MINDANAO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située dans le sud des Philippines, Mindanao, est la deuxième île de l'archipel après Luçon par sa superficie (94 630 km2). Montagnes, plateaux et plaines s'organisent en six grandes régions naturelles : cordillère pacifique, dépression de Davao-Agusan, hautes terres centrales, plateau de Bukidnon-Lanao, bassin de Cotabato et péninsule de Zamboanga.

Philippines : carte physique

Carte : Philippines : carte physique

Carte physique des Philippines. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La cordillère pacifique, dans l'est de Mindanao, atteint 2 804 mètres au mont Tagdalit. Elle se prolonge, au nord, dans les îles de Dinagat et Siargao. Elle s'abaisse en son centre par un ensellement au droit de la baie de Bislig. À l'ouest, la cordillère domine la dépression d'Agusan-Davao par un escarpement de faille fortement disséqué par l'érosion. Cette dépression qui n'excède pas 50 kilomètres de largeur et s'étend sur près de 200 kilomètres, du nord au sud, est mal drainée, et encore largement boisée. Les hautes terres centrales la bordent à l'ouest. D'une hauteur moyenne de 1 300 mètres cette dorsale est dominée vers le sud par des édifices volcaniques plus élevés et notamment par le mont Apo (2 954 m), volcan actif et le plus haut sommet des Philippines.

Le centre-nord de Mindanao est occupé par le vaste plateau de Bukidnon-Lanao. D'origine volcanique (basaltes, tuffs) il est profondément disséqué par d'étroits canyons. Des volcans, aujourd'hui éteints, dominent la surface de ce plateau : mont Katanglad, 2 896 mètres ; mont Kalatungan, 2 824 mètres. À l'ouest s'étend le bassin de Cotabato, entre les hautes terres de Tiruray et la cordillère centrale, depuis la baie d'Illana au nord, jusqu'à celle de Sarangani au sud. Enfin, la longue et étroite péninsule de Zamboanga (270 km) prolonge vers le sud-ouest l'île de Mindanao, à laquelle elle est rattachée par un isthme étroit.

La côte présente de profondes indentations — golfes de Davao et de Moro, baie d'Iligan —, et de longues péninsules : Surigao, Cotabato et Zamboanga.

Les bois en grume sont exportés depuis les provinces de Surigao et d'Agusan vers Luçon ainsi que vers le Japon et les États-Unis. Mindanao possède des gisements de nickel et de cuivre qui ont suscité une industrie des ferro-alliages utilisant l'énergie de la centrale hydroélectrique de Maria Christina. La province de Mindanao Ouest possède deux gisements de charbon.

Mindanao est un des fronts pionniers des Philippines : peuplement venu des îles de Panay, de Bohol, de Cebu et de Leyte sur la côte nord et le long des nouvelles routes d'accès vers les vallées de l'intérieur ; immigrants plus lointains encore, originaires de la plaine centrale de Luçon. Plusieurs religions sont représentées : Philippins christianisés, Moros musulmans et divers autres groupes religieux. De ce fait, des tensions existent entre les différentes communautés, dont certaines (Moros) revendiquent l'indépendance.

Une région autonome du Mindanao musulman a été créée sur la côte occidentale en 1990, incluant certaines îles situées au sud-ouest de l'île, comme Tawitawi et Jolo, mais cela n'a pas stoppé pour autant les actions violentes (attentats, prises d’otages) menées par des rebelles islamistes, notamment le groupe Abu Sayyaf.

Lors du recensement de 2007, la population totale de l’île était de 21,5 millions d’habitants. Les principales villes sont Davao, 1 363 000 habitants (2007) et Zamboanga, 774 400 habitants (2007).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MINDANAO  » est également traité dans :

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Des espaces de développement secondaires  »  : […] La primauté de cet axe maritime et des installations littorales qui l'accompagne est cependant contestée par l'émergence, dans des régions périphériques ou en position intermédiaire, d'autres ensembles, qui se constituent par leur participation aux réseaux transnationaux que permettent la fluidité des échanges et l'exploitation des disparités économiques, et grâce aux politiques d'aménagement à Si […] Lire la suite

PHILIPPINES

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • William GUÉRAICHE, 
  • Lucila V. HOSILLOS, 
  • Jean-Louis VESLOT
  • , Universalis
  •  • 21 398 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Un territoire organisé autour de la centralité de Manille »  : […] Le développement de l'industrie accentue encore le poids de Manille. Héritage de la politique espagnole de regroupement des populations, l'urbanisation des Philippines (49 p. 100 de la population en 2011) a toujours été supérieure à celle des autres pays de l'Asie du Sud-Est. Mais c'est une urbanisation déséquilibrée en faveur de la Région métropolitaine de Manille ( National Capital Region , N. […] Lire la suite

Les derniers événements

21-27 janvier 2019 Philippines. Référendum sur la création d'une région autonome musulmane à Mindanao.

Le 21, près de trois millions d’électeurs des cinq provinces majoritairement musulmanes de Mindanao – sur un total de vingt-sept – approuvent massivement, par référendum, la loi prévoyant la création d’une région autonome baptisée « Bangsamoro » – « la patrie des Moros », les musulmans philippins – dans une partie de cette île majoritairement catholique du sud de l’archipel. […] Lire la suite

16-23 octobre 2017 Philippines. Reprise de Marawi par l'armée.

Le 16, l’armée élimine Isnilon Hapilon, chef du groupe Abu Sayyaf, l’un des principaux meneurs de la rébellion islamiste affiliée à l’organisation État islamique, qui contrôle depuis mai la ville de Marawi, sur l’île de Mindanao. Les affrontements entre l’armée et les djihadistes ont fait un millier de morts en cinq mois. Le 23, l’armée annonce la fin des combats à Marawi. […] Lire la suite

23 mai 2017 Philippines. Affrontements dans l'île de Mindanao.

Le président Rodrigo Duterte instaure la loi martiale sur l’île de Mindanao, à la suite d’affrontements meurtriers, dans la ville majoritairement musulmane de Marawi, entre des groupes islamistes proches de l’organisation État islamique et les forces de l’ordre qui tentaient d’interpeller le chef du groupe Abu Sayyaf, Isnilon Hapilon. Les rebelles se retranchent dans certains quartiers de la ville, résistant aux assauts de l’armée et retenant des habitants en otage. […] Lire la suite

1er-7 février 2017 Philippines. Rupture des négociations de paix entre le gouvernement et la guérilla maoïste.

Elle accuse l’armée de violations des droits de l’homme dans l’île de Mindanao, à la faveur de la trêve. La rébellion, active dans le sud de l’archipel, a causé la mort d’environ trente mille personnes depuis 1968. Le 4, le président Rodrigo Duterte ordonne à ses représentants de quitter les négociations de paix qui se poursuivaient près de Rome. Le 7, le ministre de la Défense Delfin Lorenzana annonce le lancement d’une « guerre totale » contre la NPA. […] Lire la suite

9 mai 2016 Philippines. Élection de Rodrigo Duterte à la présidence.

Maire de Davao, principale ville de l’île de Mindanao, Rodrigo Duterte est connu pour avoir mis en place une police municipale aux méthodes expéditives. Aux élections législatives qui se déroulent le même jour, le Parti libéral remporte 41,7 p. 100 des suffrages et 115 sièges sur les 238 pourvus au scrutin majoritaire, la Coalition nationaliste populaire (conservateur) 17 p. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean PIWNIK, « MINDANAO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mindanao/