NAVIGATION MARITIME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Trière athénienne

Trière athénienne
Crédits : J. Hios/ AKG

photographie

Navire d'Oseberg

Navire d'Oseberg
Crédits : W. Forman/ AKG

photographie

Galère

Galère
Crédits : AKG

photographie

Nef médiévale

Nef médiévale
Crédits : British Library/ AKG

photographie

Tous les médias


L'histoire de la navigation, essentiellement liée à l'histoire de la civilisation et aux découvertes géographiques, retrace les étapes de la conquête de la mer par l'homme et en explique les raisons : l'attrait de l'aventure et le goût du risque, les impératifs géographiques qui, dès l'Antiquité, « jettent » vers la mer les peuples des côtes, la recherche du profit qu'illustre le développement des marines marchandes, la volonté d'expansion politique dont les flottes de guerre constituent l'élément privilégié, et surtout les progrès des techniques qui conditionnent les grands voyages maritimes. L'histoire de la navigation recouvre donc l'histoire du navire et de sa construction ; elle s'attache aussi à suivre les progrès de l'art de naviguer.

L'évolution du navire, variable selon les régions, n'obéit pas à une chronologie rigoureuse, d'autant plus que les critères de classification (forme et matériau de la coque des navires, taille et tonnage, mode de propulsion) s'influencèrent mutuellement au cours du temps et que des types de navires différents coexistèrent pendant plusieurs siècles. On retiendra ici les étapes correspondant au mode de propulsion : l'Antiquité, où prédomine l'aviron ; le Moyen Âge, où l'emploi de la voile unique est courant ; les xvie, xviie et xviiie siècles, caractérisés par la multiplicité des mâts et des voiles ; le xixe siècle, qui inaugure la propulsion à vapeur ; le xxe siècle pour la propulsion nucléaire.

On ne peut considérer l'évolution de l'art de la navigation qu'en de longues périodes : millénaires de navigation empirique, sans carte ni boussole, le plus souvent côtière, parfois au large sans autre instrument qu'une ligne de sonde ; navigation préastronomique, entre le xve et le xviiie siècle, avec compas, portulan et instruments d'observation des astres permettant de se situer en latitude ; navigation astronomique, à partir du xviie siècle, où l'invention du chronomètre résout le problème posé par la détermination de la longitude ; enfin, navigation utilisant les techniques radioélectriques et inertielles de l'époque actuelle.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NAVIGATION MARITIME  » est également traité dans :

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 916 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'enjeu des routes maritimes arctiques »  : […] milles par Panamá et 8 090 milles par le passage du Nord-Ouest. De plus, l'Arctique permet d'éviter les grands canaux interocéaniques de Suez et Panamá qui sont des points sensibles du trafic maritime. En revanche, ces routes sont lentes, risquées et toujours onéreuses, en raison de l'énorme infrastructure logistique qu'elles nécessitent : brise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arctique/#i_18818

CONVENTION SOLAS

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL
  •  • 1 294 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La convention Solas de 1914 »  : […] Il n'existe pas de navigation maritime sans risque, et de tout temps on a cherché à réduire celui-ci, en particulier à partir du milieu du xixe siècle, quand l'utilisation de la machine à vapeur pour propulser les navires leur a permis d'être moins dépendants des conditions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convention-solas/#i_18818

MAÎTRISE DE LA NAVIGATION - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain BOULAIRE
  •  • 684 mots

Vers — 4000 Premières représentations de bateaux à voiles en Mésopotamie et en Égypte. L'essentiel de la manœuvre se fait toujours à la rame, la voile n'étant qu'un complément en cas de vents favorables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitrise-de-la-navigation-reperes-chronologiques/#i_18818

MER DROIT DE LA

  • Écrit par 
  • Charles VALLÉE
  •  • 3 169 mots

Dans le chapitre « Statut »  : […] un droit exclusif. Ensuite, l'État riverain est compétent pour assurer la sécurité de la navigation dans sa mer territoriale. Dans tous les cas, si des navires de l'État riverain doivent poursuivre dans la mer territoriale des navires étrangers, cette poursuite peut, à condition de ne pas avoir été interrompue, continuer et s'achever en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-de-la-mer/#i_18818

NAVIRES - Hydrodynamique navale

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL
  •  • 8 142 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Tenue à la mer »  : […] Le comportement du navire sur mer agitée met en jeu un ensemble complexe de phénomènes de natures diverses : mouvements de plate-forme, embarquements d'eau, contraintes dans la charpente, résistance à la marche et performances propulsives. La mer réelle étant elle-même un phénomène aléatoire complexe, la tenue à la mer ne peut que difficilement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navires-hydrodynamique-navale/#i_18818

PÉTROLE - Le transport

  • Écrit par 
  • Pierre HOUSSIN, 
  • Georges WESSELS
  •  • 6 968 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Exploitation commerciale des navires pétroliers »  : […] À l'exception des caboteurs pétroliers affectés à un trafic interzone, voire côtier national, et de quelques navires mixtes affectés au transport du pétrole sur certaines traversées, les pétroliers long-courriers assurent un trafic à sens unique, des zones de production vers les zones de consommation. Dans ces zones, ils touchent à chaque fois des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-le-transport/#i_18818

PHARES

  • Écrit par 
  • Ian C. CLINGAN
  •  • 8 879 mots

Un phare est une structure qui comporte habituellement une tour, construite à terre ou en mer pour faciliter la navigation maritime côtière en signalant aux marins les écueils, en leur permettant d'établir leur position et en les guidant jusqu'à leur destination. Depuis la mer, un phare peut être identifié par la forme ou la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phares/#i_18818

Voir aussi

BATEAU ROND    BOUTRE    CAP HORN    CARAQUE    CARAVELLE navire    CHRONOMÉTRIE    CLIPPER    COGGE    COMPAS    COQUE technologie    COUFFE    DÉRIVE marine    DRAKKAR    STANISLAS HENRI LAURENT DUPUY DE LÔME    ÉPHÉMÉRIDES    ESTIME navigation    GALÈRE    GRÉEMENT    HEURE    JONQUE    CLAUDE FRANÇOIS JOUFFROY D'ABBANS    KNARR    LOCH marine    LONGITUDE & LATITUDE TERRESTRES    COMPAS MAGNÉTIQUE    CONSTRUCTION NAVALE    NAVIGATION ASTRONOMIQUE    NEF navire    OCTANT    PAQUEBOT    PIROGUE    POINT marine    POLYNÉSIENS    POSITION géodésie et navigation    RADIOGONIOMÉTRIE    RADIONAVIGATION    ROUTES MARITIMES    SÉCURITÉ    SEXTANT    TRIÈRE    VAISSEAU navire    VOILES

Pour citer l’article

Michel MOLLAT DU JOURDIN, « NAVIGATION MARITIME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/navigation-maritime/