et à ses alliés d’en prendre le contrôle en remportant neuf des douze sièges en jeu. Le Sénat bloquait jusqu’alors les projets de rétablissement de la peine de mort et de réforme constitutionnelle. À la Chambre des représentants, la Coalition pour le  […] Lire la suite

17 mars 2019
Philippines. Retrait des Philippines de la Cour pénale internationale.

Le retrait de Manille de la Cour pénale internationale (CPI) devient effectif. Le président Rodrigo Duterte l’avait annoncé en mars 2018 à la suite de l’ouverture par la CPI, le mois précédent, d’une enquête préliminaire sur les violences commises dans le cadre de la politique gouvernementale de lutte contre le narcotrafic. Le Burundi est le seul autre pays à s’être retiré de la CPI, en octobre 20 […] Lire la suite

21-27 janvier 2019
Philippines. Référendum sur la création d’une région autonome musulmane à Mindanao.

Le 21, près de trois millions d’électeurs des cinq provinces majoritairement musulmanes de Mindanao – sur un total de vingt-sept – approuvent massivement, par référendum, la loi prévoyant la création d’une région autonome baptisée « Bangsamoro » – « la patrie des Moros », les musulmans philippins – dans une partie de cette île majoritairement catholique du sud de l’archipel. Bangsamoro bénéficie d […] Lire la suite

2017

16-23 octobre 2017
Philippines. Reprise de Marawi par l’armée.

Le 16, l’armée élimine Isnilon Hapilon, chef du groupe Abu Sayyaf, l’un des principaux meneurs de la rébellion islamiste affiliée à l’organisation État islamique, qui contrôle depuis mai la ville de Marawi, sur l’île de Mindanao. Les affrontements entre l’armée et les djihadistes ont fait un millier de morts en cinq mois.Le 23, l’armée annonce la fin des combats à Marawi. […] Lire la suite

23 mai 2017
Philippines. Affrontements dans l’île de Mindanao.

Le président Rodrigo Duterte instaure la loi martiale sur l’île de Mindanao, à la suite d’affrontements meurtriers, dans la ville majoritairement musulmane de Marawi, entre des groupes islamistes proches de l’organisation État islamique et les forces de l’ordre qui tentaient d’interpeller le chef du groupe Abu Sayyaf, Isnilon Hapilon. Les rebelles se retranchent dans certains quartiers de la ville […] Lire la suite

24 février 2017
Philippines. Arrestation de l’opposante Leila de Lima.

La police arrête la sénatrice et ancienne ministre de la Justice Leila de Lima. Principale opposante au président Rodrigo Duterte, celle-ci dénonce les dérives de la campagne antidrogue lancée par le chef de l’État. L’appel à éliminer les toxicomanes et les narcotrafiquants a déjà entraîné la mort de quelque sept mille personnes, dont un tiers seulement ont été tuées par les forces de l’ordre. Lei […] Lire la suite

1er-7 février 2017
Philippines. Rupture des négociations de paix entre le gouvernement et la guérilla maoïste.

Le 1er, la guérilla maoïste de la Nouvelle Armée populaire (NPA) dénonce le cessez-le-feu en vigueur depuis l’ouverture de négociations avec le gouvernement en août 2016 à Oslo. Elle accuse l’armée de violations des droits de l’homme dans l’île de Mindanao, à la faveur de la trêve. La rébellion, active dans le sud de l’archipel, a causé la mort d’environ trente mille personn […] Lire la suite

2016

18-21 octobre 2016
Philippines – États-Unis – Chine. Amorce d’un revirement d’alliance par le président Rodrigo Duterte.

Du 18 au 21, la visite d’État en Chine du président philippin Rodrigo Duterte, élu en juin, illustre la volonté de celui-ci de rompre avec Washington pour se rapprocher de Pékin. Les Philippines et les États-Unis, ancienne puissance coloniale, sont liés par un traité de défense mutuelle signé en août 1951. Leurs relations se sont détériorées depuis juin. Les États-Unis ont notamment dénoncé la cam […] Lire la suite

12 juillet 2016
Chine – Philippines. Arrêt de la Cour permanente d’arbitrage sur la mer de Chine méridionale.

La Cour permanente d’arbitrage de La Haye, saisie en janvier 2013 par les Philippines, donne raison à Manille, estimant que la revendication de Pékin sur une vaste zone maritime en mer de Chine méridionale n’a « aucun fondement juridique ». Elle considère que les récifs de cette zone ne constituent pas des territoires ouvrant droit à une zone de souveraineté maritime. Il en découle que les zones é […] Lire la suite

9 mai 2016
Philippines. Élection de Rodrigo Duterte à la présidence.

Le candidat du Parti démocratique philippin-Pouvoir populaire (PDP-Laban, populiste) Rodrigo Duterte remporte l’élection présidentielle avec 39 p. 100 des suffrages. Le candidat du Parti libéral Mar Roxas obtient 23,5 p. 100 des voix, l’indépendante Grace Poe 21,4 p. 100 et le vice-président Jejomar Binay, candidat de l’Alliance nationaliste unie (UNA, conservateur), 12,7 p. 100. La libérale Leni  […] Lire la suite

25 avril 2016
Philippines – Canada. Exécution d’un otage canadien aux Philippines.

À l’issue de l’ultimatum fixé par le groupe islamiste Abu Sayyaf pour le paiement d’une rançon, l’otage canadien John Ridsdel est décapité par ses ravisseurs. Enlevé avec trois autres personnes sur l’île de Mindanao en septembre 2015, celui-ci avait été transféré sur l’île de Jolo. Le lendemain, le Premier ministre canadien Justin Trudeau réaffirmera le refus de son gouvernement de verser des ranç […] Lire la suite

2015

26-27 février 2015
France – Philippines. Visite du président François Hollande à Manille.

Les 26 et 27, François Hollande effectue la première visite d'État d'un président français à Manille. Celle-ci est centrée sur la question du changement climatique qui menace particulièrement les Philippines et qui est l'objet de la conférence internationale sur le climat qui doit se tenir à Paris en décembre. Un « Appel de Manille » est lancé dans cette perspective. François Hollande se rend sur  […] Lire la suite

16-18 janvier 2015
Vatican – Philippines. Visite du pape François aux Philippines.

Le 16, après une visite de deux jours au Sri Lanka, le pape François entame une visite dans le plus grand pays catholique d'Asie. Il exhorte les autorités politiques à entreprendre « la réforme des structures sociales qui entretiennent la pauvreté et l'exclusion ». Le 17, François se rend à Tacloban, dans l'île de Leyte frappée par un typhon meurtrier et dévastateur en novembre 2013. Le 18, six à  […] Lire la suite

2014

27 mars 2014
Philippines. Accord de paix entre le gouvernement et les rebelles musulmans.

Le 27, le président Benigno Aquino et Mourad Ebrahim, chef du Front moro islamique de libération, principal mouvement séparatiste musulman du sud de l'archipel, signent un accord de paix. Celui-ci prévoit le désarmement des rebelles en échange d'une autonomie de la région de Bangsamoro, située sur l'île de Mindanao, qui doit être dotée d'un Parlement et disposer de pouvoirs en matière de police et […] Lire la suite

2013

8-11 novembre 2013
Philippines. Passage meurtrier du typhon Haiyan.

Le 8, le typhon Haiyan, dont les vents dépassent 300 kilomètres par heure, traverse le centre de l'archipel, faisant des milliers de morts et provoquant d'importants dégâts matériels, notamment à Tacloban, capitale de l'île de Leyte. La géographie de l'archipel et la faiblesse des moyens de communication opérationnels retardent l'arrivée des secours. Ce typhon est répertorié comme le plus puissant […] Lire la suite

13 mai 2013
Philippines. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives.

Le 13, la coalition du Parti libéral (social libéral) de Feliciano Belmonte, qui regroupe les partisans du président Benigno Aquino, remporte les élections législatives, avec 39 p. 100 des suffrages et 112 sièges sur 234. La Coalition populaire nationaliste (conservateur) de Mark L. Mendoza obtient 17,5 p. 100 des voix et a 43 élus, le Parti de l'unité nationale (centre droit) de Pablo P. Garcia,  […] Lire la suite

2012

7 octobre 2012
Philippines. Conclusion d'un accord avec les séparatistes musulmans de Mindanao.

Le président Benigno Aquino annonce la conclusion d'un accord-cadre avec le Front Moro islamique de libération, un groupe séparatiste armé musulman actif dans l'île de Mindanao, dans le sud de l'archipel. L'accord, qui doit être soumis à référendum, prévoit la création d'une entité semi-autonome à Mindanao. Un précédent accord de ce type, signé en août 2008, avait été déclaré inconstitutionnel par […] Lire la suite

2010

10 mai 2010
Philippines. Élection de Benigno Aquino à la présidence.

Le 10, Benigno Aquino, fils du chef de l'opposition à la dictature de Ferdinand Marcos, assassiné en 1983, et de l'ancienne présidente Corazon Aquino, remporte l'élection présidentielle à un seul tour et à la majorité simple, avec environ 42 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, l'ancien président Joseph Estrada, condamné en 2007 à la réclusion criminelle à perpétuité pour corruption pui […] Lire la suite

2009

23 novembre-5 décembre 2009
Philippines. Violences préélectorales dans le sud de l'archipel.

Le 23, dans la province de Maguindanao sur l'île de Mindanao, dans le sud de l'archipel, un groupe d'hommes armés capture une cinquantaine de personnes, principalement des élus locaux, des journalistes et des proches d'un candidat au poste de gouverneur. Vingt et une d'entre elles sont retrouvées mortes le jour même. À la solde du gouverneur de la province, Andal Ampatuan, ces hommes armés veulent […] Lire la suite

2006

22 février-3 mars 2006
Philippines. Instauration de l'état d'urgence après une tentative de putsch.

Le 22, les célébrations du vingtième anniversaire du renversement du dictateur Ferdinand Marcos sont marquées par des manifestations de protestation contre l'appauvrissement de la population et l'insuffisante démocratisation du régime.Le 24, la présidente Gloria Arroyo instaure l'état d'urgence après la découverte d'un projet de coup d'État militaire. Les jours suivants, des militaires, des polici […] Lire la suite

2005

5-25 juillet 2005
Philippines. Procédure de destitution contre la présidente Gloria Macapagal Arroyo.

Le 5, la présidente Gloria Macapagal Arroyo, affaiblie par une crise politique et accusée par l'opposition de fraude électorale lors de la présidentielle de mai 2004, se dit prête à se soumettre à une procédure de destitution. Le 27 juin, elle avait admis que son intervention auprès de la commission électorale – sans volonté, selon elle, de peser sur le cours du scrutin – constituait une « erreur  […] Lire la suite

2004

10 mai 2004
Philippines. Réélection contestée de la présidente Gloria Macapagal Arroyo.

La présidente sortante, Gloria Macapagal Arroyo, est réélue à la tête de l'État avec 37,9 p. 100 des voix contre 34,4 p. 100 pour son principal adversaire, l'acteur Fernando Poe Jr. Le Congrès ne proclamera sa réélection que le 24 juin – six jours avant la fin du mandat présidentiel –, au terme d'un long processus de contestation des résultats et de recomptage des voix.  […] Lire la suite

2002

31 janvier 2002
Philippines. Lancement d'une opération contre le groupe Abu Sayyaf.

Le 31, l'armée lance une campagne militaire contre le groupe Abu Sayyaf, des rebelles islamistes preneurs d'otages opérant dans le sud de l'archipel, que Washington accuse d'être liés au réseau Al-Qaida d'Oussama ben Laden. Les forces engagées sont assistées par quelque 600 militaires américains chargés de former les soldats philippins à la lutte antiterroriste, et qui ne doivent pas participer au […] Lire la suite

2001

1er-6 mai 2001
Philippines. Tentative de coup d'État.

Le 1er, des émeutes populaires font six morts à Manille. La présidente Gloria Arroyo dénonce une tentative de coup d'État mettant en cause des partisans de Joseph Estrada, l'ancien chef de l'État destitué en janvier et arrêté le 25 avril sous l'inculpation de pillage économique. Depuis cette date, des centaines de milliers de personnes manifestent quotidiennement en faveur d […] Lire la suite

16-20 janvier 2001
Philippines. Démission du président Joseph Estrada.

Le 16, le Sénat, érigé en Haute Cour de justice pour le procès en destitution du président Joseph Estrada, qui est accusé de corruption, de viol de la Constitution et d'abus de pouvoir, décide de ne pas examiner les comptes bancaires du chef de l'État. Les procureurs, membres de la Chambre des représentants, démissionnent aussitôt. Le procès est ajourné.À partir du 17, des milliers de personnes ma […] Lire la suite

2000

9-19 septembre 2000
Philippines. Libération des derniers otages français.

Le 9, les rebelles du groupe Abu Sayyaf libèrent quatre Occidentaux retenus en otages depuis avril, dont un Français. Ils détiennent encore deux journalistes de France 2, enlevés en juillet, et un Américain enlevé en août, en plus de leurs otages philippins et malais. Cette libération est précédée d'une fusillade opposant deux factions rebelles rivales pour le partage des rançons. Les otages relâc […] Lire la suite

27-29 août 2000
Philippines. Libération d'otages occidentaux.

Le 27, les rebelles musulmans du groupe Abu Sayyaf, qui détenaient encore une trentaine de personnes, dont de nombreux Occidentaux, sur l'île de Jolo, libèrent cinq otages dont trois Françaises. Le lendemain, ils en relâchent un sixième, sud-africain. Tous, à l'exception d'une journaliste de France 2 enlevée en juillet, étaient détenus depuis avril. Ces libérations sont officieusement orchestrées  […] Lire la suite

9-17 juillet 2000
Philippines. Nouvel enlèvement de Français par les rebelles musulmans.

Le 9, une journaliste et deux techniciens de France 2 sont enlevés dans l'île de Jolo par le groupe Abu Sayyaf sur lequel ils étaient partis enquêter. Les rebelles musulmans retiennent à présent en otages trente-six étrangers, dont de nombreux Occidentaux parmi lesquels six Français.Le 13, le président Joseph Estrada assure les ministres des Affaires étrangères français, allemand et finlandais, en […] Lire la suite

23-25 avril 2000
Philippines. Des touristes pris en otages par des indépendantistes islamistes.

Le 23, vingt et une personnes, dont dix touristes, parmi lesquels trois Français, sont enlevées sur l'île malaise de Sipadan.Le 25, le groupe de séparatistes islamistes Abu Sayyaf, qui lutte pour l'établissement d'un État islamique indépendant dans l'île philippine de Mindanao, revendique l'enlèvement. Il détient déjà, depuis le 20 mars, vingt-sept otages philippins dans son fief, l'île de Basilan […] Lire la suite

1998

11 mai 1998
Philippines. Élection de Joseph Estrada à la présidence.

Le 11, Joseph Estrada remporte l'élection présidentielle avec 39,8 p. 100 des suffrages. Très populaire, cet ancien acteur a aussi un passé d'homme politique – il a notamment été vice-président de Fidel Ramos en 1992. Joseph Estrada a fait campagne contre la pauvreté et la criminalité. José de Venecia, président de la Chambre des représentants et candidat favori du président sortant, recueille 15, […] Lire la suite

1997

5-28 août 1997
Crise financière asiatique. Poursuite de la crise financière malgré l'adoption d'un plan de sauvetage en Thaïlande.

Le 5, le gouvernement thaïlandais annonce la conclusion d'un accord avec le Fonds monétaire international (F.M.I.) en vue d'enrayer la crise financière qui secoue le pays. La monnaie thaïlandaise, le baht, a perdu un quart de sa valeur par rapport au dollar depuis la décision de Bangkok de la laisser flotter, en juillet.Le 11, le plan de sauvetage de l'économie thaïlandaise est présenté à l'issue  […] Lire la suite

2-28 juillet 1997
Crise financière asiatique. Crise monétaire en Asie du Sud-Est.

Le 2, la Thaïlande décide de laisser flotter sa monnaie, qui était jusqu'alors liée à un panier de devises dominé par le dollar. Le baht faisait l'objet, depuis mai, d'attaques spéculatives de la part de grands fonds d'investissement internationaux. Au cours du mois, il perdra le quart de sa valeur par rapport à la devise américaine. Le ralentissement de la croissance, lié à la hausse du dollar et […] Lire la suite

1996

19 août-2 septembre 1996
Philippines. Traité de paix entre le gouvernement et les rebelles musulmans.

Le 19, le président Fidel Ramos rencontre pour la première fois le rebelle musulman Nur Misuari, chef du Front Moro de libération nationale (F.M.L.N.), dans l'île de Mindanao, dans le sud de l'archipel. Ils approuvent le projet d'accord de paix qui doit mettre fin à une guérilla indépendantiste engagée dans la région au début des années 1970 et qui a causé officiellement quelque cent vingt mille m […] Lire la suite

1995

8 mai 1995
Philippines. Élections législatives.

Premier test important pour le président Fidel Ramos, élu en mai 1992, les élections législatives sont remportées par ses partisans qui conservent la majorité à la Chambre des représentants comme au Sénat. […] Lire la suite

4 avril 1995
Philippines. Regain de tension dans le sud de l'archipel.

Le 4, quelque deux cents hommes armés attaquent Ipil, une ville de 50 000 habitants, à majorité chrétienne, située dans le sud de l'archipel, faisant une cinquantaine de morts. Le régime du président Fidel Ramos met en cause le mouvement d'extrémistes musulmans dirigé par Abu Sayyaf. Composé de dissidents du Front de libération nationale moro (F.L.N.M.), ce mouvement est hostile aux négociations e […] Lire la suite

12-21 janvier 1995
Vatican. Voyage du pape Jean-Paul II en Asie et en Océanie.

Le 12, Jean-Paul II arrive à Manille, aux Philippines, première étape de son soixante-quatrième voyage hors d'Italie. Dans ce pays, le plus catholique du continent asiatique (85 p. 100 de la population), le pape appelle à la coopération entre l'État et l'Église, qui s'opposent sur la politique de contrôle des naissances.Le 14, profitant de la présence à Manille d'une délégation de l'Église officie […] Lire la suite

1992

11-15 mai 1992
Philippines. Élection du général Fidel Ramos à la présidence.

Le 11, les Philippins élisent le successeur de Corazon Aquino, présidente depuis février 1986, qui ne se représente pas, ainsi que des milliers de représentants locaux et nationaux. Le taux de participation est de 85 p. 100 environ. Le dauphin désigné par Corazon Aquino, le général Fidel Ramos, ministre de la Défense et ancien chef de la police du régime dictatorial de Ferdinand Marcos, est opposé […] Lire la suite

1991

16-22 septembre 1991
États-Unis – Philippines. Rejet par le Sénat philippin de l'accord sur les bases militaires américaines.

Le 16, le Sénat philippin rejette par douze voix contre onze l'accord du 17 juillet, qui prévoyait la fermeture de la base de Clark avant la fin de 1992, mais le renouvellement pour dix ans du bail de la base navale de Subic Bay. La présidente Corazon Aquino, favorable au maintien des forces américaines, proteste contre ce vote et menace de soumettre cette question à un référendum.Le 22, elle se s […] Lire la suite

17 juillet 1991
États-Unis – Philippines. Accord sur les bases militaires américaines.

Le 17, les États-Unis et les Philippines annoncent qu'après deux ans de difficiles négociations ils sont parvenus à un accord sur l'avenir des bases américaines dans l'archipel. La base américaine de Clark – très endommagée par l'éruption en juin du volcan Pinatubo – sera fermée avant septembre 1992 et les États-Unis répareront les dégâts avant de remettre l'aéroport à l'armée philippine. En revan […] Lire la suite

1989

1er-9 décembre 1989
Philippines. Échec d'une tentative de coup d'État.

Le 1er, des militaires se soulèvent contre le régime de Corazon Aquino. La rébellion, dirigée par le colonel Gregorio Honasan, s'étend à plusieurs quartiers de Manille et à la province. Cette tentative de coup d'État, la sixième et la plus grave depuis l'accession au pouvoir de Cory Aquino en 1986, survient dans un contexte économique et politique difficile : l'inflation a a […] Lire la suite

1987

28 août 1987
Philippines. Nouvelle tentative de putsch militaire

Des soldats rebelles, dirigés par le colonel Gregorio Honasan, tentent sans succès de s'emparer du palais présidentiel, puis se retranchent dans le camp Aguinaldo, quartier général des forces armées. Après une journée de combats confus qui font cinquante-cinq morts, dont quarante soldats, et une centaine de blessés, les troupes loyalistes commandées par le général Ramos, chef d'état-major général  […] Lire la suite

11 mai 1987
Philippines. Victoire électorale des partisans de Cory Aquino

Le 11, vingt-cinq millions d'électeurs votent pour élire les deux cents députés et les vingt-quatre sénateurs prévus par le nouveau système bicaméral dans le cadre de la Constitution approuvée par référendum le 2 février (cinquante autres députés sont nommés directement par la présidence). Alors que les observateurs estiment que ces élections sont les plus honnêtes que les Philippines aient connue […] Lire la suite

27 mars 1987
Philippines. Accord avec les banques privées sur le rééchelonnement de la dette

Manille obtient après plusieurs mois de négociations que les banques privées rééchelonnent le paiement de ses dettes venant à échéance entre 1987 et 1992. L'accord concerne 10,3 milliards de dollars sur un montant total de plus de 25 milliards, le plus élevé d'Asie. Pour la première fois, les banques acceptent qu'une partie des intérêts puisse être payée avec des titres d'investissements émis par  […] Lire la suite

2-28 février 1987
Philippines. Victoire de Cory Aquino au référendum constitutionnel, mais reprise des combats avec la guérilla communiste

Le 2 est organisée la première consultation populaire depuis la chute du président Marcos, le 25 février 1986 : le référendum en faveur de la nouvelle Constitution proposée par Cory Aquino recueille 76,29 p. 100 de oui. Ce vote massif constitue un triomphe personnel pour la présidente dont le mandat est confirmé jusqu'en 1992. La nouvelle Constitution entre officiellement en vigueur le 9.Le 8, les […] Lire la suite

22-27 janvier 1987
Philippines. Tir de militaires sur une manifestation de paysans et tentative de putsch

Le 22, des fusiliers marins tirent sur une manifestation de paysans qui tentaient de franchir le pont Mendiola qui mène au palais présidentiel à Manille. Seize manifestants sont tués, ce qui suscite une vive réprobation en pleine campagne électorale pour le référendum constitutionnel du 2 février. En même temps qu'ont lieu ces affrontements sanglants, les communistes décident de se retirer des nég […] Lire la suite

1986

5-27 novembre 1986
Philippines. Renforcement du pouvoir de la présidence et trêve de la guérilla communiste

Le 5, la présidente Aquino fixe la date du référendum constitutionnel au 2 février 1987. En cas de ratification de cette Constitution, des élections législatives seraient organisées le 11 mai 1987. Le référendum légaliserait aussi le « gouvernement révolutionnaire » mis en place en février par Cory Aquino, qui serait confirmée dans ses fonctions jusqu'en 1992.Le 6, le général Fidel Ramos, chef d'é […] Lire la suite

2-25 mars 1986
Philippines. Mise en place du nouveau régime

Le 2, la présidente Cory Aquino annonce le rétablissement de l'habeas corpus ainsi que des mesures pour lutter contre la corruption.Le 5, les derniers prisonniers politiques sont libérés. Le même jour, l'ex-président Marcos ayant emmené dans sa fuite des biens estimés à plusieurs millions de dollars qui sont la propriété de l'État philippin, Ronald Reagan déclare : « S'il y a eu vraiment malversat […] Lire la suite

7-26 février 1986
Philippines. Élection présidentielle et retour à la démocratie

Le 7, après une campagne électorale très animée, 26 millions d'électeurs sont appelés à départager le président Ferdinand Marcos, au pouvoir depuis vingt ans, et Corazón Aquino, candidate de l'opposition modérée et veuve du sénateur Benigno Aquino, assassiné en août 1983. L'armée, placée en état d'alerte, surveille les quelque quatre-vingt-dix mille bureaux de vote. Plusieurs organisations et des  […] Lire la suite

1985

2-11 décembre 1985
Philippines. Acquittement des militaires jugés pour le meurtre de Benigno Aquino, et candidature de Corazon Aquino à l'élection présidentielle

Le 2, le général Fabian Ver, chef d'état-major des armées, inculpé en janvier pour le meurtre du sénateur Benigno Aquino, tué en août 1983 à son retour des États-Unis, ainsi que ses vingt-cinq co-accusés, tous militaires sauf un, sont acquittés. Le tribunal spécial créé pour les juger a confirmé, contre toute vraisemblance, la version officielle selon laquelle Benigno Aquino a été assassiné par un […] Lire la suite

3-26 novembre 1985
Philippines. Annonce d'élections anticipées

Le 3, sous la pression des États-Unis inquiets des progrès de la guérilla communiste, le président Ferdinand Marcos annonce son intention de convoquer une élection présidentielle anticipée au début de 1986. Élu en 1965 et réélu en 1969, le président Marcos avait imposé la loi martiale en 1972 et ne s'était représenté devant les urnes qu'en 1981, mais les élections avaient été jugées frauduleuses p […] Lire la suite

22 février 1985
Philippines. Procès de militaires pour le meurtre de Benigno Aquino

Devant un tribunal de Manille s'ouvre le procès des vingt-six personnes (vingt-cinq militaires et un civil) accusées d'être impliquées dans l'assassinat de Benigno Aquino, principal dirigeant de l'opposition, le 21 août 1983, à son retour d'exil des États-Unis. Après le dépôt, en octobre 1984, du rapport de la commission d'enquête qui les mettait en cause, elles ont été inculpées le 23 janvier. Pa […] Lire la suite

1984

23-24 octobre 1984
Philippines. Conclusions de la commission d'enquête sur le meurtre de Benigno Aquino

Le 23, la commission d'enquête sur l'assassinat du chef de l'opposition Benigno Aquino, commis le 21 août 1983, conclut à un complot militaire ; toutefois, la présidente de la commission Corajon Agrava est en désaccord avec les quatre autres membres de cette commission sur l'étendue de la conspiration. La présidente met en cause sept militaires dont un général d'aviation tandis que, le 24, les qua […] Lire la suite

21 septembre 1984
Philippines. Gigantesque manifestation contre le régime

Plusieurs centaines de milliers de personnes manifestent dans les rues de Manille pour le premier anniversaire de l'assassinat du dirigeant de l'opposition Benigno Aquino. Les marcheurs scandent : « Marcos est un tueur », et, lors de l'office religieux, le cardinal Jaime Sin, archevêque de Manille, lance un appel au président Marcos pour rétablir la paix, l'unité, la liberté et la justice. Cette m […] Lire la suite

2 septembre 1984
Philippines. Cyclone meurtrier

Le cyclone Ike atteint l'archipel des Philippines. Avec plus de mille morts, et au moins deux cent mille sans-abri, le bilan est plus lourd que celui du cyclone Amy qui avait fait sept cent soixante-trois victimes en 1951. […] Lire la suite

14-17 mai 1984
Philippines. Forte poussée de l'opposition aux élections législatives

Le 14, les Philippins élisent cent quatre-vingt-trois députés à l'Assemblée nationale dans un climat de violence : environ soixante-quinze personnes sont tuées, ce qui porte à près de cinq cents le nombre des victimes depuis le début de la campagne électorale. Face au Mouvement pour une nouvelle société (K.B.L.) du président Marcos, une grande partie de l'opposition est pour la première fois regro […] Lire la suite

1983

4-31 octobre 1983
États-Unis – Philippines. Annulation de la visite du président Ronald Reagan aux Philippines

Le 4, Washington annonce l'ajournement de la visite de Ronald Reagan aux Philippines. Cette étape était prévue lors de la tournée que le président américain doit faire au début de novembre en Asie du Sud-Est, en Corée du Sud et au Japon. L'annulation est ressentie comme un choc par le régime et un désaveu du président Marcos après l'assassinat en août de Benigno Aquino, le chef de file de l'opposi […] Lire la suite

21-30 septembre 1983
Philippines. Opposition croissante au régime Marcos

Le 21, un mois après l'assassinat du principal leader de l'opposition, Benigno Aquino, trois cent mille personnes rassemblées à l'occasion du onzième anniversaire de l'instauration de la loi martiale convergent vers le centre de Manille en scandant des slogans demandant la démission du président Marcos. De violents affrontements avec la police font onze morts et près de deux cent cinquante blessés […] Lire la suite

21-31 août 1983
Philippines. Assassinat de Benigno Aquino

Le 21, Benigno Aquino, leader de l'opposition au régime du président Marcos, est assassiné à Manille, à la descente de l'avion qui le ramenait de son exil aux États-Unis. Secrétaire général du Parti libéral, élu sénateur en 1967, emprisonné en 1972 à la suite de l'instauration de la loi martiale, condamné à mort, puis gracié, Benigno Aquino avait été autorisé, en 1980, à quitter les prisons philip […] Lire la suite

1981

16-22 juin 1981
Philippines. Réélection du président Ferdinand Marcos

Le 16 ont lieu les élections présidentielles.Le 21, les résultats sont proclamés et Ferdinand Marcos, qui exerce le pouvoir à Manille depuis seize ans, est réélu pour six ans président de la République. Il se présentait contre douze petits candidats dont le principal, Alejos Santos, du Parti nationaliste, n'obtient que 10 p. 100 des voix. La régularité de la consultation est mise en cause par l'op […] Lire la suite

16-27 février 1981
Vatican – Pakistan – Philippines – Japon. Voyage du pape Jean-Paul II en Asie

Le pape effectue un tour du monde en passant par Karachi, les Philippines, Guam, le Japon, Anchorage. L'Asie est le quatrième continent visité par le souverain pontife après l'Europe, l'Amérique et l'Afrique.À Karachi, le 16, après un attentat manqué, Jean-Paul II est reçu par Zia Ul-haq, président de la république islamique du Pakistan. Une messe est célébrée au stade de la capitale : dans son ho […] Lire la suite

17-19 janvier 1981
Philippines. Début de libéralisation

Le 17, le président Marcos annonce la levée de la loi martiale et de l'état d'urgence, qui étaient en vigueur depuis 1972. Mais cette mesure n'est pas applicable dans les provinces du Sud, où s'est développée la rébellion musulmane contre la majorité catholique ; les dispositions qui permettent des arrestations sans mandat restent applicables, et le président conserve des pouvoirs exceptionnels te […] Lire la suite

— Universalis