NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pôle Minatec, Grenoble

Pôle Minatec, Grenoble
Crédits : F. Pattou/ Conseil général de l'Isère

photographie

Nanotubes de carbone et fragment de cheveu

Nanotubes de carbone et fragment de cheveu
Crédits : J. Chech/ ScienceFoto/ Getty

photographie


Pourquoi s'inquiète-t-on de la toxicité des nanoparticules ?

Pour bien comprendre les interrogations actuelles sur les dangers et les risques des nanoparticules, il faut avoir en tête leurs propriétés spécifiques, qui ont permis l'explosion de leurs utilisations mais qui portent également en germe leurs dangers potentiels. En effet, un matériau donné divisé en particules de taille nanométrique peut acquérir des propriétés entièrement nouvelles. Les nanoparticules se définissent par une dimension comprise entre 1 et 100 nanomètres, ce qui inclut également le diamètre des nanotubes dont la longueur peut être de plusieurs micromètres. Elles se rapprochent donc, par leurs dimensions, des particules atmosphériques ultrafines (PUF), comme les nanotubes se rapprochent de celles de l'amiante mais avec une composition chimique très différente et, en général, un spectre granulométrique beaucoup plus étroit car elles sont produites de façon contrôlée dans des usines. Bien que la nature chimique des nanoparticules soit très variée, elles possèdent en commun avec les PUF des comportements biologiques qui restent encore largement incompris. Ces derniers semblent liés aux propriétés associant à une très petite taille et à une très faible masse une surface proportionnellement considérable et ainsi plus réactive. Ces caractéristiques seraient à l'origine de leur réactivité biologique et de leur capacité potentielle de franchir des barrières anatomo-physiologiques et de pénétrer dans l'organisme. La réactivité de surface, qui augmente alors que décroît la taille de la particule, laisse prévoir que les nanoparticules vont avoir une activité biologique plus importante, à masse comparable, que les particules plus grosses. Favorable dans des approches thérapeutiques (transport de médicaments vers des cibles cellulaires par exemple), cette propriété des nanoparticules peut au contraire être défavorable et engendrer une toxicité associée à leur aptitude à générer un stress et à se disperser d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages



Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Francelyne MARANO, « NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies-enjeux-et-risques/