PALESTINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'histoire

Les temps historiques commencent, en Mésopotamie et en Égypte, avec l'apparition de l'écriture, tandis qu'en Palestine, où, au Bronze ancien, le développement technologique, économique, social et culturel ne dépasse jamais, semble-t-il, le niveau qu'il avait atteint dans les agglomérations mésopotamiennes du IVe millénaire, l'écriture n'apparaîtra pas avant la seconde moitié du IIe millénaire. La Palestine du IIIe millénaire ne sortirait donc pas de la protohistoire ou de la parahistoire. Pourtant, prenant en considération le fait qu'au Bronze ancien II la Palestine est parvenue à un stade de surproduction, de centralisation et de redistribution des surplus alimentaires – que cette surproduction ait été provoquée par la nécessité d'organiser collectivement la défense contre un ennemi, ou bien par celle de payer tribut à un conquérant –, on admet généralement que ce nouvel ordre économique, social et politique marque l'entrée de la Palestine dans l'histoire vers le début du IIIe millénaire avant J.-C.

En raison des désaccords qui subsistent entre spécialistes à propos des dates, désaccords portant parfois, à haute époque, sur plusieurs siècles, il n'a pas toujours été possible de situer tel ou tel fait dans le temps avec toute la précision souhaitable.

Période cananéenne (du début du IIIr millénaire à la fin du XIIIe siècle av. J.-C.)

Le IIIe millénaire : le Bronze ancien II, la civilisation cananéenne

Largement ouverte aux influences extérieures, la Palestine entretient alors des relations d'une importance considérable avec l'Égypte. En de nombreux endroits du territoire palestinien ont été découverts des objets en provenance d'Égypte. Mais, si l'influence de l'Égypte paraît grande, alors, dans le sud de la Palestine, plus importante même qu'à Byblos qui ne communique avec l'Égypte que par mer, en retour celle de la Palestine sur l'Égypte n'est pas négligeable : ainsi, dans ce dernier pays, de nombreux vases, ayant peut-être servi à transporter des huiles ou des parfums, ont été trouvés dans des tombes royales comme dans des tombes privées ; grâce à ceux-là, on a pu établir que le Bronze ancien II palestinien était contemporain de la Ire dynastie égyptienne, laquelle aurait été fondée vers le début du IIIe millénaire. Passé le moment des contacts pacifiques, la pénétration égyptienne, les rivalités locales semblent avoir provoqué une réorganisation des agglomérations palestiniennes, qui conduisit à leur développement économique et social : la construction de remparts amena, en effet, à ordonner la distribution des habitations, qu'ils enserraient, en fonction des principes d'un urbanisme élémentaire (aménagement de rues, de greniers et autres bâtiments publics), à organiser une répartition – et donc une hiérarchisation – des tâches, en conséquence à accroître la production de chacun afin de pouvoir subvenir aux besoins de tous. Mais il ne s'agit sans doute encore que de villages fortifiés, car ces agglomérations, où l'artisanat est encore peu développé et l'organisation sociale peu élaborée, ne paraissent pas avoir été des marchés, des centres régulateurs et distributeurs des ressources à l'échelle d'une région ; en ce sens, ce n'est, estime-t-on, qu'au IIe millénaire, avec les Hyksôs, que l'on pourra parler de villes en Palestine. La qualité de la céramique témoigne en faveur de la prospérité du pays à cette époque. Deux stèles, en assez mauvais état de conservation, sur lesquelles on reconnaît dans un cas un, dans l'autre trois personnages, révèlent, selon toute vraisemblance, l'existence d'une école locale de sculpture s'inspirant, non sans gaucherie, de modèles égyptiens. Les sanctuaires de Aï, qui dateraient de la première moitié du IIIe millénaire, sont construits selon une technique architecturale dans laquelle on relève des emprunts faits à l'Égypte.

La Palestine subit aussi, alors, une influence mésopotamienne qui, moins massive que celle de l'Égypte, n'est pas pour autant superficielle ; ce serait, en effet, la Mésopotamie qui, à cette époque, fournirait le Proche-Orient en modèles métallurgiques.

Il semble que la religion cananéenne soit constituée vers le temps où la VIe dynastie règne en Égypte, si l'on en juge, notamment, par la découverte, à l'est de la mer Morte, d'un centre cultuel – qui remonterait à la seconde moitié du IIIe millénaire – où des tombes à menhirs ou à tumulus, témoignant de la pratique du culte de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 47 pages

Médias de l’article

Crâne surmodelé en argile, Jéricho

Crâne surmodelé en argile, Jéricho
Crédits : Bridgeman Images

photographie

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

chronologie

Athalie chassée du Temple, A. Coypel

Athalie chassée du Temple, A. Coypel
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Rebelle druze, 1958

Rebelle druze, 1958
Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancien pensionnaire de l'École archéologique française de Jérusalem, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (section des sciences religieuses, Sorbonne), directeur du Centre interdisciplinaire d'étude de l'évolution des idées, des sciences et techniques (université de Paris-Sud, Orsay)
  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification

Autres références

«  PALESTINE  » est également traité dans :

ABDALLAH ou ABD ALLAH (1882-1951) roi de Jordanie (1946-1951)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 464 mots

Émir autonome de Transjordanie (à partir de 1921) puis roi de Jordanie (1946-1951), né en 1882 à La Mecque, mort le 20 juillet 1951 à Jérusalem. Deuxième fils de ̣Husayn ibn ‘Alī, chérif de La Mecque et roi du Hedjaz, Abdallah fait ses études à Istanbul, alors capitale de l'Empire ottoman. Après la révolution des Jeunes-Turcs de 1908, il représente La Mecque au sein du Parlement ottoman. Au débu […] Lire la suite

ACRE ou AKKA, anc. SAINT-JEAN-D'ACRE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 336 mots

Ville et port de Palestine, qui apparaît dans l'Ancien Testament sous le nom de ‘Acco et au temps des Ptolémées d'Égypte sous celui de Ptolemaïs, époque où elle connut une certaine prospérité. Conquise par les Arabes en 636, elle fut reconstruite peu après et son port réaménagé à la fin du ix e siècle. Mais c'est durant les croisades qu'elle atteignit son apogée : prise par les croisés en 1104, e […] Lire la suite

AMALÉCITES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 176 mots

Confédération de tribus nomades dans le désert du Sinaï. On connaît les Amalécites par la Bible comme ennemis permanents d'Israël. Les deux groupes entrèrent en conflit lors du séjour des Hébreux dans le nord du Sinaï, probablement pour le contrôle de l'oasis de Cadès (Exode, xvii ). On possède des récits ou de simples rappels des campagnes menées contre eux au temps de Saül, qui les combattit sys […] Lire la suite

ANTIGONE (mort en 37 av. J.-C.) roi des Juifs (40-37 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marguerite JOUHET
  •  • 436 mots

Fils d'Aristobule II, Antigone est le dernier roi asmonéen. Son règne est marqué par la lutte pour le pouvoir entre les Asmonéens et les Hérodiens d'Idumée. À son arrivée en ~ 63 en Judée, Pompée dépose le roi Aristobule II et l'emmène à Rome comme prisonnier où, libéré par César, il est assassiné par les partisans de Pompée. Après le départ d'Aristobule II de Judée, Pompée avait nommé le frère aî […] Lire la suite

ASCALON ou ASHKELON

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 272 mots

Port de l'ancienne Palestine méridionale (actuellement Israël), sur la route d'Égypte, Ascalon était l'ancienne cité royale des Philistins. La situation stratégique de la forteresse d'Ascalon détermina l'acharnement que mirent à l'occuper les croisés et les Égyptiens. Les Francs ne purent s'en emparer qu'en 1153 et Saladin la leur reprit, après un siège très dur, dès 1187. Elle fut rendue aux Fran […] Lire la suite

AUX ORIGINES D'ISRAËL (Z. Sternhell) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ariane BONZON
  •  • 1 515 mots

Qu'est-il advenu de la société nouvelle que les pères fondateurs d'Israël voulaient instaurer sur la Terre promise ? Tel est l'objet de la recherche que propose Zeev Sternhell dans son livre Aux origines d'Israël. Entre nationalisme et socialisme (Fayard). Présentée dès l'introduction de l'ouvrage, la réponse est abrupte : l'âge d'or n'a jamais existé, ce n'est qu'un mythe mobilisateur ou un alib […] Lire la suite

BAÏBARS ou BAYBARS (1223-1277)

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 1 677 mots

Dans le chapitre « Le guerrier »  : […] Les dix-sept années du règne de Baïbars se soldent par un total de trente-six campagnes. Sur les neuf batailles engagées contre les Mongols, une seule, la dernière, est due à l'initiative du sultan, les autres pouvant être considérées comme des contre-attaques. Il y eut cinq engagements contre la Petite Arménie ; et les sectaires ismaïliens, autrement dits les Assassins, subirent trois assauts. Au […] Lire la suite

BERNADOTTE FOLKE (1895-1948)

  • Écrit par 
  • Laurent BARCELO
  •  • 1 041 mots

Le 17 septembre 1948, deux hommes en uniforme israélien abattent à bout portant le comte Folke Bernadotte, médiateur de l'organisation des Nations unies, et son adjoint le colonel français Sérot, alors qu'ils traversent la localité de Katamon pour se rendre à Jérusalem. Soldat, humaniste et diplomate suédois né à Stockholm le 2 janvier 1895, Folke Bernadotte est le neveu du roi Gustave V de Suède. […] Lire la suite

BIBLE - Bible et archéologie

  • Écrit par 
  • Pierre BORDREUIL, 
  • Arnaud SÉRANDOUR
  •  • 7 877 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les pionniers »  : […] L'archéologie a toujours joué un rôle majeur dans les débats sur la valeur historique de la Bible. À partir de la fin du xix e  siècle, époque des premières explorations archéologiques aux « pays de la Bible », les premières découvertes semblaient indiquer que la Bible rendait compte de manière assez satisfaisante de l'histoire de l'ancien Israël. Cette conclusion se fondait sur plusieurs catégori […] Lire la suite

LA BIBLE DÉVOILÉE (I. Finkelstein et N. A. Silberman)

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 979 mots

Ce livre, traduit de l'anglais The Bible Unearthed par Patrice Ghirardi ( La Bible dévoilée. Les nouvelles révélations de l'archéologie , Bayard, Paris, 2002), présente un essai à la fois audacieux et tonique des apports de l'archéologie des cinquante dernières années à la compréhension de la tradition biblique. Le Prologue, intitulé « Au temps du roi Josias », précise la thèse qui sous-tend […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16 mai 2022 France. Suspension de la dissolution du GALE.

En avril, le Conseil d’État avait déjà suspendu la dissolution par le gouvernement de deux associations propalestiniennes, Comité Action Palestine et Collectif Palestine vaincra, accusées d’« appel à la haine, à la violence » et de « provocation à des actes terroristes ». […] Lire la suite

22 octobre 2021 Israël. Classement de six ONG palestiniennes comme « terroristes ».

Il s’agit d’Al-Haq, d’Addameer, de l’Union des comités du travail agricole, du centre Bisan, de Defense for Children Palestine et de l’Union des comités des femmes palestiniennes. Al-Haq, notamment, documente les exactions commises par les colons à l’encontre des Palestiniens dans les territoires palestiniens. Ces ONG sont accusées d’employer des membres du Front populaire de libération de la Palestine (FDLP) et de redistribuer au FDLP des fonds provenant de divers pays européens. […] Lire la suite

5 février - 3 mars 2021 Israël. Ouverture d'une enquête de la CPI sur la situation en Palestine.

Le 3 mars, la procureure de la CPI Fatou Bensouda annonce qu’une enquête « sur la situation en Palestine » est ouverte depuis le 13 juin 2014, portant sur d’éventuels crimes commis par les forces israéliennes et les groupes armés palestiniens au cours de l’opération Bordure protectrice menée par Tsahal et, plus largement, sur la colonisation des territoires. […] Lire la suite

9 février 2021 Autorité palestinienne. Accord sur l'organisation d'élections.

Les factions palestiniennes concluent, au Caire, un accord sur l’organisation d’élections législatives en mai, d’un scrutin présidentiel en juillet et du renouvellement des dirigeants de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) en août. Il s’agit des premières élections palestiniennes depuis celles de janvier 2006, remportées par le Hamas, et la rupture entre le Fatah et le Hamas à la suite de la prise de contrôle de Gaza par le second en juin 2007. […] Lire la suite

22-26 août 2019 Israël. Attaques contre le Liban.

Le 26, l’aviation israélienne procède à des raids autour de Qoussaya, dans l’est du Liban, contre des positions militaires du Front populaire pour la libération de la Palestine-Commandement général, un groupe palestinien pro-Hezbollah. Dans le même temps, l’État hébreu annonce avoir effectué des frappes en Syrie contre des agents iraniens et des miliciens chiites qui préparaient des attaques de drones contre son territoire. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Ernest-Marie LAPERROUSAZ, Robert MANTRAN, « PALESTINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/